Accueil arrow News arrow Élémentals, Divinités, Yôkai arrow Où est le dedans, où est le dehors ??
Où est le dedans, où est le dehors ?? Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 06-05-2021 00:30

Pages vues : 225    

Favoris : 22

Publié dans : Elementals Yôkai, Élémentals, Divinités, Yôkai

Tags : Accident, Alchimie, Allégeance, Banques, Bêtise, Bouche, Capitalisme, Catastrophe, Chaos, Chimère, Christ, Commodités, Conflit, Confort, Conscience, Corps, Démiurge, Démocratie, Diable, Dieux, Dragon, Dualité, Eau, Ego, Feu, Foi, Gratuit, Grégaire, Guerre, Haine, Humain, Histoire, Information, Instant, Intelligence, Intérêt, Jardin, Juif, Karma, Langage, Langue, Liberté, Matrice, Maux, Méditation, Mental, Messianisme, Mieux, Morale, Mort, Mot, Mystère, Narcisse, Nature, Numérisation, Occident, Opinion, Orient, Panique, Panoptique, Paradis, Phénix, Pied, Pierre, Poids, Poisson, Porte, Privilège, Puce, Religions, République, Réseaux, Rêve, Rien, Sagesse, Serpent, Sexuel, Simple, Social, Soi, Souffrance, Souvenir, Spiritualité, TAO, Tautologie, Temps, Vérité, Vide, Vieux, Virus, Yokaï

 
phenixoiseau_aqua.png
 
 
Où est le dedans, où est le dehors ??
Poussière, Poudre et Cendre : Phénix,
j’y suis et je le blanchis : Je me réalise
dans le Blanc de l’Instant par la SALAMANDRE.
 
 
La Salamandre qui se nourrit de son feu est en symbolique Alchimique la Pierre fixée au ROUGE (le passé), soufre incombustible.
L’oiseau Phénix, le Benou (bnw) qui renaît de ses cendres est aussi le symbole du soufre incombustible ou auto-création.
L’oiseau Benou est peint en rouge. Qui dit rouge dit Cinabre, le Phénix est appelé en Chine par les Taoïstes : Oiseaux de Cinabre. (Le cinabre vulgairement, c’est le sulfure rouge de mercure). Quand le Benou sent/sang sa faim/fin approchée, il se construit un bûcher et se brûle en offrande ; alors apparaît un ver dans les CENDRES, qui se développera en un nouveau Benou, ressuscité des cendres de son prédécesseur.
Le VER Vermine = LA PUTRÉFACTION : le Ver par rapport au Saint Chaos indique la Réalisation par Retournement de la lumière ; et par rapport à l’organisé il indique l’Involution. Dans beaucoup de légendes le Ver apparaît comme symbole du passage de la terre à la lumière, de la mort à la vie, de l’état d’ignorant à l’état spirituel.
Benou a un rapport avec Vénus la deuxième compagne de Rê qui remplit une double fonction : assister soit au levé, soit au couché de Rê. À son levé, Vénus le précède et s’identifie au Benou. Cet oiseau porte l’âme d’Osiris, il représente le Divin Ego de l’homme : le Soi.
Symbole de cycles : retour de la lumière sortant des ténèbres, et le cycle des crues du Nil.

Vermisseau : Il y a ceux qui compactent la Terre en gros agrégats et ceux qui “décompactent” la Terre en petits agrégats.

Le Ver au fond de la Fosse où il n’y a Point d’Eau parce que cette « Eau » est POUDRE-POUSSIÈRE (J’y suis et je le blanchis, comme la Salamandre : la chaleur active de Ptah…).
La Salamandre (symbole d’une très grande importance (1)) peut vivre dans le feu sans être détruite par icelui. En se basant sur le principe des Croisements (c’est-à-dire l’effet produit et pas la caractéristique), la Salamandre ne craignant pas le feu peut l’éteindre, donc le faire mourir… de froid !
Quand le Feu se dévore lui-même il s’instante ou il réalise le Ici et Maintenant dans le Blanc de l’Instant, la réunion des sept couleurs de l’Arc-en-Ciel Poussière de lumière apportant la Preuve suprême de son existence, et symbolisant la non-dualité dedans-dehors, comme au-delà du sommeil profond (1).
Seuls des êtres humains pouvaient inventer la dualité dedans-dehors comme par exemple l’IMPÉRIALISME des États-Unis et de son monde anglo-saxon qui colonise la planète avec sa langue anglaise, la langue du marché idéale pour le mercantilisme échangiste en théocratie marchande !
L’impérialisme se retrouve dans le principe : « Ce qui est bon pour nous est bon pour vous ». C’est la colonisation, du parasitisme.

Même impérialisme que les Juifs du Talmud et leur devise échangiste mercantile : « Rien n’est bon pour les Juifs si ce n’est bon aussi pour ceux qui les entourent » ; cité 3 fois dans le livre de Jacques Attali : Les Juifs, le monde et l’argent, pages 340,359 et 365.

Dans le cas actuel de la même soupe tyrannique pour tous, obliger les gens à suivre le même chemin c’est non seulement de l’égoïsme : on veut « rendre service » est aussi un échangisme mercantile : saisir le fruit ou obtenir de l’approbation, c’est surtout de la possession égoïste. Les « grands de ce monde » veulent aider, d’où leur surplace des « Plus ça change et plus c’est la même chose », CETTE DICTATURE RÉVOLUTIONNAIRE : ils sont égocentriques, d’où leur stérilité si démocratie : LA DICTATURE SURVIENT PRÉCISÉMENT À CAUSE DES CANCÉREUX DU POUVOIR QUI VEULENT INSTAURER « LA SOCIÉTÉ LIBRE ».
S’ils demeuraient dans la Fosse où il n’y a Point d’Eau, rien à saisir, ils seraient différents.
Les cancéreux du pouvoir veulent mener leurs troupeaux et écraser toute résistance. Pour cela et depuis des millénaires ils utilisent LA PEUR, non plus d’un gros extérieur genre l’ennemi étranger, mais, depuis la trouvaille et l’invention vers 1878 du mot « microbe » (petit) et l’utilitariste Louis Pasteur, la peur est fabriqué à partir de ce « petit » ; c’est bien plus efficace puisque l’œil humain ne peut pas le voir, alors que le boche, le communiste à l’étoile rouge, ou le barbu mahométan, il pouvait le voir.

En ingénierie politico-sociale, pour inoculer facilement cette peur, que de meilleur moyen de fabriquer-modifier en laboratoire un virus et de le répandre… les chiffres trafiqués feront le reste à travers les médias du pouvoir, et circulez ya rien à voir du côté des hydroxychloroquine, azithromicine et autre ivermectine ; il faut rester dans la tradition des « Plus ça change et plus… ». Vous n’avez plus que le choix de la piqure à l’ARN messager mis au point en moins d’un an, mis « sur le marché » À TITRE EXPÉRIMENTAL, et ayant balancé dehors les tests de sécurité, les effets à long terme, dans ces usines pharmaceutiques au passé très douteux (Pfizer etc.).

Vouloir le « bien » des autres C’EST DE L’ÉGOÏSME DANS LE CAS ACTUEL DE L’EGO POSSESSIF EN THÉOCRATIE DE LA MARCHANDISE DU « VOTRE DÉPUTÉ, VOTRE SANTÉ, VOTRE VOYANTE, VOTRE BOULANGER, ETC. » DE CE CULTE DU NARCISSISME et donc DE LA POSSESSION.
« Quant à la prière pour le bien des autres, elle ne paraît désintéressée qu’en apparence. Si vous analysez le sentiment qui la motive vous y découvrirez, là aussi, de l’égoïsme. Vous désirez le bonheur d’autrui afin d’être vous-même heureux. Ou bien encore, vous voulez bénéficier du mérite d’avoir intercédé en faveur des autres. Dieu n’a pas besoin d’un intermédiaire [n’a donc pas besoin de « peuple élu », peuple-prêtre ou « réparateur » dans cette mode des spécialistes]. Occupez-vous de vos affaires et tout ira bien ». (Ramana Maharshi, entretien 594 du 15-12-1938).

Aider = amoindrir la liberté d’autrui.
Aider = vouloir faire avaler la même soupe à tout le monde, soit faire avaler l’égalité. Or, les inégalités sont NATURELLES : personne ne peut agir sur elles et encore moins un « changement social », de même que personne ne peut me rendre plus grand ou plus petit que je ne mesure. De plus, si un humain est né pour être esclave, pour lui la « liberté » sera une tyrannie !!!
Même topo pour l’Ange pour qui l’Enfer sera un mal, alors que ce même Enfer sera un bien pour un Démon puisque c’est son pays. (Les Semblables par les Semblables, Jacob Boehme : De la Signature des Choses). Or, les cancéreux du pouvoir veulent Nous rendre égaux… J’appelle ça l’infernal grégarisme, qu’ils appellent « Vivre ensemble », dans la tradition juive du socialisme (page 481 du livre d’Attali cité).
DONC NE JAMAIS AVALER OU SE FAIRE PIQUER AVEC LA MÊME SOUPE ARTIFICIELLE POUR TOUS ; CHAQUE ÊTRE HUMAIN EST UNIQUE, LE VACCIN N’EST PAS UNIQUE MAIS UNE PRODUCTION D’USINE POUR ZOMBIS DU « VIVRE ENSEMBLE », LA MODE DU SOCIALISME INVENTÉ PAR LES JUIFS : Attali, dans son livre page 481 : « quatre refuges, quatre matrices de la ”modernité” nouvelle façon de reconstruire le monde, comme le dit si bien le Midrash (matrices qui sont : le socialisme, la psychanalyse, l’américanisme [et son colonialisme cité plus haut], le sionisme) ».

Sont de criminels tyrans ceux qui obligent à suivre le même chemin… de leur « bon sens », de leur piqure à ARN messager… Le socialisme c’est la même piqure chimique ou même soupe pour tous : tous les consommateurs ont consommés leur soupe en piqure, TOUS SONT ÉGAUX PUISQUE DEPUIS 1789 TOUS SONT DEVENUS LE ROI, QUI NE POSSÈDE MÊME PLUS DE CORPS QUE L’ON PEUT TUER. DANS L’ENFER TOUS LES HUMAINS SONT ÉGAUX… EN HAINE…. FAUTE DE POUVOIR UNIR, ON CENTRALISE…

À l’ère du tout connecté technologique, jamais les êtres humains n’avaient été aussi semblables et aussi étrangers les uns aux autres. Et jamais non plus il n’avaient été aussi rivés entre eux par des liens (réseaux sociaux), notamment la peur, aussi artificiels et aussi apogée de bêtise.
L’ENFER EST LE LIEU OÙ LA CENTRALISATION ET LE CHAOS SONT PORTÉES À LEUR EXPRESSION ABSOLUE.
La thérapie génique à ARNm est déjà un implacable cercle vicieux : le mal appelle un remède artificiel, et le remède artificiel, à son tour, après un semblant de coup de fouet SÉCURITAIRE factice, aggrave le mal…



Note.
1. RETOURNEMENT DE LA LUMIÈRE ET RÉGÉNÉRATION : reconstitution d'un organe, d'un tissu, qui a été éliminé soit par chirurgie soit par accident, soit par processus pathologique. Chez la Salamandre, couper un de ses membres et il repousse. Chez l'Homme, l'ablation des 2/3 du foie aboutit à la régénération du tiers restant et à la reconstitution du foie ; mais ses autres capacités de régénération sont comme ”en sommeil”, puisque très lointaines. En effet, plus "l'espèce" animale semble primitive, plus elle possède d'aptitudes régénératrices. Mais les plantes et les minéraux poussent aussi lorsqu'on en coupe un bout. Donc les organismes les plus simples, COMME LE VER, font preuve d'une grande aptitude à la régénération. Comme en Alchimie, il faut remonter (ou démonter et remonter) à l'Origine. Et équilibrer cicatrisation et régénération ! La cicatrisation ayant plutôt remplacée la régénération chez certaines espèces. Et plus on vieillit plus il faut du temps pour se remettre d'une fatigue.

« Plus "l'espèce" animale semble primitive, plus elle possède d'aptitudes régénératrices » = LE SOMMEIL PROFOND : « dans la sushupti (état de sommeil profond), il n’y a plus d’identification avec le corps et donc pas de perceptions ; de même, dans l’état transcendantal, l’identité avec le brahman met l’homme en harmonie avec toutes choses, et il n’y a rien qui soit séparé du Soi [qui n’est ni dedans ni dehors] ». (Ramana Maharshi, entretien 2 du 15-5-1935).
« Dans le sommeil profond, l’homme ne possède rien, pas même son propre corps. Et au lieu d’être malheureux il est parfaitement heureux. Chacun désire dormir profondément. La conclusion en est que le bonheur est inhérent à l’homme et n’est pas dû à des causes extérieures. Pour ouvrir les réserves du bonheur parfait, il faut réaliser le Soi ». (Entretien 3 du 15-5-1935).
« Ce Soi est le témoin dans les états de sommeil profond, de rêve et de veille. Ces trois états appartiennent à l’ego. Le Soi transcende même l’ego.
N’existiez-vous pas durant le sommeil profond ? Saviez-vous alors que vous dormiez et que vous étiez inconscient du monde ? Ce n’est qu’en état de veille que vous décrivez cette expérience de sommeil comme étant inconscience ; pourtant votre conscience quand vous dormez est la même que lorsque vous êtes éveillée. Si vous savez ce qu’est cette conscience de veille, vous connaîtrez la conscience qui se tient comme témoin dans les trois états. Cette conscience peut être trouvée en cherchant la conscience telle qu’elle était durant le sommeil profond ». (Entretien 13a du 7-1-1935).

« Le fait d’être vigilant est l’état de veille. Ce ne sera donc pas un état de sommeil, mais celui d’un sommeil éveillé. Si vous suivez vos pensées, vous serez entraînée par elles et vous vous trouverez dans un labyrinthe sans fin.
- Question : Alors je dois remonter à la source de mes pensées.
- Maharshi : Tout à fait ; c’est ainsi que les pensées disparaîtront et que seul le Soi demeurera. En fait, pour le Soi il n’y a ni intérieur ni extérieur. De plus, ce sont des projections de l’ego. Le Soi est pur et absolu ». (Entretien 13a).

« L’ego est donc le même durant l’état de veille, de rêve et de sommeil profond. Trouvez la Réalité
sous-jacente à ces trois états. C’est là la véritable Réalité. Dans cet état, il n’y a plus que ÊTRE, il n’y a plus « toi », ni « moi », ni « lui » ; plus de présent, ni de passé ni de futur. Cet état est au-delà du temps et de l’espace, au-delà de toute expression. Il est toujours là ». (Entretien 17 du 24-1-1935).
 
 

Dernière mise à jour : 06-05-2021 00:44

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2021 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >