Accueil arrow News arrow Dernières news arrow La société du winnerisme rend fou
La société du winnerisme rend fou Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 23-02-2023 18:12

Pages vues : 1418    

Favoris : 68

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : Addiction, Aiguille, Amour, Argent, Artifictiche, Atlantide, Autorité, Banque, Christ, Collectifictif, Commerce, Convention, Croyance, Démocrapitaliste, Diable, Dragon, Echo, Egopinion, Egorgueil, Égrégore, Empire, Enfer, Essence, État, Feu, Guerre, Hararielisme, HOTC, Images, Jardin, Loi, Marchandise, Marxengelsisme, Masque, Messianisme, Métal, Mieux, Nostalgie, Paradis, Peur, Pierre, Pinceau, Pointe, Pouvoir, Raison, République, Rêve, Russie, Scalaire, Serpent, Silence, Social, Spirale, Spontacratie, Tore, Transhumanisme, Utotalitarisme, Verbopinion, Vie, Vierge, Washingtonisme, Westminsterisme, Yi King, Yokai

 
 
frise_fresq_itali.jpg
 
 
La société du winnerisme rend fou
et après ça il y en a qui s’étonne qu’un
jeune homme de 16 ans tue une femme dans
une salle de classe d’un collège.
WINNERISME = NUMÉRIQUE, CHIFFRE, QUANTITÉ
avec des moyens de plus en plus réduit,
capitalisme vert et transition-machin obligent.
WINNERISME ET SENTIMENTALISME RÉPUBLICAIN
en forme de patriarcat (c’est la république
qui est attaquée par le crime du jeune homme
à travers l’institution scolaire (1)
fer de lance du régime).
 
La seule égalité qui existe dans la race humaine
est la naissance et la mort ; ça porte un nom :
SOUFFRANCE ou SACRIFICE (Thème de la Tolérance :
endurer).
Ici-bas dans l’intervalle naissance-mort le
”plaisir” n’est qu’un masque, un leurre,
et un truc pour faire fonctionner le commerce
et le sentiment si en vogue de nos jours
de sécurité paralysante tout azimut.

Il n’y a pas pire Sacrifice que la vanité
humaine d’obtenir vengeance ou réparation.
Sacrifice = commerce, échange, socialisme
CONFONDU AVEC LA VRAIE LOI DE SUCCION.
Il y a donc le faux sacrifice en vulgaire
loi de succion, comme ce qui est appelé
”attraction universelle”,
et le Sacrifice par PUTRÉFACTION équivalent
de la Vraie Loi de Succion (Eucharistie chez
les Chrétiens).
Si un bien matériel est offert en sacrifice
c’est la vulgaire loi de succion, comme la
« réparation » (sens de la vengeance ou de
la loi du talion [œil pour œil ou
dent pour dent])

La société rend fou, car le désordre dans un
être humain se nourrit du désordre autour de lui,
donc DEHORS. Et le désordre en ce même être humain
nourrit le désordre autour de lui. Loi du talion et
PRINCIPE DE LA RACINE DU MAL :
- Quelle est donc la racine du mal ?
- La « saisie » [loi de succion ou
Eucharistie (dans son sens en la
croyance au corps ou attraction
”universelle”, la ”valeur d’échange”,
la ”baisse du taux de profit”].
- La saisie de quoi ?
- La saisie du triple monde [de la Forme,
du Désir, du Sans-Forme, jusqu’à la
gloutonnerie spirituelle].
- Comment arrêter cette saisie ?
- En recourant à l’introuvable, car dans
l’introuvable il n’y a pas de saisie.
- Qu’est-ce que l’introuvable ?
- La fin du dualisme.
- Qu’est-ce que le dualisme ?
- La vision d’un dedans et d’un dehors,
lesquels sont introuvables.
(Soûtra de la Liberté inconcevable,
chapitre V, 14)
Ils sont introuvables pour la raison naturelle
que Nous sommes l’Univers et que la racine du
mal fait SORTIR de l’Univers comme pour l’examiner
et POUR-VOIR comment il fonctionne : ON SORT DU TROU
POUR EXAMINER LE TROU, et comme dans un Trou il
n’y a rien d’autre que le Trou : pas de Trou à voir.
POUR-VOIR OU POUVOIR SIGNIFIERA ALORS :
D’É-couvrir : augmentation de l’ego par l’opinion
ou le recouvrement de toutes choses par le MASQUE
LE RIDEAU DE SON EGO, CE SERA LA CHUTE :
SORTIR, DEHORS, SAISIR… ET TENTER D’AMÉLIORER
LA CONDITION HUMAINE…



TOUT EST FAIT POUR QUE LES MASSES S’ATTACHENT UNIQUEMENT À LA LETTRE OU À L’UTILITAIRE, À LA RAISON, CONFORMÉMENT À CE MONDE EN TRAIN DE SE DIGITALISER, DE SE NUMÉRISER.
C’EST CE MONDE DU SÉCURITAIRE TOTALITAIRE QUE VEULENT FABRIQUER LES CANCÉREUX DU POUVOIR, DONC INSTITUER CE MONDE D’ESCLAVES COMME BIEN ANNONCÉ DÉJÀ PAR LE MATHNAWÎ.

LOI DE SUCCION DANS LE MATHNAWÎ, LIVRE CINQUIÈME 719-752 : « Un petit oiseau chassait un ver : un chat saisit cette occasion et s’en empara. L’oiseau était dévorant et chose dévorée, et, absorbé dans sa chasse, ne savait pas qu’il y avait un autre chasseur.
Bien que le voleur chasse des objets, cependant le chef de la police avec les ennemis du voleur sont sur ses traces.
Son mental est occupé avec les biens, les verrous, la porte : il est inconscient du préfet et du tumulte qui s’élève à l’aube. Il est absorbé par sa passion pour le gain qu’il ne prend pas garde à ceux qui le recherchent et le poursuivent.
Si l’herbage boit l’eau pure, ensuite l’estomac d’un animal s’en nourrira.
Cette herbe est dévorante et décorée : il en va ainsi pour toute chose qui existe, excepté Dieu. Étant donné qu’Il est Celui (dont il est dit) : Il vous nourrit et n’est pas nourri, Dieu n’est pas dévorant et dévoré, comme la chair et la peau.
Comment ce qui est dévorant et dévoré serait-il en sûreté contre ce qui dévore et qui réside dans une cachette ?
La sécurité de ceux qui sont susceptibles d’être dévorés traîne le deuil à sa suite ; va vers le Portail [le « Gate gate pâragate… »] de Celui qui n’est pas nourri.

Chaque imagination dévore une autre imagination [surtout dans cette tyrannie de l’opinion] : une pensée se nourrit d’une autre pensée. Tu ne peux être libéré de toute imagination ni t’endormir de façon à t’évader complètement. Tes pensées sont comme les frelons, et ton sommeil comme l’eau (dans laquelle tu es plongé) : quand tu t’éveilles, les frelons reviennent.
Et maintes imaginations pareilles à des frelons volent et t’emportent tantôt ici, tantôt là.
Cette imagination est la moindre de ceux qui dévorent : le Tout-Puissant connaît les autres [Zéro indien…]
Écoute, enfuis-toi loin de la troupe de tous ceux qui dévorent, vers Celui qui a dit : « Je suis ton protecteur » [équivalent de la Parole du Christ : « Qui perd sa vie la gagne »].
Ou vers celui qui a acquis ce pouvoir de protection, si tu ne peux te hâter vers le Protecteur Lui-même. […] Tu as pris pour guide ta raison qui est devenue infantile, étant voilée par le voisinage de l’âme charnelle [la tyrannie de l’opinion, l’égrégore du moment, surtout celui de la folie du sanitaire en 2020-X, celui du réchauffisme allant avec l’aliénation de l’économie tout azimut consommateur sous prétexte et à la suite du covidisme et du réchauffisme se poursuivant avec la ”guerre en Ukraine”].
[…]
L’avidité pour la chasse fait oublier qu’on est soi-même une proie [le citoyen la proie de l’autre, la proie des élections et des virus, du politisme, de l’inflation économique fabriquée et des banques et de la SAISIE OU LOI DE SUCCION] : le chasseur s’efforce de gagner des cœurs [du consensus], alors qu’il a perdu le sien ».

SOUFFRANCE ou SACRIFICE = PUTRÉFACTION ou RENONCEMENT (à la racine du mal, à la vulgaire loi de succion) ; car la PUTRÉFACTION est lié à la VRAIE LOI DE SUCCION (Eucharistie chez les Chrétiens) : L’ÉCHANGE, AU SENS DE SHIVA et de RAMANA MAHARSHI : dissolution-destruction et transformation des Êtres.
« Shiva renonça à tout en faveur de Vishnou et S’en alla heureux. Se dépouiller de toute possession est le plus haut bonheur » (Ramana Maharshi, entretien 225).

« Il n’y a pas de « tout » séparé de Dieu et dans lequel Dieu serait immanent. Lui seul est ». (Ramana Maharshi, entretien 268).
SHIVA = DESTRUCTEUR DES SOUFFRANCES (entretien 304).
BLANC potentiel, et aussi jour de repos, de Silence.
- Dans la Fermentation le corps change de Nature.
- Dans la Putréfaction le corps échange ses vêtements.
C’est donc la phase qui suit la Fermentation ou le Levain (sens de Porte, de Point Focal).
Le Mercure Universel c’est :
1) FERMENTATION – Feu acide et froid.
2) PUTRÉFACTION – Feu alcalin et chaud (matière Vase et Fourneau puisque le Feu introduit est le Feu Naturel qui cuit la Matière).
Le Mercure Universel dissout et fixe en même temps, car il provient de l’union de 2 feux en contraire l’un de l’autre, MAIS DE MÊME Origine.

Actuellement la civilisation humaine est sous L’EMPRISE DE LA MAGIE : la dualité Dedans-Dehors [ou Esprit-Matière] et sa CROYANCE par laquelle on peut agir par le truchement du mental et de ses énergies matérielles (croyance au corps) sur les énergies spirituelles : IL Y A INVERSION, EN CREUX, COMME UN CUIVRE REPOUSSÉ, et comme le pratique le transhumanisme avec son ADN messager, ses graphènes, etc.
RAPPEL : la pensée hébraïque CROIT que le sang est le véhicule de l’âme, d’où le sang de leur mutilation au huitième jour de leur naissance (circoncision).
Et un auto-sacrifice n’est qu’un orgueil doublé d’un masochisme qui éloigne de toute spiritualité ou de toute libération.
Le Vrai Sacrifice ou Putréfaction ne peut qu’être une ”victoire intérieure” telle énoncée dans ce Soûtra : « Voilà ce qu’on appelle ”accomplissement du Grand Renoncement propre au bodhisattva établi dans le première terre” ». (Soûtra des Dix Terres, Dashabhûmika 21, trad. Patrick Carré. Soûtra de tous les possibles sans limites dans la Sagesse Primordiale, hors de l’HOTC [Histoire-Opinions-Temps qui Coule] qui limite et qui juge à l’aide de f(r)ictions discriminantes qui prolifèrent à l’infini selon le mythe de l’évolutionnisme et de sa ”mise en valeur du temps” et du stockage dans l’inconscient collectif et conventionnel par l’ego tueur).

Et dans Le Secret de la Fleur d’Or : « Un mental purifié est élixir, un mental vidé est remède. On dit du mental qu’il est purifié quand il ne s’attache plus à rien. On le dit vidé lorsqu’il ne garde plus rien en lui. Mais si l’on s’attarde sur le ”vide" de cette vacuité, c’est que la vacuité n’est pas encore vide. Un mental vide et qui ne pense pas à sa vacuité, voilà ce qu’on appelle la véritable Vacuité », dit Le Secret de la Fleur d’Or, traduction de Thomas Cleary.

Note.
1. Et principe de la LAÏCITÉ :
La laïcité est une culture, un système dominant français issue de 1789 et de la franc-maçonnerie spéculative matérialiste, qui s’impose à l’ensemble de la population. Or tout ce qui impose à l’ensemble n’est qu’une dictature. Mais la laïcité française à ceci de plus sournois, voir de plus monstrueux, de plus diabolique, c’est qu’elle fait semblant de ne pas s’imposer, afin de profiter à « l’intérêt général », d’être en accord avec l’ensemble, mais en postulant que cet accord existe déjà, comme s'il était issue de Dieu.
La laïcité française est un killer en forme de neutralité qui déniera ce qu’elle fait à l’instant où elle le fait, afin de pouvoir en faire plus sans avoir à s’expliquer, puisqu’elle a dénié ce qu’elle était en train de faire ! Bref, c’est l’Ouroboros ou serpent qui se mord la queue, dans le sens de la prison.

Être en accord avec l’ensemble, mais en postulant que cet accord existe déjà, comme s'il était issue de Dieu (la république étant confondue avec Dieu), faisant de la laïcité à la française une NOUVELLE RELIGION (le ”Vivre ensemble”) :
« Parallèle entre l'Inquisition et la police d'État soviétique [du temps de l’URSS] »

Il n'était nullement besoin que la G.P.U. [police politique] copie l'Inquisition. De part et d'autre il y va de la défense d'un dogme, c'est-à-dire d'une position intellectuelle qui, pour l'accusation : est censée être implicitement acceptée par tout le monde, comme un centre dont on ne doit pas s'écarter sous peine de raisonnement faux. Si la pointe du compas dérape, la circonférence, le raisonnement et les actes qui les suivent, sont nécessairement faux. Tout accusé qui se reconnaît lié à la foi d'une religion (c'était le cas de Galilée et c'est le cas de tout membre d'un parti, tout particulièrement du parti communiste [et de nos jours du patriarcat républicain et de ses ”valeurs”]) est supposé avoir parfaitement conscience d'avoir contrevenu au dogme, sauf dérangement mental. Il est donc normal que le tribunal lui demande : « Sais-tu pourquoi tu es là ? » S'il le sait, il ne subit pas une condamnation imposée, une injustice, il se condamne lui-même par auto-critique. S'il ne le sait pas, c'est qu'il est fou. Pour ce genre de fous, le post-stalinisme a institué des hôpitaux psychiatriques spéciaux. L'Inquisition les brûlait comme possédés de Satan. C'était moins barbare que les hôpitaux psychiatriques.
La G.P.U. ne copie pas l'Inquisition. La similitude vient de configurations mentales identiques. C'est une question de géométrie du mental ». (Jean Coulonval, Synthèse et Temps Nouveaux, lettre 29 de juin 1974 à Arthur Koestler).

Comment pouvons-Nous comprendre qu’il n’y a pas de frontière ou de Dedans-Dehors entre le monde du ”rien dans le Tout et tout dans le Rien“ et le spatio-temporel ?
Pour qui et avec qui pourrons-Nous parler de la Voie ou du TAO de la Vérité et du spatio-temporel ?

Certainement dans la NUIT OBSCURE où il se passe quelque chose entre deux êtres ou entre deux noms-les-formes, quelque chose de l’ordre d’une Vraie Télépathie, car ce n’est qu’à la circonstance de la PUTRÉFACTION, ou de l’INSAISISSABLE, que cet indicible FIL D’ARIANE telle L’ŒUVRE AU ROUGE (braise, charbon-diamant) peut couler comme la FONTAINE DE JOUVENCE : L’EAU COULE SI, ET SEULEMENT SI, ON EST EN ÉTAT DE TRANSPARENCE OU DE PERMÉABILITÉ, TELLE LA POUDRE (cendre, Oiseau Phénix ou force créatrice ou pollen, et absence de temps : PUTRÉFACTION ou RENIEMENT DE TOUT CE QUI REPRÉSENTE CETTE POUSSIÈRE DU DEDANS-DEHORS)……..
 
 

Dernière mise à jour : 23-02-2023 18:31

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2024 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >