Accueil arrow News arrow Dernières news arrow Le Singe du Nouveau Monde : l’Humain
Le Singe du Nouveau Monde : l’Humain Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 30-03-2022 03:05

Pages vues : 2437    

Favoris : 89

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : Aiguille, Argent, Artifictiche, Atlantide, Autorité, Banque, Bimbo, Christ, Commerce, Convention, Croyance, Diable, Dragon, Égrégore, Empire, Enfer, Essence, État, Feu, Guerre, HOTC, Images, Jardin, Loi, Marchandise, Marxengelsisme, MIB, Nostalgie, Paradis, Peur, Pierre, Pinceau, Pointe, Pouvoir, Raison, République, Rêve, Russie, Scalaire, Serpent, Silence, Singe, Social, Spirale, Tore, Transhumanisme, Verbopinion, Vie, Vierge, Washingtonisme, Yi King, Yokai

 
joystick_arme.png
 
 
Le Singe du Nouveau Monde : l’Humain
mais, il ne sait pas peser l’âme des morts
et encore moins noter le verdict d’Anubis !
Par contre, comme son homologue le Baba
Maître du Temps, il ne peut qu’être lubrique
et querelleur et baveux en opinions.
Singe-Humain = découverte du feu vulgaire
par FROTTEMENT (sexe-feu), qui signifie que
le « singe humain » est un INITIÉ :
il découvre le feu vulgaire et s’en approprie
et la découverte et l’utilisation (qui sera
guerrière et civilisationnelle). De ce
singe ne pouvait aussi naître que le progrès.


« Moi je fais mourir et je vivifie » (Shiva…)
 
 
SINGE : perché sur le Fléau de la Balance dans la pesée des Morts chez les Anciens Égyptiens.

SINGE = LOI DE SUCCION ET ÉCRITURE
(au sens du « Bateleur », The Magician dans le Tarot). Le singe qui « fait le malin » comme le bateleur ou le « forain », le saltim-banque manipule les spectateurs et fait des bonimensonges comme les médias et le politisme étatique, et surtout le COMMERCE afin d’exercer sa loi de succion sur les conso-et-mateurs. Naguère le banquier était appelé : « Marchand de confiance », comme le bateleur, ou le bonneteur qui mélange rapidement trois cartes à jouer après les avoir retournées, le joueur devant deviner où se trouve une de ces cartes, et il y perd son argent, LE BATELEUR OU LE BANQUIER ATTIRE LE REGARD EN CONFIANCE POUR EN PROFITER DE FAIRE AUTRE CHOSE ; C’EST INHÉRENT À LA LOI DE SUCCION.

SINGE-BATELEUR : L’HOMO RELIGIOSUS A BESOIN DE CROIRE, A BESOIN D’ÊTRE CONSOLÉ, C’EST SA LOI DE SUCCION. Croire à son « pouvoir d’achat ou de saisie », à un régime économico-politique, à un parti politique, à une idiologie, à un philosophisme, à la magie, au merveilleux, À UN AILLEURS, etc. C’EST UN CROYANT.
LOI DE SUCCION = QUESTE DE REPÈRES (comme pendant la « période des soldes », ou dans le cas de l’enfant imitant son père… et devenant dentiste ou cheminot comme lui, comme ça il n’a pas à se casser le cul !).

CROYANCE = HOTC (Histoire-Opinions-Temps qui Coule) et son invérifiabilité :

L’historien des événements politiques ou religieux, l’ethnologue, le sociologue, le psychologue, l’archéologue, ne sont pas des entités qui opèrent en dehors du temps qui coule dans le spatio-temporel. Ce ne sont que des humains engagés, d’une part, dans une situation « concrète », et d’autre part, dans une logique déterminée par la mode du moment, suivant une évolution (histoire), dont ils prétendent rendre compte. Ainsi cette « logique » n’est pas autonome, elle n’est pas un étalon, un dogme, mais une opinion, soit elle ne représente qu’une superstructure qui recouvre, dans le mental de l’observateur, tout une idéation caché, où des mythes nouveaux ont été substitués par la culture, par l’opinion de l’enseignement universitaire, associé à des opinions de mythes anciens !

L’histoire ou le mot-à-dire : en Occident la « pensée moderne » est une pensée CONDITIONNÉE, et plus que jamais avec l’Empire anglo-saxon et judéo-maçonnique spéculatif (née à Londres en 1717). En Occident, le mythe de la « raison » qui, lui-même, a été élaboré à partir d’éléments irrationnels multiples qui donneront des « évidences » sur lesquelles reposeront les « principes d’intelligibilité » que finalement, personne ne saurait expliquer ni définir de façon rationnelle.
« Le domaine de l’histoire n’est pas le domaine des « faits » ni, encore moins, celui des « phénomènes ». Il est celui de la reconstitution de l’événement, d’une « re-composition » de ce qui a été « dé-composé » par le temps. L’histoire « re-créé » une durée intellectuelle, un enchaînement logique entre des moments abolis en tant que tels, elle « re-fait » les faits et les déforme d’autant. Il y a des faits proprement dits et scientifiquement observables dans la seule mesure où ces faits peuvent être reproduits dans les mêmes conditions. Le « fait religieux » et le « fait magique » n’existent pas en tant que « phénomènes observables » (et possédés) car, dans les sciences humaines, l’observateur est lui-même engagé dans le système qu’il observe et il y apporte tant d’éléments d’incertitudes que l’on ne saurait accorder quelque crédit à une méthode qui, prétendant décrire « objectivement » les faits historiques, prouve ainsi qu’elle méconnaît et la notion de fait et la notion d’objectivité ».
(En référence à René Alleau : Aspects de l’Alchimie Traditionnelle).

HISTOIRE OU HOTC = VIOLENCES, HAINES, GUERRES, SOUFFRANCES, CIVILISATIONS, CANCER DU POUVOIR, WINNERISME ET RICHESSE DOUBLÉS DE MISÈRES PROFONDES, DE MENSONGES ET DE VICES. Et il y en a qui parlent de « devoir de mémoire » !… CE MONDE AUX FONDATIONS EXTRAORDINAIREMENT PETIOTES. Pensez-donc, même si vous connaissiez tous les moindres atomes qui composent une Loutre et si vous aviez les plus gros ordinateurs du monde, vous n’auriez pas la moindre opinion de ce qu’elle ressent, précisément parce que toutes les connaissances dont nous disposons alors seraient exprimées en un langage QUANTITATIF, du genre : récolter partout plein de petites vérités pour en former une grosse, laquelle ne sera finalement que la manifestation QUALITATIF DE LA SENSATION.

SINGE-BATELEUR MODERNE = ÉTAT PROFOND = PIRE QUE LA PLUS CHÉTIVE RELIGION CRÉE PAR L’HUMAIN ET TOUTES RELIGIONS SONT NÉCESSAIREMENT DES CRÉATIONS HUMAINES : L’OBSCURANTISME DE L’ÉTAT PROFOND NÉCESSAIREMENT MÉLANGÉ DE CAPITALISME EN BANDES ORGANISÉES EN RÉSEAUX ET EN STRATÉGIES TOUT AUSSI PARFAITEMENT ORGANISÉES UNIQUEMENT DANS UN BUT UTILITAIRE ET FORCÉMENT MATÉRIEL POUR CONSERVER OU « METTRE EN VALEUR LE TEMPS » : FAIRE PROGRESSER UN POUVOIR POLITICO-FINANCIER TOUT À FAIT « SÉCULIER », OU LAÎQUE FAÇON RÉPUBLIQUE JUDÉO-MAÇONNIQUE SPÉCULATIVE.

Le transhumanisme, le régime républicain et capitaliste, de tous ces humains aspirant à retrouver LES EAUX PRIMORDIALES, ou L’ABSOLU. MAIS TOUS CHERCHENT À VOIR LE TROU : OR DANS UN TROU, IL N’Y A RIEN D’AUTRE QUE LE TROU, ET DONC PAS DE TROU À VOIR ; LA LOI DE SUCCION NE FONCTIONNE PLUS ! Car la « vision du Trou » ne saurait se faire que dans le Trou, QUI EST UNE DÉFINITION DU « GATE GATE PÂRAGATE PÂRASAMGATE BODHI SVÂH » (Allé, allé, allé au-delà, allé complètement au-delà, l’Éveil, ainsi) : ON NE PEUT QU’APPROCHER SEULEMENT CE PROCESSUS DU RETOURNEMENT DE LA LUMIÈRE COMME LE POLICIER NE PEUT PAS SE TRANSFORMER EN VOLEUR POUR S’ARRETER LUI MÊME :

Sentiment = le policier du mental : « En cherchant si le mental existe ou non, on s’aperçoit qu’il n’existe pas. C’est là le contrôle du mental. Autrement, si on admet l’existence du mental et qu’on cherche à le contrôler, cela équivaut à obliger le mental à se contrôler lui-même, à l’instar d’un voleur se transformant en policier pour procéder à sa propre arrestation. De cette manière, le mental continue à subsister, mais échappe à lui-même », explique Ramana Maharshi à l’entretien 43 du 28-3-1935.
De la même manière, même entretien : « Chacun connaît le Soi [ou l’Instant], et pourtant ne le connaît pas. Étrange paradoxe ».
Et à l’entretien 615 du 24-1-1939 : « Un voisin avait anticipé la visite d’un voleur dans sa maison. Il avait pris des précautions pour l’attraper en plaçant des policiers en civil pour surveiller les deux bouts de la rue, l’entrée et la sortie de sa maison. Lorsque le voleur s’était présenté comme prévu, les hommes de guet s’était précipités sur lui pour l’attraper. Le voleur, jugeant d’un coup d’oeil la situation, s’était mis à crier : « Au voleur ! Attrapez-le, attrapez-le ! Il court par là ! là ! » Et ce faisant, il était parvenu à s’enfuir.
Il en est ainsi avec l’ego. Partez à sa recherche et vous ne le trouverez pas. C’est la meilleure façon de s’en débarrasser ». (Entretien 615).
Le seul inconscient collectif possible est énoncé dans l’entretien 92 du 7-11-1935 :
« Les perceptions sensorielles ne peuvent donner qu’une connaissance indirecte et non une connaissance directe. Seule notre propre conscience est connaissance directe : c’est l’expérience commune à tout le monde. Aucune aide n’est nécessaire pour connaître son propre Soi, c’est-à-dire pour être conscient.
L’unique totalité, infinie et indivisible (le plenum), devient consciente d’elle-même en tant que ‘Je’. C’est son nom originel. Tous les autres noms, tels que OM, ne viennent qu’après. La Libération consiste uniquement à rester conscient du Soi. Le mahâvâkya « Je suis le brahman » en est l’affirmation qui fait autorité. Bien que l’on ait toujours l’expérience du ‘Je’, l’attention doit y être dirigée [Retournement de la Lumière]. Alors seulement, la Connaissance émerge. C’est pourquoi l’on a besoin de l’enseignement des Upanishad et des Sages » (entretien 92 du 7-11-1935).
« Le mental changeant (c’est-à-dire le mental associé à rajas = activité et à tamas = obscurité) est communément connu comme le mental. Dépourvu de rajas et de tamas, il est pur et brille par lui-même. C’est la réalisation du Soi. C’est pourquoi on dit que le mental est le moyen pour l’atteindre » (entretien 100 du 19-11-1935).

Dans le même entretien 615 : « Saisissez d’abord l’ego et demandez ensuite comment il peut être détruit. Qui pose cette question ? C’est l’ego. L’ego serait-il d’accord pour se détruire lui-même ? Cette question est la meilleure façon d’entretenir l’ego et non pas de le détruire [comme dans l’exemple du policier ci-dessus]. Si vous cherchez l’ego, vous constaterez qu’il n’existe pas. Voilà la façon de le détruire ».
COMME PAS DE MEILLEURE LIBERTÉ AVEC AUCUNE INVENTION DE LIBERTÉ, OU PAS DE MEILLEURE VALEUR SANS AUCUNE INVENTION DE LA VALEUR.
ITINÉRAIRE N’EST PAS ITÉRER, SEMBLABLEMENT AU : SAVOIR, POUVOIR, OSER, SE TAIRE (le dernier terme étant l’Essence). « Mors ultima linea rerum est » = la Stargate, le Surfeu, le Point Focal, le Trou.
« Moi je fais mourir et je vivifie » (pourrait aussi dire Shiva… Idem pour les deux pleureuses Isis-Nephtys : Eau de Vie et Eau de Mort-Colle).

DANS UN TROU IL N’Y A PAS DE POUR-VOIR OU POUVOIR : LE BATELEUR EST UNE VARIATION DE CE TROU : UNE FORME DE FLÉAU, LEQUEL EST AUSSI LE MENEUR DU JEU : L’ÉQUILIBRE. Mais le Bateleur est un parfait illusionniste, un manipulateur : il renferme aussi bien le mensonge que la vérité : IL EST L’AMBIGUÏTÉ, L’OUVREUR DU JEU. Comme tout symbole est double, le Bateleur les a aussi en double et en pire ! Mais sa place dans le jeu en font un compagnon du « Gate gate pâragate… »

Par sa croyance l’humain comble les trous avec des « a priori » en HOTC (ou en des constantes improbables telle « la vitesse de la lumière »). Sans croyance, sans loi de succion l’humain semble perdu, PANiqué. L’HUMAIN A HORREUR DE LA « ZONE D’OMBRE » : IL VEUT TOUT ÉCLAIRER, TOUT IDENTIFIER, TOUT SAISIR, 24h SUR 24. L’HOMME A PEUR DU NOIR : IL EST RACISTE ! IL CHERCHE LE « BON SENS » (à sa vie). Et tout ce qui dérange ce « bon sens » sera dangereux ! Comme il devient obligatoire d’avoir des sentiments en cette période de covidisme et d’ukrainisme mais à condition qu’ils ne contredisent pas la CONSTANTE du Nouvel Ordre Mondial, d’où la prétention des cancéreux du pour-voir de fabriquer des sentiments qui leur soient conformes. Il s’agit alors d’une foi, d’une religion, d’une identification avec la matière : le corps, le mental et les sens. Et c’est cela qu’à codifié et réglementé la dialectique en HOTC qui se présente en une théologie à l’envers, une anti-théologie : fixer ou saisir l’insaisissable : l’HOTC ! Elle tend du même coup à réaliser un impossible mariage du mental sensible des sens et de la raison qui calcul, et de la volonté qui ne peut que s’identifier à ce qui réclament des lois du monde physique. OR RIEN N’EST PLUS TROMPEUR QUE LA PLEURNICHE ET MANIFESTATION DU SENTIMENT QUI FAIT FUREUR DEPUIS LE 11 septembre 2001 jusqu’au covid et l’Ukraine !!!

CONSOMMATEURS = USINE À SALAIRES ET SENTI-MENTS = PARFAITE MATIÈRE PREMIÈRE POUR LES CANCÉREUX DU POUVOIR QUI PRATIQUENT LE VIOL DES FOULES, COMME EN CE MOMENT POUR L’UKRAINE ET LE COVIDISME, EN UTILISANT TOUT LE CLAVIER DES MOYENS SENSIBLES DOUBLÉS DE TECHNOLOGIE INFORM-ET ATIQUE MÉDIATRIQUE SUR LE MENTAL DONT ILS ONT BESOIN. Évidemment, cette pâte à modeler psychique n’est pas spéciale aux salariés, les intellectuels sont très largement des êtres fabriqués, mais cette pâte particularise plus particulièrement les salariés (ou ”collaborateurs”, comme ceux de la guerre mondiale…).
L’actuel Moi-Collectif n’est nullement spontané, il est une production du mental qui ne croit qu’au corps et à la loi de succion : seule compte la matière, soit LE DEHORS, et au Diable le Dedans, donc l’Être en lui-même. Si bien que la Vraie Nature de l’Être humain en est réduite à de la chair en proie au salariat et aux impressions et besoins psychiques des cinq sens : LA LOI DE SUCCION ou ATTRACTION ”UNIVERSELLE” : TEL GENRE DE VIE, TEL GENRE DE PENSÉE ; MAIS, AUTRE SONT CEUX QUI VIVENT ET AUTRE CEUX QUI NE SONT PAS SOUS LE JOUG DE LA PENSÉE-OPINION.
De nos jours, c’est l’oligarchie mondialiste des Bill Gates, Attali, Schwab etc. qui, d’objets eux-mêmes fabriqués, décident de devenir sujet fabricant. Et cela réussit parce que les masses sont inconscientes de leur Vraie Nature.
NE PAS OUBLIER QUE A DUALITÉ RACINE DU MAL : DEDANS-DEHORS EST UN CONCEPT DU MENTAL, OU LA TOTALITÉ DU MONDE « DEHORS » EST UNE CONSTRUCTION MENTALE (sauf évidemment pour les Marxengelsistes auquel le monde vient leur dire :  « J’existe », aussi ils ont la certitude permanente que leur construction mentale s’appelle « réalité » [Dehors]).

NOUS SOMMES BIEN EN DICTATURE QUOI QUE PUISQUE EN RÉFUTER CERTAINS, CAR LA CHEFFERIE MONDIALISTE DÉCIDE DE CE QUE SERONT LES SUJETS À PRÉTIR, À FAÇONNER, À FABRIQUER, D’OÙ LA TECHNIQUE DU LAVAGE DE CERVEAUX PAR L’INTERMÉDIAIRE DU DEHORS MERDIATICO-COMMERCIALE ET POLITIQUE DU RÉGIME.

Nous sommes dans un monde où on existe, mais, ON N’EST PAS, car seule compte la loi de succion dans la hiérarchie pyramidale : AVOIR, SE FAIRE VOIR ET AVOIR, SAISIR, POSSÉDER, VOTER, ETC.

FLÉAU-SURFEU = PERTE DE L’EGO POUR SE RETROUVER PLUS ‘MOI’ QUE ‘MOI’ SUR TERRE.
 
 

Dernière mise à jour : 30-03-2022 03:42

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2022 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >