Accueil arrow Yôkai arrow Élémentals, Divinités, Yôkai arrow Pourquoi la NUIT porte conseil ?
Pourquoi la NUIT porte conseil ? Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 24-05-2021 00:14

Pages vues : 622    

Favoris : 56

Publié dans : Elementals Yôkai, Élémentals, Divinités, Yôkai

Tags : Accident, Alchimie, Allégeance, Banques, Bêtise, Bouche, Bouteille, Capitalisme, Catastrophe, Chaos, Chimère, Christ, Commodités, Conflit, Confort, Conscience, Corps, Démiurge, Démocratie, Diable, Dieux, Dragon, Dualité, Eau, Ego, Feu, Foi, Gratuit, Grégaire, Guerre, Haine, Humain, Histoire, Information, Instant, Intelligence, Intérêt, Jardin, Juif, Karma, Langage, Langue, Liberté, Logique, Matrice, Méditation, Mental, Messianisme, Morale, Mort, Mot, Mystère, Narcisse, Nature, Occident, Opinion, Orient, Panique, Paradis, Pied, Pierre, Poids, Porte, Pouvoir, Privilège, Puce, République, Réseaux, Rêve, Rien, Sagesse, Serpent, Sexuel, Simple, Smartphone, Social, Soi, Souffrance, Souvenir, Spiritualité, TAO, Tautologie, Temps, Vérité, Vide, Vieux, Virus, Viscères, washingtonisme, Yokaï

 
ci1-1c.jpg
 
 
Pourquoi la NUIT porte conseil ?
Parce que dans le NOIR on n’y voit rien :
IL N’Y A RIEN À SAISIR OU À POSSÉDER.
Le NUIT OBSCURE de Jean de la Croix
et du « N’EST PAS X » est le
VRAI QUANTUM. Le NOIR où question de
SAISON, C’EST À LA SAISON SOMBRE QUE
COMMENCE L’ANNÉE et en Ancienne Égypte
inondée de lumière le temps ne pouvait
« commencer » qu’à un creux de l’été :
le 19 juillet ou premier jour de Akht
mois de l’inondation et là encore
allusion au NOIR des Eaux Primordiales.
 
NUIT = SOMMEIL PROFOND (1)
La NUIT et la TCI (d’une surface des Eaux primordiales).

Les Celtes ne s’y trompaient pas en se
disant les « Enfants de la Nuit », car de la
Nuit peut seulement naître l’AUBE ou l’OR ROSE
comme l’Être est issu du Non-Être ou
le ‘je’ du ‘Je’.



RAPPEL : Le droit occidental étatique repose essentiellement sur l’opinion gréco-romaine, surtout sur le droit romain, Empire romain qui privilégiait le POUVOIR OU POUR-VOIR MILITARO-POLITIQUE. Les Celtes privilégiaient le spirituel, et le Druide l’a emporté sur le profane. Cette différence de conception a entraîné une totale différence d’organisation de la communauté humaine, notamment les peuples Gaulois ne pouvaient comprendre le concept d’URBS (urbain, municipal) imposé à l’Occident citoyenisé et à tout ce que conquérait l’Empire romain ; les cités gauloises ignoraient le sens du concept romain d’empire-impératif, soit la pyramide hiérarchique actuelle.
Question hiérarchie, il fallait qu’un individu invente le concept d’EMPIRE, mot qui résume à lui seul le POUR-VOIR ou POUVOIR !
EMPIRE = CHEFFERIE, RÉGALIEN (du roi), AUTORITÉ, INFLUENCE OU MANIPULATION, DONC LE DEHORS DANS LA DUALITÉ DEDANS-DEHORS OU LA SAISIE, LE MAL ABSOLU DANS LA LOGIQUE DU FAIRE/FER/OXYDÉ-OCCIDENT.
EMPIRE = délire de tout posséder, de réunir sous le pouvoir d’un seul individu ou d’un petit groupe tous les peuples de la Terre. Mais comme tout, le délire d’Empire a nécessairement une naissance, il a naturellement aussi une fin, ce qui prouve que le concept d’Empire n’est pas naturel.


La NUIT porte conseil parce qu’elle est le CONTRAIRE de ce que certains en leur état de veille appellent « objectivité » : la NUIT N’EST PAS SOUMISE À LA LOI DE SUCCION ET À SES RÉSULTATS « OBJECTIFS » !


La Réalisation du Soi.
On lit dans le Livre de l’empereur Jaune [l’Or de Origine, le Centrum Centri, l’O-céan, le OM, l’éternité, noir et jaune sont UN en Chine] :
« Le mouvement d’un corps n’engendre pas un corps, mais un OMBRE [c’est le site qui souligne] ; la propagation d’un son n’engendre pas un son mais un écho (2)] ; l’action d’un inexistant n’engendre pas un inexistant [sinon on tombe dans la dualité cause-effet ou sujet-objet], mais un existant [pas de dualité dedans-dehors].
Toute forme cessera nécessairement d’exister [ce que les transhumanistes ne comprennent pas]. L’univers cessera d’exister, tout comme nous [puisqu’il est contenu dans le mental]. Je ne sais si cette fin est prochaine. La Voie [ici le Soi] n’ayant pas eu de commencement, n’aura pas de fin. Si elle avait une vie, elle la perdrait ; si elle avait une forme, elle la perdrait [ce que semble pas comprendre les fabricants du covidisme 19]. L’inerte n’est pas la base de l’inerte, l’incorporel n’est pas la base de l’incorporel. LA RÈGLE EST QUE CE QUI VIT AIT UNE FIN [ce que ne semble pas comprendre ce monde actuel]. Ce qui finit ne peut pas ne pas finir, tout comme ce qui vit ne peut pas ne pas vivre. Désirer perpétuer sa vie, empêcher sa fin, est une erreur [ce que ne semble pas comprendre ce monde actuel].
L’esprit participe du Ciel, le corps participe de la Terre. Le céleste est pur et dispersé, le terrestre est impur et rassemblé [surtout dans le social, le grégarisme]. Lorsque l’esprit quitte le corps, chacun retourne à son origine, est alors appelé REVENANT. Un REVENANT, c’est ce qui est rentré dans sa véritable demeure.
L’empereur Jaune dit :
L’esprit rentre chez lui,
Le corps retourne à son origine,
Comment le ‘moi’ [ego] désirerait-il perdurer ? [question aux transhumanistes !]

Des êtres attaquent l’adulte, chez qui sang et souffles sont inondation et aquilons, désirs et soucis affluent, l’Efficace diminue. Les êtres ne s’opposent plus au vieillard, chez qui désirs et soucis s’atténuent, le corps a besoin de repos. Bien qu’elle soit loin d’être la plénitude de l’enfance, la vieillesse est préférable à la maturité. La mort apporte le repos, le retour à la perfection.
(Lie Tseu, Traité du Vide parfait, chapitre Présages célestes 6 et 7).

La doctrine druidique était celle de l’immortalité de l’âme ou du Soi éternel : la vie commencée avant la vie et prolongée indéfiniment dans l’Après-Vie ou Au-Delà (le sid). L’immortalité est le « destin » normal ou naturel des formes de vie, alors que la Métempsychose est le sort d’êtres exceptionnels comme certains Adeptes ou Bienheureux proches du Soi Absolu, qu’on appelle aussi « les Missionnés ». Ne pas confondre Métempsychose et réincarnation et transmigration !

Gaulois et Irlandais avaient la même conception de l’Après-Vie.
Notons que le Paradis celtique qui n’est pas chrétien mais fut évidemment parasité par le christianisme, ressemble à celui de l’Islam ! Ce qui n’est guère étonnant puisque Paradis, Jardin et Tapis volant sont un seul thème :
Courts extraits de la Navigation de Bran :
« Des couleurs de toute teinte resplendissent
à travers les plaines aux voix enchanteresses ;
la joie est habituelle, tout autour de la musique
dans la Plaine du Sud de la Nuée d’Argent.
On n’y connaît ni tristesse ni trahison,
dans le pays bien connu du plaisir.
Il n’y a aucun parole rude ou grossière,
rien qu’une agréable musique qui frappe l’oreille.
Sans chagrin, sans deuil, sans mort,
sans maladie sans faiblesse,
c’est ce à quoi on reconnaît Emain.
On ne cherche pas une merveille égale.

Emain aux nombreuses apparences devant la mer,
qu’elle soit proche, qu’elle soit lointaine ;
il y a plusieurs milliers de femmes bigarrées
que la mer pure encercle.
Quand il a entendu le son de la musique,
la douce chanson des oiseaux dans la grande tranquillité,
un chœur de femmes descend de la colline
vers la plaine des jeux.
Le bonheur vient avec la santé
au pays où s’élèvent les rires,
la richesse vient avec l’abondance.
C’est un jour de beau temps éternel
qui répand l’argent sur les terres,
rocher très blanc sur le brillant de la mer,
sur lequel vient la chaleur du soleil.
Course de l’armée dans la Plaine des Jeux,
jeu de beauté, elle n’est pas faible,
dans le pays merveilleux par tant de beauté,
on n’attend ni reflux ni mort.

Jeux agréables et plaisants,
ils se réjouissent devant le vin qui s’enfle,
homme et femme jolie derrière le buisson,
sans péché ni transgression.

Nous sommes depuis le commencement du temps
sans vieillesse, sans coupure du cimetière ;
nous n’attendons pas l’âge sans force ;
la transgression ne nous atteint pas ».
(Traduction Christian-J. Guyonvarc’h, La navigation de Bran fils de Febal).

Ainsi pour les Celtes la mort n’est pas une délivrance d’une vie de souffrances ou d’un punition quelconque, c’était l’expression ou « milieu » d’une vie éternelle. « Le thème le plus élégant, l’un des plus attachants de la littérature mythologique insulaire est celui des déesses que l’on envoie ou qui viennent chercher et entraîner dans leur éternelle félicité les mortels auxquels elles ont donné leur amour », écrivent joliment les auteurs de ‘Les Druides’ (Françoise Le Roux et Christian-J. Guyonvarc’h).
Les Celtes-Gaulois étant proche de l’Instant, du spontané, ils ignoraient la nostalgie qui va apparaître à l’époque médiévale (et encore pire de nos jours de carotte-messianisme…).

La Gaule (les Gaules) devenue la « France étatique et seigneuriale » fut détruite par le christianisme totalement déformé.
Le SID, la Vraie Demeure, Vraie Patrie : ses habitants sont LES VRAIS ROIS et pas ceux de 1789 les « citoyens » devenus totalement béton-acier-tôle-boulons-verre si flagrant notamment dans les films de science-fiction de l’industrie d’Hollywood. Dans la Vraie Demeure, le SID, ce ne sont que plaisirs, joie et jeunesse, sans ombre de limite. Il n’y a pas non plus de purgatoire façon christianisme et le « péché véniel » n’existe pas plus que l’impiété ou le crime. Les habitants du SID ne connaissent pas le Diable donc il ne connaissent pas la dualité et l'organisation (au sens du faux) ; ils ignorent le concept de « jugement dernier ». Bien-sûr les habitants du SID savaient que l’Après-Vie existe.

La France est devenue chrétienne comme le corps s’est adapté aux aliments, et depuis un moment aux aliments cuits (”préparés”) ou morts. DORMIR, MANGER, le Soi est au-delà de cela comme l’indique le Maharshi à l’entretien 13a (1).



Notes.
1. Nuit, sommeil profond, aussi le VAN : dans la Vallée souffle le Vent, le Vent d’Hermès, au sens du VAN. Vent ou Van trouve son homonyme en FAN (paraître), mis en Fêmi dont la forme enclitique signifie : rendre visible, se manifester. Le latin vanna (van) trouve dans FANOS (Phanos ou Lanterne) la signification de lumineux, brillant, que le sens figuré affirme par « manifeste », « évident » ; c’est aussi proprement le Flambeau, que le second sens de Phanos ou Fanos désigne par Lanterne (la « Lanterne » ou Lumière d’Hermès, cette Pierre nécessairement volatil revivifiant le mort et donnant la vie au Soleil et à la Lune, au « mari et à la femme »…).
FAN : paraître, avec le F de Figure, Feu, Fléau, Fantôme, Finalité, Forme, Fond, Fin, Fleuve : « Le Fleuve qui va à la Mer ne peut supprimer sa Source » (Jean Coulonval, dans Synthèse et Temps Nouveaux). Le F de Feu comme du Fléau qui détruit tout et qui donne cependant au Fer après liquéfaction, la Forme ou la Figure-Fin. Ainsi est la définition du mot VAN : LE RETOURNEMENT DE LA LUMIÈRE, au sens du Secret de la Fleur d’Or;, manuel classique de méditation permettant l’accès à l’Être intérieur ; manuel incorporant la quintessence du bouddhisme et de la taoïcité. L’Or signifie la Lumière, celle de l’intellect qui « pointe » ; la fleur signifie l’épanouissement, le jaillissement de la lumière du Soi. Ainsi, le nom même de cette technique désigne l’Éveil fondamental et inconcevable du Vrai Soi et de son potentiel caché, le « Zéro indien », appelé en Occident d’une façon utilitariste : « énergie libre », comparable au pouvoir surnaturel Siddhi.

Sommeil profond : « dans la sushupti (état de sommeil profond), il n’y a plus d’identification avec le corps et donc pas de perceptions ; de même, dans l’état transcendantal, l’identité avec le brahman met l’homme en harmonie avec toutes choses, et il n’y a rien qui soit séparé du Soi ». (Ramana Maharshi, entretien 2 du 15-5-1935).
« Ce Soi est le témoin dans les états de sommeil profond, de rêve et de veille. Ces trois états appartiennent à l’ego. Le Soi transcende même l’ego.
N’existiez-vous pas durant le sommeil profond ? Saviez-vous alors que vous dormiez et que vous étiez inconscient du monde ? Ce n’est qu’en état de veille que vous décrivez cette expérience de sommeil comme étant inconscience ; pourtant votre conscience quand vous dormez est la même que lorsque vous êtes éveillée. Si vous savez ce qu’est cette conscience de veille, vous connaîtrez la conscience qui se tient comme témoin dans les trois états. Cette conscience peut être trouvée en cherchant la conscience telle qu’elle était durant le sommeil profond ». (Entretien 13a du 7–1-1935).

2. Écho : de manière générale et depuis longtemps seulement, les humains s’habituent aussi facilement à leur reflet et à leur ombre (à leur persona ou masque) qu’ils s’habituent à eux-mêmes.

ÉCHO : en politique, nécessairement le fait d’un étatisme ou de « l’autre côté du miroir », soit l’écho de la partie cachée et du renseignement d’un État : son État profond inconnu du plus petit électeur. Les vrais échos (”briefings”) ne concernent pas les électeurs, mais seulement les POSSÉDANTS nécessairement liés au pouvoir financier mondial et à leurs réseaux clandestins dont on n’a jamais entendu parler et qui ont un pouvoir extraordinaire sur les évènements.
Les pouvoirs de l’OMBRE sont énormément plus puissant qu’un simple gouvernement d’un étatisme. Depuis l’invention de l’État au début du Néolithique et de sa voie de l’Agriculture IL A TOUJOURS EXISTER L’ÉTAT OFFICIEL, VISIBLE, ET UN ÉTAT INVISIBLE INCONNU DU VULGAIRE : C’EST LA GUERRE DES INITIÉS CONTRE LES PROFANES. Depuis l’invention de l’État, l’humanité sur cette planète est bien divisée en deux castes : LES INITIÉS ET LES PROFANES. EXPLOITER LE PROFANE AU PROFIT DE L’INITIÉ OU SELON LA LOI DE SUCCION A TOUJOURS ÉTÉ LE BUT UNIQUE DE CE QUI ÉTAIT APPELÉ AVANT 1789 : « LES MYSTÈRES », soit le principe de la carotte-messianisme du judaïsme pour faire avancer le MACHIN.

L’Écho est particulièrement présent dans ce monde actuel avec le culte du narcissisme ou amplification de l’ego : une RÉSONANCE infinie sécurisant Narcisse dans l’identité de son être, mais sans que sa Nature réelle, son Soi, soit effectivement réalisé.
Le Vrai Écho est évidemment la Super Tautologie : « Je suis ce JE SUIS ».
ÉCHO ET TCI (Trans Communication Instrumentale dans l’Après-Vie) : l’Écho, contrairement à l’ombre et au reflet (qui fonctionnent en permanence), peut nous orienter dans des directions imprévisibles et étrangères n’ayant rien à voir avec nostre personne (voir les nombreux cas en vidéo TCI méthode Schreiber, en fait l’effet Larsen en vidéo puisqu'au lieu qu’un micro n’accroche en se braquant vers un haut-parleur c’est une caméra vidéo braquée sur l’écran d’un moniteur de télévision qui « accroche » à l’infini des formes très troublantes et mêmes angoissantes…).
L’écho, c’est comme la pompe à eau : IL FAUT L’AMORCER, L’ÉBRANLER (comme par effet Larsen notamment).
La TCI apporte une preuve de plus que le Temps n’existe pas et est une production du mental.

S’il y a bien une matière qui pratique naturellement la loi de succion, C’EST LE MIROIR, TELLE LA SURFACE D’UNE EAU TRANQUILLE, QUI SAISIT (à l’improviste souvent, comme une sorte d’écho, comme « un autre », un double).
 
 

Dernière mise à jour : 24-05-2021 00:46

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2021 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >