Accueil arrow News arrow Dernières news arrow L’info juste ça n’existe pas
L’info juste ça n’existe pas Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 05-06-2022 03:44

Pages vues : 1075    

Favoris : 65

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : Aiguille, Argent, Artifictiche, Atlantide, Autorité, Banque, Christ, Collectifictif, Commerce, Convention, Croyance, Diable, Dragon, Echo, Egorgueil, Égrégore, Empire, Enfer, Essence, État, Feu, Guerre, HOTC, Hulkerie, Images, Jardin, Loi, Marchandise, Marxengelsisme, Masque, Métal, MIB, Nostalgie, Paradis, Peur, Pierre, Pinceau, Pointe, Pouvoir, Raison, République, Rêve, Russie, Scalaire, Serpent, Silence, Social, Spirale, Tore, Transhumanisme, Verbopinion, Vie, Vierge, Washingtonisme, Yi King, Yokai

 
 
frisedaum1.jpg
 
 
L’info juste ça n’existe pas
puisqu’elle est basée sur le
conventionnel, lui-même basé sur
l’inconscient collectifictif.
 
Difficile à voir pour fabriquer du conventionnel
et donc du social : en justice humaine, on a
besoin de témoin pour raconter un fait :
une personne aura vu un chat blanc, une autre
aura vu un coq noir.
Pour le “scientifique”, il faut un appareil de
mesure pour appuyer une théorie, sinon on ne
le croira pas.
On a fabriqué des conventions : mètre étalon
en Platine, de peur que chacun fabrique la
longueur du mètre qui lui plait !
Idem pour le temps établit mondialement sur
le conventionnel d’une « journée de 24 heures ».
Il y a aussi le départ du temps de l’ère
Chrétienne. (L’an zéro, après l’invention du
zéro).
Alors Réalité ? illusion ? Peut-être pas pour
certains bien réveillés : c’est-à-dire ceux
qui réalisent le Soi ou le « Je suis ce JE SUIS ».
Le Royaume des Cieux est en Vous », et nullement
dans une quelconque « cité céleste ».

« Royaume des Cieux en Vous » est l’équivalence
du mot SCIENCE, totalement faussé de nos jours
car totalement dans le social dogmatique du
mondialisme sous finance juivo-internationale
de la paroisse des Zuckerberg Yahvé évolutionnistes.
- SCIENCE : dans le sens alchimique :
" Prends ceci et fais un monde ". Ou bien :
" Prends n'importe quoi et fais-en une pilule
ou un clystère " (Thomas Vaughan : Traité du
Ciel terrestre
).
- SCIENCE : dans le sens officiel, conventionnel :
" Expérience reproductible en tous lieux et
contrôlable par d'autres ". Ainsi, il s'agit ici
d'une technique CONVENTIONNEL et non d'une science
car SCIENCE devrait signifier complètement la
Réalisation du Soi !

La science conventionnelle, plutôt la technique
conventionnelle, se résume au mot CONFORT :
l’humain utilitariste dans sa SAISIE DE
CONSOMMATEUR cherche DES MODÈLES, DES CONSTANTES
genre « vitesse de la lumière » et les jours de la
semaine typiquement liés à ce monde du travail
depuis la voie de l’Agriculture et autres
modèles informatique » que c’est tout confort
et rassurant comme l’affectivité d’un Dehors
(avoir un ”compagnon” : un chien, un chat,
un serpent, une femme, un homme, etc.).
LE CONFORT UTILITAIRE ET MARCHAND…

L'Alchimie participe d'une certaine fonction
spirituelle : acquérir la libération, par
n'importe quel moyen issu du Labo-oratoire
(œuvrer et prier ou méditer) ;
autrement dit : mettre tout dans un Principe
cavalant (Tout bouge ”tout le temps”).
La Chimie est une technique allant avec la
technologie visant à connaître et maîtriser le
monde matériel, physico-chimique appelé
illusoirement « réalité » et de ce fait totalement
liée à la finance internationale dont le centre
est la City de Londres, et sa « reine-roi » :
la COURONNE (tore), la femelle qui règne sur
sa COLONIE (Commonwealth) et par extension de
son Wall Street qui règne sur le monde (analogie
que l’on retrouve de façon grossière dans l’empire
des premiers Star Wars).
La « reine-Mère » ou AXE DU MA(Â)L(E) :
LA CITY DE LONDRES, le patriarcat
de la finance mondiale et de sa réaction
ANI-MÂLE : LA LOI DE SUCCION, LA CONSOMMATION,
ce monde de la phallo-cratie ou plutôt de la
BODYCRACY avec son monde qui va si mâle en
propreté-propriété (le sanitaire à la mode).

« L’info juste », comme le dit la pub de la
radio d’État : France-Info, ça n’existe pas,
SAUF DANS LE SOCIAL CONVENTIONNEL DE CETTE
SOTTE CIÉTÉ À SATIÉTÉ DE POSSESSION-CONSOMMATION
UTILITARISME.


« L’info juste » ça n’existe pas pour la raison que l’information ne touche que le DEHORS (dans la racine du mal la dualité Dedans-Dehors), soit ne touche que tout ce qui touche à la création de tout ce qui est conventionnel, conceptualisé pour former ce que le sociétal ou le conventionnel d’un groupe d’humain va appeler « réalité ». Cela veut dire que la fabrication de la réalité et le traitement de l’information SONT EN RELATION ÉTROITE : TOTALEMENT, parce que cette « réalité » ne peut pas être construite sans que l’information qui la concerne ne soit bidouillée par le mental d’une façon ou d’une autre. Il y a pire : les spécialistes ou « conseillers en communication », donc des experts en manipulation d’opinions ! Malgré le nom moderne de ces « conseillers » ils sont aussi ancien que la voie de l’Agriculture du Néolithique !

Le mental de l’humain actuel est une MACHINE À DI-GÉRER DE L’INFORMATION (voir le smartphone...) :  d’où le job de calculateurs des « conseillers en communication ». L’INFORMATION FAUSSE SERA LE PREMIER PRINCIPE DE L’INGÉNIERIE SOCIALE, voir par exemple le cas « école » du « réchauffement climatique » qui pète à la gueule dans le conventionnel préparateur de cette prochaine société fourmilière, où seul le « roi », ou la « reine », EGO, ET POUVOIR, aura droit de vie et de mort sur ses consommateurs, ses usagers.
LA PLUPART DES HUMAINS DI-GÈRENT OU GÈRENT LES FAUSSES INFORMATIONS, CAR ILS NE DÉSIRENT PAS RECEVOIR D’AUTRE TYPE D’INFORMATION. POURQUOI ? Mais là encore : PAR CONFORT-CONFORMISME : ILS VEULENT GARDER LE CONFORT QUE LEUR PROCURE LA TECHNOLOGIE ET AINSI ILS FONCTIONNENT DE FAÇON MÉCANIQUE.

LA « RÉALITÉ » DES TERRIENS EST TOTALEMENT UNE CONSTRUCTION DE LEUR MENTAL, QUI VARIERA D’HABILLAGE en fonction des différents peuples, différentes époques et différentes technologies en VARIATIONS À L’INFINI, donc tout bénéfice-confort pour les paroissiens des Zuckerberg transhumanistes…

Une personne aura vu un chat blanc, une autre aura vu un coq noir = fabriquer la « réalité ».

Il n’y a pas de conscience sans objet au Dehors, et pas d’objet au Dehors sans conscience au Dedans.


Le support cette conscience relativiste sujet-objet en forme de LOI DE SUCCION ne peut qu’être la Conscience infinie, le Soi, la Vraie Loi de Succion : « téter ma mère », écrit la fin du Verset 20 du Taö-to king.

VRAIE LOI DE SUCCION = la lame du couteau ne se coupe pas elle-même, ni le doigt ne se pose sur lui-même, ni le mental ne se perçoit par lui-même (1).

Le SOUFFLE ou LA FONTAINE DE JOUVENCE, ne se trouve pas en un lieu et donc en un corps ou objet, et encore moins dans le facultés (les techniques-technologies). La Fontaine n’est pas dans la racine du mal le Dedans-Dehors, ELLE NE SE TROUVE NULLE PART AILLEURS.
Ainsi, ce qui ne se trouve ni dans le corps, ni ailleurs, ni mêlé ni isolé, Cela et absolument RIEN. En conséquence les Êtres se trouvent naturellement OUTRE-SOUFFRANCE.
Si la Conscience infinie est antérieure à un Dehors et donc à son objet, QUEL EST SON POINT D’APPUI POUR NAÎTRE ? Si Elle lui est simultanée, quel est-il encore ?
Et si Elle lui est postérieur, cela fabrique le temps et l’espace : d’où naît cette Conscience ?
C’EST POURQUOI LE MYTHE DU DÉMIURGE ET DE LA GENÈSE (Ancien Testament et tous les mythes créationnistes) EST UNE FICTION ET FRICTION APPELÉE « RÉALITÉ », OU ENCORE « ADAMISME » EN GLÈBE TRÈS COLLANTE DE CETTE VOIE DE L’AGRICULTURE ET DE « GAGNER SA VIE À LA SUEUR DE SON FRONT-MENTAL », LAMENTABLE ET CAPITALISME.
Ce qui veut dire qu’il n’existe aucune « info juste » mais que des OPINIONS OU VÉRITÉS RELATIVES.
Comme alors y aurait-il DEUX VÉRITÉS ? COMME S’IL Y AVAIT « DEUX DIEU(X) UNIQUE ».
Et si la vérité relative construite par cette conscience relativiste fabricante de palanquée de pensées, comment les humains pensants passeront-il outre-souffrance ?
RÉPONSE : actuellement dans le capitalisme : PAR LA CONSOMMATION DE DROGUES SUIVANT LA LOI DE SUCCION ; on appelle ces humains : « LES CONSOMMATEURS »…. LOI DE SUCCION DE « VÉRITÉS RELATIVES » OU « INFOS-JUSTES ».

PROBLÈME : DANS LA NON-DUALITÉ LES IDÉES RELATIVES N’EXISTENT PAS. Si cette opinion persistait comme le fait France-Info, les citoyens soi-disant devenus le ROI depuis 1789 et donc « libéré », sont toujours PRISONNIERS DU RELATIF.
Mais puisque ce n’est qu’une opinion (la vérité fabriquée par les humains), les « informés » n’y figurent point.

CELUI QUI EXAMINE (le sujet) ET CE QUI EST EXAMINÉ (l’objet) DÉPENDENT NÉCESSAIREMENT L’UN DE L’AUTRE, COMME UNE FORME DE SOCIAL. C’EST POURQUOI TOUTE ANALYSE OU TOUTE DIALECTIQUE NE PEUVENT QUE RECOURIR AU CONVENTIONNEL, AU SENS COMMUN OU INCONSCIENT COLLECTIF : Le « vivre ensemble » facilité par l’informatique et ses « réseaux sociaux » a augmenté la croyance que la TÉLÉPATHIE se passerait de cerveaux à cerveaux, soit sous un crâne vers un autre crâne, comme un émetteur de radio vers un récepteur de radio, comme si la tête et donc le corps était le siège de la pensée. Cette croyance ne peut que naître en Occident en pleine révolution industrielle avec l’électromagnétisme, et cette logique illusoire de télépathie qui additionnent les cerveaux ou les petites vérités pour en former une grosse lui confère un statut de vérité, comme lors des élections où c’est la quantité d’électeurs qui « possèdent la vérité ». LE MODÈLE DE CERVEAUX À CERVEAUX NE PEUT QUE PRODUIRE UN VERROUILLAGE MENTAL D’AMPLEUR PLANÉTAIRE QUI EMPÊCHE TOUTE REMISE EN CAUSE : NOTAMMENT TEL GENRE DE VIE = TEL GENRE DE PENSÉE, laquelle n’est qu’un PRODUIT, le RÉSULTAT du genre de vie qui n’est pas à proprement une pensée, mais une OPINION. CE MODÈLE DE CERVEAUX À CERVEAUX NE PEUT QUE PRODUIRE UNE SOCIÉTÉ FOURMILIÈRE.
Le « Vivre ensemble » en marche de cette actuelle société va produire la société fourmilière où seul un petit groupe de personnes aura le droit de vie ou de mort sur l’ensemble des Terriens. Cette société fourmilière est déjà en place avec ses citoyens ou habitants des villes, des cités (”villes intelligentes”), consommant, marchant les uns à côté des autres en un ensemble de « multiples séparatifs », des unités qui vont cahin-caha avec leur dualité.

Le problème de l’analyse est d’ailleurs lié À L’ÉVOLUTIONNISME DANS LA DUALITÉ DE CHAINES SANS FIN DE CAUSES ET EFFETS : dès lors que l’analyse approfondie elle-même est soumise à l’analyse, c’est l’effet LARSEN : une sorte de régression à l’infini. Car quand l’objet a été totalement analysé, l’analyse n’est plus en loi de succion : elle n’a plus rien à bouffer. En l’absence de nourriture, ou de prothèse, de support, IL N’Y A PAS NI NAISSANCE NI CRÉATION. C’est aussi ce qui est appelé PANique, car si la conscience a le pouvoir de prouver son objet, SUR QUOI REPOSE L’EXISTENCE DE CETTE CONSCIENCE ?
Si au contraire, c’est l’objet qui prouve la conscience comme le croient les marxengelsistes et autres paroissiens des Zuckerberg matérialistes, QUEL EST LE SUPPORT DE CET OBJET QUI LEUR TIENT TANT À CŒUR ?
S’ILS DÉPENDENT L’UN DE L’AUTRE POUR EXISTER, COMME UNE PROTHÈSE TRANSHUMANISTE, AUCUN DES DEUX N’EXISTENT, ILS SONT UNE PURE FUMISTERIE, UN CANULAR DE, ET POUR CAPITALISTES.
De même s’il n’est pas de père sans fils, d’où vient le fils ? De même qu’il n’existe pas de père sans son fils, ni l’un ni l’autre n’existe réellement. De même l’existence d’un graine est constatée par une conscience différente de la pousse ; mais qui constate l’existence de la conscience à laquelle l’objet est révélé ? (Rejoint le policier en même temps voleur devant procéder à sa propre arrestation (1).

Si jamais un Dieu était la cause des mondes, dites-moi donc ce que ce Dieu est pour vous !? Et son « souffle » ? Alors, POURQUOI SE FATIGUER AVEC L’OPINION HUMAINE « INFO JUSTE » QUI NE SONT QUE DES PENSÉES, VENDUES COMME MARCHANDISES COMME DE TOUT MAINTENANT !?
ET DE QUOI DÉPEND CE DIEU CRÉATEUR PUISQU’IL NE DÉPEND DE RIEN D’AUTRE QUE DE LUI-MÊME ? S’IL N’EST RIEN QU’IL N’EST CRÉÉ, DE QUOI DEPENDRAIT-IL ?
Si contre Sa Volonté ce Dieu crée, Il obéit à la racine du mal le Dedans-Dehors, Il est même soumis à la LOI DE SUCCION, qu’Il aurait créée Lui-même. Il n’est donc qu’un VULGAIRE FAISEUR, AUSSI EN QUOI EST-IL DIEU ??? IL N’EST QU’UN VULGAIRE ARCHITECTE DE L’UNIVERS, LE DÉMIURGE SYNONYME DU DIABLE (2). Le Dieu-Diable est la même face de cancéreux du POUVOIR OU POUR-VOIR : DES FAISEURS DE VIE ET DE MORT SOIT DE FAIRE QUE CE QUI EXISTE N’EST PAS D’EXISTENCE : ILS SONT DES MARCHANDS D’ILLUSIONS : LE MONDE NE SOUFFRE PAS DE DEVOIR FINIR, IL SOUFFRE DE NE PAS AVOIR COMMENCÉ, D’OÙ L’EMPRESSEMENT EN LOI DE SUCCION DES ZUCKERBERG ET KLAUS SCHWAB TRANSHUMANISTES ET LEUR « RÉALITÉ AUGMENTÉE » DANS LEUR RÉALITÉ FACTICE ET CONVENTIONNELLE…

Notes.
1. Sentiment = le policier du mental : « En cherchant si le mental existe ou non, on s’aperçoit qu’il n’existe pas. C’est là le contrôle du mental. Autrement, si on admet l’existence du mental et qu’on cherche à le contrôler, cela équivaut à obliger le mental à se contrôler lui-même, à l’instar d’un voleur se transformant en policier pour procéder à sa propre arrestation. De cette manière, le mental continue à subsister, mais échappe à lui-même », explique Ramana Maharshi à l’entretien 43 du 28-3-1935.
De la même manière, même entretien : « Chacun connaît le Soi [ou l’Instant], et pourtant ne le connaît pas. Étrange paradoxe ».
Et à l’entretien 615 du 24-1-1939 : « Un voisin avait anticipé la visite d’un voleur dans sa maison. Il avait pris des précautions pour l’attraper en plaçant des policiers en civil pour surveiller les deux bouts de la rue, l’entrée et la sortie de sa maison. Lorsque le voleur s’était présenté comme prévu, les hommes de guet s’était précipités sur lui pour l’attraper. Le voleur, jugeant d’un coup d’oeil la situation, s’était mis à crier : « Au voleur ! Attrapez-le, attrapez-le ! Il court par là ! là ! » Et ce faisant, il était parvenu à s’enfuir.
Il en est ainsi avec l’ego. Partez à sa recherche et vous ne le trouverez pas. C’est la meilleure façon de s’en débarrasser ». (Entretien 615).

Le seul inconscient collectif possible est énoncé dans l’entretien 92 du 7-11-1935 :
« Les perceptions sensorielles ne peuvent donner qu’une connaissance indirecte et non une connaissance directe. Seule notre propre conscience est connaissance directe : c’est l’expérience commune à tout le monde. Aucune aide n’est nécessaire pour connaître son propre Soi, c’est-à-dire pour être conscient.
L’unique totalité, infinie et indivisible (le plenum), devient consciente d’elle-même en tant que ‘Je’. C’est son nom originel. Tous les autres noms, tels que OM, ne viennent qu’après. La Libération consiste uniquement à rester conscient du Soi. Le mahâvâkya « Je suis le brahman » en est l’affirmation qui fait autorité. Bien que l’on ait toujours l’expérience du ‘Je’, l’attention doit y être dirigée [Retournement de la Lumière]. Alors seulement, la Connaissance émerge. C’est pourquoi l’on a besoin de l’enseignement des Upanishad et des Sages » (entretien 92 du 7-11-1935).
« Le mental changeant (c’est-à-dire le mental associé à rajas = activité et à tamas = obscurité) est communément connu comme le mental. Dépourvu de rajas et de tamas, il est pur et brille par lui-même. C’est la réalisation du Soi. C’est pourquoi on dit que le mental est le moyen pour l’atteindre » (entretien 100 du 19-11-1935).

Dans le même entretien 615 : « Saisissez d’abord l’ego et demandez ensuite comment il peut être détruit. Qui pose cette question ? C’est l’ego. L’ego serait-il d’accord pour se détruire lui-même ? Cette question est la meilleure façon d’entretenir l’ego et non pas de le détruire [comme dans l’exemple du policier ci-dessus]. Si vous cherchez l’ego, vous constaterez qu’il n’existe pas. Voilà la façon de le détruire ».
PAS DE MEILLEUR VACCIN QU’AVEC AUCUN VACCIN… COMME PAS DE MEILLEURE LIBERTÉ AVEC AUCUNE INVENTION DE LIBERTÉ, OU PAS DE MEILLEURE VALEUR SANS AUCUNE INVENTION DE LA VALEUR ; ET PAS DE MEILLEURE PAIX QU’AUCUNE INVENTION DE PAIX ; PAS DE MEILLEURE SORTIE DE L’ERRANCE-ERREUR DU LABYRINTHE QUE DE NE PAS S’Y FOUTRE DEDANS, EN INVENTANT L’ERREUR ON INVENTE SON CONTRAIRE : LA JUSTESSE, LA « RÉALITÉ » OU « VÉRITÉ », ET ON TOMBE DANS LA DUALITÉ À L’OCCIDENTALE : BIEN-MAL.

2. Extrait de la conférence de Jiddu Krishnamurti à Omen en 1929, où il expliquait que « La Vérité est un pays sans chemin ».
« Peut-être avez-vous souvenir de cette histoire du diable et de son ami : ils marchaient dans la rue quand ils virent devant eux un homme se baisser pour ramasser quelque chose et le mettre dans sa poche. L’ami dit au diable : « Qu’est ce que cet homme vient de ramasser ? » « Un petit bout de Vérité », répondit le diable. « Mauvaise affaire pour vous, alors ! », remarqua l’ami. « Oh, pas du tout, répliqua le diable, je vais l’aider à l’organiser ! »
Je maintiens que la vérité est un pays sans chemin que vous ne pouvez l’approcher par aucune route, quelle quelle soit : aucune religion, aucune secte. Tel est mon point de vue, et j’y adhère d’une façon absolue et inconditionnelle. La vérité étant illimitée, inconditionnée, ne peut être approchée par quelque sentier que ce soit, elle ne peut pas être organisée on ne devrait pas non plus créer des organisations qui conduisent ou forcent les hommes à suivre un chemin particulier. Si vous comprenez bien cela dès le début, vous verrez à quel point il est impossible d’organiser une croyance ».
 
 

Dernière mise à jour : 05-06-2022 04:23

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2022 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >