Accueil arrow News arrow Dernières news arrow Connaître toi-même par toi-même
Connaître toi-même par toi-même Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 01-10-2021 23:59

Pages vues : 493    

Favoris : 73

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : Aiguille, Argent, Banque, Commerce, Convention, Croyance, Diable, Enfer, État, Feu, Guerre, Images, Jardin, Nostalgie, Paradis, Peur, Pointe, Pouvoir, Raison, République, Silence, Social, Spirale, Vie

 
bonnet_phrygien2raison_inconscientcollect.jpg
 
 
Connaître toi-même par toi-même
Sinon, c’est un autre, le Dehors, l’État,
qui s’en occupera, comme c’est le cas
maintenant avec un État et le politisme
ou l’opinion qui va avec devient de plus
en plus patriarcal, protecteur, moralisateur
et mondialisme (facilité par la technologie).
 
Tout être humain doit en premier faire
société avec lui-même au plus profond
de son Être, avant de se lancer,
éventuellement, à faire société
avec le Dehors.
Des relations authentiques, réelles,
ne peuvent avoir lieu qu’entre personnes
authentiques. Car le Dehors, « social »
est au service de la personne, et non la
personne au service du Dehors comme
c’est violemment le cas à ce hui !
La personne, le EST, est transcendant par
rapport au Dehors ou « social », c’est la
personne, le EST, qui seul, donne un sens
au Dehors ou « social », et non le contraire.

Comme l’Être humain devient de plus en plus
ALIÉNÉ, le patriarcat étatique, la chefferie
en profite sous toutes ses formes dont les
deux dernières sont flagrantes :
- Le 11 septembre 2001,
- La f(r)iction du covid-19.


Sans le « Connaître toi-même par toi-même », il ne pouvait que naître l’État, et à partir de là l’HOMME POUVAIT DEVENIR UN OBJET POUR L’HOMME, UNE MONNAIE D’ÉCHANGE(époque de l’esclavage, toujours actuel sous sa forme de « salarié » ou « collaborateur », c’est la même chose dans la novlangue du politisme social étatique.
L’Homme qui possède comme objets un ou d’autres hommes (ou femmes) est celui qui est reconnu comme possédant la doctrine construite par le conventionnel à partir de l’inconscient collectif, et ainsi les autres, le social, consentent à se laisser former, fabriquer, par leur possesseur : l’État, le salariat, les banques ou l’argent et les marchandises, soit se laisser dominer par les arcanes de la matière et du temps.
Ainsi, le socialisme du régime républicain étatique ne fait que conduire à ses dernières conséquences logiques le règne de l’opinion, aboutissant à une religion inversée, en creux, au renoncement volontaire de l’humain à sa liberté propre. Celui fabrique des « libres penseurs » et leur « libéralisme » nécessairement mercantile qui ne connaissent que l’opinion, parce que tout concept ou fiction tenue pour « vérité », à tort ou à raison, constitue un dogme, un système qui s’installe dans le confort et qui en jouera le rôle. Et les opinons n’ont aucune réalité : une opinion possédée comme « vérité » s’additionnera comme un jeu de puzzle qui consisterait à emboîter l’un dans l’autre toutes les informations possibles. C’est ce qui conduit à la confusion du général et de l’universel, et c’est ce qui conduit à l’actuelle « société fourmilière » en train de se construire, surtout depuis le covid-19.


BONNET PHRYGIEN RÉPUBLICAIN.
Le BONNET PHRYGIEN REPRÉSENTE LE PIRE : L’OPINION, soit son sens premier : « opiner du bonnet [ou de la tête] », c’est à dire jouer de sa « liberté de pensée » soi-disant retrouvée à partir de l’époque de la Renaissance en Occident avec la Réforme, l’invention de l’imprimerie et le phénomène Galilée, et « liberté de pensée » arrivée à son maximum sous 1789, c’est-à-dire qu’à cette date elle signait officielle son ARRÊT DE MORT :
Plus il y a de liberté et moins il y a de liberté : ce que le citoyen (le polis, du mot politique) appelle « liberté », ce n’est que le droit (droit de l’Homme) de rechercher les conditionnements qui l’arrangent le mieux, dont il jouit le plus (évolutionnisme, capitalisme, le « isme » étatique l’autorise même à voter), ce qui n’est pas possible sans contredire ce qui convient à l’autre (le social). Résultat : de perpétuels conflits entre individus, partis politiques, classes ou nations.
Le BUT À ATTEINDRE OU FABRICATION DE LA LIBERTÉ est égal à celui de sa suppression : en inventant la liberté et suivant le principe de l’évolutionnisme (juif, voir Attali, Les Juifs le monde et l’argent (1)), plus la liberté augmente et plus son contraire la contrainte ou la soumission à un pouvoir s’augmente de même.

Beaucoup de fabrication de la liberté avec l’opiner du bonnet !!! « La vie de tous les jours n’est pas distincte de l’état éternel. Tant qu’on s’imagine que la vie quotidienne est différente de la vie spirituelle, ces difficultés apparaissent. Si la vie spirituelle est comprise correctement, on découvre que la vie active n’est pas différente d’elle.
Le mental peut-il être atteint par le mental le recherchant comme un objet ? La source des fonctions mentales doit être cherchée et trouvée. C’est elle la Réalité.
On n’arrive pas à connaître le Soi à cause de l’interférence des pensées. Le Soi n’est réalisé que lorsque les pensées disparaissent ». (Ramana Maharshi, entretien 376 du 21-3-1937).
Et comme l’État repose su le mental, la « raison », puisque cette « raison » est la base de ce qui est appelé en Occident « État de droit » (2), LES PENSÉES-OPINIONS NE SONT PAS PRÊTES DE DISPARAÎTRE !!!


Les PENSÉES-OPINIONS fabriquent l’inconscient collectif et l’invention de, ou des, Univers.

De nombreuses courant d’opinions façonnant l’inconscient collectif permettent désormais de confirmer que la nature du « vaccin » expérimental à ARNm Covid-19 est imposé à toute l’humanité. L’objectif proclamé de moins en moins sournoisement est d’imposer la vaccination mondiale de 7,9 milliards de personnes dans plus de 190 pays, suivie de l’imposition d’un « passeport vaccinal » numérisé. C’est le plus grand programme de l’histoire du monde par injection dans le corps augmentant ainsi l’ego. Et qui finance l’organisation sataniste du « pass sanitaire » ? Mais toujours les « Plus ça change et plus c’est la même chose », les ceux qui ont fabriqués cette plandémie : l’OMS des Bill Gates, le forum économique mondial (FEM), le Wellcome Trust, la DARPA et Big Pharma, etc.

Les PENSÉES-OPINIONS fabriquent LA NORME ou LA CONFORMITÉ : PAS D’INJECTION, PAS DE TRAVAIL, PAS DE CONTACT DONC (pas de « Vivre ensemble », pas de « social »). CE QUI AMÈNE DIRECTEMENT AU « BIG BANG » OU « QUI SUIS-JE ? »

INCONSCIENT COLLECTIF : L’OPINION (avis, conviction, croyance, idée, jugement, PENSÉE), soit toute conception de l’Être en soi issue de l’expérience de l’existant. Dans cette conception à partir de l’inconscient collectif (IC), aucun dogme ou aucune constante ne peut être immuable ou fixée, parce qu’elle a sa source dans un corps ou ego. C’est pourquoi le politisme issu de l’État sera perpétuellement fluctuant, souple, se pliant aux circonstances.
Ce monde actuel tourne de plus en plus dans le mental, dans les sens physiques et le corps, cet ego, prétend que l’expérimentation « scientifique » est la seule voie par laquelle l’humain prend conscience de tout ce qui existe, et étant donné comme vérité de sens commun (IC) qu’il ne peut ne peut y avoir contradiction dans une prétendue vérité, les concepts abstraits par lesquels nous raisonnons le « connu » POSENT PROBLÈMES QUAND IL N’Y A PAS LA RÉALISATION ABSOLUE DU « QUI SUIS-JE ? » (le ”Connaître toi-même par toi-même”). Car là où deux opinions sont contraires, une seule est la « bonne » et l’autre doit disparaître ; ou toutes les deux ont tort et une troisième doit les éliminer par dépassement par bidouillage mental (à l’état de veille bien-sûr !). Dans le politisme étatique la méthode par laquelle s’accomplit cette sélection des opinions s’appelle le « matérialisme dialectique » en HOTC (Histoire-Opinion-Temps qui Coule).

En Occident surtout, depuis la Renaissance, la Réforme, Galilée et l’imprimerie, l’Humain devient un objet pour l’humain, la preuve, depuis surtout le 11 septembre 2001, certains veulent même PROGRAMMER LA MARCHE DE L’HUMANITÉ PAR LE COVIDISME SANITAIRE.

Comme avec le covidisme le corps ou mental est augmenté, les données de chaque personnes relatives à leurs propres sens, par L’UNIFORMITÉ DOGMATIQUE IMPOSÉE SOURNOISEMENT DE FORCE, CE QUI EN AUGMENTE LA VIOLENCE, SEMBLE S’ACCORDER AVEC D’AUTRES PERSONNES SUR CE QUE REPRÉSENTENT CES DONNÉES, RENFORÇANT AINSI L’IC, renforçant surtout le concept de causalité.

L’IC va fabriquer le Big bang (et pourquoi pas son inverse le ”big crunch”). D’autres IC vont s’entendre sur un univers plus grand et la partie qui nous est « accessible » ne serait qu’une « bulle » dans un univers infini ; tout cela sous le concept du temps.
Étant donné que l’univers ne peut être que CHACUN DE NOUS, il y a donc plus de 7 millards d’univers, sans compter les univers des deux autres Règnes : MINÉRAL, VÉGÉTAL.

POURQUOI FAUT-IL UNE CAUSE POUR UN UNIVERS ? OU POUR UNE NAISSANCE DE QUOI QUE CE SOIT ? Car qui dit naissance dit mort…

Certains croient (comme Francis Crick dans un article « Panspermie dirigée » [Directed Panspermia] publié dans Icarus), que la « vie » a été « ensemencée » sur cette planète par des extraterrestres (du gaz, des microbes, des ondes ou oscillations, etc.). Là encore ont se retrouve dans l’IC, mais surtout à l’EXTÉRIEUR de l’univers, dans cette diabolique dualité Dedans-Dehors, concept du mental à l’état de veille.

Si la vie sur cette planètes est la causalité du Dehors sous le forme d’ondes ou de gaz, etc., QUI EST LA CAUSALITÉ de ces créateurs ? C’est donc la chaîne sans fin et imbécilité des causes et effets à l’infini, comme l’opinion ou la polémique qui n’ont pas de fin et servent à alimenter l’IC dans son HOTC. À moins que, pour mettre fin à cette infernale chaîne de causalité, il faille BOUCLER TEL L’OUROBOROS : depuis leurs asiles des humains « biochimistes » fous décident d’envoyer sur Terre des « cellules » contenant l’information codant pour des structures complexes telles celles observées à ce hui. Dans ce concept, les êtres humains seraient leurs propres extraterrestres, leur propre « civilisation » mortifère (jusqu’à cette date dans l’HOTC, parce que là encore, il y a l’invention du temps qui tue).

Un certain Isaac Newton va inventer le concept de « gravité », mais pas sa causalité ! Plus tard, certains admirent que la Terre se déplaçait autour du Soleil. Évidemment personne ne pouvait ou ne peut « sentir » la Terre tourner, ni même la voir pivoter.

INCONSCIENT COLLECTIF : FAUT-IL LE CROIRE POUR LE VOIR ? OU LE VOIR POUR LE CROIRE ?
Les gens peuvent-ils se fier à ce qu’ils « voient » ? Tels des mirages ?….
Un certain Albert Einstein  fabriqua un « espace courbe » et un temps relatif ; et la physique actuelle invente le « vide » et des « particules subatomiques » ne possédant pas de position déterminée, et que l’univers avait eu un commencement ! Que tout cela pue encore l’utilitarisme anglo-américain, LA FAÇON, LE NOM-LA-FORME !!! Bref, le DÉSIR DE POSSESSION, LE DÉSIR DE SE RÉ-CONFORTER, le DÉSIR DU MASQUE.
Seul le SANS DÉSIR, SANS MASQUE, permet la Libération, l’opinion est détruite, la chaîne sans fin de causes et d’effets est brisée. Or dans le monde actuel de l’injection tout est fait pour la possession, conformément à 1789 ……

TOUT EST DANS TOUT : dans ce cas, QUELLE EST LA CONSCIENCE QUI A FABRIQUÉE LA VIE SUR TERRE ? (Là encore, penser à l’Ouroboros…)

ÉVOLUTION = DUALITÉ.
« L’évolution ne peut se faire que d’un état à un autre. Quand aucune différence n’est admise, comment peut-il y avoir évolution ? […] Comment la Bhagavad-gîtâ commence-t-elle ? « Jamais Je ne fus point, ni toi, ni ces chefs… » [BhG II. 12] ; et « Jamais il ne naît, ni ne meurt… » [BhG II.20]. Vous voyez donc qu’il n’y a ni naissance, ni mort, ni présent. La Réalité a été, elle est et elle sera. Elle ne change pas.
Arjuna demanda à Shri Krishna comment celui-ci avait pu exister avant ditya. Alors, Krishna, voyant qu’Ajurna Le confondait avec son corps physique, lui parla selon son niveau d’entendement.
Cet enseignement est pour celui qui voit la diversité. En réalité, du point de vue du jnani [Le Réalisé vivant du Soi], il n’y a pas asservissement, ni mukti (libération), que ce soit pour lui-même ou pour les autres. […] Où est tout le monde ! Il n’y a pas non plus de libération. Elle pourrait exister seulement s’il y avait asservissement. Mais en réalité, il n’y a pas d’asservissement et, par conséquent, pas de libération non plus ». (Ramana Maharshi, entretien 264 du 20-10-1936).

L’inconscient collectif se fabrique par les forts en ego et en argent : la manipulation des inconscients collectifs va permettre de disséminer à grande échelle une propagande visant à modifier les repères et les croyances habituels, puis à les remplacer par de nouveaux, sans qu’aucune supercherie ne soit détectée. Au Dehors, ce sera la répétition d’infirmations identiques : hypnose, manipulation de l’instinct grégaire, obéissance à l’uniforme ou à la « blouse blanche » achève de fabriquer le citoyen selon « l’ordre établi » par les forts en ego et en argent. Depuis début 2020, l’État a utilisé largement des techniques visant à faire croire que la situation était entièrement nouvelle. La PEUR prenait le relais en un degré PLUS INTIME suite au 11 septembre 2001 : il va falloir vivre avec le terrorisme… devenu une petiote chouse (le covidisme). LE PEUR DEVENAIT INTIME : chacun devant porter le masque et surtout SE FAIRE INJECTER s’il voulait continuer « à vivre », processus de la FABRICATION DU CONSENTEMENT PAR L’INCONSCIENT COLLECTIF. Ainsi, disparition du mot « malade » remplacé, technologie ou amplification de la mécanisation de l’humain oblige, par : « cas contact », ou « positif » ; on est chez le garagiste du régime…
PORT DU MASQUE ET INJECTION DE SUBSTANCE ÉTRANGÈRE ARNm = AUGMENTATION DU VIVRE ENSEMBLE ET RENFORCEMENT DE BIG BROTHER.

L’inconscient collectif se fabrique par les chocs successifs qui permettent d’anéantir la capacité de réflexion des masses et de les sidérer, d’effacer tous leurs repères antérieurs ; technique du socialisme de fabriquer les masses dans une même MATRICE : les lavages de cerveaux ne sont rien d’autre que l’application d’une technologie manipulatrice de conscience qui, par ces procédés qui ont beaucoup à voir avec la méthode des réflexes conditionnés d’Ivan Pavlov, dissous la tessiture logique de la conscience intellectuelle, des accidents-connaissances (de l’HOTC) qui ont prit corps sur la Conscience infinie. Cela va produire un déluge de la conscience ou raison, et sur ces ruines peut alors se bâtir un nouvel ego, un nouveau corps d’opinions et de pensées conformes à la norme fabriquée par l’IC des forts en ego et en argent tels les Bill Gates, Rockefeller-Rothschild, Facebook etc. Alors depuis 2001, il faut se « protéger »….. Et dans le mot « protéger » sonne le mot « PROTHÈSE », dont l’injonction ARNm en est un exemple cinglant. (Pro-thèse : de projeter, faire dans le temps en Dehors de l’Instant). L’épidémie saisonnière grippale est devenu un prolongement de l’ingénierie politique du 11 septembre 2001, et cette ingénierie étatique s’attaque désormais à CHACUN(E) DE NOUS, afin de bousculer tous les repères antérieurs et d’instaurer de nouvelles normes, en décalage complet avec la réalité DE LA NON-CHUTE (la chute fabriquée par l’IC dans l’Ancien Testament et les religions abrahamistes) ; parfaite stratégie du LAVAGE MONDIALISÉ DE CERVEAUX ; la puissance de feu de la finance médiatico-politique NOUVELLE BIBLE a fabriqué l’IC par le consentement (3). L’IC peut aussi s’appeler « démocratie »….

INCONSCIENT COLLECTIF : par le Connaître toi-même par toi-même (non absolu), tu risques de te reconnaître dans l’autre  !! ET DE FOMENTER UNE SOCIALISME SOCIALISANT…
Seul « COLLECTIF » : le Soi ou Christ, Ptah-Osiris (qui tous ce sont que des noms-les-formes).



PARADIS, JARDIN OU TAPIS VOLANT, CULTURE : TOMBER LE MASQUE OU LEVER LE VOILE : DÉPASSER L’EGO OU LE ‘MOI’ COLLECTIF DE L’IC À L’ÉTAT DE VEILLE, soit transférer la conscience au-delà du périssable, au-delà de l’HOTC dans ce qui semble séparé par un « masque » ou « rideau de feu ». Paradis signifie « rideau », voir le mot parestre du latin parere : paraître, et par- préfixe qui augmente, ajoute, par-achève, parabatre : détruire complètement.
JARDIN PARADIS signifie que le voile est levé sur ce qu’est réellement la Matière (Ma-Terre, le SOUFRE en Alchimie). Le curé d’Ars disait : « Si on se voyait sans masque [à ce hui, les deux : la persona et le masque covidesque], on mourrait ». L’ÉVEIL total serait comme la révélation de la signification de la mort elle-même. LES DEUX MASQUES SONT DEVENUS LE SUMMUM DU SÉCURITAIRE ÉTOUFFANT VOULU PAR LE COURANT RÉPUBLICAIN, CAPITALISTE ET TRANSHHUMANISTE.
Ces deux masques empêchent donc la survenue d’un Feu absolu : sans flamme ni cendre, qui portera le VIDE au cœur même de l’ÊTRE, le totalisant à l’Instant de sa perte, à l’Instant de l’enlèvement de ses deux masques.
Connaître soi-même par soi-même est effectivement… mortel !
Mais, de quelle mort s’agit-il ?
Il s’agit de la NUIT OBSCURE : la Vraie nuit, c’est la Lumière, comme l’énonce une devise Alchimique : Aller vers l’obscur et l’inconnu par ce qui est plus Obscur et Inconnu encore ; l’équivalent du « Gate gate pâragate pârasamgate bodhi svâhâ », du Soûtra du Cœur de la Connaissance transcendante (Allé, allé, allé au-delà, allé complètement au-delà, l’Éveil, ainsi).

PARADIS = VOIE DE L’HORTICULTURE : ON SE CULTIVE COMME ON CULTIVE SES NAVETS ET SES ARBRES FRUITIERS, ET SES FLEURS. Le « social » ne peut, qu’éventuellement, venir ensuite. La « civilisation » est apparue avec la voie de l’Agriculture et la sédentarité voulue par les vi(l)les.
 

Notes.
1. La NORME JUIVE de leur dualité winners-losers (élus/non-élus) résumé page 18 du livre de Jacques Attali, Les Juifs, le monde et l’argent : « Pour la première fois, une cosmogonie ne se vit pas comme cyclique [Tore, Circulus, Ouroboros] ; elle ne se donne pas pour but le retour du même [l’Éternel retour]. Elle fixe un sens au progrès ; elle fait de l’Alliance avec Dieu la flèche du temps [dans un seul sens et concept du mental par l’idéation] ; elle accorde à l’homme le choix de son destin : le libre arbitre [et par là l’individualisme, l’opinion, la démocratie et le consommateur et forcément des limites]. Ainsi est posé la fonction de l’économie : cadre matériel de l’exil et moyen de réinvention du paradis perdu [donc la religion de l’argent et du salariat, de la marchandise idole et de la consommation]. L’humanité a désormais un objectif : dépasser sa faute [et inventer la liberté]. Elle dispose d’un moyen pour l’atteindre : mettre en valeur le temps [la carotte du messianisme et de leur ”Jour du jugement dernier”…] ».
« Mettre en valeur »…. Là est le problème !!!

2. ÉTAT DE DROIT (d’après le juriste et psychiatre Pierre Legendre) : fondé sur le principe de la « raison », donc sur la France des gens riches qui se voulaient « philosophes » : les « lumières », et la France de Pasteur, selon la leçon du Prof. Macron.
Pierre Legendre, dans Le crime du caporal Lortie : « Je dirais, c’est une construction culturelle [?] d’une image fondatrice [inconscient collectif ?], grâce à laquelle toute société définit son propre mode de rationalité [c’est-à-dire que si deux individus sont d’une même opinion, ils fondent déjà une société, UNE CONVENTION] », « c’est-à-dire l’attitude de l’IMAGE, DE L’ILLUSION devant le questionnement humain sur la causalité ».
Pour Legendre cette construction du mental produit un « certain type d’institutions, une politique de la causalité [donc de la pure dualité guerrière ou d’opinion], dont procède ce montage de l’interdit [donc nécessairement de la LIMITATION PAR FRUSTRATION ET DE LA SOUMISSION] que nous appelons en Occident l’État et le Droit ».

« Selon cette perspective, le système institutionnel, porté par l’image fondatrice [causale genre Big Bang ou la Cause, la convention, LE CONTRAT, L’AGRÉGAT ou le faire comme tout le monde], a pour fonction de transmettre la Raison [la pensée si mortifère et paradoxalement utilitaire… sens d’outil…], d’inscrire la reproduction humaine dans ses rapports de causalité, de perpétuer l’interdit [l’inceste et le cannibalisme principalement], à travers les générations [donc en réseau…]. Ainsi une société n’est-elle pas un bétail d’individus comptabilisables [là, ERREUR MONUMENTAL de Legendre puisque nous sommes tous devenus des marchandises numérisables], mais dans le principe une composition historique [causisme et Histoire-Opinions-Temps] de sujets différenciés [non résolution du dilemme Moi-Individuel/Moi-Collectif]. De la sorte, nous naissons tous présumés raisonnables. Cette condition impose à la folie statut de décomposition, soit, en termes de tradition européenne, statut de maladie de l’esprit [seulement point de vue de Legendre et non certitude]. À proprement parler, l’esprit se défait (de-mentia) ».
Nous retrouvons là le même principe de construction de grumeaux selon les deux Anglais qui s’harmonisent pour former en premier, un match de football, et en second, avec un troisième Anglais, former pourquoi pas un Empire. PREUVE DE LA FRAGILITÉ EXTRÊME DE L’ESPÈCE HUMAINE. Ainsi, dans un système étatique, pas de différence entre une « démocratie » à l’occidentale et « État de droit » et le régime stalinien, hitlérien ou maoïste, ou de Mussolini, ce n’est QU’UNE QUESTION DE DEGRÉ…

Page 51 du livre de Legendre cité, il considère en note de bas de page UNIQUEMENT LE CORPS, LE SPATIO-TEMPOREL, L’EGO ou POSSESSION, le DÉSIR : « Dans cette perspective [celle du politisme lié à l’étatisme], il s’agit de notifier qu’aucun humain, en tant que sujet de la parole [donc seulement du mental et des cinq sens], n’a le pouvoir de se soustraire à son statut dans l’espèce »…. Encore la croyance, croyance… Et « Circulez ya rien à voir », c’est le ravage du fixisme, le ravage du langage sonore tout simplement. Legendre ne jure que par la causalité : « la Loi des lois », donc ce qu’il appelle comme les perruques poudrées : « la raison », le mental killer. Il associe ce mental à un PATRIARCAT, une paternité qui « institue la Raison des fils [sens du droit romain] ». Par contre Pierre Legendre reconnaît parfaitement en page 53 que « les sociétés techno-scientifiques sont prisonnières d’un engrenage [l’évolutionnisme] : des accès aveugles de moralisation [et de sentimentalisme en isme] et de répression, entrecroisés dans le discours gestionnaire du sujet libre ».

3. Charte de coercition de Biderman :
– Isolement (privation du soutien social qui donnerait la capacité de résister),
– Monopolisation de la perception effets recherchés, fixer l’attention sur une situation difficile, (éliminer les informations en compétition),
– Épuisement induit,
– Menaces (pour induire l’impuissance et augmenter la soumission),
– Indulgences occasionnelles (empêche l’accoutumance aux privations, stratégie des chocs).
– Démonstration de toute puissance,
– Dégradation,
– Demandes stupides imposées (pour développer la soumission).
 
 

Dernière mise à jour : 02-10-2021 01:26

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2021 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >