Accueil arrow News arrow Dernières news arrow CUPIDCRATIE
CUPIDCRATIE Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 11-03-2023 16:17

Pages vues : 1506    

Favoris : 107

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : Addiction, Aiguille, Amour, Argent, Artifictiche, Atlantide, Autorité, Banque, Christ, Collectifictif, Commerce, Convention, Croyance, Démocrapitaliste, Diable, Dragon, Echo, Egopinion, Egorgueil, Égrégore, Empire, Enfer, Essence, État, Feu, Guerre, Hararielisme, HOTC, Images, Jardin, Loi, Marchandise, Marxengelsisme, Masque, Messianisme, Métal, Mieux, Nostalgie, Paradis, Peur, Pierre, Pinceau, Pointe, Pouvoir, Raison, République, Rêve, Russie, Scalaire, Serpent, Silence, Social, Spirale, Spontacratie, Tore, Transhumanisme, Utotalitarisme, Verbopinion, Vie, Vierge, Washingtonisme, Westminsterisme, Yi King, Yokai

 
noir_eternite.jpg
 
 
CUPIDCRATIE
ou société du ventre et du bas-ventre,
loi de succion, attraction et messianisme
dont la forme ”moderne” est le CAPITALISME (1)
l’appétit insatiable de toujours plus (évolution
et ”rachat des péchés” selon la paroisse de
Jacques Attali).
 
 
Que peuvent les lois, où l’argent est seul maître, et où la pauvreté ne peut avoir raison ? Ceux qui vont chargés de la méchante besace, plus d’une fois, ils vendent la Vérité. (En réf. au Satyricon, attribué à Pétrone). LE COMMERCE : LE RACHAT DE L’ERREUR OU DES PÉCHÉS (selon les paroissiens de Jacques Attali), rachat des péchés ou l’horrible ”gagner sa vie”. GAGNER……

La dualité winners-losers ou riches-pauvres, ou puissants-faibles EST LA CUPIDITÉ MÊME : AVOIR, RAISON, POSSÉDER, LA RAISON, CROIRE ET CROIRE ENCORE.
Le ”Vous ne posséderez rien et vous serez heureux” est cette même logique mortifère ou guerrière du ”camp du bien” qui détruit le monde.
Ne ”rien posséder” est l’équivalent de la Stance 16,9 de Nagarjuna : « ”Un jour je m’éteindrai libre de toute appropriation, le nirvana l’adviendra”. PRENDRE les choses ainsi, c’est le comble de l’appropriation », et surtout le isme du MESSIANISME : ”Un jour mon prince viendra et il me baisera”.
Mais la nature humaine étant la cupidité même : elle veut l’éternité, elle suce à la nostalgie de l’ÊTRE, elle se croit posséder dans ses machines l’”intelligence artificielle”.
La libération n’est pas individuelle, selon le même sens traditionnel de : QUI CUEILLE UNE FLEUR DÉRANGE UNE ÉTOILE (Un est le Tout, Tout est dans Tout).

Mais LA VÉRITÉ n’est pas le système du tikkounolamisme rabbinique ou réparation semblant beaucoup officier après Sabata Tsevi et Jakob Frank, soit la tyrannie de l’opinion qui consiste à rejeter l’erreur, alors que la LIBÉRATION VIENT DE LA GRATUITÉ, ACCEPTATION OU NON POSSESSION DU ”BIEN”, C’EST-À-DIRE : PUTRÉFIER ou ACCEPTER, ou RENONCER À LA DUALITÉ EN ACCEPTANT TOTALEMENT TOUTES LES VISIONS LES PLUS CONTRADICTOIRES ET EXTRAVAGANTES QUE LA CONSCIENCE INFINIE INSPIRE À CEUX QUI LA REÇOIVENT.
IL N’A JAMAIS EXISTÉ ET N’EXISTERA JAMAIS AUCUN ”CAMP DU BIEN” (comme de nos jours LE CROIT l’Empire du Washingtonisme et de sa maison Mère le Westminsterisme et leur ”démocratie”. Le ”bien” est l’empereur de l’opinion.
Le libéré vivant N’ACCEPTE NI NE REFUSE aucun ”objet” de Connaissance (il ne lève ni ne baisse le pouce), sa ”pensée” est semblable à l’espace (il n’est pas dans la racine du mal, le Dedans-Dehors et sa saisie) ; un sage ne se fait pas des idées et donc ne se forge pas d’opinions ou de choses possédées par le choix d’un pouce levée ou d’un vote dans une urne lors d’une élection dans un régime politiste étatique !

- Fontaine de Jouvence, Vérité : Fontaine ou FRUIT toujours dans l’Instant ou Ici et Maintenant.
- SURFEU du Ici et Maintenant : Retournement de la Lumière, ou éventuellement un shâstra [Écriture sacré, Science traditionnelle], tel un radeau ou un tronc d’arbre flottant pour la traversée, jusqu’à ce que tout ce qui peut être prouvé ou réfuté disparaisse dans l’inutilité, dans l’absence de principe ou de dogme d’où il a jaillit, pour connaître sa plus belle fin. Voilà ce qui est vraiment INSAISISSABLE (et certainement pas l’utilitaire du ”Vous ne posséderez rien et vous serez heureux” NOUVELLE FORME DE POSSÉDER L’AUTRE, QUI ME FORCE MALGRÉ MOI À ÊTRE HEUREUX, COMME CELUI QUI ME SOUHAITE UNE ”BONNE JOURNÉE” COMME POUR ESPÉRER QU’ELLE SERA SON CONTRAIRE et faisant ainsi dans la couverture sociale sous packaging commerciale du ”bien” ou contre la ”haine”, cette paix étant la condition nécessaire au commerce et son amabilité commerciale…..

Fontaine de Jouvence tel l’éternel Adolescent OSIRIS le VERDOYANT, associé à tous les phénomènes de virilité de la Nature, qui n’en est pas pour autant un ”mythe de la végétation” fabriqué par les humains. (L’Islam s’est d’ailleurs approprié la couleur verte d’Osiris dans l’aspect de sa liturgie notamment chez les Chiites. Chez Jésus-Christ, au sens du Soi, du Centrum Centri, la couleur sera le NOIR LUMINEUX RÉSUMANT TOUTES LES COULEURS : LE JÉSUS DE TON ÊTRE, TEL ”LE ROYAUME DES CIEUX EST EN VOUS”, LE CENTRE SUPRÊME OU MYSTÈRE DES MYSTÈRES TEL LE « GATE GATE PÂRAGATE PÂRASAMGATE BODHI SVÂH » du Soûtra du Diamant (Allé, allé, allé au-delà, allé complètement au-delà, l’Éveil, ainsi).
Le Gate gate de l’être de chacun chez les Mahométans sera de couleur verte (tel le Livre vert de Mouammar Kadhafi).

Le Centrum Centri, équivalent de la VIERGE NOIRE : L’Univers est sans ailleurs, ou on ne sort pas de l’Univers pour le voir, puisqu’il est naturellement NOUS-MÊMES ; le corps de la Vierge Noire est insaisissable, comme la Lumière-Matière Noire : LE MONDE OU L’UNIVERS, TOUS LES CORPS QU’IL CONTIENT, MANQUENT À JAMAIS DE LEUR COMPLÉMENT EN MIROIR, EN COPIE :

Le Libéré Vivant ou Réalisé Vivant est comparé au reflet dans un miroir sans tâche [miroir clair ou sans tain] dans un autre miroir semblable. « Que peut-on trouver dans un tel reflet ? Le pur akasha [éther, ou Lumière de la Conscience]. De même, la Félicité reflétée du jnâni [Sage, Bienheureux] représente la véritable Félicité (ânanda).
Ce ne sont là que des mots. Il suffit que la personne devienne antamukti (tournée vers l’intérieur). Les shâstra [écritures sacrées] ne présentent pas d’intérêt pour ceux dont le mental est tournée vers l’intérieur. Ils sont destinés aux autres ». (Ramana Maharshi 513 du 16-9-1938).

VIERGE NOIRE ET SON ENFANT FONTAINE DE JOUVENCE, parce que les Libérés vivants ne voient pas de tikkounolamisme rabbinique ou réparation, ils ne voient donc pas d’erreur à réparer, car au sein de l’erreur il n’est rien de réel, c’est le NOIR. Or du fait que l’erreur elle-même, C’EST LE RÉEL AU SEIN DE L’ERREUR-F(R)ICTION PERMANENTE (2), LE SEUL RÉEL NE PEUT QU’ÊTRE LE SEUL VRAI. En d’autres mots/maux : Quand on voit le Réel dans l’Essence de l’erreur, son EST, alors il n’existe aucune erreur qui ne se trouve éliminée, ou aucune invention du sens du mot ”erreur”, donc aucune invention du mot ”libération” ou ”A-mélioration” (et de là aucune raison d’inventer l’État, ses calculs évolutionnites et d’administration et de provende, et sa trinité armée-police-justice pour garder l’ensemble). IMPORTANT, IMPORTANT !

VIERGE NOIRE ET SON ENFANT FONTAINE DE JOUVENCE : le DANGER, issu de l’Ange : le Libéré vivant est issu de l’Ange : la Vierge Noire sans son enfant resterait l’Inconnu et l’Inconnaissable. C’est cela le sens de la Vierge Noire, mais aussi de l’Ange protecteur ; la Vierge Noire en Pèlerin chérubinique : elle nourrit son enfant de sa PROPRE SUBSTANCE ; tel est le sens de la Fontaine de Jouvence dans la Vierge Noire, le sens de L’INDIVIDUALITÉ ABSOLUE. Des Vierges Noires qui se retrouvent jusque dans l’Île de Pâques, en passant par l’Asie Mineure, la Grèce, la Crète, les grottes de Ténériffe. Bref, Vierge Noire et enfant = SECRET DE LA VIE.
IL EN EST DE MÊME DE LA DÉESSE KALI VÉNÉRÉ PAR LES THUGS. ISIS, DEMETER SONT AUSSI NOIRS.


viernoir300.jpg
 
La Vierge de Sous-Terre de Chartres, disparue à la révolution de 1789.
(Gravure du XVIIème siècle).

NOIR = LE SAINT CHAOS, LES EAUX PRIMORDIALES : Orphée chante « la nuit, mère des dieux et des hommes, la nuit origine de toutes choses crées ». Une pierre noire symbolisait la Magma Mater sur le Mont Palatin ; la Kaaba de La Mecque, en tant qu’Anima Mundi, est constituée par un cube de pierre noire. Dans les cérémonies rituelles en Egypte, Osiris était assimilé au limon fertile déposé par le Nil, Kemi, la terre noire, ce qui donnera naissance au mot Alchimie. Une vignette des textes des sarcophages nous montre une Isis Hator faisant corps avec un sycomore ; la vierge noire de Foggia en Italie est assise au milieu d’un arbre… Quant à l’enfant, qui le plus souvent est assis sur les genoux de sa mère, il nous rappelle que nous sommes dans une symbolique d’innocence, de pureté, de spontanéité.
Les Druides du monde celtique et gaulois honoraient la Virgo Paritura comme en témoigne un manuscrit de 1027 à la Bibliothèque de Chartres.
La tradition celtique a sans doute encore plus de réalité au Puy en Velais. La vierge d’origine, brûlée aussi à la révolution de 1789 était en bois de cèdre avec un visage typiquement byzantin, presque abyssin.
L’eau est en rapport avec la vie spirituelle et elle est un signe de renaissance, de régénérescence. C’est pourquoi des sources, des fontaines ou des puits sont toujours à proximité de vie des Vierges Noires, évoquant une transmutation de l’être (sens de Fontaine).

VIERGE NOIRE = DESTRUCTION DE LA RACINE DU MAL LA DUALITÉ DEDANS-DEHORS. VIERGE NOIRE = LA MATERIA PRIMA, SUBSTANCE UNIQUE, SINGULARITÉ, SANS COPIE, ELLE EST LA CLÉ DE VOUTE.
C’est la Maha-Devi de l’Inde, Kali la noire qu’on salue en ces termes : « Tu es l’image de Tout, la mère de Tout. Avant le commencement des choses, tu existais sous la forme d’une obscurité qui est au-delà de la parole et de la pensée et, de toi, par le désir créateur du suprême Brahmâ, est né l’univers entier ».

Le tikkounolamisme rabbinique ou réparation est leur Ici et Maintenant, parce que leurs attributs ne changent jamais : les choses erronées n’ont pas la caractéristique de changer, la preuve : les guerres entre les humains. Chez le humains, ce qui change, ce sont les F(R)ICTIONS produites au sujet des guerres ou de la dialectique matérialiste historique (2). Voilà pourquoi le tikkounolamisme rabbinique ou réparation est permanent selon leur principe du messianisme : le salut, qui a pour stricte condition de son efficacité la pensée que ce salut ne doit jamais advenir. La lumière ou libération attribuée à l’autre doit demeurer le privilège de l’autre, du Dehors, la liberté ou la lumière doit demeurer DEHORS, comme en témoigne la Caverne de Platon : l’invisibilité du Seul Réel. Donc l’autorité de tout messie consiste en la pensée confortée que sa présence reste et restera à venir : C’EST LA F(R)ICTION (2) .

Les ombres de la Caverne de Platon ce sont la CHARIA, le DOGME ou LOI, LA CAROTTE OU LE MESSIANISME POUR FAIRE AVANCER LES ÂNES ET AINSI LES FAIRE MARCHER, LES MAINTENIR DANS LA SERVITUDE, DANS LA SOUMISSION POLITIQUE : LA CROYANCE AU « MIEUX », AU CON-FORT, LA PROVENDE. (De nos jours c’est la 5G et autres technologies qui sont la CAROTTE POUR FAIRE CONSOMMER ET RAPPORTER DE L’ARGENT À L’OLIGARCHIE QUI DIRIGENT OU DIGÈRENT LES MASSES.
 
Lorsqu’elle émerge de la Fontaine, la sagesse rayonne sur toutes choses en coïncidant ou dans leur INSTANT, correspondant à la réalisation.
Cette sagesse réalisant l’état naturel est l’EAU, la Vierge Noire au sens même de la Réalisation intérieure. Vierge et Noire, parce que le rayonnement reste TOUJOURS ÉTEINT, car, si ce n’était pas le cas, comme la sagesse verrait-elle que toutes choses sont semblables au Réel en étant, elle seule, irréelle ? Alors, la Réalisation du Réel émane du rayonnement et, une fois réalisé le Réel, le rayonnement s’éteint, d’où le sens du mot NOIR, d’où le sens du mot BRAISE, qui s’illumine à son maximum avant de s’éteindre : combinaison du rayonnement et de l’extinction : de telle sorte que dans la Réalisation le rayonnement s’abolit, ainsi la Braise ou personne ne réalise en l’absence de rayonnement et que le rayonnement, en perdurant un bref Instant, dévie de la Réalisation.

Disparition du tikkounolamisme rabbinique ou réparation.
N’étant pas absolument distincts, dans la Braise, rayonnement et extinction se déconstruisent l’un l’autre jusqu’à leur commune disparition.
- RAYONNEMENT = NON-RAYONNEMENT DANS LE NON-RAYONNEMENT.
- EXTINCTION = NON-EXTINCTION DANS LA NON-EXTINCTION.
IL FAUT CROISER…….

EN RÉSUMÉ : Croire au tikkounolamisme rabbinique ou réparation c’est faire erreur, ou c’est proprement la CAROTTE du MESSIANISME ; voir que l’erreur est vide par essence, comme NE PAS inventer la liberté, c’est RÉALISER LA SAGESSE DE L’ERREUR, ET, COMME LA BRAISE QUI S’ILLUMINE AVANT DE S’ÉTEINDRE, IL FAUDRA ÉTEINDRE CETTE SAGESSE, SOUS PEINE DE TOMBER DANS LE POUVOIR ou LA VALEUR.
BREF : sous l’angle de l’Éveil, voir que l’Essence et les caractéristiques de l’erreur sont ”épuisées” et qu’il n’y a rien à éliminer ou à réparer, c’est là la véritable élimination de l’erreur.
(Pour réf. à Fazang, Les mystères essentiels de l’Entrée à Lankâ).
PAS DE CHUTE, PAS D’ERREUR, PAS DE F(R)ICTION NI DE ”RACHAT DES PÉCHÉS”, PAS DE LACANISME en un langage vivifié par un Dehors ou une ”sortie” de l’Univers.
« Une femme portait un collier autour du cou. Ne s’en souvenant plus, elle se mit à le chercher, questionnant son entourage. Une de ses amies, se rendant compte de ce qu’elle cherchait, lui désigna le collier autour de son cou. La femme le toucha de ses mains et fut aussitôt rassurée. Avait-elle récupéré le collier ? Là encore, l’ignorance causa la douleur et la connaissance, le bonheur.
Il en va de même en ce qui concerne l’homme et le Soi. Il n’y a rien de nouveau à gagner.
L’ignorance du Soi est responsable de la souffrance présente ; la connaissance du Soi apporte le bonheur.
De plus, si quelque chose de nouveau doit être obtenu, cela implique que c’était absent auparavant. Ce qui a été une fois absent peut disparaître encore. Ainsi, le salut ne serait pas permanent. Mais le salut est permanent parce que le Soi est ici et maintenant, et éternel.
Les efforts de l’homme sont donc dirigés vers la disparition de l’ignorance. La Sagesse semble survenir, alors qu’elle est naturelle et toujours présente ».
(Ramana Maharshi, entretien 63 du 6-7-1935).

« La nature du mental est précisément d’errer. Mais vous n’êtes pas le mental. Le mental émerge puis s’immerge. Il est impermanent, transitoire, alors que vous êtes éternel. Il n’y a rien d’autre que le Soi. Rester le Soi est la solution. Ne faites pas attention au mental. Si on cherche sa source, le mental s’évanouit, laissant le Soi non affecté derrière lui.
Q. : Ainsi, nul besoin de chercher à contrôler le mental ?
M. : Il n’y a plus de mental à contrôler si vous réalisez le Soi. Quand le mental s’évanouit, le Soi resplendit. Chez un homme réalisé, le mental peut être actif ou inactif, seul le Soi demeure pour lui. Car le mental, le corps et le monde ne sont pas séparés du Soi. Ils surgissent du Soi puis disparaissent en Lui. Ils ne sont pas séparés du Soi. Peuvent-ils être différents du Soi ? Soyez seulement conscient du Soi. Pourquoi vous soucier de ces ombres ? Comment peuvent-elles affecter le Soi ? » (Ramana Maharshi 97, 19-11-1935).

« Ce qui est est toujours là. Même en cet instant, vous êtes Cela. Vous n’en êtes pas séparé. Le vide mental, c’est vous qui le voyez. Vous êtes là pour le voir. Qu’attendez-vous ? La pensée « je n’ai pas vu », l’attente de voir et le désir d’obtenir quelque chose, sont tous l’oeuvre de l’ego. Vous êtes tombé dans les pièges de l’ego. C’est l’ego qui dit tout cela, et pas vous. Soyez vous-même et rien de plus ! » (Ramana Maharshi 183, 13-3-1936).
« L’absence de pensées n’est pas un vide. Il faut qu’il y ait quelqu’un pour connaître le vide. La connaissance et l’ignorance relèvent du mental. Elles sont nées de la dualité. Mais le Soi est au-delà de la connaissance et de l’ignorance. Il est la lumière même. Il n’est pas nécessaire de voir le Soi avec un autre Soi. Il n’y a pas deux Soi. Ce qui n’est pas le Soi est non-Soi. Le non-Soi ne peut pas voir le Soi. Le Soi n’entend ni ne voit. Il est au-delà de ces deux fonctions, tout seul, en tant que pure conscience ». (Ramana Maharshi 245, 8-9-1936).


Notes.
1. Emprise mentale ou racine du mal : la dualité Dedans-Dehors avec naissance de la SAISIE.
Exemple d’emprise mentale dans le capitalisme juif et leur ”mise en valeur du temps” pour soi-disant ”racheter les péchés” (système du tikkounolamisme rabbinique ou réparation) :
En 1840 les frères Abraham et Simon Oppenheim déclaraient ceci : « Vendre une perle que vous avez à quelqu’un qui en a envie, ce n’est pas faire des affaires ; mais vendre une perle que vous n’avez pas à quelqu’un qui n’en veut pas, voilà ce qui s’appelle faire des affaires ». (Réf. page 451 du livre de Jacques Attali, Les Juifs, le monde et l’argent).
Que copia probablement Jacques Lacan : ”L'amour, c'est offrir à quelqu'un qui n'en veut pas quelque chose que l'on n'a pas“. Donc être sous l’emprise de l’amour.
Saisir = déception….. Et principe de L’IDOLÂTRIE DE LA MARCHANDISE, L’EMPRISE MENTALE : LA DROGUE, LE BESOIN ET LE ”TOUJOURS PLUS” EN ÉVOLUTIONNISME APPELÉ AUSSI ”SALUT”, LA DÉMOCRATIE : FABRIQUER LE CONSENTEMENT-CONSOMMATEUR ET AINSI ÊTRE FORCÉMENT PERPÉTUELLEMENT DÉÇU, BLASÉ, INSATISFAIT, ANGOISSÉ (d’où le principe sans fin et qui a toujours faim des RÉFORMES… ”Agiter le peuple avant de s’en servir”…).
RESSENTIR L’ATTRACTION ”UNIVERSELLE” OU LOI DE SUCCION EN UN APPÉTIT INSATIABLE, ÊTRE SOUS EMPRISE.


2. F(r)iction dans le lacanisme : le ”Comme si”, le ”à la place de”, le ”aucun ici n’existerait sans un ailleurs” (mise en valeur du temps ou idéation) ; l’insaisissable dans le principe d’incertitude d’Heisenberg : le physicien ne peut pas posséder les caractéristiques d’un élément.
”Comme si”, ”à la place de” : tenir lieu du même tout en étant l’autre, soit la racine du mal : la dualité Dedans-Dehors. Et c’est le cas de cette civilisation de HUMAINS-OBJETS : ALIÉNÉS, PRIVÉS D’EUX-MÊMES, ILS SONT À LA PLACE DU CONSOMMATEUR SOUMIS AU CAPITALISME ET À SON IDOLÂTRIE DE LA MARCHANDISE. ILS SONT À LA PLACE DE : ILS NE SONT PAS DES PERSONNES au sens d’être leur Vraie Nature. ALIÉNÉ = ÊTRE DANS LE DEUIL DE SA VRAIE NATURE, DANS LE SOUVENIR, DANS LA DIALECTIQUE HISTORIQUE DES OBJETS HUMAINS. ILS SONT DES OBJETS ABANDONNÉS PAR LEUR VRAIE NATURE (comme des doubles d’eux-mêmes).
VISION D’ABSENCE = DÉSIR ET PASSION, LOI DE SUCCION OU COMMERCE ET PROFIT, création de besoins…..
Ici VIERGE NOIRE = L’AINSITÉ, LA SINGULARITÉ, LE SILENCE : UNE ROSE EST SANS POURQUOI ; SI ELLE VIENT À PARLER, ALORS ELLE CHUTE DANS LE DEHORS-OBJET, tel le ”Je est un autre” de Rimbaud. Pour Jacques Lacan, le langage n’a de sens que s’il est vivifié par une ”parole venue d’ailleurs”, comme le succès dans les films hollywoodien de science-fiction (surtout le Dehors, l’ailleurs dans ”Rencontre du troisième type”) : les propos de ce monde ”Comme si” ne deviennent compréhensibles ou saisissables que s’ils viennent du DEHORS, d’où la nostalgie de l’extraterrestre qui viendrait délivrer, enrichir énergétiquement (remplacer le pétrole par une énergie inépuisable et gratuite) ou soigner le cancer du loser Terrien, soit la nostalgie du paradis ou de l’Âge d’Or oublié.
 
 

Dernière mise à jour : 11-03-2023 17:19

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2024 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >