Accueil
Où est le monde ? Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 15-08-2021 04:40

Pages vues : 255    

Favoris : 47

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : Aiguille, Croyance, Feu, Guerre, Nostalgie, PAN, Peur, Pointe, Raison, Résistance, Silence, Vie

 
googlemaps_testantigeniq.png
 
 
Où est le monde ?
Il faut quelqu’un ou une conscience
pour voir le monde (dit « objectif »).
Qui est ce quelqu’un, cette conscience ?
L’être humain devrait savoir compter
jusqu’à trois :
- la conscience dépendante de l’objet,
- et l’objet dépendant de la conscience,
et en plus le troisième qui assemble
les deux autres.
Mais ce troisième ne peut pas fonctionner
selon la causalité comme conscience
dépendante de son objet conscience, puisque :
cause + objet = à nouveau un troisième élément,
et ainsi de suite en fractal à l’infini, en
résonance dans une régression à l’infini.
 
« Vous ne voyez les objets [et les mouvements
y afférent] que lorsque vous oubliez votre
propre Soi. Maintenez-vous dans le Soi et vous
ne verrez pas le monde objectif ».
(Ramana Maharshi, entretien 6 du 15-5-1935)


Cependant, c’est parce que la Centre est
NULLE PART que la Circonférence est
PARTOUT (possibilité du Zéro indien, qui
peut s’apparenter à l’Amour ou Félicité).
Cependant, ce troisième élément ou
CONSCIENCE INFINIE est aussi en RÉGRESSION
À L’INFINI, le « Gate gate pâragate
pârasamgate bodhi svâhâ »
(Allé, allé, allé
au-delà, allé complètement au-delà,
l’Éveil, ainsi) est une forme de régression
à l’infini : la Réalisation du Soi ou troisième
élément consiste à atteindre l’âtman (le Soi),
lequel est l’espace [infini] de la conscience,
le chidvyoman, à la différence de l’expansion
du mental, le chittavyoman [et sa diversité
marchande et d’objets et mouvements à l’infini].
(Réf. à l’entretien 16).

Il y a comme DEUX régressions à l’infini.

Celui du chittavyoman est l’exemple de la
poule chez un croyant (1) ou dans cette
dimension de l’ego dépendant du Soi.
TOUT EST DANS TOUT (fractal)….

Dans la loi de succion les gens évoquent
cette « gratuité » : « Me donner de l’espoir »,
comme si c’était un trésor à découvrir ou un
billet gagnant à l’Euromillions, comme si
c’était un vaccin contre le rhume doublé
d’un passeport sanitaire nouveau sésame, la
CLÉ du paradis !
Donner de l’espoir ou donner un « vaccin »
comme le MESSIANISME et sa CAROTTE DU PARADIS
ET DES JOURS MEILLEURS : LA CROYANCE, ou
« LES VRAIS CROYANTS » (comme disent certains
mahométans… comme s’il existait dans ce monde
une « vraie religion » ou « vraie vérité »,
imbécilité suprême ! (2)
VOILÀ L’OBSTACLE, LE BOULET nommé « espoir »
qui contient le mot poire (une bonne attraction).
PARCE QUE SOUS TYRANNIE D’INGÉNIERIE SOCIALE
COVIDESQUE LE CORPS AUGMENTÉ À LA MODE
TRANSHUMANISTE DES FRIC/FLIC DANS SON
MESSIANISME N’EST PLUS QUE LA CAROTTE OU
TENTATIVE PHYSIQUE DE L’ÉLAN : le E lent
et au ras du sol sans savoir voler,
ou E lent pénétrant comme une injection
anti-covidesque.

L’EGO, C’EST LE CORPS, DONC LA SANTÉ,
ET LE POUVOIR (notamment des FRIC/FLIC au
service des siliconés en leur vallée,
le monde anglo-américain utilitariste) AUGMENTANT
GRANDEMENT L’EGO AVEC  LEUR « HOMME AUGMENTÉ »
COVIDESQUE et CORPS DU DÉLIT (de ne pas
être « sain(t) ») donc POSSÉDER LES AUTRES,
POSSÉDER LE MONDE, « c’est pour votre ”bien” »,
et que  L’EGO OU LA SAN-T ÇA RAPPORTE
BEAUCOUP DE FRIC.
« HOMME AUGMENTÉ » COMME LE POIDS OU GRAVITATION
CONSIDÉRABLEMENT AUGMENTÉE, D’OÙ L’É-NORME
FINANCE INTERNATIONALE DE LA DROGUE POUR
S’ENVOYER EN L’R et échapper à cette gravitation.
D’OÙ AUSSI LA VIRTUALISATION DE TOUT POUR
ÉCHAPPER À CETTE GRAVITATION EXTRÊME.
Ne sentez-vous pas cette pesanteur si pesante
depuis un certain temps ? L’escholier
est devenu un écolier, ou l’hospital est
devenu un vulgaire « hôpital » pour faire
du profit avec son  S transformé en V inversé,
et que dire de l’hostellerie devenu un hôtel
de passe ou pour hommes-femmes d’affaires…
Le S en C (essence ou IHS, XPS) a disparu !
Le S de Santé et Sauté, Serpent, Science, Savoir,
Souple, Sécure, Silence, Serein…


« Le Soi est toujours présent, rien n’existe en dehors de lui. Soyez le Soi, et désirs et doutes disparaîtront. Ce Soi est le témoin dans les états de sommeil profond, de rêve et de veille. Ces trois états appartiennent à l’ego. Le Soi transcende même l’ego.
N’existiez-vous pas durant le sommeil profond ? Saviez-vous alors que vous dormiez et que vous étiez inconscient du monde ? Ce n’est qu’en état de veille que vous décrivez cette expérience de sommeil comme étant inconscience ; pourtant votre conscience quand vous dormez est la même que lorsque vous êtes éveillée. Si vous savez ce qu’est cette conscience de veille, vous connaîtrez la conscience qui se tient comme témoin dans les trois états. Cette conscience peut être trouvée en cherchant la conscience telle qu’elle était durant le sommeil profond ». (Ramana Maharshi, entretien 13a du 7-1-1935)

« Les perceptions participent de l’état dans lequel on se trouve, quel que soit cet état.
L’explication en est que dans l’état de veille (jâgrat), le corps grossier perçoit les noms et les formes eux aussi grossiers ; dans le svapna (état de rêve), le corps mental perçoit les créations mentales sous leurs multiples noms et formes ; dans la sushupti (état de sommeil profond), il n’y a plus d’identification avec le corps et donc pas de perceptions ; de même, dans l’état transcendantal, l’identité avec le brahman met l’homme en harmonie avec toutes choses, et il n’y a rien qui soit séparé du Soi ». (Ramana Maharshi, entretien 2 du 15-5-1935).

La Circonférence est partout : « C’est comme une séance de cinéma. La lumière est projetée sur l’écran et les ombres qui y passent donnent l’impression aux spectateurs d’une représentation de film. Et ce serait pareil si dans ce même film on montrait aussi des spectateurs. Celui qui voit et ce qui est vu ne seront alors rien d’autre que l’écran. Appliquez cela à vous-même. Vous êtes l’écran, le Soi a créé l’ego et l’ego
a ses formations de pensées qui se manifestent comme le monde, les arbres, les plantes, etc., dont vous parliez. En réalité tout cela n’est pas autre chose que le Soi. Si vous voyez le Soi, vous trouverez le Soi en tout, partout et toujours. Rien d’autre que le Soi n’existe ». (Entretien 13a).

TOUT EST DANS TOUT : « Ce qui est dans le monde est dans le corps ; et ce qui est dans le corps est également dans le monde ». (Ramana Maharshi, entretien 18 du 26–1-1935).

La manifestation de l’ego à l’état de veille causant de plus en plus de chaos (le mal) façon désordre organisé notamment facilité par la techonofolie, la spikofolie des siliconés en leur vallée (les Juifs des Google facebookés), il devient évident que le refuge absolu n’est pas la nostalgie ou messianisme du Paradis de l’ingénierie social des croyants, mais bien l’absolu de l’Eau Primordiale ou Soi. (Les siliconés ont investis dans la machine Astrazeneca : tous ces zozos suivent LA MÊME CAROTTE DU MESSIANISME : LE TÉTÉ-TRUC, LE TÉTÉ PARTOUT (il n’y a pas de faute), bref, la loi de succion à fond !

Pourquoi « tété » à la place de « télé » ? PARCE QUE C’EST LA MÊME LOI DE SUCCION : LA SAISIE, MAINTENANT « À DISTANCE », QUE CE SERAIT « PLUS PROPRE » (geste barrière)….. On s’approche donc vers une SINGERIE DU SOI AVEC CETTE ENIÈME MOUTURE DU MESSIANISME OU DE LA CAROTTE (aussi nommée « intelligence artificielle » triomphe des perruques poudrées françaises du 18è siècle). Le messianisme faisant des êtres humains DES ASSISTÉS, dont un bon exemple en 2021 sont les piqués ou spiqués aux ARN messagers et graphène nouvelles technologies et autre « intelligence artificielle » : où on vous la vend, ou on vous l’injecte partout maintenant, jusque dans votre corps, pour vous « augmenter » (mais, dans quel sens ???) il est donc interdit de mourir, ce ne serait pas rentable ou « les autres » : obligation de se donner en jouissance et donc « vacciné ».

Le monde, des objets à consommer, la santé ou l’ego à l’état de veille, soit le mental ou chittavyoman, tout cela est LARGE-MENT AUGMENTÉ. Qui contrôle la santé et la nourriture contrôle le monde : LES ÊTRES HUMAINS DEVIENNENT DES ROBOTS CONTRÔLÉS PAR D’AUTRES : INTERFACE CERVEAU-MACHINE, donc dans la dimension du chittavyoman uniquement, en un amalgame humain-machine nouvelle création du Dieu Google-Facebook-Yahvé.

« HOMME AUGMENTÉ » = NUMÉRISATION, « PRÉCISION » OU NOUVELLE NORME, « CIRCULEZ YA PLUS RIEN À VOIR ! » : ceux qui ne sont pas bien « augmentés » seront éliminés, on appelle ça « eugénisme » (fabrication-manipulation du bétail humain sous le pouvoir de certains autres humain), on appelle ça aussi « transhumanisme ». LA PRISON DE L’AUGMENTATION AUSSI PARFAITE QUE VOUS VOUS CROIREZ AU PARADIS SANS MÊME L’AVOIR DEMANDÉ !
Le délire autour des TESTS COVID-19 EST DESTINÉ AUSSI À FAIRE DU GOOGLE MAPS SUR LES CORPS DES MASSES HUMAINES et que ce sera du tout bon pour avancer dans leur « inconscient collectif » et IA.

COMBATTRE, COMBATTRE, COMBATTRE (les infestions ou les « terroristes ») = AUSSI DU MESSIANISME EN CAROTTE SANS FIN, COMME L’ŒUF ET LA POULE, ET QUE C’EST DU TOUT BON POUR L’ÉCONOMIE MONDIALE DES DROGUES ET DE L’ARMEMENT. LA SANTÉ, LA BOUFFE ET LA SÉCURITÉ = ÉCONOMIE MONDIALE DES DROGUES ET DE L’ARMEMENT.
Le transhumanisme n’est que le CULTE DE L’EGO : le ‘moi’ et rien que le ‘moi’ inversion de la Singularité du Soi qui étant le Centre nulle part ne peut pas être élevé au rang d’un culte ou d’une religion quelconque ; pour inventer un dogme ou une religion, il faut un cause ou un dieu, un œuf pour fabriquer la poule.
Le culte de l’ego prône la disparition de la maladie naturelle appelée « vieillesse ». La peur de la vieillesse et son pendant le culte du jeunisme ne peut que refléter le culte de l’ego et sa quincaillerie en prothèses technologiques sans vieillesse.
Le mouvement pour « prolonger la vie » est d’UN SADISME EN POUVOIR ABSOLU : LE MESSIANISME EN DES PROTHÈSES MÉDICALES NOUVELLE FORME D’UN PARADIS OU « ESPOIR » (poire) POURTANT ÉTERNELLEMENT ICI ET MAINTENANT : PAN OU L’INSTANT, LE ZÉRO INDIEN, L’OUVERTURE (alors que le transhumanisme sera la fermeture vers les Mondes Libres, la soumission totale aux programmeurs et fabricants des prothèses technologiques transhumanistes, et, comme souvent écrit sur le site : la fabrication artificielle des trois Règnes : Minéral, Végétal, Animal et Humain).


Le transhumanisme bien dans cette logique de consommation et d’utilitarisme à l’anglo-saxon EST LE COMBLE DE LA POSSESSION : « Un jour, je serais libre, je vivrais éternellement et alors la liberté m’atteindra », pour référence à la stance 16,9 de Nagarjuna, comme si la délivrance ou la liberté pouvait se trouver UNIQUEMENT dans l’ego ou l’individualité, le ‘je’, le corps (augmenté) nostalgie du paradis et loi de succion vers l’éternité. Par l’invention de la « liberté », tous les pouvoirs ne font que fabriquer son contraire, la soumission (à eux). AINSI, PERSONNE N’EST LIÉ (par la prison du social ou des « autres ») et personne n’est libéré, parce que la libération ne fait qu’engendrer également la dualité winners-losers (actuellement vaccinés-non-vaccinés…).

Dès lors que ce n’est plus le Soi qui donne un sens dans la Matière, c’est la matière (aussi le corps ou santé) qui donne un sens au Soi alors ainsi peut naître la CROYANCE AU CORPS, A L’EGO : IL Y A INVERSION, RETOURNEMENT. Tout ce qui tente d’imposer à l’ensemble, en science (en économie), en religion, en métaphysique ou politique c’est la même chose, en « isme », est un genre de DICTATURE ; nous la subissons de plein pieds depuis mars 2020. Une dictature molle : celle de la DÉMOCRATIE : LE CONSENTEMENT, LES ÉLECTIONS (des bourreaux) ET LA CONSOMMATION (manipulable par les marchands du Temple). Covid + réchauffisme = les « ismes » du Pour-Voir et de son AUGMENTATION de l’ego ou corps (la chaleur-chaudron, ou la froideur ou le neutralité, est inhérente au moindre corps ; le Gaulois Obélix était tombé dans un chaudron étant enfant et en était devenu très fort corporellement… Un chaudron-vaccin….).
LA DICTATURE À LA FRANÇAISE sous forme du « Conseil de défense sanitaire », sans base juridique ou lors de consultation des électeurs, si pratique dans « l’urgence sanitaire » permettant d’endormir les institutions étatiques françaises dites « légales » par ceux qui sont atteint du Pour-Voir.

TRINITÉ EN RÉSUMÉ : CONSCIENCE + OBJET = OBJET + CONSCIENCE = CONSCIENCE INFINIE = RÉ-GRESSION EN PRO-GRESSION INFINIE : la Conscience infinie ne fonctionne, Elle aussi, qu’avec l’objet et en même temps l’annihile puisque conscience+objet et objet+conscience etc. pour tomber dans la FRACTAL en régression à l’infini mélangée au « GATE GATE PÂRAGATE… » PROPRE AU CENTRE QUI EST NULLE PART (aucune cause et en même temps une cause comme le fils ne peut pas « remonter le temps et supprimer son père » sans se supprimer lui-même…)……… C’EST POURQUOI AUCUNE CAUSE NE PEUT SE CONCEVOIR SANS AUSSITÔT SE PRENDRE POUR UN DÉMIURGE FAÇON ANCIEN TESTAMENT DANS LA GÉNÈSE COMME LE MENTAL NE PEUT PAS SE TUER LUI-MÊME (3).


Notes.
1. « Une jeune cousine, élevée par les bonnes sœurs, me disait un jour : « Pour avoir un œuf il faut une poule et pour avoir un monde il faut un Dieu ». À quoi je répondais : « Pour avoir une poule il faut aussi un œuf. Tu t’enfermes dans une chaîne de causes et effets [dualité sujet-objet] dont les deux bouts ne se rejoignent pas, que tu peux allonger à l’infini, sans que ton raisonnement soit valable », écrit superbement Jean Coulonval dans sa lettre du 7 février 1972 à Aimé Michel (dans Synthèse et Temps Nouveaux).

2. Extrait de la conférence de Jiddu Krishnamurti à Omen en 1929, où il expliquait que « La Vérité est un pays sans chemin ».
« Peut-être avez-vous souvenir de cette histoire du diable et de son ami : ils marchaient dans la rue quand ils virent devant eux un homme se baisser pour ramasser quelque chose et le mettre dans sa poche. L’ami dit au diable : « Qu’est ce que cet homme vient de ramasser ? » « Un petit bout de Vérité », répondit le diable. « Mauvaise affaire pour vous, alors ! », remarqua l’ami. « Oh, pas du tout, répliqua le diable, je vais l’aider à l’organiser ! »
Je maintiens que la vérité est un pays sans chemin que vous ne pouvez l’approcher par aucune route, quelle quelle soit : aucune religion, aucune secte. Tel est mon point de vue, et j’y adhère d’une façon absolue et inconditionnelle. La vérité étant illimitée, inconditionnée, ne peut être approchée par quelque sentier que ce soit, elle ne peut pas être organisée on ne devrait pas non plus créer des organisations qui conduisent ou forcent les hommes à suivre un chemin particulier. Si vous comprenez bien cela dès le début, vous verrez à quel point il est impossible d’organiser une croyance ».

3. Sentiment = le policier du mental : « En cherchant si le mental existe ou non, on s’aperçoit qu’il n’existe pas. C’est là le contrôle du mental. Autrement, si on admet l’existence du mental et qu’on cherche à le contrôler, cela équivaut à obliger le mental à se contrôler lui-même, à l’instar d’un voleur se transformant en policier pour procéder à sa propre arrestation. De cette manière, le mental continue à subsister, mais échappe à lui-même », explique Ramana Maharshi à l’entretien 43 du 28-3-1935.
De la même manière, même entretien : « Chacun connaît le Soi [ou l’Instant], et pourtant ne le connaît pas. Étrange paradoxe ».
Et à l’entretien 615 du 24-1-1939 : « Un voisin avait anticipé la visite d’un voleur dans sa maison. Il avait pris des précautions pour l’attraper en plaçant des policiers en civil pour surveiller les deux bouts de la rue, l’entrée et la sortie de sa maison. Lorsque le voleur s’était présenté comme prévu, les hommes de guet s’était précipités sur lui pour l’attraper. Le voleur, jugeant d’un coup d’oeil la situation, s’était mis à crier : « Au voleur ! Attrapez-le, attrapez-le ! Il court par là ! là ! » Et ce faisant, il était parvenu à s’enfuir.
Il en est ainsi avec l’ego. Partez à sa recherche et vous ne le trouverez pas. C’est la meilleure façon de s’en débarrasser ». (Entretien 615).

Le seul inconscient collectif possible est énoncé dans l’entretien 92 du 7-11-1935 :
« Les perceptions sensorielles ne peuvent donner qu’une connaissance indirecte et non une connaissance directe. Seule notre propre conscience est connaissance directe : c’est l’expérience commune à tout le monde. Aucune aide n’est nécessaire pour connaître son propre Soi, c’est-à-dire pour être conscient.
L’unique totalité, infinie et indivisible (le plenum), devient consciente d’elle-même en tant que ‘Je’. C’est son nom originel. Tous les autres noms, tels que OM, ne viennent qu’après. La Libération consiste uniquement à rester conscient du Soi. Le mahâvâkya « Je suis le brahman » en est l’affirmation qui fait autorité. Bien que l’on ait toujours l’expérience du ‘Je’, l’attention doit y être dirigée [Retournement de la Lumière]. Alors seulement, la Connaissance émerge. C’est pourquoi l’on a besoin de l’enseignement des Upanishad et des Sages » (entretien 92 du 7-11-1935).
« Le mental changeant (c’est-à-dire le mental associé à rajas = activité et à tamas = obscurité) est communément connu comme le mental. Dépourvu de rajas et de tamas, il est pur et brille par lui-même. C’est la réalisation du Soi. C’est pourquoi on dit que le mental est le moyen pour l’atteindre » (entretien 100 du 19-11-1935).

Dans le même entretien 615 : « Saisissez d’abord l’ego et demandez ensuite comment il peut être détruit. Qui pose cette question ? C’est l’ego. L’ego serait-il d’accord pour se détruire lui-même ? Cette question est la meilleure façon d’entretenir l’ego et non pas de le détruire [comme dans l’exemple du policier ci-dessus]. Si vous cherchez l’ego, vous constaterez qu’il n’existe pas. Voilà la façon de le détruire.
PAS DE MEILLEUR VACCIN QU’AVEC AUCUN VACCIN… COMME PAS DE MEILLEURE LIBERTÉ AVEC AUCUNE INVENTION DE LIBERTÉ, OU PAS DE MEILLEURE VALEUR SANS AUCUNE INVENTION DE LA VALEUR.
 
 

Dernière mise à jour : 15-08-2021 05:22

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2021 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >