Accueil arrow News arrow Dernières news arrow 1789 le conformisme (r)évolutionnaire de l’individualisme
1789 le conformisme (r)évolutionnaire de l’individualisme Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 13-01-2023 13:15

Pages vues : 2162    

Favoris : 30

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : Addiction, Aiguille, Amour, Argent, Artifictiche, Atlantide, Autorité, Banque, Christ, Collectifictif, Commerce, Convention, Croyance, Démocrapitaliste, Diable, Dragon, Echo, Egopinion, Egorgueil, Égrégore, Empire, Enfer, Essence, État, Feu, Guerre, Hararielisme, HOTC, Images, Jardin, Loi, Marchandise, Marxengelsisme, Masque, Messianisme, Métal, Mieux, Nostalgie, Paradis, Peur, Pierre, Pinceau, Pointe, Pouvoir, Raison, République, Rêve, Russie, Scalaire, Serpent, Silence, Social, Spirale, Spontacratie, Tore, Transhumanisme, Utotalitarisme, Verbopinion, Vie, Vierge, Washingtonisme, Westminsterisme, Yi King, Yokai

 
 
frise_chans_cl.png
 
 
1789 le conformisme (r)évolutionnaire de l’individualisme
informatisé par la possession de puces informatiques ;
le ”monde hôtel” de Jacques Attali, un hédonisme ou
monde du plai-sir(e) construit sur la quantité, le chiffre,
le numérique, le speed ; le citoyenisme bien programmé aux
fréquents changements des ”Plus ça change et plus c’est
la même chose
” de cette sotte ciété à satiété (société de
l’abondance en idolâtrie spectacle marchandises), qui
maintenant prenant peur pour sa survie fait feu de toutes
les ”transitions énergétiques” possibles).
 
Désormais PLACE À LA SINGERIE ULTIME DE LA RÉALISATION
DU SOI, SINGERIE ULTIME SURTOUT DE PTAH (1) :
« CHAQUE FILS DE … MAINTENANT POUR LUI-MÊME » et
TRANSHUMANISME : IDOLÂTRIE DE L’EGO (il n’y a plus de
mère, et encore moins de père, c’est « parent 1 »
et « parent 2 », l’enfant est devenu OBJET,
OBJET D’É-PROUVETTE : LE FAMEUX ”FAIT” OU ”PREUVE”
(le ‘prouvette’, le Pour-Voir).
Le transhumanisme par la négation de l’âge
est le COMBLE DE LA POSSESSION comme ”DEMAIN”
se croire ”immortel” ici-bas dans sa croyance
au corps même réduit à un objet nano
ou infiniment petit.

La ”liberté” devient uniquement consommation : on
prend ce que l’on veut, où l’on veut et quand on veut,
au lieu d’attendre ce qu’on pourrait éventuellement,
avoir l’honneur, ou la Grâce, de recevoir.
Ça s’appelle le ”droit de jouissance”, le ”droit de cuissage”
n’en déplaise aux hypocrites MeToo, le ”droit à l’amour”
ou ”liberté”, et pour un économiste ce sera le ”libéralisme”
autre forme de HARCÈLEMENT ÉCONOMICO-MATÉRIALISTE ce qui
revient au même que le ”harcèlement sexuel” PAR LA CROYANCE
À UN CORPS-OBJET, et pour un Pour-Voir de l’Empire ce sera
l’injection aux ARN messagers puisqu’il ne faut à aucun prix
retarder la consommation à cause d’un virus (artificiel).


TRÈS SIMPLE : COMME SON CAPITALISME LA RÉPUBLIQUE BOUFFE LITTÉRALEMENT LES ÊTRES HUMAINS : L’INDIVIDUALISME ABSOLU OU SINGERIE DU SOI ENGENDRE NÉCESSAIREMENT LA PLUS RADICALE DESTRUCTION DU SOI, LA PLUS RADICALE DESTRUCTION DE LA LIBERTÉ : LA DÉFENSE DE LA SPHÈRE PRIVÉE EN SA DUALITÉ EXTRÊME DEDANS-DEHORS ABOUTIT À LA NÉGATION DE LA PERSONNE (annihilation du Soi pour de nombreuses générations, avec empêchement de détruire le samsâra [cycle des naissances et des morts, monde phénoménal des noms-les-formes).
 
L’émancipation bourgeoise (les riches perruques poudrées) fabriquée par les ego au Pour-Voir du régime républicain depuis 1789 ne pouvait que détruire le culte de la femme et de la famille, ce qui sera conclu récemment par le « mariage pour tous ». De même que le culte bourgeois de l’égalitarisme modèle ”égalité homme-femme” ne pouvait qu’accompagner la défense devenue rigoureuse des ”droits sexuels”, voir les MeToo, soit « le droit de disposer de son propre corps », comme disent les hypocrites MeToo du libéralisme. C’est-à-dire qu’en régime capitalo-républicain, la « liberté » aboutit finalement au même point focal : l’obligation mondialisée de jouir et de se donner en jouissance, société en réseaux et de la tyrannie de l’opinion et du spectacle oblige.

Quelques multinationales prennent les pouvoirs de l’État républicain à la place des citoyens donc à la place de ce que ces citoyens avaient auparavant EN COMMUN. C’est CELA le libéralisme ou INDIVIDUALISME DE MULTINATIONALES. Par exemple en France la Sécurité Sociale Nous appartenait, mais Nous en avons été expropriés : il est devenu quasiment obligatoire de se payer une MUTUEL SANTÉ, comme il est devenu quasi obligatoire d’être dépendant de Free de Xavier Niel ou de SFR de Patrick Drahi pour payer ses achats sur l’Internet ou pour pire : pouvoir consulter son compte bancaire, il faut s’acheter : un ordinateur, un smartphone, sinon, impossible de consulter son compte, les banques n’envoient plus de relevé bancaire en format de papier et par la poste. C’est donc LA TYRANNIE DES SPÉCIALISTES ET DE LA TECHNOLOGIE LIÉE AU MENTAL DE CERTAINS PROFITEURS, et comme la fausse spécialisation est identique à l’uniformisation il n’y a pas de limite : on peut diviser sans fin un corps indifférencié, puisque tout le monde est devenu LE SPÉCIALISTE, LE ROI. Tel est cet apparent paradoxe faisant croître simultanément l’atomisation et l’uniformité. Et le totalitarisme du régime républicaine et de son ”Union” façon : ”Unie dans la diversité” est en train de réaliser cette ”atomisation” de la personne humaine pour en faire un objet, un robot ; tout est fait dans la tyrannie de l’opinion : la dualité du pur-impur pour tout, COMME LE NOURRISSON qui va s’halluciner sur le Dehors-Objet en subissant sa naissance, et le premier « objet » du Dehors sera le corps de sa mère et donc la toute puissance (la nourriture par le sein) et en même temps ce corps-objet de la mère sera un « mauvais objet » de par la violence de la naissance et de devoir désormais être soumis et protégé. Le sacré est double comme « bons » et « mauvais » objets sont la traduction de l’AMBIVALENCE ORIGINELLE. L’objet du Dehors sera donc ”poreux”, AMBIGUÏTÉ, DIA-BOLIQUE (poreux : à travers) et n’aura une existence que dans la dualité sujet-objet du pour et du contre, ou du choix et du rejet, TOUTE NOURRITURE À ÉGRÉGORE ET À INCONSCIENT COLLECTIF…

Donc ce qui devrait être à Nous tous Nous est dépossédés par quelques multinationales comme Free, SFR, etc., qui prennent tout le contrôle de ce qui appartenait à Nous tous.
Maintenant, Nous n’appartenons plus à la république, mais à Amazon, à Free, à Apple, à Google, à Mondelez International, à Unilever, à Vanguard Group, à Blackcroque, à Euronext, à la BRI, à Pifzer, etc. Si bien que le système de santé française EST DÉTRUIT VOLONTAIREMENT AU PROFIT DES ENTITÉS DU PROFITS (comme celles citée auparavant).
Tout par l’inform-atique, tout pour robotiser l’humain, tout pour le transhumanister selon le modèle Schwab-Harari du libéralisme du ”Vous ne posséderez rien et vous serez heureux”. Face à la fermeture de nombreux lits-services dans les hôpitaux publiques, faute de personnels, le macron Rothschild a la solution dans la logique du ”Vous n’avez qu’à traverser la rue pour trouver du travail”, c’est-à-dire les cabinets (cabines) médicaux connectés : c’est le ”e-santé”, le CADUCÉ-DOLLAR. Et vous vous ferez opérer par des robots ; on s’approche du « LIT RÉGÉNÉRANT » illustré dans le film Elysium, un « lit » ou cabine médicale permettant la guérison de toutes les maladies cataloguées, donc une parfaite prothèse transhumaniste dans la nostalgie de l’Âge d’Or oublié ou du GRAND DIEU PAN ”MORT”.

HÔPITAUX PUBLIQUES FRANÇAIS = ENTREPRISE DEVANT « SOIGNER » SON PROFIT ET AUCUNEMENT SOIGNER UN MALADE (on en arrive à des soins au mieux aberrant, au pire : criminels pour le malade : les médecins, ou même un non-spécialiste, savent quand une personne va mourir, et bien les profiteurs hospitaliers ont quand même empoisonné pendant une semaine des patients atteint de cancer terminale histoire de récolter le fric inhérent à cette « prestation » : fallait que ”ça entre dans la case chimio”).
CETTE MÉDECINE CRIMINELLE EST CELLE QUI S’ADRESSE À « TOUT LE MONDE ». OR PERSONNE N’EST « TOUT LE MONDE », CE QU’AVAIT COMPRIS LES ANCIENS IL Y DES MILLÉNAIRES. Encore une fois, LA RÉPUBLIQUE ET SON CAPITALISME BOUFFE, UNIFORMISE, ROBOTISE TOUT CE QU’ELLE VOIT ET TOUCHE ; C’EST LE CONFORMISME RÉVOLUTIONNAIRE OU PLUTÔT CAPITALISTE DE 1789 : L’IDÉOLOGIE DOMINANTE, WINNER : LE MARCHÉ OU PROFIT, LE FRIC/FLIC : ”Combien est-ce que ça me rapporte ?” et la défense de ce rapport, de ce ”bien”.

Donc Nous sombrons dans la normalisation, l’algorithmisation de la planète ou sa numérisation : LA MÊME SOUPE POUR TOUS, LE MÊME CONFOR-M-ISME POUR TOUS.
Autant dire que dans le domaine santé l’Homéopathie n’existe pas, ou au mieux elle est considérée comme du charlatanisme. Si bien que la première conséquence de la maladie, ce n’est pas la maladie qui tue, CE SONT LES MÉDICAMENTS (voir ou revoir le film de Darren Aronofsky : Requiem for a Dream, où une femme obsédée par un concours où elle doit passer à la télévision décide par tous moyens de maigrir, parce qu’elle s’aperçoit qu’elle ne rentre plus dans la belle robe qu’elle souhaite porter pendant l’émission : elle consulte un « médecin » qui lui prescrit des amphétamines qui la rendent dépendante et victime d’hallucinations et de crises paranoïdes, si bien qu’elle se retrouve en électrochoc dans une clinique psychiatrique où elle devient encore plus folle, d’autant que voyant qu’elle ne mange plus, on la force à manger de façon hyper violente, un viol, en l’intubant de force pour la gaver comme une oie de foie gras alors que son rêve est de maigrir pour rentrer dans sa robe de télévision !!!)
Bref, cette médecine folle est criminelle et parfait abus de Pour-Voir, au sens de VIOL DES CORPS ET ÂMES, DANS CETTE LOGIQUE DU ”DROIT À L’AMOUR”, MAIS INVERSÉ…. DONC AU SENS DE LA SAISIE PAR LE DEHORS, AU SENS DE LA LOI DE SUCCION PAR LE DEHORS : FAIRE DU PROFIT.

Tout être humain doit en premier faire ”société” avec lui-même au plus profond de sa Vraie Nature, avant, éventuellement, de se lancer à ”faire société” avec le Dehors ou les autres. Des relations sociales authentiques ne peuvent se réaliser qu’entre personnes réalisées : seul un Total peut connaître un Total. Or le ‘je’ de l’ego n’est pas un total mais seulement un ego à coté d’un autre ego formant ce qu’il va appeler ”social” ou ”société”, communauté ; ce ‘je’ ou consommateur se définit par rapport à un autre consommateur, il en est donc limité par ce qui le différencie de cet autre consommateur ; cette non-unité est rêvée en réalisation d’unité ou d’harmonie par le Pour-Voir du régime républicain français dans le slogan de sa judéo-maçonnerie spéculative : ”liberté-égalité-fraternité” ; évidemment ce n’est qu’une illusion politico-économique ou utilitaire : l’institution !…
”Le désordre en moi ou la maladie en moi se nourrit du chaos qui est autour de moi et chaos si bénéfique pour l’industrie du poison citoyeniste de Big Pharma. Et le chaos qui est en moi alimente le chaos autour de moi”. Voilà l’état de ce régime de société capitaliste et républicain. Bref, quand quelqu’un est malade, c’est tout le monde qui est malade : UN EST LE TOUT :
NOUS DEVONS PENSER AU TRÉFONDS DE LA NON-PENSÉE, DE LA NON-RAISON. Comme le vent crée un mouvement sans penser, son action est spontanée ou naturelle, et n’est pas comprise par l’intelligence (qui mesure tout). Le Vent ou Van (au sens Vallée ou souffle ce vent, au sens Fan : paraître, rendre visible, et de Phanos, Phare, Lumière du Blanc de l’Instant) est le POINT FOCAL de la pensée ou Pensée Absolue, globale, en Aleph, Conscience cosmique et non plus raison ou conscience relativiste personnelle que certains voient sous un crâne dans leur croyance au corps ou à la matière qu’ils prennent pour certitude-saisie. NOTRE ÊTRE N’EST PAS SÉPARÉ DU COSMOS, ON NE SORT PAS DE L’UNIVERS POUR LE VOIR, NOUS SOMMES DEDANS, NOUS SOMMES L’UNIVERS ! (Mais certains veulent LEUR PROPRE UNIVERS ET NOUS Y FOUTRE DEDANS, DANS LEUR CERVELLE...).

Avec la ”raison” naissent les noms-les-formes. Le développement des noms-les-formes suscite les cinq sens de la loi de succion et de perceptions en même temps. Le contact sera alors la rencontre d’une faculté, de son objet et de la conscience relativiste correspondante. Avec ce contact naîtra la sensation. La soif ou loi de succion désigne la croyance-attachement ou gravité en tant que pollution née de la sensation ou appropriation. Cette appropriation est le développement de la loi de succion vulgaire, utilitaire, économique. Le devenir-existence est le karma ou spatio-temporel monde des accidents qui engendre la saisie.
Comme pour le temps, il faut une personne pour le voir et donc pour le fabriquer ; alors, si une personne agit, elle fait quelque chose, comme le temps, comme les objets. S’il n’y a personne pour inventer le temps, ou des objets, temps et objets n’existeront pas. En Réalité absolue, il n’y a rien qui agisse ni rien qui ne soit fait. (Merci au Dashabhûmika).
ÉVEIL signifie VACUITÉ, comme l’exprime l’entretien 264 du Maharshi.

« Le monde peut-il exister sans quelqu’un qui le perçoive ? Qui est apparu en premier ? La conscience d’être ou la conscience du monde [l’inconscient collectif] ? La conscience d’être est toujours là. Elle est éternelle et pure. La conscience du monde apparaît et disparaît. Elle est transitoire. […] Le monde n’est pas extérieur. Les impressions ne peuvent pas avoir une origine externe, parce que le monde ne peut être connu que par la conscience. Le monde ne dit pas qu’il existe. Ce n’est que votre impression, même si elle n’est pas cohérente ni continue. Dans le sommeil profond, le monde n’est pas connu ; il n’existe donc pas pour l’homme qui dort. Par conséquent, le monde est la suite de l’ego. Trouvez l’ego. La découverte de sa source est le but final ». (Ramana Maharshi 53, 15-6-1935).


VAINCRE LA TYRANNIE DE L’OPINION PAR LE « N’EST PAS X ».

« N’est pas X » laisse la porte à tous
les possibles, puisque cela revient à
dire que les choses n’ont pas d’être en
et par soi, elles ne sont que de simples
imputations nominales. C’est-à-dire que la
Chose par la désignation du « N’est pas X »
est saisie dans sa Singularité, une unicité
qui contribue à la faire apparaître comme
extra-ordinaire et comme phénomène
INCONNAISSABLE, INSAISISSABLE, INCOMPRÉHENSIBLE.
Insaisissable comme le Zéro Indien :
« Shûnya (le vide), l’ati-shûnya (l’au-delà de
shûnya), mahâ-shûnya (le vide immense), ont tous
la même signification, à savoir l’Être réel ».
(Ramana Maharshi, entretien 333 du 18-1-1937).
Le « scalaire », sans temps mais amplificateur,
tel le FLÉAU de la Balance équivalent du
« N’est pas X »
: PURIFIER LE MENTAL À LA FOIS
DE TOUTES NÉGATIONS ET DE TOUTES AFFIRMATIONS.
En Inde il y a 25 espèces de Vide !


Exemple de scalaire, sans temps, pour les nuls, dont le scribe de cette page, avec l’emploi du « N’est pas X » permettant une amplification, comme l’Arche d’Alliance, Thème du Zéro Indien, forme du ZPE (Zero Point Energy) :
CE QUE L’ÉVEILLÉ A DIT FORMER UN SYSTÈME DE MONDES ET DE DIVERSITÉ, IL DÉCLARA QUE CE N’ÉTAIT NI UN SYSTÈME DE MONDES NI UNE DIVERSITÉ. VOILÀ POURQUOI ON PEUT PARLER DE « SYSTÈME DE MONDES ET DE DIVERSITÉ ».
CE QU’ON APPELLE IDÉATION OU CONTINUUM DE PENSÉES, L’ÉVEILLÉ L’A DÉCLARÉ N’ÊTRE PAS UNE IDÉATION. VOILÀ POURQUOI ON L’APPELLE CONTINUUM DE PENSÉE OU IDÉATION. POUR QUELLE RAISON ? PARCE QUE LA PENSÉE PASSÉE N’EST PAS SAISISSABLE, PAS PLUS QUE LA PENSÉE FUTURE, ET LA PENSÉE QUI SURGIT DANS L’INSTANT NE L’EST PAS DAVANTAGE. (Réf. Soûtra du Diamant). Si l’Instant était insaisissable, on tomberait dans la saisie du ”Vous ne posséderez rien et vous serez heureux”, donc on tomberait dans le plateau de la balance nommé ”insaisissable” en ignorant l’autre plateau qui se nomme ”saisissable”, dans un côté ou plateau comme de l’autre on ne voit qu’un plateau à la fois, alors que NOUS SOMMES LES DEUX PLATEAUX DE BALANCE-UNIVERS, mais le regard ou l’ego des cinq sens ne peut voir les deux plateaux ; il ne voit alors que la moitié du TOUT sans voir les deux moitié du TOUT : ainsi il voit le Dehors, le voisin, le collègue salarié et son pouvoir d’achat, il voit le rôle social, il voit le chef, il voit la famille, le corps, l’espace, etc.
Mais le FLÉAU PROTÈGE COMME LA LICORNE DU BLANC DE L’INSTANT : balance = bi-lanx, poids ou tas-lanx (talent) par le FLÉAU OU LE BLANC DE L’INSTANT DE LA CORNE DE LICORNE SUR SON FRONT.
FLÉAU (2) porte merveilleusement son nom : PANique, il fait PEUR par le Renoncement ou Putréfaction, le DÉPOUILLEMENT. Ainsi, ne jamais être le masque, la persona de théâtre et de cette sotte ciété à satiété de spectacles à longueur des années : FAIS TON 'PROPRE’ JEU = La Réalisation du Soi en ”Comme si” : le double rôle du ‘Je’-‘Je’ (2).

matiere_premier_soi.jpg
 

Le « N’EST PAS X » tend à se rapprocher du ”COMME SI”, en tant que X : non opinion, non possession et surtout INSAISISSABLE, INCONNU ou POINT FOCAL, ZÉRO INDIEN, mais en ”Comme si” à la façon des enfants jouant aux soldats de plomb dans lequel un soldat peut être un avion, une automobile, un sous-marin et parfois un soldat, selon les CIRCONSTANCES ; alors que chez l’humain et sa ”raison” un soldat de plomb est définitivement un soldat de plomb et ”Circulez ya plus rien à voir”.

Notes.
1. Ptah : le Moteur caché de Sa génération, son Surfeu, son Logo créateur, le « mobile » de la Matière ou de la manifestation : le spatio-temporel, il est alors identique au Soi. Ptah le né de Lui-même et ainsi Premier Artisan.
Ptah n’a qu’une jambe (Il est gainé) dans le BLANC DE L’INSTANT ou « TERTRE PRIMITIF » (croisement ou limite, point d’arriver, focale).

A-MEN-PTAH le TORE de Ptah (depuis un moment appelé « Atlantide »).
Le TORE dans le sens du TOUR DE POTIER qui donne vie à l’Argile : l’ADN… le mâle phallique qui féconde et l’Ouvrier qui œuvre ou ouvre avec ses deux mains.
Ptah est Dieu des Artisans et Ouvriers, ceux qui ouvrent (les EAUX… 'Je'-'Je').

2. « Le ‘Je’-‘Je’ est toujours là » (Ramana Maharshi 49, 24-4-1935).
M. : Pour qui est-ce un désastre ? Peut-il exister un désastre en dehors du Soi ?
Le ‘Je’-‘Je’ ininterrompu est l’océan infini ; l’ego, la pensée ‘je’, n’est qu’une bulle à la surface de cet océan ; on l’appelle jîva ou âme individuelle. De même, la bulle d’eau, lorsqu’elle éclate, ne fait que se mêler à l’océan ; et quand elle est bulle, elle fait toujours partie de l’océan. Dans l’ignorance de cette vérité simple, d’innombrables méthodes, sous différentes dénominations, telles que yoga, bhakti, karma, etc., ont été enseignées. Chacune apportant de nombreuses modifications, elles ont été enseignées avec beaucoup d’habileté et des détails compliqués seulement pour séduire les chercheurs et semer la confusion dans leurs esprits. Il en va de même pour les religions, les sectes et les dogmes. À quoi servent-ils ? Uniquement à faire connaître le Soi. Ce sont des aides et des pratiques dont on a besoin pour connaître le Soi.
On parle de connaissance immédiate (pratyaksha) quand les objets sont perçus par les sens, mais peut-il y avoir quelque chose d’aussi direct que le Soi, dont on fait l’expérience continuelle sans l’aide des sens ? Les perceptions sensorielles ne peuvent donner qu’une connaissance indirecte et non une connaissance directe. Seule notre propre conscience est connaissance directe : c’est l’expérience commune à tout le monde. Aucune aide n’est nécessaire pour connaître son propre Soi, c’est-à-dire pour être conscient.
L’unique totalité, infinie et indivisible (le plenum), devient consciente d’elle-même en tant que ‘Je’. C’est son nom originel. Tous les autres noms, tels que OM, ne viennent qu’après. La Libération consiste uniquement à rester conscient du Soi. Le mahâvâkya « Je suis le brahman » en est l’affirmation qui fait autorité. Bien que l’on ait toujours l’expérience du ‘Je’, l’attention doit y être dirigée. Alors seulement, la Connaissance émerge. C’est pourquoi l’on a besoin de l’enseignement des Upanishad et des Sages. (Entretien 92 du 7-11-1935).

Le ‘Je’-‘Je’ : le FLÉAU.
 
 

Dernière mise à jour : 13-01-2023 14:00

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2024 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >