Accueil arrow Musiques arrow Dernières news arrow Le monde de 2021 qui RE-tombe
Le monde de 2021 qui RE-tombe Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 19-09-2021 03:22

Pages vues : 193    

Favoris : 31

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : Aiguille, Argent, Banque, Commerce, Convention, Croyance, Darwin, Feu, Guerre, Images, Lourdes, Nostalgie, Peur, Pointe, Raison, Réincarnation, République, Silence, Spirale, Vie

 
bernadette_soubirous_en_1861_darwinism.jpg
 
 
Le monde de 2021 qui RE-tombe
dans sa SOUPE PRIMITIVE.
Ou ARN et RÉINCARNATION.
Soupe Primitive qui ne peut qu’Être,
découvrir la source de la pensée ‘je’
ou ego, ce qui détruira l’ego.

(Ramana Maharshi, entr. 129 du 5-1-1936)
 
Le ‘je’ ou ego, la chose du consommateur,
celui qui se réincarne et qui utilise son ‘je’.
Ce monde cherchant « l’origine de la vie »,
(transhumanisme et ARN… à tout fer/faire)
entre dans l’état du « Qui suis-je ? »,
proche du « Peut-on s’imaginer comme le
témoin de ses pensées ? »
- Maharshi : Ce n’est pas l’état naturel.
Ce n’est qu’une idée (bhâvanâ) qui aide
à tranquilliser le mental. Le Soi est toujours
le témoin, qu’on l’imagine comme tel ou non.
Il n’est pas besoin de l’imaginer ainsi sauf
pour apaiser le mental. Mais le mieux est
de demeurer comme son propre Soi. (Entr. 137)

Causisme et « origine de la vie » = MESSIANISME,
ET CONSOMMATION ET RÉINCARNATION : avidité pour
la carotte qui va faire avancer, le paradis est
une carotte, de même le mystère et l’enfer.

Pour être « RÉ-incarné », il faut au minimum
être né ! Donc tomber dans le causisme,
tomber dans le darwinisme !


Page dédiée à Bernadette Soubirous.
C’est Bernadette qui est la modeste créatrice de la mise en route de la
Vraie REMISE À ZÉRO, et pas un riche et médiatique winner Klaus Schwab et
membre des Bilderberg, faut-il le rappeler.
La nuit obscure se trouve dans la boue de la grotte de Massabielle à Lourdes le 11 février 1858.
Le nombre 11 en Chine symbolise le TAO, équivalent du Soi de Ramana Maharshi et
de bien d’autres Anciens tel Mazu Daoyi.
Respiration : pauvre est une porte, car dans le « bon sens » noble, être pauvre enrichit.
Et d’après la Bible : les derniers seront les premiers.
« Seuls réussissent à sortir quelque chose de la Matière les humbles ».
(D’après Auguste Rodin, sculpteur ; humble dans le sens de l’ego largué au loin).


« La réincarnation ne peut exister qu’aussi longtemps que l’ignorance existe. Il n’y a pas d’incarnation, il n’y en a jamais eu et il n’y en aura jamais. Cela est la Vérité ». (Ramana Maharshi, entretien 363 du 20-2-1937 et forme de « merde à Darwin » et au big bangisme).
« Merde à Darwin » et aucun Big Bang ou « origine de la vie » dans la Bhagavad-Gîtâ II,12 : « Il n’est pas vrai qu’il y ait eu un temps où ‘Je’ n’étais pas, ni Toi, ni ces rois des humains ; il n’est pas vrai non plus qu’aucun de Nous doive jamais, dans l’avenir, cesser d’être ».
Et BhG II,20 : « Jamais il ne naît, ni ne meurt, et ce n’est pas une chose qui un jour commença d’exister, et qui, s’en allant ne reviendra jamais plus à l’existence. Il est non-né, ancien, éternel ; ce n’est pas tué lorsque le corps meurt ».


La Bhagavad-Gîtâ II,16 dit : « L’irréel n’a pas d’être ; le réel ne cesse jamais d’être. Cette Vérité a été perçue par ceux qui voient l’essence des choses ». « Le réel est toujours réel, l’irréel est toujours irréel ». Et puis : « Il ne naît ni ne meurt ; ayant été, il ne cesse pas d’être ; non né, perpétuel, éternel, existant depuis les temps anciens, il n’est pas anéanti quand le corps est anéanti » [II.20]. Il n’y a donc ni naissance ni mort. L’éveil est la naissance et le sommeil est la mort ». (Ramana Maharshi, entretien 203 du 17-6-1936).

BIG BANGISME OU NAISSANCE ET DARWINISME = INDIVIDUALITÉ, CONSOMMATEUR : « Nammâlvâr [saint vishnouite] dit : « Dans mon ignorance j’ai pris l’ego pour moi-même ; cependant, grâce à une juste connaissance des choses, je me suis rendu compte que l’ego n’existe nulle part et qu’il n’y a que Toi qui demeures tel le Soi », cité par le Maharshi à l’entretien 491 du 7-5-1938).

Le darwinisme est typiquement de la dualité : « L’évolution ne peut se faire que d’un état à un autre. Quand aucune différence n’est admise, comment peut-il y avoir évolution ? » (Ramana Maharshi, entretien 264 du 20-10-1936).

Les ARN messagers à tout FER/FAIRE.

Les ARN messagers sont comme le quantisme : le capitalisme de Big Pharma rêve d’en foutre partout : ARN messager pour « soigner les cancers » (principe du messianisme et de la CAROTTE pour « prévenir », donc dans le temps, dans le big bangisme, on injecte un ARTIFICE dans le corps de sujets en bonne santé !)

En 1980 un « scientifique », la pesanteur médaillée Thomas R. Cech, a tenté de démontrer que les ARN étaient douée de petites capacités catalytiques, et qu’elle pouvaient, contrairement aux protéines, servir de matrice et donc potentiellement catalyser sa propre copie. De là il vient l’opinion que cet ARN soit un « élément moteur de la vie sur terre ». En 1990, comme pour le phénomène du quantisme, l’ARN devient le winner, et certains l’appellent « le cauchemar prébiotique du chimiste ». Les biologistes moléculaires défendent l’opinion que l’ARN a été la première molécule réplicative (voir auto-réplicative genre des « réplicateurs » de la géniale sérié télé STARGATE SG1)…

L’ARN « messager » dont les médias Nous assomment à longueur de journée avec ce qu’ils persistent à appeler « vaccin », est en train de devenir l’Eau de Bernadette Soubirous transmutée en matérialiste et en commerçante ! L’ARN devient le MIRACLE de la chimie prébiotique et du potentiel catalytique de l’ARN.

Il y a pire : comment un « scientifique » peut-il s’adonner à l’opinionisme d’expliquer le « commencement de la vie » sans avoir LUI-MÊME pratiqué le questionnement « QUI SUIS-JE ? » ??? Serait-il Dieu-Architecte de l'Univers ? De plus, certains de ces ignorants (du Soi), « pensent », qu’étant donné « l’origine de la vie », son « évolution » ultérieure serait ”facile à concevoir” ! Bref, ces ignorants fonctionnent à fond la caisse avec leur RAISON ! Pire, AVEC UNE IMAGINATION ILLIMITÉE, COMME LEUR OPINION EST PAR ESSENCE ILLIMITÉE.
Aucun commencement d’explication sur ce qu’est la « vie » n’est abordé par la théorie de Darwin car à fond dans la dualité sujet-objet.


L’ARN MESSAGER DU FRANKENSTEIN, PROMÉTHÉE moderne de Mary Godwin Shelley (presque contemporaine de Darwin).

En effet, les causalistes et obsédés de naissance ou de big bang à tous les prix s’imaginent que la « vie » est apparue GRÂCE À UNE CAUSE, évidemment pas celle d’un « Dieu » qui décide un jour de « créer » parce qu’Il s’ennuie et qu’Il a besoin de S’amuser. Non, un certain Stanley Miller joua au Victor Frankenstein, en voulant déterminer quels composés chimiques pouvaient être présent dans ce qu’il imaginait comme causalité, à « l’époque »« la vie n’existait pas encore du Terre ». Mais, qu’est-ce qu’il appelait « la vie » ? Bref, pour lui l’hydrogène, le carbone, l’azote et l’oxygène forment une cuisine en une soupe de méthane, d’ammoniac et d’eau. Miller décida de découvrir quels composés chimiques pourraient être produits par une atmosphère artificielle contenant du méthane et les composés cités précédemment.

Méthane, ammoniac et eau ne réagissent pas entre eux, il leur faut un « truc » extérieur pour qu’ils bougent. Miller imagina que la FOUDRE, donc le feu vulgaire du style d’animation de la créature de Frankenstein. Il construisit dans son laboratoire un appareil contenant une réserve d’eau ainsi que les gaz qu’il imaginait avoir été présents sur la « Terre primitive », et ajouta des électrodes génératrices de vulgaires étincelles électriques singeant la foudre.

Miller fit bouillir de l’eau et électrisa son mélange gazeux durant une semaine. Du goudron gras et insoluble se forma sur les bords du ballon de verre, et la réserve en eau vira de plus en plus vers une couleur rouge au fur et à mesure que des substances s’y accumulaient. Une fois la semaine écoulée, Miller analysa le mélange de composés chimique dissous dans l’eau et observa qu’il contenait plusieurs types d’acides aminés. Acides aminés constituant des blocs de construction des protéines. À première vue, il apparaissaient les « premières briques de base de la vie » tel le scénario  de « la Terre primitive » et donc plein lot ou pot dans la causalité si rassurante, LA CAROTTE SI SÉCURISANTE POUR L’HUMAIN-ÂNE.
Les « scientifiques augmentés » n’eurent alors aucun mal à opinioner que des « processus naturels » puissent avoir conduit des acides aminés à se rassembler en protéines, et qu’icelles puissent avoir catalysé d’importantes réactions chimériques (pas de faute), et que les protéines puissent avoir été enfermés à l’intérieur de membranes telles celles que l’on trouve à ce hui dans les cellules, que des processus comparables puissent donner naissance à des acides nucléiques, et que la « première » cellule « citoyenne » ou « électrice » puisse avoir trouvé le moyen de « naître ». Le scénario de Mary Shelley semblait devenir CONVENTIONNEL (accepté, avalé par certains), car L’ÉLECTRICITÉ semblait avoir donné raison à Miller comme l’apparition de la Vierge à Bernadette Soubirous.

L’électricité ayant servi à Frankenstein servira donc à « FABRIQUER DE LA VIE » COMME UN CAPITALISTE FABRIQUE UNE AUTOMOBILE !
Suite à ce monde se « frankenstenisant » des recherches comme celle de Juan Oro montrèrent qu’une molécule simple, l’acide cyanhydrique, pouvait réagir avec elle-même et générer nombre de produits, parmi lesquels l’adénine, un des composants de l’ADN. Suite à la POSSESSION de ces résultats sécurisants, l’ADN et l’ARN devinrent des OBJETS DE CULTE concernant « l’origine de la vie ».
Mais toujours aucune mise au GRAND ŒUVRE du « Qui suis-je ? » malgré plus de trente années de cuisine sur « l’origine de la vie » dans l’unique matérialisme qui se nomme « évolution chimique et moléculaire »RIEN, CANADA : ICI RIEN, ICI STRICTEMENT RIEN…

Les ignorants jouent à fabriquer des « molécules de vie » en DEHORS de la cellule via l’artifice de la chimie. N’importe quel ignorant peut se procurer des composés chimique chez un commerçant, les peser pour de bonnes proportions, les dissoudre dans un solvant adéquate, les chauffer dans un ballon de verre ; puis, en fin de cuisine, séparer les substances obtenues en deux catégories : celles désirées, celles rejetées provenant de réactions secondaires.
Non seulement on peut fabriquer des acides aminés et des nucléotides (blocs de constructions); mais in ignorant peut ensuite s’en servir pour construire les édifices eux-mêmes : protéines et acides nucléiques. Ce procédé permettant de réalisé ça a même été automatisé, et plusieurs commerces vendent à ce hui des machines mélangeant et faisant réagir des composés chimiques afin de synthétiser les protéines et les acides nucléiques. N’importe quel étudiant ou ignorant peut, en lisant les instructions de son mode d’emploi, fabriquer un long fragment d’ADN, en un ou deux jours…

« Au temps du Big bang », les chimistes existaient-ils ? Et y avait-il des commerçants qui vendaient des ballons et des éprouvettes en verre ?
Bref, « origine de la vie » = SIMPLICITÉ, et au diable éprouvettes, instruments d’analyse, etc.
SEUL LE DIABLE S’OCCUPE DE L’ORGANIQUE-ORGANISÉ, ADMI ET NISTRÉ, SINISTRÉ…

Tout être humain possède en lui la face invisible des choses (Universelles), dans l’ignorance il ne perçoit que L’ENVERS DES CHOSES (la partie Euclidienne et jalonnée, conventionnelle). Mais dès qu’il vit son identité ontologique (être soi ou le ‘Je’) en tout son « vital » avec (la non-dualité des choses) (DÉROULER, DÉMASQUER), il vit et voit (en l’Instant) L’ENDROIT DES CHOSES. Sujet et objet s’identifient, se fondent dans la perception de l’être (Involution). L’endroit des choses/intuition/induction, ne peut se mesurer avec des instruments scientifiques (construits par l’humain…).

« J’ai été forcé à une réincarnation… » (par la guerre de 1914-1945 et jusqu’à ce hui).

 
[En haut de page : une des photos de Bernadette Soubirous prises par l’abbé Bernadou.
NOTE : TOUT EST DANS TOUT. Le rajout du petit texte en-dessous de la photo de Bernadette n’est pas une injure envers la sainte mais un avertissement de ce qui se propage au nom de l’ignorance dans cette planète super occidentalisée d’ignorance, et Bernadette Soubirous était la Connaissance même, au sens de Ramana Maharshi, au sens de Sainte Thérèse de l’Enfant Jésus. Pourtant, Bernadette n’avait pas l’internet… ni certainement beaucoup lu de livres, on ne peut pas penser un seul Instant que Bernadette connût les hymnes homériques, et pourtant, plusieurs Thèmes des apparitions de la « Dame en Blanc » (de l’Instant) se recoupent : « Va boire à la fontaine et t’y laver », mais pas dans le gave (cours d’eau important), mais dans la grotte où Bernadette ne trouva qu’une EAU BOUEUSE, UN TOTAL SYMBOLE DE L’ADN COMME BIEN AVANT BERNADETTE, Piccolpassi Durantoys le mentionnait dans son Grand Œuvre sur l’Argile, de là, ça rejoint l’HOMÉOPATHIE, l’ACUPUNCTURE ET LES PETIOTES CHOUSES de Cyprian Piccolpassi Durantoys : Les trois Livres de l’Art du Potier : « Grandes vertus gisant es chouses petiotes créées par Dieu », en note de bas de page (l’ARGILE ADN comme catalyseur pour les processus de combinaison des acides nucléiques : ADN, ARN… L’ARGILE ADN).
L’Homéopathie utilise les petiotes chouses : les pointes, aiguilles ou HAUTES DILUTIONS, à tel point qu’il n’existe plus de matière de molécule présente dans une préparation, mais SEULEMENT SON « ESPRIT » (voir la MÉMOIRE DE L’EAU du médecin homéopathe Jacques Benveniste. Voir aussi les pages sur Ugo Mocichini : Outrage au Seul Ré-EL, et Non État, Non débat-opinion, Non lieu), comme le FEU Vrai est un SURFEU (quand la Braise va s’éteindre, elle s’illumine vivement avant de s’éteindre). Donc du trou creusé par les doigts de Bernadette coulent maintenant plus de 70.000 litres d’eau par jour. LE RETOUR VERS L’EAU PRIMORDIALE COMMENÇA À PARTIR DE CE JOUR, EN FRANCE ; LA « RAISON » DES RÉPUBLICAINS ET AUTRES RICHES PERRUQUES POUDRÉES, À CE HUI DU CAC40  ET DES WINNERS KLAUS SCHWAB COMMENCE SA LONGUE AGONIE.

Concernant l’IGNORANCE, le Maharshi dit bien à plusieurs entretiens qu’elle n’existe pas : « D’où vient l’ignorance ? Il n’existe rien de tel que l’ignorance. Elle ne se produit jamais. Chacun de nous est la Connaissance même. Seulement, la Connaissance ne brille pas facilement. Quand l’ignorance est dissipée, la sagesse, qui est toujours là, se révèle. Rappelez-vous l’exemple du collier, supposé perdu, mais resté autour du cou de la femme ; ou celui des dix individus insensés, chacun oubliant de se compter et ne comptant que les neuf autres. De qui est-ce la  onnaissance ou l’ignorance ? » (entretien 199 du 10-6-1936).
Voir en début de page la citation de l’entretien 363 qui associe réincarnation et ignorance.

LA CITÉ SAINTE EST PARIS-ISIS, ET SON ROI SONT LES PEUPLES, et sa source est maintenant à la grotte de Massabielle à Lourdes le 11 février 1858 : Bernadette Soubirous = Isis-Nepthys ou Déméter : le chaud et humide, la FERMENTATION PUIS PUTRÉFACTION, l’un ne va pas sans l’autre : version de la Nuit obscure de Jean de la Croix. Nuit parfaitement obscure parce que la Vierge  NOIRE-BLANCHE n’apparaît pas à une riche perruque poudrée près de la fontaine, mais à une miséreuse et famélique petite bergère à laquelle il n’était pas nécessaire d’imposer le jeûne rituel des sectes pour provoquer des visions. La sinistre réalité du spatio-temporel y suffisait largement. Ce n’est pas un hasard non plus qu’à la neuvième apparition la Vierge révèle à la bergère l’existence de la Source : neuf est le chiffre des gestations, le couronnement des efforts, l’achèvement d’une création. 9999=18+18=36=9. Neuf est le chiffre du Ciel en Chine, et chez Dante… Chez les Aztèques, le roi Tecoco, Nezahualcoyolt, construisit un temple de neuf étages, comme les neuf cieux, ou les neuf étapes que devait parcourir le mental pour gagner le repos éternel. Il était dédié au Centre qui est nulle part et créateur des Circonférences qui sont partout, soit ce que Nous vivons. Pour les Aztèques neuf correspond à la nuit obscure ; l’enfer est fait de neuf plaines et le panthéon aztèque compte neuf divinités nocturnes, gouvernées par le Dieu des enfers… Bref, neuf étant le dernier de la série des chiffres, il annonce À LA FOIS LA FIN ET LE RE-COMMENCEMENT, C’EST-À-DIRE UNE TRANSMUTATION VERS UNE NOUVELLE DIMENSION : NOUVELLE MORT NOUVELLE NAISSANCE, NEUF OUVRE LA PORTE AUX TRANSMUTATIONS, IL EXPRIME LA FIN D’UN CYCLE, LA FERMETURE DE LA BOUCLE, ET LA MORT DE L’ÉVOLUTIONNISME ET DE SON DARWINISME MESSIANIQUE DES WINNERS À LA KLAUS SCHWAB. APRÈS LA COAGULATION DES EAUX PRIMORDIALES, LA BOUCLE DE L’UNIVERS, DANS L’HUMAIN, S’ACHÈVE. Voir L’ENNÉADE D’HÉLIOPLIS OU ARBRE DE VIE UNIVERSELLE, Il n’appartient pas seulement aux Anciens Égyptiens, aux Hébreux, aux Norvégiens, etc.]
 
 

Dernière mise à jour : 19-09-2021 04:18

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2021 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >