Accueil arrow Yôkai arrow Dernières news arrow L’état de l’Union au Soi, Dieu
L’état de l’Union au Soi, Dieu Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 20-01-2022 20:18

Pages vues : 1010    

Favoris : 84

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : Aiguille, Argent, Artifictiche, Atlantide, Autorité, Banque, Christ, Commerce, Convention, Croyance, Diable, Dragon, Égrégore, Enfer, État, Feu, Guerre, HOTC, Images, Jardin, Loi, Marchandise, Marxengelsisme, Nostalgie, Paradis, Peur, Pointe, Pouvoir, Raison, République, Rêve, Scalaire, Serpent, Silence, Social, Spirale, Tore, Transhumanisme, Verbopinion, Vie, Vierge

 
anu22tore_f.jpg
 
 
L’état de l’Union au Soi, Dieu
Le Renoncement ou Putréfaction :
« Il faut d’abord que l’âme soit dans le
dépouillement absolu et la pauvreté d’esprit,
purifiée de toute attache [ou loi de succion],
de toute consolation [le confort-sécuritaire à
la mode actuelle] et de toute perception
naturelle des choses divines et humaines.
Une fois qu’elle est ainsi dénuée de tout, elle
est vraiment pauvre d’esprit et dépouillé du
vieil homme ; elle peut vivre de cette nouvelle
et bienheureuse vie que lui à procuré la nuit
obscure ; c’est alors l’état de l’union à Dieu »
(Jean de la Croix, La nuit obscure)
 
 
Suite de la page précédente : Le « N’EST PAS X » ou SCALAIRE

Sans l’état de l’Union à Dieu ou au Soi, la porte est effectivement ouverte pour l’aliénation humaine de construire une singerie de cette « union à Dieu » sous forme d’arme « scalaire », le Zéro Indien sous forme d’arme ouvrant la voie à aucune limite. Alors toutes les nations qui n’auront pas trouvées cette inversion à Dieu, elles seront réduites - avec leurs bombinettes atomiques, leurs lasers amplifiés, leurs sous-marins, leurs armes à micro-ondes - au même état que leurs ancêtres proches qui combattaient avec des canons, des arcs, des flèches et des épées.

Il n’y a pas de limite dans la chaine sans fin de causes et effets, soit la racine du mal du Dedans et du Dehors conduisant à la SAISIE ou LOI DE SUCCION.
Il n’y a pas de limite à la racine du mal : on peut allonger sans fin cette chaine de causes et effets dont les deux bouts ne se se rejoignent pas, et qui n’apporte aucune harmonie : « Pourquoi une ligne aurait-elle une fin, puisque après un pas je peux en faire un autre ? ». Je « progresse », donc je « construis » (Faire/Fer), JE CAPITALISE… Style univers en expansion dans la tradition juive évolutionniste, COMMERCIALE, et d’Albert Einstein…


LA CLOCHE, LA RÉSONANCE : TIC ET TAC OU BALANCIER, COMME LES OSCILLATIONS DES DEUX PLATEAUX DE LA BALANCE, AVEC AU CENTRE LE ZÉRO INDIEN ou « énergie du point zéro » : LE FLÉAU, L’INSAISISSABLE.

INSAISISSABLE = SANS LOI DE SUCCION = SANS ÉQUILIBRE = OR-DONNÉ et OR-DRE, car l’ordre calculé par le mental de l’humain est DÉSORDRE, qu’il va appeler « loi », ou « or-ganisation », mais toute chose s’ordonne d’elle-même, surtout les plus « désordonnées » ou les plus chaotiques….
« Tu ne jugeras point » (Christ-Jésus) ; « Il ne faut pas violenter la Nature, même sous prétexte de la ”rectifier” » (Tchouang tseu).
- INSAISISSABLE = NON GÉOMÉTRIE EUCLIDIENNE DE LA LIGNE DROITE.
- FUIR L’ÉGALITARISME (ou le calcul de l’Homme et sa prétention à « l’harmonie »).
- INSAISISSABLE = sym-bole ou boule, bolg : enfler, ventre, sac, outre, paquet et packaging, balle et projectile, développés sur la page : L’es-croquerie de la « noé-toc » du scal sur l’R.
- INSAISISSABLE = Singularité : l’Univers, le Soi est sans ailleurs, aucun miroir ne peut SAISIR l’Univers (Paradoxe de la Réalisation du Soi), Vierge = l’Univers est sans ailleurs (Christ fils d'une Vierge...).
- INSAISISSABLE = BRUSQUE, SPONTANÉ, DANS L’INSTANT (un mouvement brusque de la matière est un activateur d'énergie du Zéro Indien, possibilité de faire vibrer un tourbillon ou spirale (vortex) DANS LE TORE : surgissement du BLANC de l’Instant parmi les couleurs de l’Arc-en-Ciel, le Blanc étant l’état spontané, direct ou brusque.
- INSAISISSABLE COMPORTE SATURNE (le Plomb, et Putréfaction/Corruption), ROTAS : LE FEU CONTRE NATURE : Un des principes matériels, le Portier du Palais : Saturne, matérialisation de l’Esprit, la chute dans la Matière. Terrestre, involution. (Voir La Doctrine Secrète. Vol 3, pages 291-298, de H.P. Blavatsky).
Le Feu naturel du Mercure Philosophique ou Feu Contre Nature, Le VASE. Et l’un des quatre Feux Philosophiques alchimiques (1) avec le Feu de Nature, le Feu Philosophique et le Feu élémentaire indiquant deux façons d’agir : Dedans-Dehors (fonction de nourriture).
- INSAISISSABLE : le machin d’Albert Einstein et son commerce, pardon, sa relativité, EST SAISISSABLE ! (Important, important…)

Dans l’INSAISISSABLE il y a IMITER : la Mère de IT, soit le mérite de Voir (vraiment, et ne pas a-voir, du A privatif et voir : ne pas voir). C’est la Vis-I-T-ation : L’Homme fait à l’Image de Dieu ou d’un Messie enfanté par une Vierge. Mais imiter pour conduire à l’AMBIGUÏTÉ, ce qui nous permet d’imiter les Imageries du Réel : contes de Fées, Mythes, Archétypes, les Flux de l’Essence. Mais se rappeler de la dualité ou habitude : avoir IT n’est pas Être : pas d’ITération dans le spatio-temporel. Et tout nom-la-forme concerné devient « avoir » (a-voir, et con : avec) et devient local (forme de matrice). Ce qui fait écrire à Dante : « Or, tu comprends déjà que leur félicité
se fonde au premier chef sur l’acte de la vue, et non pas sur l’amour, qui passe en second lieu (395, Dante, Paradis 28).
Par exemple, le Grand Œuvre ou ART (arrêt ou NON-AGIR : ARRÊTER DE VOULOIR SAISIR, soit détruire la racine du mal : la dualité Dedans-Dehors). Deux A.R.T. se présenteront ensuite : Art et Artisans, avec choix d’Imitation, hors opinion et de conventionnel et de croyance ; et art profane ou activité profane : croyance et saisie de règles de son milieu socialo-politique et philosopho-culturel… qui vont jusqu’au « mariage pour tous » et autres incongruités opinionesques "ordonnées".


ROTAS, SATOR, SATURNE ou ÇA TOURNE : COLON spirale, laisser digérer, lâcher-prise, fluide, couler, transparent. Saturne autrefois présidait à l’agriculture, et était représenté sous la forme d’un Vieillard à longue barbe tenant un sablier et une faux (fauché par le temps destructeur) !

Maintenant, au vulgaire niveau utilitariste et spatio-temporel, si on applique au « Soi » ou au Sans Pourquoi d’un objet ou d’une personne dans sa partie le plus infime : L’INSTANT (au sens de « l’électron », ou « petiote chouse » de Piccolpassi), que ce passe-t-il pour l’ensemble de son corps réunissant ses milliards de Soi ?
Cet Instant, ce Blanc, pourra alors s’appeler « RÉSONANCE » ou HARMONIE (des utilitaristes modernes risquent d’appeler ça : « transmutation à faible énergie »).
« Petiote chouse » se comprend dans le sens de ce texte du Yoga Kundalini Upanishad : « Alors, à cet Instant même, les deux principes fondamentaux de l’individu : l’Activité et la Lumière, se dissolvent à leur tout en Shiva. […] L’adepte soudain devient gigantesque. […] Le corps subtile resplendit. […] puisqu’il n’est autre que l’Âme universelle, présente en tous les êtres ». Comparable bien-sûr au Troisième Œil, le « Je suis ce JE SUIS ».
Encore une fois, la vision du Trou ne saurait se faire que dans le Tour, sans la racine du mal de la dualité Dedans-Dehors, car dans un Trou, il n’y a d’autre que le Trou, et donc rien à saisir ! Comme tout est SYMBOLE, il permet seulement d’approcher « l’éternel retour », Paradoxe de la Réalisation du Soi.

La MACHINE À FRACTALE : la Cloche allemande (« Bell » [die Glocke], voir le livre de Joseph P. Farrell : The SS Brotherhood of the Bell) est cette tentative, en gros, car officieusement sous la coupe d’une nation cherchant le pouvoir, de singer LE REFLET DE TOUTES CHOSES : comme l’être humain « fait à l’image de Dieu ». Le scalaire sous forme d’arme c’est cette singerie d’atteindre le reflet de toutes choses, pour la transformer ou la détruire. Alors il est évident que nostre système solaire lui-même n'étant QUE le reflet-maquette du Soi universel, pourrait très bien disparaître suite à la mise en œuvre d’une très grosse arme scalaire… (Voir la page Le PRINCIPE et le REBIS). Comme en fait il s’agit de jonglerie entre l’infiniment grand et l’infiniment petit, voir la page de présentation de la Chimie Occulte)

Bien-Sûr le Soi est au-delà et à jamais de toute machine scalaire destinée à transmuter ou détruire quoi que ce soit…. Car le scalaire comme son sens l’indique n’agit qu’au niveau phénoménale, illusoire.

« Vers le 15 septembre 1944, le PC du 1127 Gren Regt 559 Inf Div était à REINANGE au GSGS 4416/U1/912797. Il faisait chaud par une journée ensoleillée avec quelques nuages ​​épars et pas de vent. Vers 16h le PC se tenait près de l'église de REINANGE et a observé une formation d'avions alliés passer, volant du SW au NE, suffisamment bas pour être reconnus comme des avions quadrimoteurs. Il a compté jusqu'à 30 avions. Ils volaient en formation serrée.
Alors que PW les regardait passer, il a vu ce qu'il croyait être un petit avion de chasse (couleur grise, pas de marques d'identification) monter et s'approcher de la formation alliée en direction de l'est. PW déclare que «l'avion de chasse» volait à une vitesse anormalement grande vitesse à laquelle il a pénétré au milieu de la formation apparemment sans se faire tirer dessus. Soudain apparut, là où « l'avion de chasse » se trouvait auparavant, une boule de feu rouge, un peu plus grosse que l'avion lui-même. Une fraction de seconde plus tard, le boule de feu s'est transformée en un cercle rouge en expansion rapide (parallèle au sol). Ce cercle était bleu-rouge à son bord, et comme son diamètre augmentait, l'intérieur du cercle devint un espace vide. Alors que le cercle enveloppait les avions, ils semblaient juste disparaître. En quelques secondes, toute la formation d'avions alliés avait disparu, et le ciel était tel qu'il était avant ce phénomène.
PW a discuté de l'incident avec plusieurs autres personnes qui en ont été témoins, y compris un Hptm412 du 1559 Arty Regt. Cet officier (qui a été tué par la suite) lui a dit que « l'avion de chasse » en question était un avion miniature en bois avec une vitesse de plus de 1000 km/h et qui était actionné par télécommande [un drone de maintenant]. Le nom de l'avion est KOMET. Le Hptm lui a dit qu'il avait habité près d'un terrain d'aviation où de tels avions étaient testés et qu'il l'avait tout de suite reconnu ».
(Source : Werner LUTMER, UFFZ. QG 1127 Gren Regt), cité par Joseph P. Farrell dans The SS Brotherhood of the Bell.

Voir la page Paul BROWN Resonant Nuclear Battery
et la page Edward V. GRAY, Electro-Magnetic Association (EMA) Motor (Pulsed Capacitance Discharge Engine)

Bref, lorsqu'une source de chaleur tourne lentement de gauche à droite en dessous d'un plat contenant une surface de mercure, le mercure commence à tourner dans la direction contraire puis atteint la vitesse de la ROUE ROTAS : ÉQUIVALENT DU FEU PHILOSOPHIQUE (1), jusqu'à ce qu'elle soit plus rapide que LE FEU DE ROUE.
Il semblerait alors que la ROTAS, N’EST NI PLUS NI MOINS QUE « LE TEMPS NÉCESSAIRE À LA COCTION PHILOSOPHIQUE : LE FEU DE ROUE, ACCOMPAGNÉ DU FEU PHILOSOPHIQUE, LEQUEL EXITÉ PAR LE FEU VULGAIRE, FAIT TOURNER EN AMPLIFIANT LA ROTAS ». Vulgairement c’est comme un PONT-POINT-PORTE entre le Haut et le Bas et l’inverse, comme le Pont Arc-en-Ciel dont le « vaisseau » est le Blanc de l’Instant. L’ensemble ressemble à un TORE. c’est Ce qu’à essayer de copier l’aventure scientifico-technologique du troisième Reich des années 1930-1945 avec sa « die Glocke » ; PREUVE QUE L’ALCHIMIE EST LA TOTALITÉ, OUBLIÉE, DE LA SCIENCE DES ANCIENS (que les « civilisés » appellent « hommes préhistoriques » ou « primitifs » : ce qui n’est pas étonnant puisque depuis au minimum le Néolithique tout est à l’envers !

trinite_alchi.jpg

Les petiotes chouses étant des effets sucres ou dominos de tourbillons, il est également possible de concevoir la transmutation d'un élément en un autre en reconfigurant sa SIGNATURE, c’est-à-dire sa structure d'onde longitudinale (en ruban) "éthérique". Comme les tourbillons sont accompagnés de tels structures, une altération de l'une semblerait impliquer une altération de l'autre, et donc de la structure même de la matière : sa signature.
La modification de cette structure d'onde est ce qui est appelé en Alchimie « transmutation », évidemment à « faible énergie »

Note.
1. FEU, La VUE, la SALAMANDRE, la CRÉATION.
C’est l’Eau d’où sort Tout : partie Mercure et Soufre.
1 - FEU VULGAIRE ou FEU ÉLÉMENTAIRE ou Feu excitant (externe), Putréfaction.
Le feu vulgaire engendre la mort et la vie ; un feu léger dessèche le corps : le feu arrive au contact du corps, et met en Mouvement l’élément semblable a lui qui existe dans ce corps. Cet élément c’est la chaleur naturelle. Celle-ci excite le feu extrait en premier lieu du corps ; il y a conjonction, et l’humidité radicale (attention a cette image, c’est le Principe de Vie) du corps monte à sa surface tant que le feu agit au-dehors.
Dès que l’humidité radicale qui unissait les diverses portions du corps est partie, le corps meurt, se dissout, se résout ; toutes ses parties se séparent les unes les autres. Le feu agit ici comme un instrument tranchant. (D’après Albert le GRAND, le Composé des Composés, chapitre 2).
Le feu élémentaire indique deux façons d’agir : 1) action externe, et 2) action de nourriture.
Ensuite viennent les Feux subtils.
2 - FEU DE NATURE (interne) ou EAU IGNÉE. Céleste, évolution : est tirée par “ artifice ” des rayons de Soleil et Lune. Ce Feu est renfermé au centre de tous les corps.
Recueillir cette Eau Ignée par pleine *Lune* pendant bien 3 printemps ” (D’après les Récréations Hermétiques, texte d’un anonyme).
Le Feu de Nature est la Racine/Origine du Composé Philosophique. “ Une étincelle “ Un stYmulant ” (a)
3 - FEU CONTRE NATURE : Un des principes matériels, le Portier du Palais : Saturne, matérialisation de l’Esprit, la chute dans la Matière. Terrestre, involution. (b)
Le Feu naturel du Mercure Philosophique. Le VASE.
4 - LE FEU PHILOSOPHIQUE : Le Feu est l’Art de quoi s’aide Nature ; car nous ne saurions faire autre chose. Le Trou du « Un Point c’est TOUT » ou du Point sur le I (Axe).
“ Faites Feu vaporant, digérant, continuel, non violent, subtil, environné, aéreux, clos, incomburant, altérant. Et, en mon vrai Dieu, je t’ai dit toute la manière du Feu, et récapitule mes mots, mot à mot. Car le Feu est tout, comme tu peux voir par tous les dits Code de toute Vérité ”. (D’après Bernard Le Trévisan).
INNÉ ET IGNÉ ! Et « Car, comme le Père ressuscite les morts et donne la vie, ainsi le Fils donne la vie à qui il veut » (Jean 5,21).
Le Feu Philosophique est lié à la connaissance de la Matière (celle sur laquelle on souhaite labourer), et aussi pour quelle finalité !
Le Feu philosophique entre en action par :
a) Feu Céleste Père +
b) Feu Céleste Mère – Volatil
(D’après Dom. A.J. Pernety, page 19 du Dictionnaire Mytho-Hermétique).
Est ce que cela correspond aux probabilités d’informations de Mouvements et de Positions des Quanta, c’est-à-dire que l’Opérateur suppose/voit les choses FIXEMENT !? alors que le Réel BOUGE !
Le Feu Philosophique est la réunion :
1) Du Feu de Nature
2) Du Feu Contre Nature
(Dom. A.J. Pernety, pages 162-163 du même Dictionnaire Mytho-Hermétique)

(a) – Voir la Doctrine Secrète. Vol 3, pages 128-132 et note 5, page 283. H.P. Blavatsky.
(b) – Voir la Doctrine Secrète. Vol 3, pages 291-298. H.P. Blavatsky.

[En haut de page : l’Anu ou atome ultime, la Chimie Occulte : « Un anu est un atome infinitésimal. Il prend fin dans la perception subtile.
Cette subtilité procède du mental, le sûkshma ou corps subtil. Au-delà du mental, il y a le Soi. Les plus grandes choses ne sont aussi que des conceptions, et les conceptions relèvent du mental ; au-delà du mental, il y a le Soi. Ainsi, le Soi est plus subtil que le plus subtil.
Il peut y avoir un nombre incalculable de théories de la création, mais toutes sont tournées vers l’extérieur. Elles sont sans limites, car le temps et l’espace sont illimités. Cependant, elles ne sont que dans le mental, [c’est le scribe de la page qui souligne]. Cherchez le mental ; le temps et l’espace sont alors transcendés et le Soi est réalisé.
La création peut être expliquée scientifiquement ou logiquement, selon le goût de chacun. Mais quelle est la finalité à tout cela ? De telles explications sont appelées krama-shrîshti (création graduelle). D’autre part, drishti-shrîshti (création simultanée ou soudaine) est comme yugapadshrîshti.
En l’absence de sujet percevant, il n’y a pas d’objet perçu. Découvrez celui qui perçoit et vous découvrirez que la création entière est incluse en lui. Pourquoi regarder au-dehors de soi et continuer à expliquer des phénomènes qui sont sans fin ? ». (Ramana Maharshi, entretien 388 du 6-4-1937). Aussi une description de la RACINE DU MAL : LA DUALITÉ DEDANS-DEHORS]
 
 

Dernière mise à jour : 20-01-2022 21:29

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2022 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >