Accueil arrow News arrow Dernières news arrow Celui qui comprend échappe à
Celui qui comprend échappe à Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 15-09-2022 04:49

Pages vues : 564    

Favoris : 34

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : Addiction, Aiguille, Amour, Argent, Artifictiche, Atlantide, Autorité, Banque, Christ, Collectifictif, Commerce, Convention, Croyance, Diable, Dragon, Echo, Egorgueil, Égrégore, Empire, Enfer, Essence, État, Feu, Guerre, HOTC, Images, Jardin, Loi, Marchandise, Marxengelsisme, Masque, Métal, Mieux, Nostalgie, Paradis, Peur, Pierre, Pinceau, Pointe, Pouvoir, Raison, République, Rêve, Russie, Scalaire, Serpent, Silence, Social, Spirale, Tore, Transhumanisme, Verbopinion, Vie, Vierge, Washingtonisme, Yi King, Yokai

 
crotte500possedant.jpg
 
 
Celui qui comprend échappe à
la loi de succion en entrant dans la
Vraie Loi de Succion : le Zéro indien
ou Eucharistie : LA PIERRE.

CROTTE, MERDE ALORS !
 
 
La loi de succion ou attraction ”universelle”
LA MERDE, la « chose sale » (5) fait qu’une
Pierre ne peut pas tomber dans le ciel…
C’est du même ordre que la ”vitesse de la
lumière” est indépassable, ou que l’Eau en
poudre est impossible a réaliser pour en
faire une source inépuisable, tout comme la
Pierre ne peut transmuter du plomb en or.
En résumé, cette CHUTE s’appelle
« thermodynamique » (et les problèmes
actuels de l’énergie-fric y afférents
sont tous liés à l’ignorance du Soi).

La loi de succion actuelle ou ATTRACTION
”UNIVERSELLE” issue de la découverte du
feu vulgaire, INTERDIT AUX HUMAINS DE
S’ENVOLER AU CIEL (il leur faut des
prothèses, des artifices tels avion,
hélicoptère, drogues) ; seule la mort restitue
aux humains leur condition primordiale,
quand la loi de succion ou d’appropriation
n’était pas encore inventée ; quand la
croyance au corps, ET À LA NAISSANCE (4),
n’existaient pas.
C’est l’ÂGE D’OR, quand les humains se
déplaçaient impunément dans les trois
dimensions cosmiques en passant
indéfiniment de la vie à la mort et
l’inverse, exactement comme des
« esprits » parce que la croyance au
corps n’existait pas (1) ; et n’existait
pas le concept de thermodynamique, concept
qui ne pourra exister que suite à la
découverte du feu vulgaire, et à la
métallurgie qui s’en suivra,
et
qui donnera bien plus que le passage de
Chasseurs-Cueilleurs aux Citadins-Citoyens
de la voie de l’Agriculture du Néolithique.
Car tout part de cette découverte du feu
vulgaire qui fourbira l’actuelle civilisation
et sa thermodynamique démentielle.


La thermodynamite (pas de faute) de la
loi de succion ou attraction ”universelle”,
la gravité, l’ÉVOLUTIONNISME = tous les plaisirs,
les honneurs, les richesses qui font le
toujours faim, toujours soif, le jamais rassasié,
le pouvoir d’achat, ça s’appelle aussi
« démocratie » reposant sur la croyance au corps,
à l’ego, à la raison, qui fonctionne sur les
conflits d’intérêts et qui est condamnée
à la frustration permanente par ses propres
limitations.
« Un homme attaché à ses désirs ne trouvera
jamais la solitude, où qu’il aille
;
un homme sans attachement est toujours dans la
solitude ». (Ramana Maharshi 20, 30-1-1935).
Voilà pourquoi de nos jours de consommateurs et
de ”pouvoir d’Achat” le SOCIAL, le GRÉGAIRE,
est si à la mode du capitalisme !

« Le travail accompli avec attachement est une
entrave, alors que le travail exécuté avec
détachement n’affecte pas son auteur.
Ce dernier, même lorsqu’il exerce une activité,
demeure en état de solitude » (entr. 20).
« Seul le Soi est la Réalité. Le monde et tout
le reste ne sont pas la Réalité. Un être réalisé ne
considère pas que le monde est différent de
lui-même. (Entr. 20).

Q. : « Ne vaudrait-il pas mieux qu’il [le saint] se
mêle aux autres ?
M. : Il n’y a pas d’autres avec lesquels il puisse
entrer en contact. Le Soi est la seule et unique
réalité.
Q. : S’il existait une centaine d’hommes ayant
réalisé le Soi, est-ce que le monde n’en
retirerait pas de plus grands bénéfices ?
M. : Quand vous dites « Soi », vous vous référez à
l’Illimité, mais lorsque vous y ajoutez le mot
« homme », vous en limitez le sens.
Il n’y a qu’un Soi, unique et infini. (Entr. 20)
Le mot ”homme” ou ”citoyen” synonyme de ”démocratie”
est forcément limité, comme indiqué plus haut.


Shakespeare écrivait : « Les choses sont faites de la même substance que les rêves », ou « Nous sommes faits de l’étoffe des songes ». SANS LE RÊVE, LE MONDE N’EXISTERAIT PAS, L’I-réel ou I de l’Axe est le Réel à partir du Soi… Alors, pourquoi un humain, À L’ÉTAT DE VEILLE, ne pourrait-il pas s’élever sans prothèse de quelques centimètres ou de quelques mètres dans les airs COMME DANS L’ÉTAT DE RÊVE ?
À ce hui, le rêve est SOCIALISME fabriqué par l’industrie capitaliste de Hollywood, et secondairement par la propagande du régime républicain.

« Dans la réalisation du Soi, il n’y a que être et rien d’autre que être », dit le Maharshi (sage) à l’entretien 33.

« L’homme est redevable de son activité à une Puissance autre que lui, alors qu’il croit accomplir tout de lui-même – tout comme un invalide assurant par bravade que, si on l’aidait à se tenir sur ses pieds, il pourrait combattre et chasser l’ennemi. L’action est mue par le désir ; le désir ne s’élève qu’après la montée de l’ego ; et cet ego doit lui-même son origine à un Pouvoir supérieur dont dépend son existence. Il ne peut pas demeurer séparé [sauf chez les transhumanistes… dont le ”Pouvoir supérieur” sera leur I.A.]. Alors pourquoi ce verbiage « Je fais, j’agis ou je travaille » ?
Un être réalisé ne peut faire autrement qu’être bénéfique au monde. Sa simple existence est le plus haut bien ». (Ramana Maharshi 210).

« Le Soi ne peut jamais être illusoire. Il est la seule Réalité. Ce qui apparaît doit également disparaître, ce n’est pas permanent [comme naissance suivie de mort et ainsi suivie de l’insaisissable]. Le Soi n’apparaît jamais et ne disparaît jamais, il est donc permanent ». (Ramana Maharshi 363).

COMMENT LA FAUSSE IDENTIFICATION AU CORPS EST-ELLE NÉE ?
« Elle est due aux pensées. Si les pensées sont supprimées, le Soi réel resplendit de lui-même.
- Comment peut-on mettre un terme à ces pensées ?
- Recherchez leur base. Elles sont toutes comme des perles [idéation] enfilées sur la seule pensée ‘je’.
Domptez celle-ci et toutes les autres s’écrouleront. De plus, il ne sert à rien de tout connaître [par les ”infos” du Dehors] et de ne pas connaître le Soi. Si on connaît le Soi, tout le reste est connu. Par conséquent, le premier et unique devoir de l’homme, c’est la réalisation du Soi ». (Ramana Maharshi 379). Si on trouve la source des pensées, le ‘je’ ego n’existe plus : il est dompté.
« En fait, c’est la conscience [relative ou raison] qui permet aux individus de fonctionner de différentes manières (2). La conscience pure est le Soi. Tout ce qui est requis pour réaliser le Soi est de rester tranquille (3) ». (Ramana Maharshi 379).

« Toute autre vidyâ [connaissance] requiert un connaisseur, une connaissance et l’objet à
connaître (2). Tandis que l’âtma-vidyâ [connaissance du Soi] ne requiert aucun d’eux. C’est le Soi. Y a-t-il quoi que ce soit d’aussi évident ? C’est donc ce qu’il y a de plus facile. Tout ce que vous avez à faire, c’est chercher « Qui suis-je ? ».
Le véritable nom de l’homme est mukti (libération) ». (Ramana Maharshi 551).

Qu’un maximum de Terriens réalisent le Soi, Big Pharma et les maladies à faire du fric, la thermodynamique, l’évolutionnisme, l’État, son régime et la valeur d’échange des marchandises, le complexe militaro-industriel, tous s’écroulent comme s’écroule la machinerie du salariat : ce sera les TEMPS NOUVEAUX : CELUI D’ÊTRE LE SOI INFINI.

M. : Comment étiez-vous dans votre sommeil profond ? Il n’y avait pas la pensée ‘je’, et vous étiez heureux. Tandis que dans l’état de jâgrat [état de veille] vos pensées se déploient dès que la pensée-racine ‘je’ surgit et elles vous cachent votre bonheur inhérent. Débarrassez-vous donc de toutes ces pensées qui sont un obstacle au bonheur. Votre état naturel est le bonheur ainsi que votre sommeil profond le met en évidence.
Q. : Je ne sais rien de mon expérience du sommeil.
M. : Mais vous savez que vous étiez heureux. Sinon vous ne diriez pas : « J’ai dormi comme un bienheureux ». Quand il n’y a pas de pensées, pas de ‘je’ et, en fait, plus rien excepté vous, vous êtes heureux. Voilà toute la vérité.
C’est exactement ce que nous transmet le mahâvâ-kya : « tat tvam asi » (Tu es Cela.) Trouvez
votre Soi ; et alors vous connaîtrez Cela ». (Ramana Maharshi 321).


Notes.
1. « Mais les hommes spirituels ne sont pas des corps ; ils n’ont pas conscience de leur corps. Ils ne sont qu’esprit, sans limite et sans forme.
Ils sont toujours en unité entre eux et avec tous les autres ; bien plus, ils englobent tout ». (Ramana Maharshi 363).

2. Les noms-les-formes ne sont que de vulgaires informations reposant sur le conventionnel et l’inconscient collectif humain, donc les noms-les-formes sont dépourvus de référent, il n’y a pas de noms-les-formes. En l’absence de noms-les-formes, il n’y a pas de sujet ; et en l’absence de sujet et de noms-les-formes, aucune histoire ou dialectique historique n’est possible. C’est ce qui s’appelle « Reste tranquille et sache que je suis Dieu » (3).
La « connaissance » implique le connaisseur, LE POSSÉDANT (d’où l’invention du « droit d’auteur »… LA MERDE DU POSSÉDANT).
« Vous ne posséderez rien… » : le cerveau est aussi situé dans la fonction intestinale, intestin grêle ou gros, liée à la dynamique cosmique, aussi il est impossible de le purifier à l’aide des pilules laxatives ou de clystères de Big Pharma…
« Si tu désires ne pas mourir, que ton intestin soit libre [comme ton mental] », dit un précepte taoïste).

3. Le « Reste tranquille et sache que je suis Dieu » ; car s’il possédait une ou plusieurs de ces caractéristiques, il serait le FAUX (le Vrai cesse d’être vrai dès qu’il est vu ou possédé). Bref, ceux qui peuvent ainsi voir les choses, iceux sont dans le « Reste tranquille » : ils savant qu’il n’y a pas de préjudice, ou chute, maladie et plaie ; bref, il n’y a pas de manque donc pas de saisie ou de besoin, ou de « réparation » (de rachat), pas d’invention de valeur d’échange.

4. « La naissance consiste dans le fait que l’ego oublie son origine, le Soi.
On peut alors dire que la naissance de l’individu a tué la mère. Le désir de retrouver sa mère est en fait le désir de retrouver le Soi, c’est-à-dire de se réaliser soi-même, ce qui équivaut à la mort de l’ego ; cela signifie l’abandon à la mère, afin qu’elle vive éternellement. […] De plus, plaisirs et souffrances, naissances et morts sont comme des vagues à la surface de l’eau illusoire dans le mirage de l’ego. Le Soi est l’unique réalité d’où l’ego apparaît et court à travers des pensées qui se manifestent comme l’Univers dans lequel des mères et des pères, des amis et des parents apparaissent et disparaissent. Ils ne sont rien d’autre que des manifestations du Soi, si bien que les parents ne se trouvent pas à l’extérieur du Soi. Il n’y a donc aucune raison de pleurer.
Apprends cela, réalise cela et sois heureux ». (Ramana Maharshi 16).

« Êtes-vous né actuellement ? Pourquoi pensez-vous à d’autres naissances ? Le fait est qu’il n’y a ni naissance ni mort. Laissez donc celui qui croit être né penser à la mort et à ses palliatifs [dont le transhumanisme…] ». (Ramana Maharshi 17).

5. La merde ou la chose sale : innommable ! Tout ce que l’humain ne peut saisir, ne peut posséder, il va le qualifier d’« innommable », de sale, d’étranger, de « terroriste », de covid ou de virus… Si bien que RIEN NE PEUT ÊTRE OPINIONÉ COMME SALE, PARCE QU’IL EST, MAIS DÈS LORS QU’IL EST NÉ : on l’identifie, on le saisi, on lui donne un nom-la-forme, on fait dans la conscience relativiste dépendante de l’objet, et inversement l’objet dépendant de cette conscience.
En somme, seul est sale ce qui ne peut être identifié, d’où le pouvoir du terrorisme lié à PANique par l’insaisissable, la non-identification précise du danger…. ON COMPRENDRA ALORS LA FOLIE ACTUELLE DU POUVOIR À CONTRÔLER SES TROUPEAUX AVEC SA TECHNOPOLICE DE BIG BROTHER ET LA DISPARITION ACCÉLÉRÉE DE LA VIE PRIVÉE : tous fichés pour la meilleure digestion de l’oligarchie de la City de Londres.
Seul le Réel n’est pas sale, ce sont les noms-les-formes que les humains collent dessus qui est la saleté : le SENTIMENT ou L’OPINION qu’ils en font, c’est alors la CHUTE DU MONDE.


[En haut de la page :
La merde du possédant : Faire cacar : « vous ne  posséderez rien et vous serez heureux ».
Votre mental sera inexistant (vide) à l’égal du : « Reste tranquille et sache que je suis Dieu ».
Mais différence entre le caca mondial, et le caca de la PIERRE ou du ZÉRO INDIEN…
Le cacar mondial c’est la société grégaire, fourmilière, l’uniformisation des psychismes individuels, impossible à atteindre NATURELLEMENT, il s’agira donc à l’oligarchie de démocratie capitaliste de faire des ROBOTS HUMAINS, où ne sera tolérée aucune liberté individuelle vers la Réalisation du Soi. Le cacar mondial, comme l’excrément synonyme de fertilité-fertilisant, cumulera les individus pour en faire des troupeaux, mais refusera les personnes, donc les Êtres. La liberté n’existera alors que pour l’I.A. qui décidera ce qui devra être vécu uniformément pour le cacar robotisé censé être « heureux » dans sa « non-possession » (LES INTESTINS VIDENT ARTIFICIELLEMENT). CE SERA LA LIBERTÉ DU SATAM, LA LIBERTÉ DU PRINCE DE CE MONDE, LE GRAND ADMINISTRATEUR QUI NE CHERCHE PAS À LIBÉRER, MAIS À POSSÉDER : IL EST LA LOI DE SUCCION.
CROIRE-CRÉDIT-CRÉDO-CRÉANCE = LOI DE SUCCION, ATTRACTION, PESANTEUR, PLOMB, MERDE.
ET QUI AURA FABRIQUÉ CETTE ”INTELLIGENCE ARTIFICIELLE” ? LE FRIC ET LES HUMAINS ET DES BOUTS DE NOMS-LES-FORMES ET DES BOUTS DE FICTIONS].
 
 

Dernière mise à jour : 15-09-2022 05:36

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2022 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >