Accueil arrow Yôkai arrow Élémentals, Divinités, Yôkai arrow Le pouvoir du Chas ou Trou de l’Aiguille
Le pouvoir du Chas ou Trou de l’Aiguille Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 20-10-2022 06:46

Pages vues : 335    

Favoris : 32

Publié dans : Elementals Yôkai, Élémentals, Divinités, Yôkai

Tags : Addiction, Aiguille, Amour, Argent, Artifictiche, Atlantide, Autorité, Banque, Christ, Collectifictif, Commerce, Convention, Croyance, Diable, Dragon, Echo, Egorgueil, Égrégore, Empire, Enfer, Essence, État, Feu, Guerre, HOTC, Images, Jardin, Loi, Marchandise, Marxengelsisme, Masque, Messianisme, Métal, Mieux, Nostalgie, Paradis, Peur, Pierre, Pinceau, Pointe, Pouvoir, Raison, République, Rêve, Russie, Scalaire, Serpent, Silence, Social, Spirale, Tore, Transhumanisme, Verbopinion, Vie, Vierge, Washingtonisme, Westminsterisme, Yi King, Yokai

 
ciel_noir_demeures.jpg
 
 
Le pouvoir du Chas ou Trou de l’Aiguille
Évidemment à ne pas confondre avec l’actuelle
aliénation de mode de vie du « pouvoir d’achat »
(A-chat, du A privatif et chat : privation du chat,
le Griffon ou Gripus ; A-chat = privation de la
Stargate ou du « Gate gate pâragate pârasamgate
bodhi svâhâ »
du Soûtra du Diamant (Allé, allé,
allé au-delà, allé complètement au-delà,
l’Éveil, ainsi).
 
CHAS : du latin capsus (coffre).
CHAT : la richesse, c’est le fils au Chat
(conte du Chat Botté). Chat : animal suffisamment
 ”mental”. Fils vivant une épreuve (preuve du E),
fruit qui lui apporte une Réalisation, sens de
Re-li-er, Réal-I (I-réel), la Re-production
au Fil, F-I-L (ou L et I, Lien) avec le I de
l’Arbre de Vie.
LE FILS AU CHAT = LE SURFEU.

LE POUVOIR DU CHAS OU TROU DE L’AIGUILLE
EST LA PORTE DU SILENCE,
LA STATION DU SILENCE,
LA STATION DE LA FANGE, DE L’INNOMMABLE
(sens
de Libéré, de non identifiable, d’insaisissable).
LA STATION DU SILENCE, LA STATION DU
DÉPOUILLEMENT DES OS, LA STARGATE DE L’ISSUE

au sens où dans le Trou ou Chas de l’Aiguille
il n’y a rien d’autre que le Trou,
donc pas de Trou Pour-Voir.


Ce Chas(t) telle LA FONTANELLE, laquelle laissait
s’échapper l’Hirondelle ou la Chouette, que les
Anciens Égyptiens nommaient An (3 et le h
emphatique avec un point dessous).
3h : esprit, état spirituel.
3ht (h souligné) : le Serpent-uraeus (Cobra
protecteur du diadème), l’Œil de Ré,
l’horizon, la tombe, aknet (saison de
l’inondation, rapport aux Eaux Primordiales).

Par le CHAS : issue de la Putréfaction et
de l’écume. Putréfaction telle la cérémonie
des Cendres dans la chrétienté pour préparer
à la vie réelle ou éternelle. Putréfaction est
évidemment du même Thème que les EXCRÉMENTS,
LA FANGE, LES MOISISSURES, L’ÉCUME DE LA
FERMENTATION OU MACÉRATION DONC.
LE CHAS OU FONTAINE-FONTANELLE LA FONTAINE
DE LA STARGATE OU DU CRÂNE, QUI S’OUVRE ET
TRANSPORTE. « Lorsque les Fontanelles se ferment,
l’enfant se coupe des Anges », dit un dicton
picard. Crâne, C.R.N. le Christ a été cloué
sur la Golgotha, Mont du Crâne, et Il
était Roi couronné : C.R.Né.

FERMENTATION : LEVAIN, Enzymes, Fèces.
AGENT/FERMENT : le fruit où ce qui va grandir, mûrir.
Ce sont les Enzymes qui donnent le mouvement/agitation à la Matière.
MOISISSURE : sorte de Champignon qui attaque l’Organique.
Symboliquement : Mûrissement de la Matière.
C’est bien une Porte, UN PASSAGE VÉRITABLE. Car la Fermentation change les corps de nature, alors que dans la Putréfaction : le corps échange ses vêtements.
Le Mercure Universel c’est :
1) FERMENTATION – Feu acide et froid.
2) PUTRÉFACTION – Feu alcalin et chaud (matière Vase et Fourneau puisque le Feu introduit est le Feu Naturel qui cuit la Matière).
Le Mercure Universel dissout et fixe en même temps, car il provient de l’union de deux feux en contraire l’un de l’autre, MAIS DE MÊME Origine (expérience des Nazis avec la cloche [Die Glocke], qui n’est évidemment pas une « conspiracy theory » comme l’opinionent les Wikipedia.

PUTRÉFACTION, CORRUPTION / SATURNE RENONCEMENT [RENOIERIE] / DIGESTION / ABANDON.
Faire acte de renoncement à l’opinion, à son intelligence. Laisser un grand repos à son intelligence ; la LAISSER DIGÉRER. LACHER PRISE / FLUIDE / COULER / COLON / EXCRÉMENTS.
RENONCEMENT [RENOIER) [NOIER] [NIER]  TUER, NOYER.
C’est sûrement à rapprocher de l’expression “la mort dans l’Âme” ; et l’on n’est pas loin du NOIR de qui découle la BLANCHEUR, puis la ROUGEUR.
BLANC + ROUGE = ROSE ou OR (Rose du Pommier…).
la Putréfaction est comme un SILENCE, une sorte de SEPT : les Couleurs de l’Arc-en-Ciel formant le BLANC de l’Instant.
- Dans la Fermentation le corps change de Nature.
- Dans la Putréfaction le corps échange ses vêtements.
C’est donc la phase qui suit la Fermentation.
Les microbes (les vers ne sont pas loin eux aussi) prennent la succession des enzymes pour décomposer/dé-former la Matière, la réduire en poussière. C’est le CHAUD + L’HUMIDE.
Symboliquement cela représente la Mort de la Matière, le SURFEU, condition nécessaire de son passage à un état supérieur.
Par Putréfaction, la Nature se convertit et change de Forme, et nul changement ni mutation ne se peut faire d’aucune chose qui soit au monde que par Putréfaction.
C’est l’Eau mystique des Philosophes, qui est vile en toutes choses, la FANGE (en politique « les sans dents ») et sans laquelle rien ne s’engendre.
« Comment faire la Pierre ? Réponse : Putréfie ! »
(D’après la Clef du Secret des secrets, de Nicolas Valois).
« Comment faire la Communauté humaine de la Communauté humaine ? Réponse : « PUTRÉFIE, VA À LA FANGE ». Donc VA À LA FANGE où le principe d’égoïté, intimement associé au jiva ou individu dans au plus profond de lui et portant éternellement séparé de lui tel le Trou dont le symbole ne permet pas le retour à la Source mais PERMET SEULEMENT LE PROCESSUS DE RETOUR : T ne rejoins pas I du ”Un Point c’est TOUT”, « Jamais l’âme et Dieu ne peuvent coexister » (Saint Bonaventure). L’itinéraire n’est pas itérer. Aussi : Savoir, Pouvoir, Oser, SE TAIRE.

Ce qui est Dedans et germe ou fermente en même temps que ce qui est Dehors. Une fois à Putréfaction le Fruit se sépare de sa gousse, comme quand l’ego est considéré comme une supercherie, le Libéré ne peut plus créer lui-même ses propres Faire/Fer puisqu’il n’existe plus de ”lui-même” pour les accomplir ou connaître leurs effets. Les actions de son corps physique sont maintenant celles du Soi. C’est l’Aiguille sans Chas qui ne peut recevoir de fil, ou de servitude par le monde du spatio-temporel. De même qu’un fil ne peut pas suivre une Aiguille sans son chas, les actions du Faire/Fer et leurs fruits ne peuvent adhérer à ceux qui ont abandonné les désirs ou la vulgaire loi de succion, l’attraction ”universelle”.

Le mot MORT, de la racine indo-européenne mer-/meræ (mourir) signifie à la fois une étendue comme la Mer et la macération comme le Marais ou la Plaine : en mourant on « s’étale ».
MORT signifie laisser macérer les « fruits au cellier sur la paille », avant de les porter au pressoir, telles les olives. La personne auquel Abraham achète son cellier-caverne et sa plaine, champ, se nomme Héphron, fils de Tsohar. Héphron signifie « Soleil réduit en poussière », donc le Soleil à minuit, ayant pour père Tsohar, le Blanc, ou Soleil au-dessus de l’horizon. Les fruits de la cave-cellier sont des pommes sauvages (méléagre, en grec classique, en turc : mosmila), des fruits dont on fait du cidre…

Cellier-Caverne pour la conservation des corps, et complètement différente des sarcophages-embaumement des Égyptiens réservés aux nobles et aux riches car les embaumements coûtaient très chers, et cette conservation des corps dans des bandelettes étaient dans la tradition du Salut, de la résurrection des morts. Alors que dans la théorie de la Putréfaction et de la Fange, c’était LA VOIE HUMIDE, LES CELLIERS OU CAVES RENDAIENT LA DÉPOUILLE À LA NATURE, DANS LA TRADITION DE LA MÈRE DIVINE (le Soleil est féminin chez les Anciens) : ON FAISAIT DANS L’INSTANT ; alors qu’avec les Sarcophages les Anciens Égyptiens faisaient dans le Salut, la projection, la mise en valeur du temps (le corps embaumé est empêché de pourrir, de moisir, en vu d’une renaissance dans le futur), copiée ensuite pas les Hébreux-Juifs.

C’est en fait inversé : la Voie Sèche est la Voie Humide, la Voie Humide est la Voie Sèche.
- Cellier ou Cave (le chat ou miscouri, mistigri), Coffre, Chas = Vase, Creuset : Labeur en un TEMPS HACHÉ/PONCTUEL, notion de synchronisme/simultanéité : ON EST DANS PAN, LE TOUT, LA NATURE, LE FAUX SEC RESSERRE RASSEMBLE, POINTE. Ici on enterre les morts dans les caves ou celliers, les grottes, EN RENDANT LES MORTS À LA NATURE, PAR LA MOISISSURE. La Mort était une délivrance, UN SURFEU, une purification comme le Soleil « plongeait chaque jour dans l’Océan, pour renaître le lendemain rajeunit par l’Eau du baptême quotidien », comme si le ”QUI SUIS-JE ?” FAISAIT RENAÎTRE CHAQUE JOUR DANS UN ÉTERNEL INSTANT.
- Dans le coffre ou le sarcophage, Nous avons la Voie Humide (sèche) : le temps long, la décomposition par l’humide du temporel qui coule, la lecture/écriture en Eau, tel que l’humide distant ; on explore le potentiel d’un possible que l’on ignore dans l’Instant. Voie de la probabilité et du Salut, de la Résurrection à la ”fin des temps”. Cependant dans le coffre ou sarcophage on conserve par embaumement les corps POUR QU’ILS NE SUBISSENT PAS LA PUTRÉFACTION, LA MOISISSURE, LA LIQUÉFACTION, c’est là la différence aves la voie humide ici dite sèche (le corps est coagulé, fixé dans l’embaumement, ON L’EMPÊCHE DE « COULER » (dans le temps), ON L’EMPÊCHE DE RAYONNER).

CEPENDANT, observer toujours le CROISEMENT CIEL-TERRE ou CONSCIENT-INCONSCIENT, VEILLE-SOMMEIL.
OBSERVER TOUJOURS L’IDÉATION EN SÉQUENCE, ET L’IDÉATION EN PARALLÈLE… (D’ailleurs identique au problème du Moi-Individuel/Moi-Collectif)… BREF, UN SYMBOLE N’EST JAMAIS FIXE (”Plusieurs demeures”), TOUJOURS EN MOUVEMENT : IL DÉVOILE POUR MIEUX RE-VOILER L’INSTANT SUIVANT… SI ON SE CROIT « ARRIVÉ », ON EST FOUTU ! IMPORTANT, IMPORTANT !
Les cités acier-tôle-boulons-verre sont un exemple d’« arrivée », ou de coagulation, fixation, montrant le symptôme de la dégradation de la vie en générale. C’est donc un ARRET ou une ÉVOLUTION À L’ENVERS telle la chaîne sans fin de causes et d’effets dont les deux bouts ne se rejoignent pas, et qu’on peut par l’opinion allonger à l’infini, dans le sens de la thermodynamique avec perte et inefficacité à l’infini…..
 


Le Dieu gaulois qui présidait à cette Aiguille, cette Pointe, était Boruo ou Bormo, Dieu des eaux bouillonnantes, source chaude et chaude comme la fermentation qui chauffe. Remonte à la racine i.e. bher(u)- (point d’eau), cf. le vieil irlandais berbaid (il bouillonne), le grec phréar (puits), le latin feruere (bouillonner), le vieux haut allemand brunno (source). (Réf. dic. Français-Gaulois, de J.-P. Savignac).

Cette Pointe d’Aiguille est le Blanc de l’Instant, CE QUI EST INSAISISSABLE, LE FLÉAU. Pour « ministre » il a pour nom le CHAT BOTTÉ, LE GRIFFON, LE CARABAS, LE MISCOURI (petite cave en chypriote) qui donnera le nom de chat : Mistigri. L’Ancien Testament nomme Ce personnage du Chat Asmodée (qui retourne à la cave, l’Hadès).
Le Chat Botté est CELUI DU FOND DE L’ÂBIME, LE CHEF DES ÉTRANGLEURS. Sa femme sera Thanatos (la Mort).
La Cave, l’Hadès : le fond de l’Océan : ICI, O-ceans (dedans), O-ceanus, DEDANS IL Y A TOUT.

CELLIER, CAVE, FOND DE L’OCÉAN : LA FERMENTATION, LA MOISISSURE DE LA COMMUNAUTÉ DU NORD, ISSU DE LA MORT, DU GROUILLEMENT OU FERMENTATION, PUIS DE LA LIQUÉFACTION, DEVIENT LE PURIFIÉ PAR LA MORT, PAR LE FLÉAU. LA PREMIÈRE PORTE MENTIONNÉE PLUS HAUT EST DIRIGÉE VERS LE NORD. S’en suivra les autres portes avec les processus issus de l’écume et de la fange, tels que caricaturés dans la série Stargate SG1 par l’eau surgissant dans l’ANUS-ANNEAU…

Cellier (cacher sceller, occulter), Cave, Porte, Stargate : couper en morceaux ou décortication et moisissure, fermentation ou grouillement, putréfaction, liquéfaction, purification = les stations du Royaume de la Putréfaction : du Noir passer au Blanc et au Rose de l’Instant. Dans la série Stargate SG1, l’eau au centre de l’anneau de la Stargate symbolise cette Putréfaction ou décortication, décorporation…. pour aboutir à une RE-naissance (dans un ”ailleurs”).

LA FANGE, LES EXCRÉMENTS : LE CHAT BOTTÉ EST REJETÉ AUX ORDURES, IL EST DÉVALORISÉ : dans le conte du Chat Botté, le fils du Meunier dénigre le Chat que lui lègue son Père : les valeurs sont déviées, et le conte les répertorie : valeur matérielle (le Moulin offert à son frère), valeur émotionnelle (l’Âne reçu par l’autre frère) et la valeur mentale (conclusion du conte équivalent au conseil du Père dans Le Laboureur et ses Enfants).
Le Chat n’ayant pas de valeur matérielle et non perçu comme valeur mentale par ce futur Marquis de Carabas, est rejeté.

Une Aiguille dépourvue de Chas ne peut pas recevoir de fil. Il n’y a plus aucun asservissement dans l’INDÉSIRABLE, dans l’INNOMMABLE DE LA FANGE. L’invisible sera cet « innommable » parce que non-identifiable, insaisissable. Mais la vulgaire loi de succion fait que : rien ne peut être qualifié de ”sale” dès lors qu’il est repéré, saisi, comme connu et comme existant (son EST). Seul sera ”sale” ce qui ne peut être identifié, donc « innommable », ce qui est indéterminé, tel le ”terroriste” sera dégoûtant, comme l’excrément, immonde, L’INEXISTENCE EST RELIÉ À L’I-M-MONDE (le I ou Axe et Point focal, et le M doublé de Monde, Mort, Mur, Mare, Marre, Mûrissement et Mue, Mieux, Manifestation, Matrice ou Mère, Mamelle, Mot, Médire, Modèle, Menhir, Météore, Macro et Microcosme, donc Métropole (tentaculaire croissance : trop, Mère-pôle)… Ce sera aussi le Coffre, Chas = Vase, Creuset ; on peut y entendre le son Aimer à l’impératif, Amer ou « irradier » l’autre. En égyptien hiéroglyphique M’R désigne la Félicité, l’Amour, et M’3 est la conscience, le vrai, conduire ; MR désigne la Pyramide, le canal, le chef, l’attraction et aussi la maladie, l’émotion. Maât ou M3’t est l’équilibre, la justice, ce qui est direct, idéal.
 
 

Dernière mise à jour : 20-10-2022 08:01

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2023 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >