Accueil arrow Yôkai arrow Dernières news arrow Cul R Code et cathédrale et clovisme
Cul R Code et cathédrale et clovisme Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 11-05-2022 22:43

Pages vues : 313    

Favoris : 26

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : Aiguille, Argent, Artifictiche, Atlantide, Autorité, Banque, Bimbo, Christ, Commerce, Convention, Croyance, Diable, Dragon, Egorgueil, Égrégore, Empire, Enfer, Essence, État, Feu, Guerre, HOTC, Images, Jardin, Loi, Marchandise, Marxengelsisme, Masque, MIB, Nostalgie, Paradis, Peur, Pierre, Pinceau, Pointe, Pouvoir, Raison, République, Rêve, Russie, Scalaire, Serpent, Silence, Social, Spirale, Tore, Transhumanisme, Verbopinion, Vie, Vierge, Washingtonisme, Yi King, Yokai

 
tout_saint_jacques_dessins1784.jpg
 
 
Cul R Code et cathédrale et clovisme
l’Être suprême ; le bide du Winner de 1789 : la république qui veut amener à la sainteté ou libération TOUS les Terriens, exiger le « bonheur » dans les contradictions et limites par le mortel ego de la démocratie et de ses conflits d’intérêts :
cette république fait en gros, dans l’industrie, dans le socialisme !
Le Cul du R Code de cet R ou espace-temps sous contrôle de Big et Bug Business (les spécialistes ou « peuple élu », peuple-prêtres qui vendent leurs services à leurs « collaborateurs » [leurs salariés]).
 
 
1789, 200 ans plus tard c’est la chute du mur de Berlin suivie deux ans plus tard de la chute de l’URSS….

POURQUOI LA RÉPUBLIQUE DE 89 À NOS JOURS EST-ELLE VOUÉE À L’ÉCHEC ?

Parce que voulant imposer à tous son « Être suprême » sous packaging « liberté-égalité et la suite », cette république de l’idéation des têtes d’œufs qui la fabriquèrent ont oubliés une chose : C’est que « l’Homme est la mesure de toutes choses », puisqu’Il est l’Univers, mais les cancéreux du Pour-Voir de 89 à nos jours n’y virent que : « L’HOMME DOIT ÊTRE MESURÉ PAR LES CHOSES », CE SERA ODNC LE CITOYEN MESURÉ PAR SON POUVOIR D’ACHAT ET MESURÉ, CONTRÔLÉ, PAR LES RICHES TÊTES D’ŒUFS AU POUVOIR.
Or la Nature de l’humain c’est l’Univers, le TOUT. Voilà pourquoi le politisme se déchaînait à partir de 1789 cherchant à construire sur des fondations manquantes, ou sur des sables mouvants : il n’est pas au pouvoir de l’ego possessif de l’humain de construire l’humanité : au sens où étant l’Univers Lui-même, l’humain ne peut pas « sortir » de l’Univers comme s’il voulait lui-même re-construire l’Univers au sens de construire la politique comme si elle n’avait jamais existé, c’est donc l’Univers soit la POLITIQUE QUI LE CONSTITUE, et non l’inverse depuis 1789 à nos jours. Et « sortir de l’Univers » engendre naturellement la racine du mal : la dualité Dedans-Dehors et la SAISIE, TEL LE SUJET ENVERS L’OBJET.
En voulant « sortir » de l’Univers l’homme de 89 se prenait pour un Superman, un winner se croyant arrivé au Paradis depuis 1789, en force de quoi, la tâche de Superman à laquelle il s’obligeait était et est toujours vouée à l’échec, au stérile, comme sa démocratie construite sur les conflits d’intérêts liés à l’ego et donc condamnée à la frustration permanente par des propres limites.


Ou bien, au choix :
La seule liberté que vous ayez est de vous identifier ou non avec le corps (pour référence à Ramana Maharshi).


- Dans le cas de l’identification au corps ou ego on est donc dans le choix de ce monde de la consommation et de la saisie, la racine du mal dans la dualité Dedans-Dehors qui impose la Saisie par le choix, par la tyrannie de l’opinion, par le choix de ce monde Luciférien où toute évolution vers les mondes libres sera interrompu et il sera créé à la place une évolution statique dans le Minéral, le Végétal, l’Animal et l’Humain.
- Dans le cas de la non-identification avec le corps ou mental, on Re-trouve le monde originel de l’Eau Primordiale ou du Saint Chaos.

« De plus, plaisirs et souffrances, naissances et morts sont comme des vagues à la surface de l’eau illusoire dans le mirage de l’ego. Le Soi est l’unique réalité d’où l’ego apparaît et court à travers des pensées qui se manifestent comme l’Univers dans lequel des mères et des pères, des amis et des parents apparaissent et disparaissent. Ils ne sont rien d’autre que des manifestations du Soi, si bien que les parents ne se trouvent pas à l’extérieur du Soi. Il n’y a donc aucune raison de pleurer.
Apprends cela, réalise cela et sois heureux ». (Ramana Maharshi, entretien 16 du 19-1-1935).
« En réalité, le fait de sortir du Soi est la cause de toutes les souffrances ». (Ramana Maharshi, entretien 17 du 24-1-1935).
« Le mental est le créateur du sujet et de l’objet et la cause de la conception dualiste. C’est donc lui qui provoque la fausse notion d’un soi limité et de toute la souffrance qui en découle ». Ramana Maharshi, entretien 24 du 4-2-1935).

« Si l’activité mentale du rêve et de l’état de veille n’existait pas, il n’y aurait pas de perception du monde ni la conclusion qu’il existe.
Dans le sommeil profond, cette activité est absente ; donc les objets et le monde n’existent pas pour nous dans cet état. En conséquence, la « réalité du monde » ne peut être créée que par l’ego, par son émergence du sommeil [l’état de veille] ; et cette réalité est engloutie ou disparaît lorsque l’âme reprend sa propre nature dans le sommeil profond ». (Ramana Maharshi, entretien 24 du 4-2-1935).
(Sur le sommeil profond, voir la page Tous ces gens de l’état de veille…)


« Le cycle du monde, le samsâra [cycle des naissances et des morts, monde des noms-les-formes] est souffrance », dit le Maharshi à l’entretien 28. Mais les transhumanistes étant à n’en pas douter de l’obédience du judaïsme qui veut « arranger » la réalité, ces gens qui veulent supprimer la souffrance…. C’est pas bon pour le commerce ! Mais en fait il leur faut entretenir la souffrance, sinon leur business s’effondre.

CLOVISME FRANÇAIS = FAUSSE INCARNATION DU CHRIST. C’EST MÊME INSRIT SUR LA FAÇADE DE NOTRE-DAME-DE-PARIS AVEC SES 28 STATUES DES 28 GÉNÉRATIONS DE ROIS DE JUDÉE PRÉCÉDANT LE CHRIST. CETTE CATHÉDRALE EST COMME UNE INJURE ENVERS LA NOTION DU CHRIST GÉNÉRIQUE OU CONSCIENCE INFINIE.
LA CATHÉDRALE NOTRE-DAME-DE-PARIS EST UNE INJURE DONNANT EN FAITE NAISSANCE AU MONDIALISME : À PARTIR DE LA CONSTRUCTION DE LA CATHÉDRALE DE NOTRE-DAME-DE-PARIS COMMENCE SÉRIEUSEMENT LE MONDIALISME ACTUEL. On comprendra facilement pourquoi tant de « célébrités » fortunés donnèrent des dons d’argent pour la reconstruction, partielle, de leur cathédrale lors de son étrange incendie, peut-être pas si étrange puisque cette cathédrale se révèle COMME UNE INJURE, ce qui n’était pas le cas de Saint-Jacques de la Boucherie (gravure en haut de page) dont il le reste que la Tour Saint-Jacques…. Et pure référence à la COMPOST : LE VOYAGE À COMPOSTELLE :

« Voyage de la Compost » [engrais, Compostelle] dans la Tradition :
Un pieux rabbin de Cracovie, le rabbin Eisik, eut un rêve qui lui demandait d’aller à Prague, là, sous le grand pont menant au château royal, il devrait y trouver un trésor caché. Comme le rêve se reproduisit trois fois, le rabbin se décida à partir. Arrivé à Prague, il trouva bien le pont, qui était gardé jour et nuit par des sentinelles. Il n’osa pas fouiller.
En rôdant toujours aux alentours, il attira l’attention du capitaine des gardes. Le capitaine lui demanda s’il avait perdu quelque chose. Avec simplicité le rabbin lui raconta son rêve. Le capitaine éclata de rire : « Vraiment pauvre homme ! », lui dit-il, « Tu as usé tes souliers à accomplir tout ce chemin uniquement à cause d’un rêve ? Quelle personne raisonnable croirait à un rêve ? » Le capitaine, lui aussi, avait entendu une voix en rêve : « Elle me parlait de Cracovie, m’ordonnant d’aller là-bas et de chercher un grand trésor dans la maison d’un rabbin dont le nom était Eisik (le rabbin rêveur), Eisik fils de Jekel. Le trésor devait être découvert dans un coin poussiéreux où il était enterré derrière le poêle ». Mais le capitaine des gardes n’ajoutait aucune foi aux voix entendues en rêve : l’officier était une personne « raisonnable ». Le rabbin s’inclina profondément, le remercia et se hâta de rentrer à Cracovie. Il creusa dans le coin abandonné de sa maison et découvrit le trésor qui mit fin à sa misère.

Ce récit est identique aux nombreux exemples du collier donnés par Ramana Maharshi :
« Une femme portait un collier autour du cou. Ne s’en souvenant plus, elle se mit à le chercher, questionnant son entourage. Une de ses amies, se rendant compte de ce qu’elle cherchait, lui désigna le collier autour de son cou. La femme le toucha de ses mains et fut aussitôt rassurée. Avait-elle récupéré le collier ? Là encore, l’ignorance causa la douleur et la connaissance, le bonheur.
Il en va de même en ce qui concerne l’homme et le Soi. Il n’y a rien de nouveau à gagner.
L’ignorance du Soi est responsable de la souffrance présente ; la connaissance du Soi apporte le bonheur.
De plus, si quelque chose de nouveau doit être obtenu, cela implique que c’était absent auparavant. Ce qui a été une fois absent peut disparaître encore. Ainsi, le salut ne serait pas permanent. Mais le salut est permanent parce que le Soi est ici et maintenant, et éternel.
Les efforts de l’homme sont donc dirigés vers la disparition de l’ignorance. La Sagesse semble survenir, alors qu’elle est naturelle et toujours présente. (Ramana Maharshi, entretien 63 du 6-7-1935).
Le trésor que tout le monde cherche : LA LIBÉRATION, n’est pas « ailleurs » mais seulement ICI ET MAINTENANT, DANS L’INSTANT : IL EST DERRIÈRE LE POÊLE, SYMBOLISANT L’ATHANOR, LE CŒUR, LE CENTRUM CENTRI : IL SUFFIT SEULEMENT D’UNE PETIOTE ÉNERGIE POUR Y « DESCENDRE » OU RETOURNER LA LUMIÈRE.

De l’endroit de l’ancienne Saint-Jacques-de-la-Boucherie partent les pèlerins vers Saint-Jacques-de-Compostelle.

La cathédrale Notre-Dame-de-Paris est une SINGERIE qui remplace : SAVOIR, POUVOIR, OSER, SE TAIRE (le dernier terme étant l’Essence). « Mors ultima linea rerum est » = la Stargate, le Surfeu, le Point Focal, le Trou. Et DANS UN TROU IL N’Y A PAS DE POUR-VOIR OU POUVOIR : LE BATELEUR EST UNE VARIATION DE CE TROU : UN FORME DE FLÉAU, LEQUEL EST AUSSI LE MENEUR DU JEU : L’ÉQUILIBRE. Mais le Bateleur est un parfait illusionniste, un manipulateur : il renferme aussi bien le mensonge que la vérité : IL EST L’AMBIGUÏTÉ, L’OUVREUR DU JEU. Comme tout symbole est double le Bateleur l’est aussi et en pire ! Mais sa place dans le jeu en font un compagnon du « Gate gate pâragate… »
« Moi je fais mourir et je vivifie » (pourrait aussi dire Shiva… Idem pour les deux pleureuses Isis-Nephtys : Eau de Vie et Eau de Mort-Colle).

La cathédrale Notre-Dame-de-Paris est une SINGERIE, UNE VERRUE QUI RONGE, QUI PARASITE AU LIEU DE VIVIFIER. VOILÀ POURQUOI ELLE A FLAMBÉ, MAIS PAS ENCORE ASSEZ…

COQUILLE SAINT-JACQUES : participe des Eaux Primordiales et de la fécondité du Saint Chaos : la PERLE de tous les possibles. Chez les Mayas le coquillage symbolise le Monde des Morts. Le Voyage de la Composte symbolise donc le SURFEU : Ouroboros : l’énergie se retourne contre elle-même en un Feu Froid sans flamme ni cendre qui réalisera notre Vie au Centrum Centri, quand la puissance ou le Pour-Voir se retourne contre soi, alors l’humain devient, enfin, le CELA, ou le ”Je suis ce JE SUIS”, en devenant le TOUT, PAN, par sa DESTRUCTION OU RENONCEMENT, PUTRÉFACTION, apportant la preuve ultime de son existence. Ce paradoxe de la Réalisation est la RACINE de l’Être, et la Fontaine de Jouvence.
L’Aventure humaine dont le terme est LA MORT : SAVOIR, POUVOIR, OSER, SE TAIRE (le dernier terme étant l’Essence). « Mors ultima linea rerum est » = la Stargate, le Surfeu…

Donc le Christ représenté par la cathédrale Notre-Dame-de-Paris commence au CLOVISME, avant Charlemagne, amplifiant un Christ incarné ou de chair, UN CHRIST MATÉRIALISÉ OU MARCHAND. UN CHRIST DE COMMERCE OU D’ÉCHANGES, singé par la devise judéo-maçonnique spéculum : ”liberté-égalité-fraternité”. La coquille évoque évidemment le vagin, l’entrée de la grotte au trésor comme raconté plus haut, car toute coquille peut contenir une PERLE, et rêver de coquille est rêver de voyager ou de cheminer sur le sentier vers Saint Jacques de Compostelle.
LE CHEMIN : LE RETOURNEMENT DE LA LUMIÈRE : voir Le Récit d’un Pèlerin à la recherche de la Prière, par l’Archimandrite Michel Kozlov, soit ce Retournement de la Lumière : « Assieds-toi seul et en silence. Incline la tête. Ferme les yeux. Imagine l’intérieur de ton cœur. Fais revenir ton intellect, c’est-à-dire ta pensée, de la tête jusqu’au cœur. En respirant, prononce doucement avec tes lèvres ou dans ton mental seul : « Seigneur Jésus-Christ, Fils de Dieu, prends pitié de moi »… Essaie de chasser toute autre pensée. Prends patience et répète souvent cet exercice ».

Un pèlerin à la recherche de la prière : la recherche de l’Instant, qui est aussi le Soi : « Demandez et l’on vous donnera, cherchez et vous trouverez, frappez et l’on vous ouvrira », Luc 11, 9 (frappez dans le sens des actes DIVINS).
Le japa [en sanskrit la répétition d’un nom divin ou d’une formule) de Michel Kozlov : « Seigneur Jésus-Christ, Fils de Dieu, prends pitié de moi », répété 3000 fois dans les 24 heures d’une journée.
« Que tu sois debout ou assis, en marchant ou couché, prononce continuellement ces paroles : « Seigneur Jésus-Christ, Fils de Dieu, prends pitié de moi » - ni à voix haute ni à la hâte. Fais cela exactement trois milles fois par jour, sans de toi-même en ajouter ni en retrancher aucune. De cette façon, Dieu t’aidera à atteindre l’action incessante du Cœur », dit le starets page 29 de l’édition du Cerf, dans la nouvelle traduction du russe de Chantal Crespel-Houlon, le vrai texte du Pèlerin russe.

AUSSI D’UN GATE GATE PARAGATE À UN AUTRE « GATE GATE PÂRAGATE PÂRASAMGATE BODHI SVÂH » ((Allé, allé, allé au-delà, allé complètement au-delà, l’Éveil, ainsi), soit de coquillage en coquillage ou de compost en Compostelle je parviens à l’Origine d’où tout était venu et où tout retournait… C’est CELA Saint-Jacques-de-la-Boucherie de Nicolas Flamel et Dame Pernelle. Le ”Gate” : la fente rose…. Pourquoi d’ailleurs cette église a été détruite par les républicains en 1797, et pas Notre-Dame-de-Paris ?

Le clovisme en passant par Charlemagne jusqu’à la cathédrale Notre-Dame-de-Paris symbolise le passage d’un Christ générique, le Soi, à un Christ socialo-politique incarnationiste sous la forme politico-sociale de l’Église de Rome ; un Christ matérialiste et moralisateur manipulateur sous forme visible : le Christ devient de chair et socialiste : incarné, il devient un « homme mûr », DANS LA DUALITÉ MÂLE-FEMELLE : IL EN DEVIENT DONC TEMPOREL, CORPOREL, NOM-LA-FORME, IL EN DEVIENT UNE FRICTION OU HISTOIRE… UNE ”FORME DE DIEU”, CE TEMPS CHRISTIQUE EST CE TEMPS MATÉRIALISTE DE LA CONSOMMATION REFLÉTÉ DU CLOVISME AU RÉPUBLICANISME.
OR, NOUS SOMMES TOUS LE CHRIST, NOUS SOMMES TOUS LA CONSCIENCE INFINIE.
Le Christ ou Conscience Infinie ne connaît ni la passion NI LA SOUFFRANCE, IL NE PEUT QU’ÊTRE LA FÉLICITÉ MÊME, LA PURETÉ (qui ne peut comporter de souffrance, et en conséquence qui ne peut pas comporter de médicament et son business genre IFPMA !… et avec la friction en ingénierie sociale du covidisme, le lancement effectif du ”tout numérique” et tout QR CODE (passe vaccinal, injections…), notamment le ”travail à distance” dans cette singerie de faire croire que le travail est devenu un ”plaisir”, celui du « pouvoir d’achat » à la mode prochaine du « Vous ne posséderez rien et vous serez heureux », embryon de la prochaine société fourmilière, totalitaire…). Voilà ce que représente la cathédrale Notre-Dame-de-Paris que les milliardaires veulent faire reconstruire, tout du moins les parties détruites par une « cigarette mal éteinte »…. ou par une étincelle de « court-circuit »….

Reconstruire la cathédrale Notre-Dame-de-Paris = AUGMENTER LE MONDIALISME ET SA PROCHAINE SOCIÉTÉ FOURMILIÈRE, GOUVERNANCE MONDIALE, TOTALITAIRE (Agenda 2030), CATHÉDRALE ARCHE-D’ALLIANCE, COUSINE DU « ROI DAVID » : L’ARCHE D’ALLIANCE, LE SMARTPHONE ANTIQUE…

RAPPEL :
Principe des principes ou Principe Originel Universel.
Comme tout est fractal, le fond de l’humanité est UN, qui sera le Thème, ensuite viendront les Variations qui deviendront à leur tour Thèmes, puis Variations devenant encore Thème, et ainsi de suite, mais SANS JAMAIS OUBLIER L’ORIGINE DE CETTE FRACTALE. Ce que veulent « changer », ou « augmenter » suivant la logique anglo-saxon du transhumanisme, c’est carrément l’Origine de cette Fractale : se prendre pour Dieu et embarquer tous les Terriens dans le même impossible : l’infini dans le fini du spatio-temporel, le bonheur dans les contradictions de la vie mortelle, le Divin dans l’humain comme si ce Divin n’existait pas de toute éternité ! Exactement ce même impossible qui existe de toute éternité ICI ET MAINTENANT, DANS L’INSTANT. Notre erreur est de vouloir SORTIR DE L’UNIVERS : enfermer, quelque part, fût-ce dans la totalité de l’Univers, le Soi. Et ce n’est pas de dire : Il est « Cela », mais : « IL n’est que Cela », car pour être partout, il faut être NULLE PART COMME LE CENTRE QUI EST NULLE PART, et celui qui réalise le Soi le trouvera n’importe où, comme la Circonférence est partout, et donc À CONDITION DE NE S’ARRÊTER NULLE PART ; sinon, il y a SAISIE À TRAVERS ses plus terrestres désirs et sens sous loi de succion, et donc chez celui qui CROIT trouver le Soi DANS son mental augmenté et dans sa « vertu supérieure », c’est-à-dire trouver le Soi EN UN LIEU (nécessairement labyrinthique, et en politique dans la logique jacobiniste ou impérialiste et spatio-temporel d’un ROYAUME UNIQUE, avec changement du Principe Originel Universel, comme si les ego au pour-voir voulaient « changer le Soi », allant jusqu’au renversement de la Nature, ce que le scribe du site dénonce de refrain en refrain (1))…

L’être humain étant lui-même l’Univers, il est dans l’impossibilité de se poser comme sujet étudiant « l’objet Univers » comme s’il lui était extérieur ! (Rejoint l’exemple du policier voulant procéder à sa propre arrestation donné par Ramana Maharshi (2))


Notes.
1. RENVERSEMENT DE LA NATURE = SORTIR DE L’UNIVERS POUR LE RE-CONSTRUIRE, EN UN « NOUVEAU ISME » (nouveau système) : le winnerisme de ce monde Luciférien de la « conspiration ouverte » (Herbert George Wells) où toute évolution vers les Mondes Libres sera interrompue et il sera procréé à la place une « évolution statique » dans les trois règnes : Minéral, Végétal, Animal et Humain. C’EST-À-DIRE QUE LES LIMITES SERONT AUGMENTÉES ! Et que le mot « Bien » ne signifiera plus rien ! C’est donc ce monde où la « liberté » n’existera que pour celui ou ceux qui décident de ce qui devra être vécu uniformément par tous les Terriens, ce sera alors la LIBERTÉ DU DIABLE : LA LOI DE SUCCION EN ATTRACTION ”UNIVERSELLE” PAR ESSENCE : LE DIABLE NE LIBÈRE PAS MAIS POSSÈDE; SAISIE.
Cependant, il existera TOUJOURS le Principe Originel Universel et éternelle du Divin, celui du Centre qui est nulle part, et de la Circonférence qui est partout.

2. « En cherchant si le mental existe ou non, on s’aperçoit qu’il n’existe pas. C’est là le contrôle du mental. Autrement, si on admet l’existence du mental et qu’on cherche à le contrôler, cela équivaut à obliger le mental à se contrôler lui-même, à l’instar d’un voleur se transformant en policier pour procéder à sa propre arrestation. De cette manière, le mental continue à subsister, mais échappe à lui-même », explique Ramana Maharshi à l’entretien 43 du 28-3-1935.
De la même manière, même entretien : « Chacun connaît le Soi [ou l’Instant], et pourtant ne le connaît pas. Étrange paradoxe ».
 
 
notre_dame_de_paris_incendie_capitalism.jpg
 
 

Dernière mise à jour : 11-05-2022 23:25

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2022 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >