Accueil arrow News arrow Dernières news arrow Enfer, En faire, En fer
Enfer, En faire, En fer Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 16-11-2021 03:24

Pages vues : 2489    

Favoris : 126

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : Aiguille, Argent, Artifictiche, Atlantide, Banque, Christ, Commerce, Convention, Croyance, Diable, Dragon, Égrégore, Enfer, État, Feu, Guerre, Images, Jardin, Marchandise, Nostalgie, Paradis, Peur, Pointe, Pouvoir, Raison, République, Rêve, Serpent, Silence, Social, Spirale, Transhumanisme, Vie, Vierge

 
 
frise_tet_mort.png
 
 
Enfer, En faire, En fer
soit la mise en valeur du temps
par le « peuple élu » :
 
La NORME JUIVE de leur dualité winners-losers (élus/non-élus) résumé page 18 du livre de Jacques Attali, Les Juifs, le monde et l’argent : « Pour la première fois [donc une naissance suivie d'une mort...], une cosmogonie ne se vit pas comme cyclique [Tore, Circulus, Ouroboros] ; elle ne se donne pas pour but le retour du même [l’Éternel retour]. Elle fixe un sens au progrès ; elle fait de l’Alliance avec Dieu la flèche du temps [dans un seul sens et concept du mental par l’idéation] ; elle accorde à l’homme le choix de son destin : le libre arbitre [et par là l’individualisme, la démocratie et le consommateur et forcément des limites]. Ainsi est posé la fonction de l’économie : cadre matériel de l’exil et moyen de réinvention du paradis perdu [donc la religion de l’argent, de la marchandise idole et de la consommation censée apporter du « plaisir »]. L’humanité a désormais un objectif : dépasser sa faute. Elle dispose d’un moyen pour l’atteindre : mettre en valeur le temps [la carotte du messianisme et de leur ”Jour du jugement dernier”…] ».
« Mettre en valeur »…. Là est le problème !!!

Seul, l’évolutionnisme à la Juif LIMITE : la « mise en valeur du temps » et donc de la géométrie euclidienne de la ligne droite : la flèche du temps sans retour : chaque être dans sa « ligne droite » est limité, après quoi l’être s’anéantit totalement en un voyage sans retour par la mort, celui où l’on n’aboutit à rien et ainsi contraire à l’utilitarisme mercantile et thermodynamique, le feu vulgaire en vigueur. C’est donc placer le centre de la vie, de l’univers, du « Big Bang » ou causalité de la dualité cause-effet UNIQUEMENT, LIMITÉ, dans le spatio-temporel et uniquement en l’être particulier, individuel et « consommateur » qui ne consomme plus ! De là on pourra d’ailleurs comprendre l’aliénation actuelle vaccinale autour du covid-19…
Il n’en va pas de même dans les conceptions qui admettent une transcendance et pour lesquelles la mort n’est qu’une Stargate, un Point Focal, le Trou du Trouvère par où passe le cycle de la vie. Là, il n’y a aucune limite.

L’enfer et le Faire/Fer qui rouille c’est la loi de succion ou gagner sa vie dans ce temps mis en valeur = dualité du Dedans et du Dehors :
- Quelle est donc la racine du mal ?
- La « saisie » [loi de succion ou Eucharistie].
- La saisie de quoi ?
- La saisie du triple monde [de la Forme, du Désir, du Sans-Forme].
- Comment arrêter cette saisie ?
- En recourant à l’introuvable, car dans l’introuvable il n’y a pas de saisie.
- Qu’est-ce que l’introuvable ?
- La fin du dualisme.
- Qu’est-ce que le dualisme ?
- La vision d’un dedans et d’un dehors, lesquels sont introuvables.
(Soûtra de la Liberté inconcevable, chapitre V, 14)

Pour quelle raison tout dans ce monde prochain est transformé en objet et en temporalité de mouvement ?
Car qui dit OBJET dit CONSCIENCE.
Et si Tout est Conscience, y compris les objets
extérieurs, et qu’il ne peut y avoir de Conscience
sans objet, quelle est la vérité de la
Conscience infinie ?
Question que devrait se poser les gros
et riches ego de l’oligarchie qui veut
vendre son « Vous ne posséderez rien
et vous serez heureux » (You’ll own
nothing, and you’ll be happy
).

Échapper à la création de la mise en valeur du temps juif :
NE PAS POSSÉDER = ÊTRE DANS L’INSTANT :

La mort de son fils n’affligea nullement le Liangois [habitant du Liang] Wu de la Porte de l’Est.
- L’intendant : Nul au monde n’aime son fils autant que vous aimiez le vôtre. Pourquoi n’êtes-vous pas affligé de sa mort ?
- Wu : Je n’ai plus de fils. Je n’étais pas affligé lorsque je n’avais pas de fils. Mon fils est mort. La situation est identique à celle où je n’avais pas de fils. Pourquoi serais-je affligé ? » (Lie Tseu, Traité du Vide parfait, chapitre Nature et Destin, partie 13).
Alors, pourquoi toute cette infecte propagande sentimentale médiatique récente à propos de la mort d’une personne, peu importe LA POSSESSION DE SON salariat [dans le cas récent : la mort de policiers] !???
Il n’y a pas plus répugnant et fort suspect que la propagande par le sentiment, par la santé (covidisme), par la peur ! Là encore c’est de la saisie, de la possession par l’ego. Là encore c’est l’enfer de la mise en valeur du temps qui fait ses ravages, ravages que tentent de racheter par leurs marchandises les « marchands du temple » ou MARCHANDS DE CONFIANCE (ancien nom des banquiers), monde du chiffre, de la quantité et du nom-la-forme.

La Vacuité : « Nous n’avons rien, et Nous possédons tout », disait Paul [II Cor. 6,10, qui est singé à ce hui par le ”You’ll own nothing, and you’ll be happy” du capitalisme en faisant le comble de la possession]. Car le mental un fois purifié ne possède pas de connaissances particulières. « C’est parce qu’il ne goûte rien et ne comprend rien en particulier, ou demeure dans le dénûment, l’obscurité et les ténèbres, qu’il est très bien disposé à tout pénétrer », écrit Jean de la Croix dans La nuit obscure. Le Noir du Saint Chaos et Zéro Indien (Énergie libre du tout est possible identique au « Royaume des Cieux est en Vous »).
 
 

Dernière mise à jour : 16-11-2021 03:30

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2022 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >