Accueil arrow News arrow Dernières news arrow Écoute, ton état communique avec toi
Écoute, ton état communique avec toi Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 03-02-2022 02:28

Pages vues : 639    

Favoris : 56

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : Aiguille, Argent, Artifictiche, Atlantide, Autorité, Banque, Bimbo, Christ, Commerce, Convention, Croyance, Diable, Dragon, Égrégore, Enfer, État, Feu, Guerre, HOTC, Images, Jardin, Loi, Marchandise, Marxengelsisme, Nostalgie, Paradis, Peur, Pierre, Pinceau, Pointe, Pouvoir, Raison, République, Rêve, Scalaire, Serpent, Silence, Social, Spirale, Tore, Transhumanisme, Verbopinion, Vie, Vierge

 
matiere_premier_soi.jpg
 
 
Écoute, ton état communique avec toi
il n’y a rien d’autre (à l’extérieur).
Tu ne dois croire personne.
Or les premiers MARCHANDS DE CONFIANCE
SONT LES BANQUIERS
(dont l’ancien nom était
justement ”marchands de confiance”, puisque nous
leur confions nos économies et nos salaires….
Des millions de gens sous l’aliénation
covidesque se font PIQUER en CONFIANCE).
Ensuite vient l’industrie de la santé puis
de l’alimentation…
Tu ne peut avoir confiance qu’en toi.
Si tu restes dans le tout sécuritaire
fabriqué au Dehors dans la dualité
racine du mal Dedans-Dehors, tu te
fais ZOMBIFIER (c’est d’autant plus à la
mode avec le covidisme sanito-dictatorial),
TU TE LAISSES PROGRAMMER PAR LE DEHORS.
 
Naguère les humains pouvaient naître
esclave, ils n’étaient pas des pantins.
À ce hui par le virtuel du numérique et du
tout connecté informatique, les chaînes qui
liaient jadis le corps de l’esclave sont devenus
les FICELLES DU VIRTUEL DU TOUT CONNECTÉ QUI
MEUVENT DE L’INTÉRIEUR L’ÂME DE LA MARIONNETTE :
ÉCOLE, MÉDIAS, POLITISME, FINANCE, RELIGIONS,
SCIENCES, PHILOSOPHISME, RÉALISENT LA PARFAITE
MÉCANISATION DE L’HUMAIN (en voir un exemple
dans la récente étonnante bien que caricaturale
série ”All of us are dead”, de cette mode du
zombifié par le sécuritaire depuis le
11/09/2001 puis du covidisme et de ses injections…..
Effectivement nous en sommes arrivés, avec
cette aliénation aux virus, donc à la vie, à :
TUER, OU ÊTRE TUÉ, SOIT LE CONSUMÉRISME ABSOLU…
LA CANNIBALISME C’EST POUR BIENTÔT :
MANGER, OU ÊTRE MANGÉ.
CONSOMMEZ SOUS LOI DE SUCCION, OU ÊTRE CONSUMÉ.

L’abcès doit crever……
La Putréfaction n’est pas encore effective
au sens de l’EXTINCTION OU VRAIE PAIX,
LÀ OÙ LES ENSEIGNEMENTS NE SONT PAS ENCORE
INVENTÉS, ALORS CHACUN PEUT SE RÉALISER,
au sens du ZÉRO INDIEN….

Ça fait un moment qu’il n’y a pas en
Occident de grandes guerres, parce que
tout est réduit au SAINT GRAAL DE L’ARGENT,
« L’AUTRE FACE DE DIEU », chère à J. Attali,
page 693 : Les Juifs, le monde et l’argent.

LA RACINE DU MAL EST DÉSORMAIS OPÉRATIONNELLE
SOUS TOUTES FORMES IMAGINÉES PAR LE MENTAL
DES WINNERS ÉLUS DE LA FINANCE INTERNATIONALE.
LA RACINE DU MAL, LE DEHORS ET SA FINANCE, VEUT
TOUT CONTRÔLER ET CROIT POUVOIR ARRIVER
BIENTÔT À SES FINS, À SA SAISIE PAR LA RACINE
DU MAL.

RACINE DU MAL = SAISIE OU POUVOIR : LOI DE
SUCCION OU ATTRACTION « UNIVERSELLE » (inhérente
à la croyance à un spatio-temporel).
Comment stopper cette attraction ou loi
de succion, stopper la saisie ?

PAR CE QUI EST INTROUVABLE, NON IDENTIFIABLE,
INSAISISSABLE : LA FIN DU DUALISME.

LA FIN DE LA DUALITÉ DEDANS-DEHORS,
LESQUELS SONT INTROUVABLES.
C’est donc uniquement la maladie qu’il
faut supprimer, pas les phénomènes ou
symptômes !

La racine du mal est opérationnelle dans les
anti-biotiques : les ANTI-VIE (bio :
du grec bios ”vie”).
CE MONDE EST UN MONDE DE MORTS,
QUI ESSAYE DE SE RACHETER PAR L’ARGENT,
(page 18 résumé dans le livre cité d’Attali).

La racine du mal c’est le virtuel informatique :
LA NUMÉRIQUE-CHIFFRE-GUÉMATRIE, LA FICTION :
L’HOTC (Histoire-Opinion-Temps qui coule).
NOUS SOMMES ARRIVÉS À LA SIMULATION DE LA
« RÉALITÉ » (les siliconés de la vallée parlent
de « réalité augmentée », ils sont donc rongés
totalement par la racine du mal).
CE MONDE EST DEVENU PAR LA RACINE DU MAL UN
MONDE DE SIMULACRE, UN « CYBERMONDE »,
C’EST POURQUOI CERTAINS MÉDIAS DU RÉGIME
COMME FRANCE-INFO PARLE DE « L’INFO-JUSTE »,
(avant c’était ”Et tout est plus clair”),
PREUVE DE CETTE RACINE DU MAL OÙ TOUT VERS
LE DEHORS, TOUT POUR PROGRAMMER LE
CONSOMMATEUR : LA MARIONNETTE DU CAPITAL.

La RACINE DU MAL c’est le Dehors programmé
par ceux qui contrôle la vie : et la nourriture
(industrielle) et la médecine (Big Pharma et
sa chimie et ses anti-vie et ses « vaccins ».

LA RACINE DU MAL C’EST LE SOCIALISME EN LA
DUALITÉ WINNER-LOSER OU MAÎTRE-DISCIPLE,
OU SUJET-OBJET.
RACINE DU MAL PAR LA SAISIE :
attachements,
identifications, projections ou messianisme
et autres fantasmes du SPECTACLE VIRTUEL
qui constituent notre monde essentiel de
fonctionnement par l’ego-égoïsme et qui
constituent LE REFUGE, LE CONFORT.

Flux d’argent, « libéralisation » des marchés
financiers et privation des avoirs publics
sont ces manifestations gigantesques de l’ego
et de LA SAISIE, LA LOI DE SUCCION qui est
la RACINE DU MAL.

QU’ON SE RÉVEILLE, CE N’EST PAS LE COVIDISME
DES ÉGOÏSTES DE LA FINANCE QUI LES EMPÊCHE
DE FAIRE DU FRIC, PARCE QUE LEUR SOURCE
ESSENTIELLES SONT LE COMMERCE DES ARMES ET
DES DROGUES : QUE CES DEUX BUSINESS
S’EFFONDRENT, ET CE MONDE RETOURNE À L’ÂGE
DES ARCS ET DES FLÈCHES ET DE LA BOUGIE.

SUPPRIMEZ LE COMPLEXE MILITARO-INDUSTRIEL
DE TOUS LES ÉTATS PROFONDS DE CHAQUE RÉGIME
RÉPUBLICAIN, ET C’EST LE RETOUR À L’ÉCLAIRAGE
À LA BOUGIE.
Non seulement ce monde est mortifère, mais il
EST D’UNE ÉNORME FRAGILITÉ.


FRAGILITÉ À CAUSE DE LA CROYANCE AU ‘MOI’
À L’ÉGO ; croyance sans cesse alimentée
par l’aliénation de la loi de succion :
CONSOMMER/CONSUMER.
Connaître le fondement de cette maladie,
c’est éliminer toute notion de ‘moi’ et
des autres Dehors (tous les noms-les-formes).

L’illusion est produite par la raison chère
aux républicains amorcés par les riches
perruques poudrées du 18è siècle française
de leur « siècle des lumières », car il est
impensable que la raison soit différente
de l’illusion.
Si elle n’est pas différente, elle n’est
pas réelle.
Bien qu’irréelle, l’illusion est visible,
de même, irréelle, la raison la voit.
Le samsâra [cycle des naissances et des mort,
monde phénoménal des noms-les-formes] a pour
support quelque chose de réel. Autrement,
il serait comparable à l’espace.
Comment prenant appui sur une chose réelle,
une chose irréelle pourrait-elle être
un OUTIL ?
Sans Compagnon, votre mental ne serait que
solitude…..
Cependant, avec l’habitude qu’il n’y a plus
rien dont on puisse dire qu’il n’y a rien,
puisque les noms-les-formes sont SANS POURQUOI,
COMMENT UNE IRRÉALITÉ DÉPOURVUE DE SAISIE OU
DE SUPPORT SE TROUVERAIT-ELLE EN FACE DU MENTAL ?

QUAND L’OBJET-MENTAL A ÉTÉ COMPLÈTEMENT ÉCLAIRÉ
PAR LE RETOURNEMENT DE LA LUMIÈRE, AUCUNE SAISIE
N’EXISTE, AUCUNE ATTRACTION EXISTE.
C’est alors un FLOTTEMENT proche de la PANique.
Ca si l’objet prouve la conscience, sur quoi
s’appuie donc cet objet ?
S’ILS DÉPENDENT L’UN DE L’AUTRE,
COMME DANS CETTE CIVILISATION DE LA
CONSOMMATION ALIÉNANTE, NI SUJET NI
OBJET N’EXISTENT !!!

Ainsi, l’existence d’une graine est constatée
par une conscience différente de la pousse.
MAIS QUI CONSTATE L’EXISTENCE DE LA CONSCIENCE
À LAQUELLE L’OBJET EST RÉVÉLÉ ?

En admettant que l’illusion n’existe pas, comme
semble le penser les républicains et capitalistes,
Qu’est-ce qui est perçu
EN RÉALITÉ, LES OBJETS EXISTENT AUTREMENT :
CE SONT DES IMAGES PRODUITES PAR LE MENTAL.
VOILÀ POURQUOI IL N’Y A PLUS DE GUERRE MONDIALE
AU SENS 1914-1945, MAIS UNIQUEMENT UNE
GUERRE DE L’OPINION.


SI LE MENTAL OU LA RAISON ELLE-MÊME EST UNE
ILLUSION, QU’EST-CE QUI EST PERÇU ?
ET PAR QUI OU QUOI ?
LES GRANDS ÊTRES OU RÉALISÉS, TEL
RAMANA MAHARSHI, DÉCLARENT QUE LE MENTAL
NE PEUT PAS SE PERCEVOIR LUI-MÊME (1)
DE MÊME QUE LA LAME NE SE COUPE PAS
ELLE-MÊME.
DONC PAS DE SAISIE. PAS D’EGO.

SAISIE, LOI DE SUCCION ATTRACTION UNIVERSELLE =
« GAGNER SA PITANCE » (pitance, du latin médiéval
pietantia, famille de pietas ; pitié, piété, donc
on fait dans le RACHAT, CE N’EST PAS NATUREL,
QUELQUE CHOSE CLOCHE DEPUIS DES MILLÉNAIRES……).

GAGNER SA « RATION » ou RATIONALISER, CAPITALISER,
OPINIONER.
RATIONNEL : « cliquetis » (de mots ou dialectique)
du cerveau de l’humain inventeur de noms-les-formes
inventeur donc de l’univers et des images totalement
psychiques…

TOUS POUVOIRS DÉMESURÉS SUR SA NATURE, ET
EN CONSÉQUENCE SUR LA NATURE, LE DEHORS INVENTÉ,
PEUT :
- OU BIEN MARQUER LA FIN DE CETTE HUMANITÉ.
- OU BIEN ÊTRE LA RÉALISATION DU : « LE ROYAUME
DES CIEUX EST EN VOUS » (gratuit, sans condition).
RÉVOLUTION TECHNIQUE = RÉVOLUTION SPIRITUELLE :
« LE RETOURNEMENT DE LA LUMIÈRE » AU SENS OÙ
LE VAN (2) A ÉTÉ, À CAUSE DE L’INVENTION
DU TEMPS, MOMENTANÉMENT PERTURBÉ.



« On ne peut pas saisir ce qui sépare sans être aussitôt séparé de ce qu’on saisit ». Ou : Le Vrai cesse d’être vrai dès qu’il est vu et donc saisi par le mental.
En dehors de cela, tout le reste n’est que COMMERCE ou SOCIAL… du FAUX… QUI FAIT VENDRE DE LA CONFIANCE ET FABRIQUE LES MARIONNETTES.
FAIRE VENDRE = LA SAISIE, LES OBJETS ET ÉVIDEMMENT LA LUMIÈRE OU PUB POUR LES METTRE EN VALEUR ET INVENTER CETTE VALEUR, CET EGO DES OBJETS PRODUISANT LA LOI DE SUCCION : CRÉER UN BESOIN, COMME UNE DROGUE, UNE ATTRACTION UNIVERSELLE. LA VRAIE LUMIÈRE EST INTÉRIEUR : L’ASPIRATION EN SON ESSENCE LE FONDEMENT DE TOUTES PRATIQUES SPIRITUELLES.


CETTE SOTTE CIÉTÉ À SATIÉTÉ DE CONSOMMATION EST LA RACINE DU MAL ARRIVÉE À TOTALE MATURITÉ, alors elle « tombe » malade comme on « tombe » amoureux comme on finit dans une « tombe ». L’objet n’est plus un « objet de connaissance » mais de consommation ou d’utilitarisme ! Or la CONTEMPLATION signifie absence d’HOTC là où les choses ne peuvent être saisies car libérées de toutes f(r)ictions discriminantes du mental, les choses ne peuvent plus être saisies, on ne peut plus se les approprier. De même que l’espace ou l’Eau imprègne toutes choses, c’est la Réalisation de cette Essence pareille à l’espace qui reçoit le nom de PATIENCE, à l’égard de la « naissance de toutes choses » (pour réf. au Soûtra des Dix Terres).

Notes.
1. Sentiment = le policier du mental : « En cherchant si le mental existe ou non, on s’aperçoit qu’il n’existe pas. C’est là le contrôle du mental. Autrement, si on admet l’existence du mental et qu’on cherche à le contrôler, cela équivaut à obliger le mental à se contrôler lui-même, à l’instar d’un voleur se transformant en policier pour procéder à sa propre arrestation. De cette manière, le mental continue à subsister, mais échappe à lui-même », explique Ramana Maharshi à l’entretien 43 du 28-3-1935.
De la même manière, même entretien : « Chacun connaît le Soi [ou l’Instant], et pourtant ne le connaît pas. Étrange paradoxe ».
Et à l’entretien 615 du 24-1-1939 : « Un voisin avait anticipé la visite d’un voleur dans sa maison. Il avait pris des précautions pour l’attraper en plaçant des policiers en civil pour surveiller les deux bouts de la rue, l’entrée et la sortie de sa maison. Lorsque le voleur s’était présenté comme prévu, les hommes de guet s’était précipités sur lui pour l’attraper. Le voleur, jugeant d’un coup d’oeil la situation, s’était mis à crier : « Au voleur ! Attrapez-le, attrapez-le ! Il court par là ! là ! » Et ce faisant, il était parvenu à s’enfuir.
Il en est ainsi avec l’ego. Partez à sa recherche et vous ne le trouverez pas. C’est la meilleure façon de s’en débarrasser ». (Entretien 615).

Le seul inconscient collectif possible est énoncé dans l’entretien 92 du 7-11-1935 :
« Les perceptions sensorielles ne peuvent donner qu’une connaissance indirecte et non une connaissance directe. Seule notre propre conscience est connaissance directe : c’est l’expérience commune à tout le monde. Aucune aide n’est nécessaire pour connaître son propre Soi, c’est-à-dire pour être conscient.
L’unique totalité, infinie et indivisible (le plenum), devient consciente d’elle-même en tant que ‘Je’. C’est son nom originel. Tous les autres noms, tels que OM, ne viennent qu’après. La Libération consiste uniquement à rester conscient du Soi. Le mahâvâkya « Je suis le brahman » en est l’affirmation qui fait autorité. Bien que l’on ait toujours l’expérience du ‘Je’, l’attention doit y être dirigée [Retournement de la Lumière]. Alors seulement, la Connaissance émerge. C’est pourquoi l’on a besoin de l’enseignement des Upanishad et des Sages » (entretien 92 du 7-11-1935).
« Le mental changeant (c’est-à-dire le mental associé à rajas = activité et à tamas = obscurité) est communément connu comme le mental. Dépourvu de rajas et de tamas, il est pur et brille par lui-même. C’est la réalisation du Soi. C’est pourquoi on dit que le mental est le moyen pour l’atteindre » (entretien 100 du 19-11-1935).

Dans le même entretien 615 : « Saisissez d’abord l’ego et demandez ensuite comment il peut être détruit. Qui pose cette question ? C’est l’ego. L’ego serait-il d’accord pour se détruire lui-même ? Cette question est la meilleure façon d’entretenir l’ego et non pas de le détruire [comme dans l’exemple du policier ci-dessus]. Si vous cherchez l’ego, vous constaterez qu’il n’existe pas. Voilà la façon de le détruire ».
PAS DE MEILLEUR VACCIN QU’AVEC AUCUN VACCIN… COMME PAS DE MEILLEURE LIBERTÉ AVEC AUCUNE INVENTION DE LIBERTÉ, OU PAS DE MEILLEURE VALEUR SANS AUCUNE INVENTION DE LA VALEUR.

2. VAN définition.
Le VAN : Dans la Vallée souffle le Vent, le Vent d’Hermès, au sens du VAN. Vent ou Van trouve son homonyme en FAN (paraître), mis en Fêmi dont la forme enclitique signifie : rendre visible, se manifester. Le latin vanna (van) trouve dans FANOS (Phanos ou Lanterne) la signification de lumineux, brillant, que le sens figuré affirme par « manifeste », « évident » ; c’est aussi proprement le Flambeau, que le second sens de Phanos ou Fanos désigne par Lanterne (la « Lanterne » ou Lumière d’Hermès, cette Pierre nécessairement volatil revivifiant le mort et donnant la vie au Soleil et à la Lune, au « mari et à la femme »…).
FAN : paraître, avec le F de Figure, Feu, Fléau, Fantôme, Finalité, Forme, Fond, Fin, Fleuve : « Le Fleuve qui va à la Mer ne peut supprimer sa Source » (Jean Coulonval, dans Synthèse et Temps Nouveaux). Le F de Feu comme du Fléau qui détruit tout et qui donne cependant au Fer après liquéfaction, la Forme ou la Figure-Fin. Ainsi est la définition du mot VAN : LE RETOURNEMENT DE LA LUMIÈRE, au sens du Secret de la Fleur d’Or, manuel classique de méditation permettant l’accès à l’Être intérieur ; manuel incorporant la quintessence du bouddhisme et de la taoïcité. L’Or signifie la Lumière, celle de l’intellect qui « pointe » (AIGUILLE) ; la fleur signifie l’épanouissement, le jaillissement de la lumière du Soi. Ainsi, le nom même de cette technique désigne l’Éveil fondamental et inconcevable du Vrai Soi et de son potentiel caché, le « Zéro indien », appelé en Occident d’une façon utilitariste : « énergie libre », comparable au pouvoir surnaturel Siddhi.

RAPPEL : « Pour manifester des siddhi (pouvoirs surnaturels), il faut qu’il y ait d’autres personnes pour les reconnaître (sens de la dualité : pour et voir, ou sujet et objet, Dedans et Dehors). Ce qui veut dire que celui qui manifeste de tels pouvoirs est dénué de jnana [Connaissance, sagesse].
C’est pourquoi les siddhi ne valent pas la moindre pensée. Seul le jnana mérite d’être recherché et obtenu ». (Ramana Maharshi, entretien 57a du 24-6-1935). Ah, c’est RADICAL, et le RADICALISÉ ne plait pas au Pour-Voir, ni aux faux radicalisés ou fanatiques du pouvoir…..
 
 

Dernière mise à jour : 03-02-2022 02:59

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2022 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >