Accueil arrow Yôkai arrow Élémentals, Divinités, Yôkai arrow Pourquoi ils sont partis vers le Nord ?
Pourquoi ils sont partis vers le Nord ? Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 25-10-2021 23:11

Pages vues : 203    

Favoris : 40

Publié dans : Elementals Yôkai, Élémentals, Divinités, Yôkai

Tags : Aiguille, Argent, Artifictiche, Atlantide, Banque, Christ, Commerce, Convention, Croyance, Diable, Dragon, Égrégore, Enfer, État, Feu, Guerre, Images, Jardin, Marchandise, Nostalgie, Paradis, Peur, Pointe, Pouvoir, Racailles, Raison, République, Rêve, Serpent, Silence, Social, Spirale, Transhumanisme, Vie, Vierge

 
pyrite_triangl_equilat.jpg
 
 
Pourquoi ils sont partis vers le Nord ?
Pourquoi ils ont quittés l’Atlantide ?
Pourquoi ils ont quittés G (de Gamme et de
la clé de Sol en musique : sol ou LA MASSE,
le Ground du « chassis-ground » (en électronique) ?
 
Le G de Genos : origine, mais G c’est le C,
Dans le cycle : A,B,R,C,D,E,F. composant
LA GRAINE le G est caché et sa Causalité
commence à C. G aussi comme Génie, Génération.
G, H, I de l’Axe ou Instinct, comme les animaux
soit une forme de Génie, d’Intelligence.

L’être humain ne peut pas regarder le Soleil
en face sans devenir aveugle (voir le Caverne
de Platon…). Le S de Soleil, de Serpent et
de Science, Sagesse, Sauvage.
Mais le Soleil va devenir pour l’humain
un UTILITAIRE qui donnera la découverte
du feu vulgaire SOUS TROIS ASPECTS :
1 - le Soleil qui peut enflammer spontanément
une brindille d’herbe sèche,
2 - la Foudre qui peut provoquer l’incendie
d’une arbre,
3 - mais surtout le FROTTEMENT VÉRITABLE
ACTE SEXUEL : frotter un bout de bois
pointu (AIGUILLE, mâle) dans l’encoche
(femelle) d’un autre bout de bois ;
ou frotter l’une contre l’autre deux
pierres de silex qui produiront des
étincelles pour enflammer en même temps
quelques brindilles sèches approchées tout
près des étincelles.

Le JAUNE, L’OR apparaissait soudain clairement
dans la conscience humaine : en v. irl : buide,
jaune. Ainsi va commencer le drame de l’humain
la couleur jaune de l’Or va perdre l’humanité
pour de très longs millénaires même si de nos
jours il suffit d’appuyer sur le clavier d’une
machine informatique ou produire des millions
(fictifs : ce ne seront que des suites
de zéros et de uns dans l’électronique).

Drame, parce que le Soleil, comme d’ailleurs
la Lune, COMPORTENT DES TACHES NOIRES, DONC
DES IMPURETÉS (comme de croire au corps ou
à l’ego…)
ON NE PEUT ADORER QUE L’ABSOLU.
Mais les humains il y a longtemps adorèrent
le Soleil au lieu de l’honorer POUR CE QU’IL
EST.
Le Soleil en lui-même n’est pas parfait.
Voir l’ostensoir avec ses rayons de soleil,
qui comporte en son centre une boîte contenant
l’hostie consacrée, naïve singerie du Soi.


« Même la structure de l’atome a été découverte par le mental. Donc le mental est plus subtil que l’atome. Et ce qui est derrière le mental, c’est-à-dire l’âme individuelle, est plus subtil que le mental. Le saint tamoul Mânikkavâchakar a dit que si chacun des grains de poussière qui dansent dans un rayon de soleil représentait un Univers, la lumière du soleil tout entière représenterait l’Être suprême », dit Ramana Maharshi dans l’entretien 15 du 8-1-1935, à propos du passage upanishadique : « L’Esprit suprême est plus subtil que le plus subtil et plus grand que le plus grand ». [SvU III,20].

LE SOLEIL N’EST RIEN : « Mais pour qu’une aide soit efficace, cela requiert aussi votre effort. Votre effort est une condition sine qua non. C’est à vous de voir le soleil. Des lunettes ou le soleil peuvent-ils voir pour vous ? C’est à vous, à vous-même, de voir votre vraie nature. Et il n’est guère besoin d’aide pour le faire ! », exprime le Maharshi à l’entretien 28 du 4-2-1935, exprimant ainsi le vrai sens de l’OR.
Le Soleil n’est pas responsable des activités des humains.


« La lune luit grâce à la lumière réfléchie du soleil. Lorsque le soleil se couche, la lune devient utile pour révéler l’existence des objets. Lorsque le soleil se lève, personne n’a plus besoin de la lune, bien que son disque pâle reste encore visible dans le ciel.
Il en va de même pour le mental et le Coeur. Le mental est utile en raison de la lumière qui s’y réfléchit, ce qui permet de voir les objets. Lorsqu’il est tourné vers l’intérieur, la source de son illumination resplendit par elle-même et le mental pâlit et ne sert plus à rien, comme la lune en plein jour » (Ramana Maharshi, entretien 98 du 19-11-1935).

Arunāchala-ashtakam (5è stance) : « le Soleil n’a d’autre source que Toi-même. Si ses rayons sont si puissants qu’ils empêchent la formation d’images, combien alors plus forte doit être Ta Lumière ? Voilà pourquoi il est dit que rien n’existe à part l’Être unique, Toi-même » (entretien 323 du 7-1-1937).

Sous l’impulsion d’une mauvaise compréhension du Soleil et de la COULEUR JAUNE, les humains commencèrent à abattre des arbres et à tuer la bête pour la manger. Puis ils se dirent qu’ils pouvaient domestiquer la bête, divers bêtes, pour se nourrir et comme ILS COMPTAIENT DÉSORMAIS LEURS ANIMAUX DOMESTIQUÉS ILS EURENT L’IDÉE D’EN FAIRE DU COMMERCE.

L’humain au lieu de se contenter de frugales repas de baies et de fruits et de racines diverses et d’algues commençait a défricher, mais la broussaille veut survivre et les animaux veulent conserver leurs forêts. L’humain a perdu, A CHUTÉ, le jour où il a commencé à détruire son environnement , donc depuis ce jour nous avons plus de 10.000 ans de destruction de la planète. Déjà à ces temps lointains les animaux ont dû fuir toujours plus loin par peur de l’humain cupide, impitoyable et méchant car déjà calculateur. Mais la faim faisant revenir les animaux car ils ne trouvèrent plus leur abondante nourriture habituelle : le loup ravit les moutons, le sanglier labour des cultures, le renard visite les clapiers, les corbeaux dévastent les ensemencements, les lapins détruisent les récoltes et rongent les arbres fruitiers tandis que les bêtes féroces s’attaquent aux humains qui, reculant de siècle en siècle la limite des forêts, doivent déjà abandonner le lieu même de leur naissance, pour traquer les animaux dans des régions pauvres, malsaines et sauvages, s’ils veulent vivre, se vêtir et se nourrir.
Par sa CHUTE, SA FAUTE, l’humain est contraint de connaître les angoisses, la faim, les fatigues, la soif, les intempéries, etc., donc toutes sortes de souffrances qu’il pouvait ignorer, car le choc en retour fait que la Nature et les animaux se vengent.


Le Néolithique N’EST PAS LA NAISSANCE DE LA VOIE DE L’AGRICULTURE, MAIS LA NAISSANCE DE L’HABILLEMENT DE L’HUMAIN avec les fibres tissés de leurs animaux domestiqués comme la laine récoltée sur le mouton.
IL VA SE COMBINER TROIS ACTIONS POUR DONNER NAISSANCE À LA VOIE DE L’AGRICULTURE :
- La découverte du feu vulgaire par l’humain.
- L’humain va se déplacer au Nord vers des régions de plus en plus froides.
- Par le début de la destruction des lieux de vie des animaux, l’humain va commencer à récolter les toisons de certains animaux comme le mouton et autres mammifères comme le mammouth laineux, et des fourrures.


Ainsi, au lieu de rester au chaud vers des régions luxuriantes comme le fut le « SAHARA » (sans végétation, en arabe), au lieu de rester vêtus de simple PAGNE en peau de bête, et de quelques fourrures en cas de saison froide, L’IDÉE DU TISSAGE AVEC DE LA LAINE DES ANIMAUX DOMESTIQUÉS ne pouvait que venir AVANT la voie de l’Agriculture. Tissage = chaleur = domestication et des animaux et du feu vulgaire. Comme ça commençait LA PEINE : TRAVAILLER, PEINER, PLEURER, alors qu’aux zones chaudes (qui ne peuvent être que SYMBOLISÉES PAR L’ATLANTIDE) l’humain pouvait vivre puisqu’il était dégagé de tous soucis d’ordre matériel. C’est à cette époque de perdition que les animaux commencèrent à éviter les humains, car ils savaient pas avance ce qui les attendait. L’humain fut dés lors obligé de traquer les animaux et de batailler avec eux, surtout avec les gros et jusqu’à la mort.

L’être humain bafoué dans son ego déjà démesuré, devint très tôt et par sa faute un POUVOIR, un PRÉDATEUR PUISSANT, mais un sot et terrorisé en guerre perpétuelle avec les animaux, puis par la suite inévitablement, à cause du feu vulgaire, en guerre avec ses semblables. En luttant avec les animaux les humains développèrent leur mental et leur calcul, leur adresse, leur courage et leur vigilance, d’abord pas soucis de conservation de leur espèce, puis ensuite par le commerce : rapprochement avec des familles, des tribus, et pas commencement de querelles allant jusqu’aux guerres.

L’harmonie disparue, l’être humain devint méchant et cruel pour ses semblables dont il dut d’ailleurs se nourrir en période de famine. Par nécessité ou utilitarisme l’humain devient alors : chasseur, agriculteur, commerçant, pasteur, et c’est là que pouvait naître l’État, les cités et la sédentarité.

Partout où régnait l’harmonie, l’être humain n’a apporté que le chaos parce qu’il a été, par sa chute, obligé de disputer aux animaux, les substances dont ces animaux se nourrissaient, puis de créer avec ses deux mains et son mental des objets divers dont ils n’aurait jamais dû avoir besoin, le commerce et la création du besoin était né et se poursuit jusqu’à ce hui.


L’être humain est le seul mammifère qui s’habille de vêtement !
VÊTEMENTS QUI DONNERONT NAISSANCE AUX DIVISIONS, AUX DISTINCTIONS, DES PERSONA, DES SINGES SAVANTS, DES MARIONNETTES. Évidemment et suivant le concept Ancien Testament, l’humain en s’inventant un vêtement devenait aussitôt CONSCIENT DE SA NUDITÉ ; IL EN EST DE MÊME DE PRISE DE CONSCIENT DU FEU VULGAIRE.
L’habit va représenter les CLASSES : le curé, le policier, le juge, le soldat, le gouverneur, le chef, l’administrateur, le médecin, le marin, le judéo-maçon et son tablier, le costume du templier, le costume-cravate du salaryman de Corée du Sud ou du Japon dans son building d’acier-béton-verre, etc. Enlever son vêtement (son masque) sera alors renier son appartenance à telle ou telle famille ou classe.
Le sens du mot UNIFORME indique l’actuelle fièvre de l’égalitarisme, soit l’appartenance au NOUVEL ORDRE MONDIAL.


Voir Actes de Thomas : Le chant de la perle : le fils de roi ou Élu (Nature divine) s’en va en Égypte (vu comme l’actuel monde matérialiste). Il ne tarde pas à oublier sa Vraie nature et échange ses vêtements royaux contre des vêtement sordides des Égyptiens (symbole de son enlisement dans le monde des accidents). Il ne les retirera avec horreur que lorsque lui apparaîtra un vêtement merveilleux, royal, fait à sa juste mesure à la Cour de son père. Dans ce vêtement, il reconnaît sa Vraie Nature, par delà les illusions trompeuses de ce monde de la dualité. Le vêtement ou le manteau du KHEZR, signe que l’on partage la même authentique Liberté : identification à l’Être spirituel du Khezr.

2 Corinthiens 5, 1-5 : « Nous savons en effet que si cette tente - notre maison terrestre - vient à être détruite, nous avons un édifice qui est l’œuvre de Dieu, une maison éternelle qui n’est pas faite de mains d’homme, dans les cieux. Aussi gémissons-nous dans cet état, ardemment désireux de revêtir par-dessus l’autre notre habitation céleste, si toutefois nous devons être trouvés vêtus, et non nus. Oui, nous qui sommes dans cette tente, nous gémissons, accablés ; nous ne voudrions pas en effet nous dévêtir, mais nous revêtir par-dessus, afin que ce qui est morcelé soit englouti par la vie. Et celui qui nous a faits pour cela même, c’est Dieu, qui nous a donné les arrhes de l’Esprit ».

L’humain vêtu est devenue jusqu’à ce hui plus injuste, plus raffiné dans ses calculs et dans sa cruauté donc plus dangereux parce que plus instruits, plus programmés.
L’humain a principalement chuté À CAUSE DU FEU VULGAIRE, L’OR, LE JAUNE DU SOLEIL.
Il n’a pas compris lorsqu’il a vu la foudre embraser le plus grand arbre de sa forêt ; il n’a pas compris que cette foudre tombant du ciel lui indiquait qu’il devait arrêter ses ravages déjà importants. L’humain a capté le feu vulgaire parce qu’il se dirigeait vers le Nord, vers les régions froides, vers le pôle, il devait alors de plus en plus se vêtir, manger même ses semblables lors de famine, alors qu’il n’avait qu’à tourner le dos, se diriger vers l’équateur (le « Croissant fertile ») pour retrouver la chaleur, la vie facile et la dispense presque absolue de vêtements et même d’habitation. Mais non, par son mental il perdait déjà la tête : plus il s’engageait vers le Nord, dans les forêts où les arbres ne portaient aucun fruit comestible pour lui, plus il faisait froid et plus il mourrait de faim. Tout lui recommandait de rebrousser chemin.

C’est du feu vulgaire que sont nés les divers fourneaux et la fusion, et par là même l’INDUSTRIE ET LA CIVILISATION. LA CIVILISATION ACTUELLE EST NÉE DE LA CHUTE, DE L’ERREUR, que le tiqoun des tiqounistes ou peuple-prêtres veulent réparer, en gros ou en masse, mondialement.

Depuis la découverte du feu vulgaire les humains ont dû lutter sans cesse pour vaincre le climat qui leur était hostile, travailler comme des malheureux pour cultiver la terre dont le rendement n’est pas en rapport avec le travail fourni, calculer en permanence la recette et la dépense, amender, engraisser, s’efforcer d’obtenir un résultat malgré les calamités, et qui les a obligés à ne compter que sur eux-mêmes, surtout sur leur commerce et donc sur leur argent.
Le capitalisme naissait, de même la lutte des classes : les uns ramassent les bénéfices pendant que le plus grand nombre se tuent au travail, tels les salarymen de Corée du Sud et du Japon dans leurs tours de verre-béton-acier.

Ces actuelles tours de béton-acier-verre viennent directement de la découverte de L’OR-JAUNE-FEU-ROUGE, d’où va naître la CUISINE : CUIR, CUISINER : LA FUSION, ET TOUS LES PROBLÈMES ACTUELS EN DÉCOULENT. C’EST LA THERMODYNAMIQUE, C’EST L’ERREUR MONUMENTALE DES DERNIERS 10.000 ANS DE CETTE HUMANITÉ DU NÉOLITHIQUE. De cette CHUTE vont sortir les hauts fourneaux, puis les casques et armures, les épées et les flèches, puis les boulets de canon en fonte, puis les tanks, bombes, obus, avions, etc., bref : « le progrès ». En rapport avec le génie de l’humain CETTE CHUTE EST IMPARDONNABLE car l’humain était intelligent puisqu’il avait pris conscience du simple feu vulgaire. Pourtant, le Soleil lui montrait chaque matin au levant et chaque soir au couchant, qu’il ne pouvait s’éloigner ni trop au Nord, ni trop au Sud et qu’il devait demeurer dans sa zone d’influence et se conformer à ses principes, avec humilité et respect. Par la faute de l’humain le Sahara est devenu le Sahara (le sans végétation, en arabe).

Depuis, les climats différents ont donnés des caractères humains différents. C’est de cette différence de caractères et de climats (chacun cherchant « sa place au Soleil ») que vont surgir les guerres et invasions motivées par conséquent par des cultures différentes qui ont donné naissance aux haines, aux jalousies et au désir source de tous les maux.
CLIMAT : étymologie de enclin, se pencher, s’incliner, saluer, pencher vers quelque chose ou être attiré par quelque chose ; climat renvoie à POIDS, GRAVITATION, ATTRACTION, INCLINAISON-, CLIVER, CLIVANT donc DIVISER.
L’humain de 2021 a peur parce que sont climat (dans tous les sens du terme) n’est pas bon pour la fabrication de son mondialisme étatique et capitaliste.

EN QUITTANT L’ATLANTIDE LES HUMAINS FURENT PERDUS.

ATLANTIDE, JARDIN, PARADIS, TAPIS VOLANT et ÂGE D’OR = MÊME THÈME, CELUI DES EAUX PRIMORDIALES, CELUI DU TRIDENT (Neptune, Chalchiutlicue), et de Satan, de Shiva, ou du Caducée d’Hermès. Ce E construit sur l’Axe du I. Mais l’Atlantide est bien le domaine de Poséidon-Neptune.
Symbole de l’éternel retour ou de la Réalisation du Soi, LE SURFEU OU VRAI FEU : LA CONSCIENCE INFINIE. Les êtres humains sont devenus mortels parce qu’ils veulent péter plus haut que leur cul ; ils ont laissé perdre les plus beaux des biens, l’Or véritable, le Jaune-Rouge véritable, l’Or rose du Pommier et furent chassés du Jardin qui s’engloutit comme le Tapis volant s’écroulant en précipitant les humains dans le TRAVAIL (synonyme de souffrances), le POIDS.

L’Or rose du Pommier = le Vrai Feu, le Soi ou la Vraie Nature de chacun(e) : LE PREMIER « MOTEUR » DU VAISSEAU, qui sera CASSÉ parce que l’humain arracha le feu du ciel, c’est-à-dire qu’il commença à vouloir péter plus haut que son cul. Donc le Vrai Feu est intérieur, comme l’exprime aussi le Cristal de quartz dans son « effet piezo-électrique » : en frappant le Cristal avec un maillet de bois il se produit un éclair de lumière très visible (et en même temps un impulsion ”électrique”), parce que la trame du Cristal subit une compression, un CLIMAT.

Les humains de l’Atlantide connaissaient évidemment la propriété électrique du Cristal, et qui dit CLIMAT ne peut aussi dire qu’ÉCHANGE : l’utilisation des Cristaux (sens de Christ) est identique aux deux courants du Caducée d’Hermès : ENTRER EN RÉSONANCE, ET D’UNE CERTAINE MANIÈRE PRATIQUER LE RETOURNEMENT DE LA LUMIÈRE ET DONC LE RETOURNEMENT DE L’UNIVERS (1).
On comprendra facilement pourquoi l’utilisation de Cristaux et de la Conscience affecte l’Univers entier puisqu’il est NOUS. On comprendra facilement pourquoi la CHUTE s’étendait bien au-delà de la Terre, lorsque ces énergies furent utilisées à mauvais escient ou dirigées par erreur. C’est ce qui arriva en Atlantide et qui fut à l’origine de la destruction de la civilisation Atlante : UN MAUVAIS RETOURNEMENT DE LA LUMIÈRE (1), c’est-à-dire que commença à poindre LA CROYANCE À L’EGO, et les pouvoirs commencèrent à poindre, des initiatives personnelles furent entreprise maladroitement, et à partir de là tout commença à aller de travers : le fameux CLIMAT et bis repetita de nos jours en un CLIMAT plutôt dans le mental de certains fort en ego…. Comme le Soi, le Christ, est NEUTRE : IL EST LE CENTRE QUI EST NULLE PART, mais dès qu’un ego s’en est emparé, tout dépendra alors de la volonté de celui ou celle qui l’emploi. Ainsi la puissance est-elle entièrement liée aux intentions et au niveau de conscience de l’ego qui s’en sert, donc de son CLIMAT.

CLIMAT = RESTRUCTURATION DES CONTINENTS OU RESTRUCTURATION DE LA SURFACE DU GLOBE TERRESTRE : puisque Tout est dans le mental, pourquoi CELA ne serait-il pas possible, car par besoin de technologie à la thermodynamique pour le réaliser ?! LE KARMA S’APPLIQUE À L’UNIVERS ENTIER. Et à partir de la Chute de l’Atlantide ou de la Chute du Tapis volant, le karma collectif de la race humaine fut catastrophique. Alors la vie humaine devient une sempiternel retournement de la lumière (sans majuscule puisque tout est tourner vers l’utilitarisme démentiel).

LA MÉDECINE UNIVERSELLE DEVINT À PARTIR DE LA CHUTE DE L’ATLANTIDE CELLE DE LA PIERRE.

La Pierre, à commencer par l’édification de PYRAMIDES un peu partout sur la Terre, dont les plus voyantes sont en Égypte, à l’époque où les prêtres décideurs se croyant suffisamment éveillés tentèrent de reconstruire la spiritualité atlante : à l’origine les Pyramides d’Égypte N’ÉTAIENT PAS DES TOMBEAUX de pharaons.
C’est donc après le Chute de l’Atlantide que vont surgir aussi un peu partout sur la Terre des MÉGALITHES, dolmens, menhirs et mégalithes de l’Île de Pâques, qui vont naturellement exercer un effet « électronique » genre « circuit imprimé » gigantesque où le courant énergétique de la Terre est perpétuellement transformé. Les Anciens des « cavernes » connaissaient ce phénomène sous forme intuitive et s’extrême sensibilité, et l’utilisaient dans TOUT CE QUI TOUCHAIENT L’AGENCEMENT DE PIERRES, BRUTES, OU RECONSTITUÉES (béton ancien ou roche moulée). C’était l’époque ou la Terre ÉTAIT UN GIGANTESQUE SMARTPHONE, comme le site de Stonehenge en Grande Bretagne, bien qu’il ait été construit plus tardivement.

Pourquoi trouve-t-on de grands mystiques dans des cavernes, tel Ramana Maharshi (2), ou dans des montagnes ? Parce que les roches émettent des ions négatifs. Des études ont montré que nous nous sentons en général plus alertes et plus réveillés lorsque le taux d’ions négatifs est élevé dans l’air que nous respirons. PIERRE OU CHRIST, CRISTAL…

Notes.
1. « Lorsqu’on utilise cette technique pour la première fois, on a l’impression d’un non-être dans l’être. Mais une fois le travail achevé, quand on a un corps au-delà du corps, on a l’impression d’un être dans le non-être [le « sentiment océanique » de Jean Coulonval] ».
« Ce n’est qu’au bout de cent jours de travail concentré que la lumière est réel, qu’elle est le feu du mental. Car au bout de cent jours, la lumière jaillit spontanément : de même que le rapport entre une femme et un homme forme l’embryon, soudain, d’un point d’authentique énergie positive, surgit une perle. Il convient de l’observer, calmement, tranquillement. Le retournement de la lumière est le processus de « mise à feu ». […] La Lumière n’est ni en soi ni en dehors de soi. Les montagnes, les rivières, le soleil, la lune et toute la Terre participent aussi de cette Lumière qui ne se trouve pas seulement en soi. Toutes les opérations de l’intelligence, la connaissance et la sagesse, participent également de cette Lumière qui ne se trouve donc pas en dehors de soi. De même que la Lumière du ciel et de la terre emplit l’univers, la Lumière d’un seul Être s’étend naturellement aux cieux et embrasse la Terre. Voilà pourquoi si l’on retourne la Lumière, le monde entier se retourne également », dit si clairement le Secret de la Fleur d’Or. Centrum Centri, se concentrer là-dessus « pour passer la Porte [Stargate] », pour vivre le Point Focal…
Riplée (Ripley) définit la Putréfaction, la mort des corps et division de la Matière, comme la conduisant à la division, donc au démontage, soit LA CORRUPTION SUIVIT DE LA GÉNÉRATION (voir plus haut la recomposition de la Barque du Passeur) : « la Putréfaction est l’effet de la chaleur des corps entretenue continuellement, et non d’une chaleur appliquée manuellement. Il faut donc se donner garde de pousser la chaleur excitante et extérieur au-delà d’un degré tempéré : la matière se réduirait en cendre sèche et rouge, au lieu du noir, et tout périrait », dit fort à propos Dom Antoine-Joseph Pernety à l’article Putréfaction dans son Dictionnaire Mytho-Hermétique. Oui, TOUT est dans le NOIR…. La NUIT OBSCURE, L’ÉTERNITÉ.

Retournement de l’Univers ou de l’ego : Svetashvatara Upanishad 6, 20 : « Seulement lorsque les hommes seront capables d’enrouler le Ciel comme un parchemin, verra-t-on alors la fin de leurs misères sans qu’ils aient besoin de réaliser la Divinité ». OISEAU PHÉNIX : dans le courant des 2021 et suivant, les jours des CENDRES sont arrivés, soit celui de l’extinction de l’activité mentale et symbolisme de l’Éternel Retour ou Éternel Retournement de la Lumière.

2. « …jusqu’en 1922, il [Ramana Maharshi] déménagea d’une grotte à l’autre. « Il y a beaucoup de logis dans la maison de mon Père », disait-il. La grotte qu’il choisit en premier et où il séjourna le plus longtemps était nommée Virupaksha, d’après le nom d’un saint qui y vivait jadis et qui y est enterré.
Pendant les premières années, Brahmana Swāmi [le Maharshi ou Sage] continua à garder le silence ; il passait son temps en méditation, mais sa puissance rayonnante attirait déjà des foules ». (Extrait de la préface aux enseignements de Ramana Maharshi, éditions Albin Michel).

[En haut de page : schéma de l’une des faces d’une Pyrite de Fer, qui prouve qu’elle « sait compter », ou qu’il y a une forme d’intelligence dedans, sans vouloir faire dans l’ego possessif comme l’anthropomorphisme ! Mais, qu’est-ce que c’est « compter » ???]
 
pierre-tanit-instant-isis_cl.jpg
 
 

Dernière mise à jour : 26-10-2021 01:37

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2021 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >