Accueil arrow News arrow Dernières news arrow MARIAGE POUR TOUS : INDISTINCTION
MARIAGE POUR TOUS : INDISTINCTION Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 31-10-2021 21:57

Pages vues : 534    

Favoris : 74

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : Aiguille, Argent, Artifictiche, Atlantide, Banque, Christ, Commerce, Convention, Croyance, Diable, Dragon, Égrégore, Enfer, État, Feu, Guerre, Images, Jardin, Marchandise, Nostalgie, Paradis, Peur, Pointe, Pouvoir, Racailles, Raison, République, Rêve, Serpent, Silence, Social, Spirale, Tiqouniste, Transhumanisme, Vie, Vierge

 
fullmetalchi.jpg
 
 
MARIAGE POUR TOUS : INDISTINCTION
MAIS :
1789 et ses droits de l’homme énonce :
« Les hommes naissent et demeurent
libres et égaux en droits »,
mais les républicains oublient les Juifs,
lesquels sont SUPÉRIEURS aux autres, parce
qu’ils sont « élus » de leur Dieu et donc
ils seraient aptes à être les « réparateurs »
du monde de ce Dieu créateur…
Le concept d’égalité est identique à celui
de « liberté » : une singerie de la
Réalisation du Soi.

Ce monde de bureau d’(é)change (sur le Marché).
 
 
ÉGALiTARISME = ÉGALITÉ = TROC :
échanger une voiture de sport contre l’équivalent,
ÉQUIVALENCE qui est d’ailleurs le Thème de la
japanimation Fullmetal Alchimist Brotherhood :
« Il est impossible de créer à partir du néant.
Pour obtenir quelque chose, il faut ”sacrifier”
une chose équivalente”, et le prologue à l’anim.
précise que « cet échange constitue le fondement
de l’Alchimie ». C’est exacte si on le comprend
COMME LE RETOURNEMENT DE LA LUMIÈRE, mais
nullement de façon commerciale !!!
Le générique précise que la transmutation humaine
est impossible, à savoir ressusciter un mort à
partir de son cadavre, comme dans le mythe de
Frankenstein, Prométhée moderne, héros de
Mary Godwin Shelley.

C’est pourtant ce que tente de réaliser
l’EFFET LARSEN, un BOUCLAGE tel l’Ouroboros,
ou en TCI filmer l’écran de télévision,
il se produira l’effet type Larsen.
Essayer de se téléphoner à soi-même, et le
téléphone ne sonnera pas ! D’où l’annihilation
d’Alphonse Elric… comme s’il n’était pas né…
Le monde ne souffre pas de devoir finir,
IL SOUFFRE DE NE PAS AVOIR COMMENCÉ,
DE NE PAS AVOIR ENCORE « EU LIEU » :
« Dieu créa l’homme ; et l’homme créa Dieu.
Ils sont tous deux les créateurs des noms et des
formes. Mais en réalité, ni Dieu ni l’homme
n’ont été créés ».
(Ramana Maharshi, entretien 264, du 20-10-1936).

Le concept du SACRIFICE est également de
l’échangisme, mais aussi du RENONCEMENT
(à la vie speed terrestre pour « accéder »
à une Vraie Paix).
LE SACRIFICE EST LIÉ AU CONCEPT DE L’ÉCHANGE.
Chez les Hébreux-Juifs : comment un Dieu peut-Il
demander un sacrifice à quelqu’un, par exemple
dans la dualité Abraham-Isaac ?!
ÉCHANGE : on échange son animalité corporel
contre un état purifié, et ça engendre
automatiquement le temps qui coule, l’histoire !
Chez les Hébreux-juifs le sacrifice est d’autant
plus PESANT que l’âme pour eux est devenu
matérielle : le SANG, DONT LA CIRCONCISION au
huitième jour de leur naissance : signe
d’appartenance à leur Dieu, qui montre ainsi que
ce Dieu est comme un Dieu extérieur, un échange
PAR LA DUALITÉ DEDANS-DEHORS….
Et CIRCONCISION = POLITISME, signe de
« VIVRE ENSEMBLE » (chez les Chrétiens ce
sera le Baptême, en république de 1789
ce sera le virtuel, le Dehors de
la cocarde tricolore).

Égalité, échange = valeur = compter, calculer,
le mental de l’humain commençait à s’en donner
à « cœur de mental » !
ÉCHANGE = DUALITÉ : une chose contre une autre.
La BALANCE a deux plateaux et un FLÉAU au
milieu pour l’égalité, équilibRer les POIDS,
d’où l’idée humaine de n’envoyer en l’air
POUR SUPPRIMER LE POIDS OU PESANTEUR.
POIDS = QUANTITÉ.

À partir de là ne pouvait que se créer le
« temps de travail » (mise en valeur du temps).


Un litre d’eau et un litre de vin de qualité sont une égalité au niveau quantité, mais pas au niveau du caractère des liquides, ni où provient cette eau, et ce vin dit de qualité ? De quelle vigne provient ce vin et de quelle source cette eau ?? Il y a donc une indistinction sur le vraie concret des deux liquides ; il y a une indistinction sur les humains qui ont TRAVAILLÉS sur l’extraction de cette eau, de son conditionnement, idem pour le vigneron et la culture de sa vigne.
LA QUANTITÉ COMMERCIALE ÉCRASE LA QUALITÉ : NOUS RETROUVONS CELA DANS L’ACTUELLE INDISTINCTION DU POUVOIR ÉCONOMIQUE ET DU POUVOIR POLITIQUE (au sens d’un communauté humaine vivant en harmonie entre ses membres). Or, le pouvoir politique impliquant l’harmonie, celui qui l’exerce implique qu’il SACHE ce qu’est un être humain, ce qui est la Connaissance d’ordre QUALITATIVE. Et le pouvoir économique ou matériel implique la Co-naissance de la matière, des techniques et possibilités pratiques de leur mise en œuvre pour apporter l’harmonie dans la communauté. Ce pouvoir économique requiert donc la connaissance du physique et sera QUANTITATIF.
Le capitalisme et son régime républicain vous entretiennent dans l’illusion que ces deux pouvoirs ne sont qu’un seul sous forme de « pouvoir temporel », y compris le pouvoir spirituel (laissé à la dérive… alors que tout est CROYANCE-CRÉDIT-CRÉDO-CRÉANCE…). Les pouvoirs occultes de l’État profond qui mènent le monde entretiennent en vous cette illusion qui est nécessaire à l’exercice de leur pouvoir. Leur système de démocratie vous confère le pseudo-devoir de posséder votre petite vérité personnelle, en toute propriété, en contradiction avec le fait que la Vérité, est, ou n’est pas, et qu’elle ne peut être un objet de possession, et qu’elle ne trouve pas ses critères dans des résultats électoraux. Par contre, on vous refuse la démocratie où elle serait légitime, dans le domaine du quantitatif ou serait nécessaire un modus vivendi décidé par les bulletins de votes.
FMI, BRI, DAVOS, etc. devraient être décidé par les bulletins de vote. Évidemment le principe de la démocratie est appliqué LÀ OÙ ÇA NE RISQUE PAS : voter pour les marionnettes du politisme étatique est sans danger pour le pouvoir économique : les banques et la City de Londres !

Dans le régime capitaliste et républicain l’égalité est dont MARCHANDE et QUANTITÉ, MODÈLE ÉVOLUTIONNISME : LE TOUJOURS PLUS DE CECI ET DE CELA. Au départ du Néolithique on va donc commencer à « compter les moutons » et autres bêtes nouvellement domestiqués.
Une forme graphique d’écriture est née au neuvième siècle avant nostre ère en Mésopotamie, OÙ ELLE A D’ABORD ÉTÉ UTILISÉE À DES FINS COMPTABLES ; de là il se pourrait que ce système, qui utilise des marques, ait influencé les systèmes occidentaux d’écriture. Développé par les Sumériens, qui vivaient alors dans ce qui est maintenant le sud de l’Irak, à peu près à l’époque où les groupes de chasseurs et de cueilleurs laissaient progressivement la place à un mode de vie sédentaire et agricole, ce système consistait en une série de petits symboles de diverses formes façonnés dans l’argile séché. L PERMETTAIT DE TENIR LE COMPTE DES MOUTONS, DES BŒUFS ET D’AUTRES ANIMAUX NOUVELLEMENT DOMESTIQUÉS, MAIS AUSSI DE L’HUILE ET DES GRAINS DE LA NOUVELLE AGRICULTURE. (En référence à David R. Olson : L’univers de l’écrit - Comment la culture écrite donne forme à la pensée. D.R. Olson explique que vers le 4è millénaire avant notre ère, quand peu à peu naissaient des cités, ces symboles se sont fortement diversifiés, peut-être parce qu’il fallait pouvoir inventorier UNE QUANTITÉ plus importante de marchandises ; de là l’écriture courante pouvait facilement se développer et évidement le mental avec ! Ces symboles de diverses formes ancêtres du boulier puis de l’ordinateur étaient percés pour, telle une phrase ou un rébus (jeux par additions de mots, pour être liés ensemble. Quelque temps après, ils ont été placés dans des sortes d’enveloppes, ou bullae, qui, comme le lien, peuvent avoir servi à matérialiser une simple transaction. Denise Schmandt-Besserat estime que les marques faites sur ces bullae sont en fait la première écriture.

- Apparition du Néolithique avec le déplaçant des chasseurs-cueilleurs vers le Nord qui les obligèrent à cause du froid de plus en plus subit à se fabriquer des vêtements ; PUIS SEULEMENT ENSUITE par la force de leur utilisation des laines de moutons, les domestications d’animaux, etc., les chasseurs-cueilleurs devinrent des citadins, des sédentaires.
- Avec la domestication des animaux apparition du calcul et de l’ancêtre du premier boulier embryon d’ordinateur et même temps que première écriture : COMPTER, d’où : compter ou raconter une histoire, compter, raconter un conte, une fiction, calculer donc. Car le contenu des bullae était indiqué sur leur surface, en imprimant une marque dans l’argile molle avant de la cuire ou dessécher. Or, si le contenu est gravé sur l’enveloppe, il n’est plus nécessaire d’y enfermer effectivement les petits symboles en argile. L’enveloppe est désormais une surface d’écriture, UN VIRTUEL ANCÊTRE, EMBRYON DU VIRTUEL ACTUEL, l’écriture lorsqu’elle est inscrite sur la surface de l’enveloppe, constitue bien un premier texte écrit. LES SYMBOLES QUI REPRÉSENTENT DES UNITÉS DE MARCHANDISE, SONT À L’ORIGINE DES SIGNES SUMÉRIENS ASSURANT LA MÊME FONCTION. LES 18 SIGNES QUI DÉSIGNENT, PAR EXEMPLE, LE GRAIN, LES ANIMAUX ET L’HUILE APPARAISSENT SUR LES TABLETTES QUI SONT NÉES DE CES SYMBOLES D’ARGILE. Bref, le pas était franchit, mais ce sont bien les valeurs d’échanges qui donnèrent naissance à ce que de nos jours nous nommons « écriture » ou « langage » sous la forme de SYNTAXE (arrangement et relations entre des mots). (Pour réf. à D.R. Olson). Puis nous changeons radicalement de système lorsqu’on au lieu de représenter un ensemble de trois moutons en réunissant trois symboles d’argile représentant chacun un mouton (un mouton + un mouton + un mouton), on a recours à seulement deux symboles, l’un représentant le mouton, et l’autre le nombre. Et là le mental (de commerçants) s’augmentait nécessairement. Cependant, rien ne permet de déclarer que les écritures par syntaxe représentent désormais la parole ; on peut tout aussi bien dire qu’une telle écriture est désormais un langage. « Cela signifie que nous n’avons nulle besoin d’imaginer que ceux qui écrivaient ainsi étaient conscients (ou disposaient du modèle, ou de la convention) d’une langue faite de mots, mis en ordre par une syntaxe, et qu’ils tentaient délibérément de la représenter par leur écriture. Tout au plus pouvons-nous expliquer la relation entre écriture et langage en soulignant qu’une écriture disposant d’une syntaxe peut, pour la première fois, offrir un modèle efficace à la parole », écrit D.R. Olson.
Chez les Hébreux leur alphabet doublé de chiffres sera sacré, aussi intouchable que le texte descendu du ciel chez les Mahométans ! Les « chiffres vérités » du virtuel informatique… évidemment piratable…..



IMPORTANT : les premiers écrits apparaissent donc dans les endroits où eurent lieu les premiers échanges commerciaux et comptables, à savoir dans la zone géographique de l’actuel Irak. Les premiers écrits ne seront pas des poèmes, mais des ÉCRITS COMPTABLES ET ADMINISTRATIFS. C’est donc la valeur d’échange qui devient DIEU, et dans cette même zone géographique de l’Irak, les Hébreux-Juifs et leur monothéisme particulier avec leur Dieu colérique et jaloux vont commencer une guerre impitoyable contre les Païens ou Paysans ! Une guerre de Yahvé contre Baal, soit une guerre d’une croyance à un Dieu unique et maître de l’HOTC (Histoire-Opinions-temps qui Coule), contre une spiritualité originelle de structure de la Nature : le TOUT. Les Païens accusés d’idolâtrie appelée par les Hébreux-Juifs : « prostitution », ce qui ne manque pas de sel, comme on dit, pour ces commerçants dans le sang (la circulation des échanges commerciaux…) : le produit ou les objets sont issus de la valeur d’échange QUI NE POUVAIT QU’AUGMENTER LE SOCIAL SI CHER À LEUR RÉPUBLICANISME ET AUX RÉSEAUX (commerciaux, judéo-maçonnique et politique, informatique, etc.) !!!

Qui dit « valeur d’échange » dit invention du concept de « liberté » (d’échanger des objets) ! Ça donnera l’actuel libéralisme et de pouvoir « monter ses petites entreprises ».
ÉCHANGE = SOCIAL : ON ÉCHANGE DE COMMUNAUTÉ À COMMUNAUTÉ.
IMPORTANT : l’échange, ce n’est pas l’échange d’objets ou d’opinions entre DEUX INDIVIDUS, QUI ONT ÉTÉ CASSÉS, DIVISÉS, SÉPARÉS DE LA COMMUNAUTÉ : ils ne produisent plus ensemble pour les besoins de la communauté, ils se retrouvent face à face afin d’assouvir leur ego, de nourrir cette croyance à l’ego et ne pense qu’au calcul, à leur intérêt ; ce sera alors la « fraternité de la valeur d’échange », fraternité (liberté, égalité) mensongère judéo-maçonnique inscrite sur les institutions du régime républicain français ; la fraternité ou guerre de tous contre tous qui engendrera la société de l’indistinction, de la quantité ou avoir et se faire avoir.

ÉCHANGE = PEUPLE-PRÊTRES COMME LES HÉBREUX-JUIFS OU TIQOUNISTES ET LEUT ANTIENNE : « RIEN N’EST BON POUR LES JUIFS SI CE N’EST BON AUSSI POUR CEUX QUI LES ENTOURENT » (pages 166, 340, 359, 365 du livre de Jacques Attali : Les Juifs, le monde et l’argent). CES COMMERÇANTS SONT ALORS DES INTERMÉDIAIRES, DES SPÉCIALISTES : dans ce monde du productivisme et de la quantité et de la fabrication standard, où tout artisanat, toute division naturelle du travail agonise, on ne peut que facilement constater une palanquée sans précédent de « spécialistes » et de « spécialités ». On cherche en vain un cordonnier au village mais on trouve à tous les coins de rue une banque ou une pharmacie… La Vraie spécialisation est d’ordre naturel, elle est par conséquent limitée. La spécialisation artificielle du capitalise ne peut que résulter de l’uniformité, de l’indistinction, et, par là même, elle ne connaît pas de limites : on peut diviser sans fin un corps indistinct ou indifférencié.

Les spécialistes deviennent des objets comme ceux qu’ils fabriquent et qu’ils vendent : il n’y a plus de distinction entre eux et leurs objets : voir le cas actuel où ils foutent un QR code partout ! Le piqué aux ARM messagers EST DEVENUE UN PRODUIT DE L’INGÉNIERIE SOCIALE DU RÉGIME : il est obligé de produire en masse, INDISTINCTEMENT (Tout le monde doit être « vacciné », du berceau au tombeau, et gare à ceux qui s’échappent du troupeau… car il faut maintenir les humains-marchandises dans leur condition d’humains-marchandises, à tel point que ce monde se virtualise de plus en plus, voir à ce propos la page précédente sur le Zuckerberg et son Metavers ou Méta-Universe ; ce n’est pas un hasard si le Facebook de Zuckerberg change de nom, l’oiseau Phénix sent sa mort prochaine vu qu’il perd de l’argent, il tente de se régénérer en changeant de plumes, en changeant de nom ou de packaging).

Indistinction = persona et masqué : donc sous covidisme déjà deux voiles, deux masques sur le visage, et les voiles s’ajoutent maintenant les uns sur les autres aboutissant à des HUMAINS-ROBOTS, des HUMAINS-OBJETS.

PAS DE PANique, Nous vivons des temps très difficiles, mais en même temps ce sont LES TEMPS DE LA VICTOIRE FINALE POUR LE SENTIER VERS LE PASSAGE DE L’ANIMAL-HUMAIN ET INDIVIDUALITÉ-DUALITÉ FORME CORROMPUE, VERS L’ÈRE DU VERSEAU DE L’HUMAIN GLORIEUX (mais pas au sens humaniste actuel…). Il faut donc être JOYEUX de ce qui arrive et qui arrivera de catastrophique… ABOLIR LE RAPPORT D’EXPLOITATION, ABOLIR CET UTILITARISME, OU ABOLIR LA DUALITÉ ÊTRE-AVOIR, BIEN-MAL, WINNER-LOSER…

Pourquoi il y a échange ? Parce qu’il y a un manque de quelque chose ?  Une souffrance ? Le talion (égalitarisme des souffrances ou dommages subit). Idem pour la TACHE, qui sonne proche de talion : tache ou altération d’une substance, étendue d’une petite surface d’aspect différent de l’ensemble, dont faisant tache, non conforme car ÉTRANGÈRE. La tache pose alors le problème du non conforme, de ce qui est « sale », et ien ne peut être opinioné comme « sale » dès lors qu’il est reconnu par la conscience des cinq sens, reconnu comme réel, comme identifié. À quelle condition une tache doit-elle être considéré comme telle, comme une tache, comme quelque chose de pas bien ? La réponse est : est considéré comme sale, tout ce qui, après examen, ne fût apparu ni comme excrément, ni comme nourriture genre chocolat ou soupe, ni comme quoi que ce soit d’identifiable. SEUL EST CONSIDÉRÉ COMME SALE TOUT CE QUI N’EST PAS IDENTIFIABLE ; SEUL EST SALE CE QUI EST « INNOMMABLE » ! (terme des plus lumineux qui, en un seul mot exprime le concept de l’indéterminé doublé de l’opinion de « dégoûtant », rendant parfaitement l’idée de l’INDISTINCTION ET L’IDÉE DE SALE, QUI REND COMPTE DU LIEN PROFOND QUI RELIE L’INEXISTENCE À QUELQUE CHOSE DE SALE. C’EST POURQUOI TOUTE L’OBSCÉNITÉ DU MONDE N’EST PAS DANS LES CHOSES RÉELLES, MAIS DANS LEUR MENTION SELON CE QUE L’EGO FAIT SUGGÉRER SUR CES CHOSES DU MONDE : LE MENTAL, SON TEMPS EN IDÉATION SALOPE ABSOLUMENT TOUT CE QU’IL TOUCHE BIEN PLUS QU’UN EXCRÉMENT LAISSÉ ICI OU LÀ PAR ACCIDENT DE VENTRE OU DE VESSIE !
Et le concept actuel inquisitorial de traiter celui qui « tache » l’opinion conventionnelle admise par le plus grand nombre, sera traité, non de « sale type », mais de COMPLOTISTE, parce que le complot est par essence quelque chose de CACHÉ, DE NON IDENTIFIABLE DANS L’INDISTINCTION IDENTIFIABLE, QUELQUE CHOSE D’INNOMMABLE ! À L’ÈRE DE L’INFORMATION INFORME OU INDISTINCTE DIFFUSÉE PAER LE TOUT CONNECTÉ DE L’INFORMATIQUE, L’INNOMMABLE SERA L’INDISTINCTION FABRIQUÉE PAR LES FAISEURS D’INDISTINCTION, PARADOXE, PARADOXE !!!
Comme complément sur l’indistinction, voir la page ON Y VA, ON Y VA.

L’indistinction fait voir l’anormal comme normal, tout ce qui est vécu ne peut pas être regardé pour ce qu’il est. Comme souvent écrit sur le site : avec la prépondérance du langage écrit, Nous sommes passés d’une pensée sur les choses à une pensée sur les représentations des choses, donc sur du virtuel, sur du faux, c’est-à-dire à une pensée sur la pensée, la raison chère aux riches perruques poudrées et philosophistes de leur siècle « des lumières ». C’est-à-dire que tout est devenu OBJET, RELATION D’OBJET À OBJET, RELATION D’ARTIFICE À ARTIFICE. Les objets issus du productivisme du libéralisme ou démocratie qui engendre des conflits d’intérêt, et en est ainsi condamnée à une frustration permanente par ses propres limitations ; c’est pourquoi la démocratie s’accorde parfaitement avec l’évolutionnisme à la Juif et à la Darwin : des réformes éternelles prouvant une fragilité extrême de cette démocratie construite sur la croyance à l’ego, à l’individu ou consommateur. De la Liberté chez les Gaulois, on passa en France aux provinces sous domination de l’Empire romain et soumises à une administration des plus sévères, fortement taxées. Puis on allait passer en France sous la dynastie d’une palanquée de rois jusqu’à 1789. Sous régime républicain rien n’a changé, le roi est devenu président grâce aux masses qui l’ont placé sur le « trône »…  Ces masses-objets dans la logique de la quantité et du productivisme industriel : le chef en haut de la pyramide et les masses de salariés en bas.

« La maîtrise [de soi] s’effectue en supprimant les samskâra [tendances innées] qui permettent le fonctionnement de l’ego. L’ego ne s’abandonne que quand il reconnaît le Pouvoir supérieur. Une telle reconnaissance est l’abandon ou la soumission, ou la maîtrise de soi.
Sinon l’ego resterait aussi arrogant que la statue sculptée sur la tour d’un temple et dont l’attitude et les gestes font croire qu’elle supporte le poids de la tour sur ses épaules. L’ego ne peut pas exister sans le Pouvoir supérieur mais il pense agir de son plein gré.
- Question : Comment peut-on mettre le mental rebelle sous contrôle ?
- Maharshi : Soit vous recherchez sa source pour qu’il disparaisse, soit vous vous abandonnez pour qu’il soit détruit.
- Question : Mais le mental échappe à notre contrôle.
- Maharshi : Laissez-le faire. N’y pensez pas. Quand vous vous en souvenez, reprenez-le et tournez-le vers l’intérieur. Cela suffit.
Personne ne réussit sans effort. Le contrôle mental n’est pas un droit de naissance. Les rares réussites sont dues à la persévérance.
Un passager dans le train est assez fou pour garder son bagage sur sa tête. Qu’il le pose à terre ; il arrivera tout aussi bien à destination. De même, ne nous considérons pas comme les auteurs de nos actes, mais soumettons-nous au Pouvoir qui nous guide.
- Question : Swāmi Vivekânanda dit qu’un guru spirituel peut transmettre la spiritualité d’une manière concrète à son disciple.
- Maharshi : Est-ce une substance qui peut se transmettre ? Transmission signifie abolition du sentiment d’être un disciple. Le maître s’en occupe. Cela ne signifie pas que l’homme se métamorphose en un autre. (Ramana Maharshi, entretien 398 du 14-4-1937).

Dans ce monde de l’après 1789 où tout le monde se prend pour le roi et pour la démocratie et ne veut en aucun cas être soumis à quoi que ce soit :
- Question : Il est dit que la soumission est la bhakti. Mais Shrî Bhagavân est connu pour privilégier la recherche du Soi. Il y a alors confusion chez l’auditeur.
- Maharshi : La soumission ne peut avoir d’effet que quand elle s’effectue en toute connaissance. Cette connaissance est le résultat de la recherche. Elle aboutit à la soumission.
- Question : La connaissance de l’Être suprême se produit après avoir transcendé le soi individuel.
C’est le jnana [Connaissance, connaissance, sagesse]. Quelle est alors la nécessité de soumission ?
- Maharshi : C’est exact. Il n’y a pas de différence entre le jnana et la soumission. (Sourire)
- Question : Comment le questionneur peut-il alors être satisfait ? La seule alternative qui lui reste est, soit la compagnie des sages (sat-sanga), soit la dévotion à Dieu (îshvara-bhaktī).
Le Maharshi sourit et dit : « Oui ». (Entretien 462 du 19-2-1938).

RAPPEL : Toute communauté humaine qui se dit « civilisation » est construite sur l’ego (le Moi-Individuel), construite sur l’opinion, le récit (les faits, notamment bibliques journal politique de l’époque), construite sur celui « qui sait » (les « infos »), donc sur le développement du mental, le développement du ‘moi’. La civilisation étant construite sur le ‘moi’ ne peut mener qu’à la cacophonie qui peut s’appeler « histoire », ou « fiction » et donc sur les frictions, sur le progrès, sur les réformes quasi éternelles inhérentes au politisme ; frictions liées à l’opinion et construites dans la géométrie euclidienne de la ligne droite : LA FLÈCHE DU TEMPS, soit SA MISE EN VALEUR, soit LE CONDITIONNEMENT APPELÉ « CIVILISATION » ou « SOCIAL ». Alphonse Elric ayant perdu son corps, son ‘moi’, est conditionné par son frère Edward, dans une « boite de conserve ».

« Un ingénieur déclara : « Les animaux semblent se conformer à leurs propres lois naturelles en dépit de leur milieu et des changements, tandis que l’homme transgresse constamment la loi sociale et n’est lié par aucun système défini. Il semble dégénérer alors que les animaux restent stables. N’en est-il pas ainsi ? »
- Maharshi (après un long moment) : Les Upanishad et les Écritures affirment que les êtres humains ne sont que des animaux tant qu’ils ne sont pas réalisés. Peut-être même sont-ils pires ». (Entretien 79 du 29-9-1935).

Actuellement le Moi-Individuel cherche à conquérir la planète, ce qui ne peut que provoquer les dérèglements divers que Nous subissons, pas besoin de craindre et de se préoccuper du réchauffisme de la planète énième mouture de la mortelle dualité Dedans-Dehors !!!
 
 

Dernière mise à jour : 31-10-2021 22:51

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2022 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >