Accueil arrow News arrow Dernières news arrow La Réalisation même chez les Insectes
La Réalisation même chez les Insectes Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 30-11-2022 09:45

Pages vues : 384    

Favoris : 29

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : Addiction, Aiguille, Amour, Argent, Artifictiche, Atlantide, Autorité, Banque, Christ, Collectifictif, Commerce, Convention, Croyance, Diable, Dragon, Echo, Egorgueil, Égrégore, Empire, Enfer, Essence, État, Feu, Guerre, HOTC, Images, Jardin, Loi, Marchandise, Marxengelsisme, Masque, Messianisme, Métal, Mieux, Nostalgie, Paradis, Peur, Pierre, Pinceau, Pointe, Pouvoir, Raison, République, Rêve, Russie, Scalaire, Serpent, Silence, Social, Spirale, Spontacratie, Tore, Transhumanisme, Verbopinion, Vie, Vierge, Washingtonisme, Westminsterisme, Yi King, Yokai

 
arachnobrahman.jpg
 
 
La Réalisation même chez les Insectes
en fait les NON-COUPÉS (pas sciés, scindés, pas insectes).
Eux aussi sont du Sentiment océanique :
la Félicité (ânanda), laquelle peut être considéré
comme un obstacle au même titre que les « pilules du
bonheur »
des revendeurs de Big Pharma à Wall Street
car dans cet état ON SE SENT INSECTE : SCIÉ, SÉPARÉ
DE LA SOURCE DE L’ÂNANDA, DONC LES INSECTES NE
SONT PAS DES INSECTES : ILS NE SONT PAS « SCIÉS »
(en apparence ”d’étranglements” formant leur corps)
comme dans l’état de félicité permettant de ”jouir”
de ce ”plaisir”. Comme si on s’attardait, temporalité
et loi de succion sur cet état de félicité ou de
VACUITÉ faisant que cette vacuité est encore SCINDÉE,
INSECTE, REMPLIE (3).
 
OR UN MENTAL VIDE OU FÉLICITÉ NE PENSE PAS,
NE SAISIT PAS SA FÉLICITÉ !!! (Il ne va pas le
crier sur les toits des ”réseaux sociaux” comme s’il
venait de gagner à Française des Jeux ou d’être reçu
à son examen. Le EST ou ”Royaume des Cieux en Vous”
n’est pas social : ”Ton état communique avec toi,
il n’y rien d’autre, pas de Dehors”
).
Sans insecte = dépasser le stade d’être insecte humain
ou scié, scindé, en morceaux (schize (3), où la
dualité du sujet face à son objet de la jouissance,
ou du jouisseur-jouissance se dissout dans le Sentiment
océanique (1) (sat-chit-ânanda : Être-Conscience-Félicité)

Croire au Vide c’est comme croire en un nom-la-forme,
comme Dieu, comme Krishna (Le bleu sombre du
Bonnet de Ptah à la fois un ”sombre” en mélange de
vert-rouge virant au bleu sombre), et qu’Il est le
fils de, ou qu’Il a une forme humaine (faire dans
l’anthropomorphisme, cette SAISIE de l’humain
qui ramène instinctivement ou mécaniquement
tout à lui).
Croire au quantisme (Planck) à la mode actuelle
est du même Thème de la saisie : compter et
conter : POUR-VOIR.

Or c’est là où il n’existe pas d’insecte,
pas de schize ou de spaltung !
Alors que Krishna a dit Lui-même :
”Je demeure dans le Cœur de tous les êtres
[Pas d’insecte, pas de noms-les-formes ”sciées”,
schize, divisées]. Je suis le commencement,
le milieu et la fin de toutes les formes
de vie”
. (Bhagavad-Gîtâ X, 20).
Il est en tous, il doit se trouver aussi en
vous [Le Royaume des Cieux est en Vous].
Il est votre âtman [le Soi] ou l’âtman
de votre âtman (2).
Ainsi, en voyant votre Soi, vous voyez Krishna.
La vision du Soi et la vision de Krishna ne
peuvent être différentes (insecte, scié).
Cependant, pour suivre votre propre voie,
remettez-vous-en totalement à Krishna (2) et
laissez-Lui le soin de vous accorder le
sâkshâtkâra [Connaissance ou Maât : vision
directe, non sciée ou non duelle] que
vous désirez ».

ÊTRE, NON SCIÉ, NON ”INSECTE” = LE SILENCE.
(”Insecte” qui est le Silence même : il ne
« parle » pas)
« Si nous restons véritablement en silence,
en cet état où le mental est fondu en sa source
et n’a plus d’existence séparée [insecte],
alors toutes les autres formes de mauna [silence]
le mauna verbal, mental (chitta) et d’action,
se manifesteront d’elles-mêmes.
Un tel mauna n’est pas inertie, il est
grande activité. Il est le langage le
plus puissant ».


INSECTE HUMAIN = le faux idéal, le winnerisme anglo-américain hait férocement, fanatiquement son contraire : ”Vous êtes avec nous [les ”alliés” ou la ”communauté internationale”] ou contre nous”, et, au moment même qu’il le hait le plus, il se change en lui ! C’est-à-dire qu’il est PANiqué devant le non-nécessaire, qui lui autorisera la résignation ou le faux renoncement au profit d’un faux Dieu : l’ordre imposé, du DEHORS.
Ainsi aucune erreur que le REFUS DE LA GRATUITÉ est l’aspect du Thème principal du REFUS DU SEUL RÉEL, donc un des mécanismes de DÉFENSE entrant en jeu quand le Seul Réel est vu comme Cru-EL, ou mal-a-dit (quand le ”dit” avait le sens de trans-dit et de D.I.T. déité, donc sans l’insecte ou la division par la laïcité qui SCINCE EN DEUX : temporel-spirituel, alors qu’à ce hui un match de football est devenu une véritable spiritualité….).

Tout ”extrémiste”, et l’Empire ou l’insecte, la dualité Washingtonisme-Westminsterisme, croit haïr l’extrême qui s’oppose à lui, comme actuellement la Russie de Poutine, mais il hait surtout le CENTRUM CENTRI, le POINT FOCAL, LE FLÉAU OU LE DRAGON QUI VEILLE, et c’est pourquoi il passe si facilement, suivant les hasards du spatio-temporel ou le la dialectique historique qui l’agitent, d’un ”extrême à l’autre”. Simplement en changement de décor comme son capitalisme dans le même drame, en tactique dans la même guerre : SCIER, DIVISER, INSECTE, DUALITÉ.

INSECTE = LES CONFLITS PERMANENTS QUI RAVAGENT L’HUMANITÉ SONT DES MASQUES, DES SCIES QU’IL FAUT SCIER D’UNE AUTRE FAÇON QUE L’INVENTION DU MOT ”INSECTE”, SOIT L’INVENTION DU MOT ”PAIX” : LE REFUS DU GRATUIT OU DE L’AMOUR [de Dieu, du Soi, du Centrum Centri, de la Vérité, de la Foi, et de tant d’autres Noms selon le point de vue en fonction de l’état de Réalisation de chacun].
Le malheur ou le mal-a-dit n’est pas que deux extrêmes ou deux moyens, ou deux mensonges s’entre-insectes, mais qu’ils luttent sur la Vérité assassinée, sciée, scindée, rendue insecte. Les faire/fer de deux idoles (ou de deux empires) se blessent réciproquement sont typiquement un REFUS DU GRATUIT, UN REFUS DE L’AMOUR. La tragédie n’est pas dans la lutte de deux êtres sciés ou deux fragments entre eux, elle est dans l’unité rendue insecte, sciée, cas de la ”république” reposant sur le schize démocratique lié aux conflits d'intérêts.

INSECTE HUMAIN - DISJONCTION, LAÏCITÉ IDOLÂTRIQUE.

Soit la corruption de la Liberté : TOUT SCIER, TOUT INSECTISER (pasteuriser-injections ARNm), TOUT RENDRE IDOLÂTRE, par lequel chaque élément relatif, insecte, scié, revenu POUR LUI-MÊME ou CITOYENISME, un centre absolu : le consommateur, l'individu, NE PEUT S’AFFIRMER QU’EN EXCLUANT TOUT LE RESTE. AINSI LA « LIBERTÉ » DEVIENT LA RÉVOLTE-RÉVOLUTION ET L’AUTRE DEVIENT LE LIBERTICIDE DES LOIS DU RÉGIME RÉPUBLICAIN, ET ELLES S’OPPOSENT TOUT EN S’ENFANTANT SANS FIN L’UNE ET L’AUTRE. (Nous avons depuis 2021 la « guerre » entre les injectés contre le covidisme et les non-injectés).
En attendant, la ”civilisation” de l’humain est devenu, augmentée par la technologie et le transhumanisme, une machine gigantesque, winneriste, où - comme dans tout ordre mécanique, insecte humain - chaque rouage ou citoyenisme est condamné à une passivité absolue, ou à une originalité destructrice [tel le culte du narcissisme].
Il devient de moins en moins possible de « servir » avec la liberté de sa Vraie Nature : IL FAUT CHOISIR ENTRE LE REFUS DU DEHORS ET DONC DE LA RACINE DU MAL, ET LA RACINE DU MAL EST ESCLAVAGE PAR LA DUALITÉ DEDANS-DEHORS ENGENDRANT LA SAISIE ; CAR IL N’Y A PAS DE VRAIE LIBERTÉ SANS GRATUITÉ OU AMOUR : CORRESPONDANCE AVEC LES EAUX PRIMORDIALES.

AU DOUBLE JOUG DE L’ISOLEMENT, INSECTE, DU CITOYENISME EN UN ISOLEMENT-INSECTE AUGMENTÉ PAR SES RÉSEAUX SOCIAUX, PAR CE DEHORS - L’ANALOGIE AVEC L’ENFER SUR TERRE, PAYS DES ESCLAVES SOLITAIRES OU CONSOMMATEURS, SE RÉALISE DOULOUREUSEMENT À CE HUI !
À côté de CELA, « la guerre en Ukraine » est une fête de camp d’été de boys-scouts, un Squid Game coréen plus con-forme à nostre époque républicaine; de cette république qui ne veut pas être un insecte, son ÉGRÉGORE SE PRÉTEND « INDIVISIBLE », COMME DIEU : puisqu’il ne peut exister deux globalité ou deux ”universel” de connaissable ou d’existant, car aucun ne pourrait alors être dit ”universel”, parce que ne contenant pas l’autre et étant limité par lui. Cela pour la même raison que, si l’on tient le Soi pour infini, il y en a nécessairement un Seul, un Seul Réel, car s’il en était deux, chacun serait limité par ce qui le distingue de l’autre, aucun ne pourrait être dit infini ou ”universel”. Par conséquence, affubler au mot « république » le mot « universelle », et « une et indivisible », EST UNE SAISIE, UNE SIMPLE OPINION, UNE LOI DE SUCCION QUI IMPOSE AUX MASSES SA CROYANCE (appelée ”valeur”, et création ÉGRÉGORIENNE ISSUE D’UN INCONSCIENT COLLECTIF EN DIALECTIQUE HISTORIQUE : LE CORPS, LE SPATIO-TEMPOREL, L’EGO ou POSSESSION : « Dans cette perspective [celle du politisme lié à l’étatisme et à la consommation], il s’agit de notifier qu’aucun humain, en tant que sujet de la parole [donc seulement du mental et des cinq sens et de la mode de la ”raison”], n’a le pouvoir de se soustraire à son statut dans l’espèce [et ainsi se croire le WINNER] »…. (Page 51 du livre du psychiatre et juriste Pierre Legendre : Le crime du caporal Lortie.

Pauvre être humain. Il fait pitié.
C’est bien Lui et uniquement Lui L’ESPÈCE EN DANGER,
ET CERTAINEMENT PAS SON ”DEHORS”, OU SA QUINCAILLERIE
SOCIALO-POLITIQUE PROPAGANDISTE
ÉCOLO-TRANSITIONNELLE-ÉNERGÉTIQUE OU SURVIVALISTE
DE CORPS AUGMENTÉ VERS LA SOCIÉTÉ FOURMILIÈRE
.

[En référence principale à : Ramana Maharshi au jour le jour, les 25-27 et 29-4-1946]


Notes.
1. « Sentiment océanique » autre nom de la Félicité :
« Le « Je » de Roubachof se réveille et il se produit en lui « un de ces états que les mystiques appellent extase et les saints contemplation. Les plus grands et les plus posés des psychologues ont reconnu comme un fait l'existence de cet état et l'avaient appelé « sentiment océanique ». Et en vérité la personnalité s'y dissolvait comme un grain de sable dans la mer ; mais au même moment l'infini de la mer semblait être contenu dans le grain de sable ».

J'ai connu ce sentiment océanique où le ‘je’ personnel est identique au ‘Je’ de l'humanité totale, où l'on vit l'identité de l'être individuel et de l'être global, où se dissout l'antagonisme de l'individuel et du collectif [Moi-Individuel et Moi-Collectif] dans le creuset de l'identité ontologique. On n'a pas à y sacrifier son ‘je’ à la pérennité du collectif. On n'a pas à y nier le collectif pour affirmer son ‘Je’ à soi [la saisie, la loi de succion ou ”attraction universelle” copiée par Newton ; le ’je’ ceci, ‘je’ cela de la saisie du « votre ceci, votre cela »]. C'est peut-être en ce lieu que se réalise ce que l'Église appelle la Communion des Saints.

Si tous les humains pouvaient vivre, ne fût-ce qu'un instant, un tel état, alors le mot « démocratie » ne serait plus un vain mot, un masque sur les oligarchies qui règnent sur les Partis et, à la limite, la dictature et I'infaillibilité d'un Numéro 1, singerie de l'infaillibilité papale. Car un tel état qui, apparemment, est fugitif est en réalité impérissable, parce qu'il se vit dans une forme de temps autre que le temps de l'horloge, le temps de l'Histoire. C'est un temps de l'Esprit où l'oubli n'existe pas parce qu'il est Éternité, et on en perçoit des éclairs ». (Jean Coulonval, Synthèse et Temps Nouveaux, lettre 31 du 10-9-1974 à Aimé Michel).

2. Le ”Seigneur” au sens d’Ibn’Arabi et de l’Imagination créatrice : forme de l’Imagination créatrice telle que développée par Ibn’Arabi et son Seigneur (son ”Je est un autre”) : « Celui qui se connaît soi-même, connaît son Seigneur ». Selon Henry Corbin, le Seigneur et son bhakta [devot] devient double en un ”soi-anima”, Seigneur qui n’est évidemment pas, la divinité en son essence ou principe (voir Saint Bonaventure : ”Jamais l’âme et Dieu ne peuvent co-exister” ; technologiquement ou matérialistement ça rejoint la Porte, le Gate gate… la Stargate à travers l’Eau…). Ce ”Seigneur” sera alors le Dieu ou le Soi manifesté en sa Vraie Nature (son Soi, « puisque chaque être concret [réel] s’origine au Nom divin [Neter ou principe dans l’Égypte ancienne (a)] qui manifeste en lui son vestige et qui est son Seigneur propre. C’est cette origine et de Seigneur qu’il atteint [plutôt qu’il réalise, car il est CELA de tout temps] et connaît par la connaissance de soi, - ou qu’inversement il manque, par l’ignorance et l’inconscience de soi.[…] De même aussi, lorsque le fidèle atteint à la connaissance de soi, c’est qu’il atteint à la connaissance du Nom Divin qui et son Seigneur propre, ) si bien que le monde des Noms divins représente de part et d’autre ce monde du Soi auquel aspire la nostalgie de l’Être divin désirant être connu, et auquel lui-même encore aspire, comme par le désir de revenir à ’soi-même’, dans la nostalgie de la créature en quête du Nom divin qu’elle révèle, - cela par un Désir infini [dévotion, eucharistie] et éternellement inassouvi [principe du messianisme sinon le moteur est cassé…] ». (Henry Corbin : L’Imagination créatrice dans le soufisme d’Ibn’Arabi, page 177).
Henry Corbin a raison d’écrire (page 352) que : SANS L’IMAGINATION, LE MONDE NE SERAIT PAS ; et là encore : PROBLÈME DE L’ÊTRE ET DU NON-ÊTRE…

a. Neter ou Trame Divine dans la tradition de l’Égypte ancienne. Les Neter (le mot ne prend pas de s) prennent naissance dans Pet (pt), le Ciel. Ils expriment des principes et fonctions de la puissance Divine se manifestant dans la Nature. (Cause essentielle ou prendre Conscience de l’idée). C’est un principe porté par le signe ; le Neter est une « idée » (Essence) immanente contenue en la Nature, sorte de « cause » (comme un Sel sublime ou « Alkaest »), et ce principe ou agent d’une loi cosmique agit selon lui-même indépendamment de celui qui le subit (sel). Le Neter agit selon sa fonction, qu’il soit ignoré ou connu des humains. Il est comme « connu de toute éternité » (Essence) donc indifférent aux noms qu’on peut lui attribuer. Le Neter (qui n’est pas un totem) ressemble à un symbole clef, clefs ou 32 yeux pour se rendre compte de l’Univers en nous.
Chaque Neter « en son heure » (Astrologie) appelle à la vie la « partie » et les assemblages de parties qui lui correspondent. Par la symbolique du Neter, on peut connaître la Nature.

Les 32 Neter :
Amon – Anubis – Atoum – Apet – Bès – Chou – 4 Fils d’Horus – Geb – Hathor – Horus
– Isis – Khnoum – Khonsou – Maât – Min – Montou – Mout – Nephtys – Nefertoum – Neith – Nekhbet – Nout – Osiris – Ouadjit – Ptah – Renenet – Sechat – Sekhmet – Serket – Seth – Sobek – Thot.

Les Dieux des Neter sont tour à tour la personnification, le Nom d’un aspect ou d’une force, une influence de la Nature. (En référence à Isha Schwaller de Lubicz, Her Bak)

3. État binaire, INSECTE, du mental humain qui se traduit d’ailleurs par la construction de son ordinateur-informatique.
ATTRACTION OU LOI DE SUCCION CONDITIONNÉE À LA RÉPULSION DÈS LE BERCEAU ET LE SEIN DE LA MÈRE : AMBIVALENCE DÈS LES PREMIERS MOIS DE LA VIE DE L’HUMAIN : on assiste à la naissance de la personnalité sous forme d’un être scindé (schize, spaltung donc INSECTE).
 
La frustration imposée au nourrisson émergeant au DEHORS par le traumatisme de sa naissance. (Variation du Thème de la Chute et du ”croissez et multipliez” [déjà] commerciel [pas de faute]) et les premières expériences de privation alimentaire (comparable à l’actuel ”pouvoir d’achat” de l’adulte soumis au capital), chez le nourrisson ça engendre une réaction agressive vis-à-vis du Dehors notamment représenté en premier lieu par le sein maternel, puis par le visage ; réaction qui va faire de CES OBJETS PARTIELS (sein et visage) de « mauvais objets », constituant déjà LA MISE EN PLACE DE LA TYRANNIE DE L’OPINION EN ATTRACTION-RÉPULSION.
Et comme ces objets sont également de la nourriture indispensable au « plaisir », ils seront investis, saisis comme une énergie (libido) qui vont en faire de « bons objets » (et par la suite engendrer des jugements ou opinions, et surtout engendrer du commerciel ou échangisme à Wall Street et à la City de Londres…).

Sein et visage et le corps entier de la mère sont donc ambivalents pour le nourrisson.
Ce sont des objets détenteurs de WINNERISME, OU DE LOSER (mort).
Dès la naissance Nous nageons dans la RACINE DU MAL : LA DUALITÉ DEDANS-DEHORS ou
ATTRACTION-RÉPULSION : LES INSECTES, C’EST NOUS, LES SCHIZE PAR LA RÉPUBLIQUE MARCHANDE ET LOI DE SUCCION.
IL FAUT SE GARDER DE TOMBER EN SON POUVOIR CAR CETTE DUALITÉ EST LA RACINE DU MAL.
NE PAS ÊTRE ATTACHÉ AUX ACTIONS (les Faire/Fer qui rouillent) NI À LEURS CONSÉQUENCES.
 
etats_unis_guerre_washingtonisme_covidinsecte.jpg
 
 

Dernière mise à jour : 30-11-2022 10:24

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2023 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >