Accueil arrow News arrow Dernières news arrow L’obsession de la liberté
L’obsession de la liberté Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 14-07-2021 23:08

Pages vues : 190    

Favoris : 28

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : Guerre

 
affiche_irresponsabledenovaccines.jpg
 
 
L’obsession de la liberté.
Quand vous serez mort,
vous serez enfin libre !
Alors pourquoi vous faire vacciner
avec un produit qui va vous torturer,
qui ne peut qu’entraver votre concept
de « liberté » par une obligation
à renouveler régulièrement votre
« vaccin » ?
 
« Toutes les actions que le corps a à accomplir sont déjà décidées au moment où il vient à l’existence : la seule liberté que vous ayez est de vous identifier, ou non, avec le corps » (Ramana Maharshi).
Et la pensée unique mondialisée à ce hui est bien celle du CORPS OU RAISON. Les riches perruques poudrées du 18è siècle (les « lumières ») sont momentanément les winners. Encore à ce hui la pensée unique mondiale : c’est le corps ou raison, soit LA LOI DE SUCCION, LA POSSESSION : « tu es fier, tu prend plaisir à ton dévouement, tu es très attaché au détachement (sauf quand tu es indifférent), tu es reconnaissant envers toi d’être compatissant envers les autres ». Toutes des POSSESSIONS de la LOI DE SUCCION : L’EGO (qui n’est qu’une croyance appelée en France notamment : « laïcité ».

La pensée unique mondialisée : le CORPS, encensé par la f(r)iction d’ingénierie politique du covid-19 (SRAS-CoV-2), né de traficotages de laboratoire abec différents virus ; puis depuis la fin 2020 l’hystérie collective mondiale avec les thérapies géniques apportent encore une preuve de cette idée reçue ou pensée unique mondiale privilégiant uniquement le corps ou la raison.

CROIRE À L’EGO OU AU CORPS = CROIRE À CE QUE CERTAINS APPELLENT ENCORE « LA SCIENCE », QU’ILS CONFONDENT AVEC LA TECHNIQUE OMNIPRÉSENTE (comme l’illustra en son temps l’encyclopédie des Diderot et Cie avec leurs planches de gravures sur tous les métiers annonçant le productivisme et la révolution industrielle de l’après 1789 sous la bénédiction des BANQUES alors en pleine naissance).

OMS = idée reçu du corps (pandémie) = argent : Bill Gates. Et : depuis quand « vaccine-t-on » en pleine épidémie ? Depuis quand injecte-t-on dans les masses un produit de « nouvelle technologie » à ARN messager sans avoir terminé de très longs essais cliniques de sécurité qui peuvent prendre une dizaine d’années ? Depuis quand, parce que ça commence à devenir clair, force-t-on les masses à être piqués contre leur gré, car on leur avance que s’il ne le font elles perdent leur job, ou ne pourront plus circuler librement ? Alors que dans la radio d’État française un des intervenants avance que le « pass sanitaire c’est la liberté retrouvée », et bien-sûr nous ne sommes pas en dictature (Franceinfo : émission Les informés, du mercredi 14 juillet 2021). Pas en dictature en enfer (en effet), plutôt en DOCTATURE !
Pour l’imbécile dans Les Informés (et les autres qui ne bronchèrent pas) de ce 14 juillet, le pass sanitaire, le QR code, c’est la liberté de circulation…. La digitalisation de l’humain, ce sera pour cette personne la « liberté ». Certainement un transhumaniste inconscient.

Comme absolument tout tourne uniquement autour du corps, de l’ego ou de la raison, qui forme le tout de la LOI DE SUCCION ET EN CONSÉQUENCE DE L’ARGENT ET DU POSSÉDÉ, le politique nécessairement lié à l’État CONFOND LE SPIRITUEL ET LE TEMPOREL : le corps est vu comme une ESSENCE D’ORDRE QUALITATIVE. Or ce n’est pas le corps qui est d’essence qualitative, mais le Soi, la Félicité, l’état naturel d’Être, CELA. Le pouvoir politique dépendant de l’État CONFOND CORPS ET LIBERTÉ, CONFOND LE TEMPOREL ET LE SPIRITUEL EN ÉJECTANT L’ASPECT ÉCONOMIQUE (détenu par les banques). Comme souvent écrit sur le site, il y a en réalité trois pouvoirs. Un pouvoir politique, celui qui implique dans l’absolu, la Réalisation du Soi, de chacun et chacune puisque depuis 1789 Nous serions tous devenus LE roi, singerie de la Réalisation du Soi, singerie du Corps mystique ou Christ ; ce pouvoir en son essence ne peut qu’être d’ordre qualitatif.
Ensuite le pouvoir économique, qui implique la con-naissance de la Matière, des techniques, des possibilités pratiques de leur mise en œuvre pour le plus grand bien des peuples. C’est donc le domaine du quantitatif.
Toute l’actuelle ingénierie politique actuelle vous entretient dans l’illusion que ces deux pouvoirs : CORPS OU RAISON ET MATÉRIEL, en sont un seul. Les puissances occultes, leur égrégore, leurs réseaux et leurs banques, tous ces meneurs qui foutent le chaos partout, entretiennent en vous cette illusion qui est nécessaire à la marche de leur pouvoir (plutôt mouvoir).
La démocratie présente liée uniquement au corps, à la loi de succion et à l’argent vous confère le droit (ou liberté) de posséder votre petite vérité ou opinion personnelle, en toute loi de succion, en contradiction avec le fait que la Vérité est, ou n’est pas, et qu’Elle ne peut être un objet de possession, qu’Elle ne trouve donc pas ses critères dans des résultats électoraux ! Par contre, étonnamment, il n’existe pas d’élection dans le domaine quantitatif de l’économique, où serait nécessaire un modus vivendi décidé par des bulletins de vote. Ainsi, le principe de la démocratie est appliqué là où il n’a rien à faire ! IL N’EST PAS LÀ OÙ IL DEVRAIT ÊTRE.
En réalité, il y a ici-bas TROIS « POUVOIRS », le troisième étant le spirituel.


Pour les amalgameurs politiques qui mélangent pouvoir politique et pouvoir économique (et dehors le spirituel) :
Si tout est conscience, y compris les objets extérieurs, et qu’il n’y a pas de conscience sans objet, quelle est la vérité de « la raison seulement », telle que vous l’associez à votre « État de droit » et à votre liberté de pensée ? Raison que vous devez certainement confondre avec le spirituel ! Vous devez certainement associer votre logique intellectuelle avec la Vraie Liberté naturelle du ‘Je’ universel, l’illimité ; or votre raison est limitée (à l’état de veille surtout) mais principalement limitée par votre ego et vos facultés de penser ou de sentir avec vos cinq sens forcément limités. Votre mental ou votre chère raison dominée par votre ego ne peut qu’être faible et fragile pour résister aux pensées vagabondes qui la torturent. Débarrassé de l’ego, comme dans le sommeil profond, sans rêve, le mental est en Vraie Paix, et non dans une fausse paix imposée par un extérieur, un système, une croyance ou par un ego de consommateur et donc soumis à la loi de succion. De plus, votre laïcité n’est pas neutre, puisqu’elle est liée à la croyance à l’ego ou mental ; votre laïcité ne peut qu’être un ENSEMBLE DE CROYANCES OU D’OPINIONS, que vous appelez « liberté d’expression ». Un ensemble forcément limité, mais qui par son aspect stérile n’a pas de limite… dans la stérilité de la polémique liée à l’opinion toujours éternellement en conflits permanents.
 

La démocratie où depuis 1789 le citoyenisé est devenu le « roi », le « responsable », puisqu’il peut voter ! il se croit être devenu le TOUT, l’Homme-Dieu. Or, seul un total peut connaître un Total. Mais le ‘je’ de la « liberté d’expression » de l’Homme-Dieu et roi et usager ne peut être un Tout, une globalité, un in-fini, puisqu’il se définit par rapport à un ‘toi’, qu’il est donc limité par ce qui le différencie de ce ‘toi’. D’ailleurs c’est exprimé par la théologie constatant qu’il ne peut y avoir qu’un seul Dieu car, s’il y en avait deux, chacun serait limité par ce qui le différencie de l’autre et ne serait donc pas in-fini. Il en est ainsi du ‘moi’ de chaque consommateur en démocratie qui ne peut être un in-fini, un Tout.
Seul le « Je suis ce JE SUIS », permet un non-partiellité à côté d’autres. Le ‘Je’ ou Soi n’est pas non plus perception d’une collectivité comme le rêve l’oligarchie actuelle. Le ‘Je’ est au-delà des accidents et de la quantité spatio-temporel.
   
La démocratie est construite sur les conflits d’intérêts et est la frustration même par ses limitations, car l’humain se construit ses opinions comme un carrelage de carreaux noirs et blancs des loges judéo-maçonniques. Il ne peut y avoir de Paix en démocratie, car il ne peut y avoir deux êtres humains qui puissent vivre la même série d’événements, ou vivre le même événement de façon identique. Chaque humain est dans sa façon de penser, de sentir, un résultat de la vie corporelle et mentale, de sa vie à lui. Il est fabriqué, moulé dans un cadre sensible, social et temporel, et MAINTENANT MÉDICAL PAR IMPOSITION DE SE FAIRE VACCINER MÊME SI ON EST EN BONNE SANTÉ. IL EST CONDITIONNÉ. IL N’EST PAS LIBRE. Ce qu’il appelle « liberté », ce n’est que le droit (droit de l’Homme) de rechercher les conditionnements qui l’arrangent le mieux, dont il jouit le plus (évolutionnisme, le « isme » étatique l’autorise même à voter, ce qui n’est pas possible sans contredire ce qui convient à l’autre, et ce qui ne le contaminera pas…. Résultat : de perpétuels conflits entre individus, partis ou mouvements politiques, classes ou nations.

Le drame de la démocratie, c’est qu’elle est par son mondialisme facilité par sa technologie liée au banques, à l’argent et à l’idolâtrie de la marchandise, identique à un HLM MONDIALISÉ, soit un bétonnage de la planète en un empilage ressemblant à un empilage de cageots à légumes, où deux voisins de palier sont plus étrangers l’un à l’autre que deux paysans éloignés de quelques kilomètres. Ce sont des pourrissoirs, et au mieux des nids à conflits permanents (et des parfaits lieux pour l’économie de la drogue).

La démocratie des politistes du régime, c’est la domestication d’une sorte d’animal perfectionné, augmenté façon transhumanisme, limité à un salaire, au droit de voter, qui ne confère que le droit de passer à la paye, chez les boucher et le boulanger (et de nos jours au supermarché ou chez Amazon par sa carte bancaire) ; c’est donc le simple droit d’exister, d’être un ego consommateur ou « l’usager », mais non pas d’Être : et les « droits de l’Homme » des politistes du régime ne sont absolument pas une liste de recettes pour Être, mais seulement un livre de cuisine pour consommer : rechercher les conditionnements qui les arrangent le mieux.

Deux solutions :
- L’actuel mise en place du Nouvel Ordre Mondial ou dictature d’une oligarchie qui dit la vérité du jour et de ce que sera le lendemain, qui décide du dogme à tout instant remis en question. C’est Sisyphe qui pousse son rocher, symbole du désir et du toujours plus en évolutionnisme. C’est une Église et un pape à l’envers. C’est la Grande Réinitialisation d’un Klaus Schwab ; c’est l’uniformisation de tous, d’où le rêve oligarchique de contrôler, de surveiller tous les humains.
- La Réalisation du Soi par le « Qui suis-je ? », pour aboutir au ÊTRE, et non plus sur l’actuel Avoir (du consommateur). Le EST qui n’est pas existant parce qu’étant au-delà de l’espace, du temps, et du mouvement ; au-delà du corps ou mental. C’est la Réalisation. C’est la non-différence - alors que le régime capitalo-républicain vend sa différence (son « droit à la différence » entendre SON DROIT À LA CROYANCE À L'EGO) avec ses LGBT, etc., comme il vend ses marchandises - c’est la non-dualité, la non-pluralité ou non-quantité.

Cette démocratie du Nouvel Ordre Mondial capitalo-républicain encourage la diversité faisant qu’il y a autant d’opinions ou de « liberté de pensées » qu’il y a de Terriens sur la planète : donc cette démocratie est construite sur le culte des opinions en un agrégat d’individus de plus en plus isolés de par leur civilisation technologique qui devrait pourtant produire le contraire ! Or il n’en est rien : paradoxe, parce que ça ne concerne que l’encouragement à l’ego ! L’opinion est un vagabondage du mental qui s’élabore au fil des jours, toujours instable, en évolution perpétuelle en fonction seulement des circonstances dans un espace géographique ou HOTC (Histoire-Opinions-Temps qui coule), et un certain état des choses matérielles et sociales que chaque consommateur trouve à sa naissance ici-bas ; un HOTC toujours particulier ou idiotès, singularité, qui le sent et le pense selon des sentiments et pensées qui lui sont propres, comme prédestinées, mais qui peuvent être façonnées ou amplifiées par un dressage sentimental et intellectuelle qu’on appelle « éducation ».

Adhérer à un courant ou égrégore politique, c’est se fondre dans un corps psychologique et intellectuel, différent d’autres courants politiques dont on se fait ennemi : c’est participer à la nature profonde dont on se fait ennemi, à quelque niveau qu’ils se situent, et donc les entretenir, les nourrir. C’est aussi se faire malaxer le cerveau par les maîtres à penser du mouvement politique. Tous les courants politiques dépendant nécessairement de l’étatisme étant basés sur l’opinion, sur une logique, si correcte en apparence que soit cette logique, ces courants partent toujours de prémisses qui sont nécessairement, par définition, des postulats incontrôlables, adoptés pour le seul motif de la satisfactions de penchants sentimentaux forts obscurs (les vasana ou tendances latentes du mental). Ces prémisses prennent valeur de dogmes, qu’on en soit conscient ou pas. Et ce dogmatisme sera d’autant plus intraitable qu’il est plus ou moins inconscient, parce que tout danger de n’y plus croire va créer la PANique devant le vide, devant la possibilité de ne plus avoir de raison de vivre. Alors par loi de succion on comble le vide, ON SÉCURISE.
SEUL LE LIBÉRÉ VIVANT N’EST PAS DOGMATIQUE : IL NE CROIT PAS, IL SAIT : IL EST DANS L’INSTANT.
Tout cela fait comprendre pourquoi le régime républicain mondialisé (« universel ») où l’opinion a atteint son ultime maturité dans sa « liberté d’expression » (et de voter) en se parant des prédicats de l’absolu religieux dans une vision globale (symbole ou grégaire : coller entre eux), ne pouvait qu’aboutir à une fausse synthèse de tout l’existant, une inversion, une réalisation en creux, à l’envers, une catholicité qui n’a jamais été faite, parce que la Réalisation du Soi ou du « Royaume des Cieux est en Vous » est encore tellement rare.

Chacun en naissant a le besoin d’Être, et non d’avoir ! Donc le besoin de devenir le « Je suis ce JE SUIS ». Le Divin ce n’est ni plus ni moins que CELA. Il n’est personne qui n’ait éprouvé plus ou moins consciemment ce besoin, et pour ceux qui le nient, ce n’est qu’une réaction de sécuritaire, de démission, devant les devoirs qui pourraient en découler !

« En fait, il n’est personne qui ne puisse dire : « Je suis ». La cause de tous les malheurs est la fausse croyance : « Je suis le corps ». Cette fausse croyance doit disparaître. C’est cela la Réalisation. La Réalisation n’est pas l’acquisition de quelque chose de nouveau et ce n’est pas non plus une faculté nouvelle. C’est simplement la suppression de tout camouflage ». (Ramana Maharshi, entretien 96 du 13-11-1935).
« Il n’est personne qui aspire à la Libération, personne qui soit libéré. Telle est la vérité suprême ». (Mândukya-kârikâ, II, 32), cité par le Maharshi à l’entretien 383 du 5-4-1937, à propos de l’approche en Advaitavâda [non-dualité]. En inventant la liberté on engendre du même coup son contraire, comme la valeur engendre le voleur (changement de la lettre a en o…).
« Où est tout le monde ! Il n’y a pas non plus de libération. Elle pourrait exister seulement s’il y avait asservissement [ou si on voulait sortir de l’Univers pour l’examiner, chose géométriquement impossible….]. Mais en réalité, il n’y a pas d’asservissement et, par conséquent, pas de libération non plus ». (Entretien 264 du 20-10-1936).

Pourquoi : « personne qui aspire à la Libération, personne qui soit libéré » ?
Parce que TOUT est DANS TOUT : Nous ne sommes pas un sujet AU DEDANS face à un objet qui serait L’univers AU DEHORS. NON ! Dedans et Dehors ne font qu’UN : ni dedans ni dehors. C’est d’ailleurs pourquoi la démocratie ne peut pas fonctionner à sa façon actuelle du productivisme : la quantité de votant qui a voter le plus pour le chef de sa soumission, et avec le temps, l’ignorance surtout de la Tradition, la quantité de votant s’évertue de plus en plus à placer dans son confort du patriarcat des patriarches de plus en plus ignorants et vulgaires : voyer l’évolution des présidents de la 5è république. Voyez le fait qu’ils sont de plus en plus jeune, de cette jeunesse qui sert beaucoup le régime, jeunesse qui est la nourriture des partis politiques ; une jeunesse avant tout grégaire par excellence, voyez les Woodstock en leurs temps hippies : une vraie messe…. Et les tyrans ont surtout besoin de cette jeunesse, voir les Young Leader, Emmanuel Macron, Zuckerberg, Greta Thunberg, etc.
Mais quelque soit son âge, l’individu en foule est un grain de sable que le vent de l’égrégore soulève à son gré ; dans la foule il y a évanouissement de la raison : aussi bien en mal qu’en bien d’ailleurs.

Depuis la 5è république, les Français n’ont plus de bon guide, ou de dirigeant ; les Français n’ont plus que de mauvais guides, qu’ils choisissent mécaniquement lors d’élections, ces mauvais guides s’appellent des MENEURS, et Emmanuel Macron en est un de particulièrement visible (surtout depuis l’imposition du pass sanitaire à l’annonce du 12 juillet 2021 pour obliger à se faire piquer : après, vous pourrez jouer, consommer. Tous ces gens se laissent MENER par Macron et sans moufter même, CAR ILS ONT PEUR ! LEUR PÈRE LEUR A FAIT PEUR. MACRON = MANIPULATEUR, MENEUR ET MENTEUR).

LA PEUR N’EST QU’UNE DÉPENDANCE AU MENTAL, À LA RAISON ET EN CONSÉQUENCE À L’ÉTAT ET À SON DROIT.
Un grand secret est contenu dans le résumé du Yoga Vasistha :
« L’apparence de ce monde est une confusion ; de même que le bleu du ciel est une illusion d’optique. Mieux vaut ne pas s’y intéresser et l’ignorer » (YV I, 3).
Le Soûtra du Diamant dit la même chose :
« Comme les étoiles, les mouches volantes ou la
flamme d’une lampe,
Comme une illusion magique, une goutte de
rosée sur une bulle,
Comme un rêve, un éclair ou un nuage :
Ainsi devrait-on voir tous les phénomènes
conditionnés ».
ET MACRON ET SA BANDE SONT DES PHÉNOMÈNES
STÉRILES DE CHEZ STÉRILE.

 
 
vendeta2_macron_gp2.jpg
 
 

Dernière mise à jour : 15-07-2021 00:36

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2021 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >