Accueil arrow News arrow Dernières news arrow N’EST PAS X le sans corps
N’EST PAS X le sans corps Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 27-02-2023 17:54

Pages vues : 1207    

Favoris : 31

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : Addiction, Aiguille, Amour, Argent, Artifictiche, Atlantide, Autorité, Banque, Christ, Collectifictif, Commerce, Convention, Croyance, Démocrapitaliste, Diable, Dragon, Echo, Egopinion, Egorgueil, Égrégore, Empire, Enfer, Essence, État, Feu, Guerre, Hararielisme, HOTC, Images, Jardin, Loi, Marchandise, Marxengelsisme, Masque, Messianisme, Métal, Mieux, Nostalgie, Paradis, Peur, Pierre, Pinceau, Pointe, Pouvoir, Raison, République, Rêve, Russie, Scalaire, Serpent, Silence, Social, Spirale, Spontacratie, Tore, Transhumanisme, Utotalitarisme, Verbopinion, Vie, Vierge, Washingtonisme, Westminsterisme, Yi King, Yokai

 
frise_poliak.jpg
 
 
N’EST PAS X le sans corps
”Maintenant, vous identifiez à tort le Soi
avec le corps, les sens, etc. Puis vous
procédez à leur rejet et cela est neti.
Mais vous ne pouvez le faire qu’en vous
attachant fermement à ce qui ne
peut être rejeté.
Et cela est iti seul.
(Ramana Maharshi, entr. 366 du 20-2-1937).
Iti veut dire : Ainsi (désignant ici le Soi,
sans dualité sujet-objet).
 
 
Le Libéré vivant ou Réalisé (le brahman) ne sera reconnu que lorsqu’on aura le mental libre de tous « ismes » ou systèmes préconçus (Amrtabindu Upanishad 5). Donc se libérer du ”isme” de l’État et de son ”isme” économique-marchandise.
« Seulement lorsque les hommes seront capables d’enrouler le Ciel comme un parchemin, verra-t-on alors la fin de leurs misères sans qu’ils aient besoin de réaliser la Divinité [disparition des religions et autres ”inclusif” et Vraie Paix sur Terre] » (Svetashvatara Upanishad 6, 20).
C’EST-À-DIRE COMMENCER PAR LE COMMENCEMENT, ET DE NOS JOURS IL N’A PAS ENCORE COMMENCÉ : le désordre qui est en tout mon être, du poil jusqu’au cerveau, se nourrit du désordre qui est autour de moi ; et le désordre qui est en moi, nourrit le désordre autour de moi. Donc la Vraie Paix ne peut qu’être intérieur.

Comment les forts en ego et en argent osent-ils parler de « paix » ici-bas, c’est-à-dire à l’état de veille ???
Eux qui n’ont pas dépassé le mode d’intellection qu’on appelle raison, opinion, qui implique nécessairement : HAINE, CONFLITS, CALCULS, LUTTES, MASSACRES.


Svetashvatara Upanishad se retrouve dans Ramana Maharshi 264 (1) et Romains 8, 19-24 : « Car la création en attente aspire à la révélation des fils de Dieu : si elle fut assujettie à la vanité, - non qu’elle l’eût voulu, mais à cause de celui qui l’y a soumise, - c’est avec l’espérance d’être elle aussi libérée de la servitude de la corruption pour entrer dans la liberté de la gloire des enfants de Dieu. Nous le savons en effet, toute la création jusqu’à ce jour gémit en travail d’enfantement. Et non pas elle seule : nous-mêmes qui possédons les prémices de l’Esprit, nous gémissons nous aussi intérieurement dans l’attente de la rédemption de notre corps. Car notre salut est objet d’espérance ; et voir ce qu’on espère, ce n’est plus espérer [disparition de la dualité sujet-objet] : ce qu’on voit, comment pourrait-on l’espérer encore ? ».

La création, la rédemption ou salut, le rêve de paix et d’un ”Nouvelle Terre” RESTENT DES MYSTÈRES COMME LE ’N’EST PAS X’. Le croyant dit, selon le concept banal de la foi : ”Je ne comprend pas mais je crois” (et c’est comme ça que le concept d’État moderne peut se fabriquer, parce que les votants croient, et ainsi mettent en place des forts en ego et en argent qui vont les opprimer en les prenant pour des objets). Donc, désormais, les croyants sont dépassés. IL FAUT DES « SACHANTS », au sens de COMMENCER PAR LE COMMENCEMENT, ET DE NOS JOURS, IL N’A PAS ENCORE COMMENCÉ : le désordre qui est en tout mon être, du poil jusqu’au cerveau, se nourrit du désordre qui est autour de moi ; et le désordre qui est en moi, nourrit le désordre autour de moi. Donc la Vraie Paix ne peut qu’être intérieur, au sens de CHRIST, au sens de Réalisé par le Soi.

Ainsi, dans un premier temps, il est plus que temps de SORTIR du ”isme” ou système politique républicain de sa méthode de la dialectique matérialiste historique, qui prétend unifier, uniformiser mentalement les humains en standardisant leur vie dans le temps et l’histoire (la mémoire, les ”valeurs” en un moralisme singeant celui des Chrétiens de l’Église de Rome) et leur comportement social par une sorte de transposition sur le plan éducatif des méthodes de fabrication industrielle en série [le numérique informatique et ses réseaux, la fièvre de l’égalitarisme).

« La création, la rédemption ou salut, le rêve de paix et d’un ”Nouvelle Terre”
RESTENT DES MYSTÈRES COMME LE ’N’EST PAS X’ ».
« Tel un aveugle qui trouve
Un joyau dans un tas d’ordures,
J’ai, comme par pur hasard,
Conçu l’esprit d’Éveil ».
(Shântideva, Bodhicaryâvatâra - La Marche vers l’Éveil,
chapitre III,28)

Ainsi la fameuse ”paix” ne se construira pas à
coups d’intelligence artificielle, qui ne sera
que l’amplification de la racine du mal :
- Quelle est donc la racine du mal ?
- La « saisie » [loi de succion ou
Eucharistie (dans son sens en la
croyance au corps ou attraction
”universelle”, la ”valeur d’échange”,
la ”baisse du taux de profit”].
- La saisie de quoi ?
- La saisie du triple monde [de la Forme,
du Désir, du Sans-Forme, jusqu’à la
gloutonnerie spirituelle].
- Comment arrêter cette saisie ?
- En recourant à l’introuvable, car dans
l’introuvable il n’y a pas de saisie.
- Qu’est-ce que l’introuvable ?
- La fin du dualisme.
- Qu’est-ce que le dualisme ?
- La vision d’un dedans et d’un dehors,
lesquels sont introuvables.
(Soûtra de la Liberté inconcevable,
chapitre V, 14)
Ils sont introuvables pour la raison naturelle
que Nous sommes l’Univers et que la racine du
mal fait SORTIR de l’Univers comme pour l’examiner
et POUR-VOIR comment il fonctionne : ON SORT DU TROU
POUR EXAMINER LE TROU, et comme dans un Trou il
n’y a rien d’autre que le Trou : pas de Trou à voir.
POUR-VOIR OU POUVOIR SIGNIFIERA ALORS :
D’É-couvrir : augmentation de l’ego par l’opinion
ou le recouvrement de toutes choses par le MASQUE
LE RIDEAU DE SON EGO, CE SERA LA CHUTE :
SORTIR, DEHORS, SAISIR… ET TENTER D’AMÉLIORER
LA CONDITION HUMAINE…

En effet, la CHUTE de l’humain est ce refus du Soi,
ce refus du Seul Réel en tentant de sortir de
l’Univers, alors que l’humain EST l’Univers : il
porte en lui toutes les Essence de la Création,
il est un condensé de la Création ou Univers, il
est l’Univers, il a perverti LE TRIANGLE DE LA
TRINITÉ :
     JE
MOI - TOI

unique Tuyau permettant à l’humain de réconcilier
la MATIÈRE (le 4 ou carré) et le Soi, et résolution
du dilemme Moi-Collectif/Moi-Individuel.
Lorsque le 4 ou la Matière pose problème, et de
nos jours c’est criant, même hurlant par
l’existence, toutes traditions tentent de Re-assurer
en exposant l’origine Divine (d’I) des choses.
Mais, Re-assurer, Re-conforter (à coups de sécuritaire
technologique nécessairement lié à l’argent) ce n’est
que Re-itérer. (L’être n’est pas assuré : A sur E).

CHAS, AISE, espace vide (latin pop. adjacens, étymologie de gésir : être couché, gisant et gîte et ci-gît, étendu, chose jetée ; être dans son jus, son lit, dans le chas, dans ses pompes...).

À L’AISE : l’enfilage de l’aiguille = le « Gate gate pâragate pârasamgate bodhi svâhâ » du Soûtra du Diamant (Allé, allé, allé au-delà, allé complètement au-delà, l’Éveil, ainsi). ON ”SORT” DU COSMOS, au sens de la PUTRÉFACTION ou RENONCEMENT : la flèche arrivée en son Centrum Centri la dualité Sujet-Objet disparaît, LE FIL DISPARAÎT : il n’existe que le POINT (focal).

Le Gate gate… en latin de la Messe se dit : Ite (allez). En tahitien ITE signifie le Savoir. Allez sonne comme ”à l’aise” et par la Hiéroglyphie combinée : ”le TOUT à la Source”, ”Laisse la Manifestation seulement terrestre”, ”l’aise n’est pas obtenue physiquement mais par manifestation physique” (croyance au corps)…
De nos jours c’est devenu flagrant dans la dualité mondialisée sujet-objet prothèse : Généros-I-Té, Attentiv-ITé, Perspicac-I-Té, Util-I-Té, etc.

DEPUIS LA CHUTE, l’humain n’est plus à l’aise, il n’est plus dans le Trou, le Gare gate… IL EST DANS LE MENTAL : LE SENTI-MENT LES ÉMOTIONS (augmentées à l’envie par les médias).

”Faites-moi périr par le feu
Ou coupez-moi la tête [la république] :
jamais ne ne m’inclinerai
Devant mes ennemis, les émotions négatives !

L’ennemi ordinaire chassé d’un pays
Peut trouver asile à l’étranger, rassembler ses forces
Et se refaire avant de revenir.
Mais ce n’est pas le cas de les ennemis, les émotions négatives.

Misérables émotions que chasse l’œil de la Connaissance !
Où irez-vous quand vous aurez quitté mon mental ?
D’où reviendrez)vous pour me nuire ?
Je ne suis qu’un sot qui ne fait pas d’efforts ! [puisque de nos jours Nous devenons tous des ASSISTÉS : des gros ego et grosse finance et grosses technologies (transhumanisme)].

Les émotions négatives ne se trouvent pas dans les objets,
Ni dans les sens, ni dans les consciences, ni entre les deux.
Et si elles ne sont nulle part ailleurs, où sont-elles donc
Pour nuire à tous les êtres ?

Elles sont illusoires : chassez de votre mental toute crainte
Et attachez-vous à le reconnaître.
Pourquoi se faire du mal sans raison
Dans les enfers ou ailleurs ?

Au terme de ces réflexions, je mettrai tout en œuvre
Pour appliquer les préceptes tels qu’ils sont enseignés,
Comment le remède pourrait-il guérir
Sans que le malade suive les conseils du médecin ?”
(Shântideva, Bodhicaryâvatâra - La Marche vers l’Éveil,
chapitre IV,44-48). Et définition de la Vraie Loi de Succion :
Eucharistie :
GRATUITÉ, se trouver en possession de RIEN DU TOUT ou
rien dans le TOUT ; donc se trouver en NON-POSSESSION
que quelque réalité de parfait Éveillé authentique
et parfait. Car dans cet état originel, on ne peut
concevoir ou opinioner la moindre réalité, sous
peine d’inventer la ”liberté”.

En conséquence, par le langage humain, on ne peut QUE
parler d’Éveil insurpassable, authentique et parfait.
(Personne ne peut posséder ou connaître la Vérité).

La forme de nouvelle religion du capital : ”Vous ne
posséderez rien et vous serez heureux” des Schwab et
Harari n’est la la pierre d’angle de leur
société fourmilière où ne sera toléré aucune
liberté individuelle vers la Réalisation du Soi.
La société des Schwab-Harari, par la technologie
nécessairement liée à l’argent du capital cumule
les individus pour en faire des troupeaux, des
objets, mais refuse les PERSONNES : les humains
au sens QUALITATIF.
La ”liberté” n’existera que pour le programmeur,
le fournisseur des terres rares pour les composants
technologiques, et celui qui décide de ce que les
masses devront penser et vivre uniformément,
donc la liberté du Satam, qui ne cherche pas à
libérer mais à POSSÉDER LES MASSES-OBJETS.
C’EST LA CHUTE, LE PÉCHÉ, L’ERREUR RÉPUBLICAINE,
QUI A SA SOURCE, SON GERME, DANS UN OCCIDENT
PRÉTENDU DE CIVILISATION CHRÉTIENNE.
IL FAUT S’EN SOUVENIR !

SE SOUVENIR DE CE CONDITIONNEMENT ÉDUCATIF :
se faire une idée de Dieu à partir du DEHORS !
FOI = NI DEDANS, NI DEHORS, AUCUNE SAISIE,
AUCUN TEMPS
(évidement pas le masque de
l’insaisissable des Schwab-Harari….).

Le Libéré est celui qui vient de nulle part
et qui ne va nulle part. Si bien qu’on peut
aussi l’appeler : Éveillé, insurpassable,
authentique et parfait.
Le ”Corps” en un éternel Instant au sens de
la vacuité de la Vacuité : le CORPS ABSOLU
de l’Éveil qui n’a ni commencement ni fin et,
insubstantielle, cette vacuité de la Vacuité n’est
pas altéré par le changement donc par le temps.

Note.
1. « Dieu créa l’homme ; et l’homme créa Dieu. Ils sont tous deux les créateurs des noms et des formes. Mais en réalité, ni Dieu ni l’homme n’ont été créés ». (Ramana Maharshi, entretien 264, du 20 octobre 1936).
 
 

Dernière mise à jour : 27-02-2023 18:15

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2024 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >