Accueil arrow News arrow Dernières news arrow Illusion de démocratie
Illusion de démocratie Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 03-04-2009 02:47

Pages vues : 7076    

Favoris : 110

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : Communistes, Crimes, Démocratie, Goulags, Horreurs, Illusion, Juifs, Massacres, Mort, Opinion, Politique, Russes, Sionisme


euro500_feu.png
Illusion de démocratie
 
Déjà que tout semble illusoire, nous ne sommes plus que dans une illusion de démocratie et en ce moment tous les voyants sont au ROUGE.

Je le met ici pour les éventuels sionistes qui passeraient par là !
On ne peut pas parler actuellement du problème du peuple Juif et du nationalisme et autres problèmes du lobby juifs sans être attaqué éventuellement par une justice des hommes et donc faillible ! et sous accusation de racisme ; et on ne pourrait s’exprimer librement sous le simple prétexte que ce peuple est celui qui a le plus souffert à cause du nazisme, phénomène sentimental ou romantisme devenu fou (je cite Jean Coulonval, voir plus bas), c’est faux ! Il y a eu les horreurs perpétrées par les communistes autrement plus dangereux que les nazis, il n’y a qu’à voir ceux qui existent encore à Cuba et surtout en Chine, pays de plus d’un milliard d’habitants. Les communistes continuent leur massacres en Chine et au Tibet, ils ont tué entre 15 000 à 22 000 Polonais à Katyn, ils ont tué entre 7 et 10 millions de Russes pendant la révolution d’Octobre, puis ils ont tué encore des millions de Russes dans les goulags. Donc le génocide des Russes est plus important que celui des Juifs. Je m’étonne qu’on n’en parle presque pas ou même pas du tout.

J’emprunte à nouveau au livre de Coulonval : Synthèse et Temps nouveaux, ce qui nous tient lieu de démocratie, et croyez-moi, tout est d’actualité dans ce livre, aussi bien physique que spirituel.
 
Tous les mots/maux comportent des pièges, ainsi le mot est affaire de temps puisque il est physique, alors que la connaissance est d’ordre spirituel et donc instantanée.

Tout opinion est de gauche à sa naissance et de droite et réactionnaire par rapport à celle qui la suit. Cela constitue un  processus absolument général de l’évolution des pensées individuelles. Et bien-sûr tout opinion se fabrique...
Comme disait Talleyrand : La politique c’est l’art d’agiter les hommes avant de s’en servir. Or c’est précisément ce qu’elle ne doit pas être ! Au piquet Talleyrand ! et avec le bonnet d’âne.

Le processus que la dialectique matérialiste et économique et aussi historique qui prétend imposer à des groupes, à une nation et finalement au monde entier, qui devrait alors se comporter comme un individu unique, comme étant un seul corps physique, un seul corps intellectuel, un seul corps spirituel, ces trois corps n’en faisant qu’un, engendré d’un principe unique : la matière.
Le règne politique de l’opinion, du prétendu pouvoir du peuple, est la plus fantastique des illusions collectives de toute l’histoire, le plus grandissime tour d’illusionniste accompli par les puissances occultes mais surtout d’argent avec l’assentiment des illusionnés.
En réalité l’opinion n’a jamais eu aucun pouvoir politique, sauf celui de créer le désordre. Nous avons vu que les régimes démocratiques ont pu tenir ou tiennent encore, parce qu’il dissolvent la conscience politique dans la conscience économique, seul argument auquel est sensible la grosse masse des électeurs, en asphyxiant la vie métaphysique de l’âme sous le débordement des réactions sensibles, physiologiques et psychologiques, en procédant à la « massification des peuples » (sorte de mondialisation), les nouveaux esclaves. Cela est vrai de l’américanisme ou capitalisme aussi bien que du communisme. Mais par dessus la masse les sociétés occultes exercent le véritable pouvoir politique (la finance).

Nous avons un exemple : à la faveur d’un grand drame social et humain, on présente un sauveur, on récolte 80 à 90% des suffrages et si les opposants sont trop importants ou embêtants, on les envoient dans les chambres à gaz (et pourquoi pas prochainement dans ceux de la FEMA). Rien de plus simple.
- Ou poussière d’opinions et désordre,
- Ou opinion unique et pseudo-ordre.

La France a voulu se trouver un Tsar, et son apparente indépendance cache en réalité sa dépendance des puissances économiques mondiales et occultes.
Par exemple le communisme a décrété que l’homme n’était qu’une émanation de la matière, et non de l’esprit. Ce système pernicieux conduit à des fausses vérités comme : rechercher la science par amour de la Vérité, alors que la science peut faire naître l’orgueil intellectuel et devenant ainsi sa propre finalité ou prison. Ainsi il devient obligatoire d’avoir des sentiments qui ne contredisent pas les dogmes scientifiques, d’où la prétention de « fabriquer » des sentiments qui leur soient conformes. Il s’agit donc d’une foi, d’une identification du cœur avec la matière : le principe étant dans icelle et non dans le Verbe !

Les classes sociales.
Une classe est un phénomène psychologique de masse, lié à des réactions du sensible et du mental d’un groupe social formé de gens soumis à des conditions sociales et économiques massivement identiques. Comme elle est comprise à notre époque, ou sentie par la tripe, on a : la classe ouvrière, classe bourgeoise, avec ses multiples nuances : classe moyenne, des cadres, des agriculteurs, des cols blancs, etc. Toutes ces classes sont sensibles à l’économie et donc à la matière.

Maintenant est-il possible d’atteindre la plénitude en ce bas monde ?
Car aucune idée de l’Homme acquise par le discours logique ou raisonnement, et qu’on appelle : opinion, elle n’a pas de valeur scientifique, qu’on qu’elle en prétende.
Il est dit : « connaît-toi toi même et tu connaîtras l’univers », ou « change et tu changeras le monde ». Mais la connaissance par l’Homme de sa nature humaine ne peut être une science puisque toute science naît d’un dialogue entre un sujet qui étudie et un objet étudié ; et que par ailleurs l’Homme étant ontologiquement, en ses essences, le résumé, la globalité de l’Être et de l’ex-istant, il est de ce fait dans l’impossibilité de se poser comme sujet étudiant d’un « Univers » qui lui serait extérieur. Géométriquement c’est impossible. C’est pure illusion satanique fondée sur le renversement des rôles entre essences et matières.
Il ne peut y avoir d’Amour véritable que du Tout, et le Tout on ne le possède pas on y est intégré. C’est comme de vouloir détacher l’idée de Nature, comme pour par exemple la protéger, et bien oui si nous voulons nous protéger car nous sommes intégré dans la Nature...

Notre siècle sera celui de l’Esprit et de la Paix, mais avant cela il faut craindre une catastrophe, or nous sommes bien parti pour.
 
M.R.
 

Dernière mise à jour : 03-04-2009 03:17

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2021 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >