Accueil arrow News arrow Dernières news arrow République judéo-maçonnique ou le Dehors
République judéo-maçonnique ou le Dehors Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 05-04-2023 17:06

Pages vues : 540    

Favoris : 11

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : Addiction, Aiguille, Amour, Argent, Artifictiche, Atlantide, Autorité, Banque, Christ, Collectifictif, Commerce, Convention, Croyance, Démocrapitaliste, Diable, Dragon, Echo, Egopinion, Egorgueil, Égrégore, Empire, Enfer, Essence, État, Feu, Guerre, Hararielisme, HOTC, Images, Jardin, Loi, Marchandise, Marxengelsisme, Masque, Messianisme, Métal, Mieux, Nostalgie, Paradis, Peur, Pierre, Pinceau, Pointe, Pouvoir, Raison, République, Rêve, Russie, Scalaire, Serpent, Silence, Social, Spirale, Spontacratie, Tore, Transhumanisme, Utotalitarisme, Verbopinion, Vie, Vierge, Washingtonisme, Westminsterisme, Yi King, Yokai

 
avion_concorde_dehors.jpg
 
 
République judéo-maçonnique ou le Dehors
contre le Dedans : le Soi.
Une prière pour la république est même dite
chaque semaine dans les synagogues françaises.
Le Dehors ou la mise en valeur du temps.
 
La encore ; LA POMME, symbole du CHOIX,
la croquer, ou non, et quelle Pomme ? :
- Soit le ”service aux autres”, voie du ritualiste
et du socialisme dit ”effort collectif” façon
”Vivre ensemble” et ”esprit de sacrifice”.
C’est la voie de la judéo-maçonnerie et de sa
république. C’est la voie actuelle du mondialisme
technologique, transhumaniste et de son tout
connecté républicain.
Voie de l’évolutionnisme, voie de la tendance
vers le Dehors qui est sans limite.
Il est évident qu’une intelligence artificielle
naturellement née un jour du mental humain à
l’état de veille seulement qui n’est pas
réalisable en tous lieux et en tous temps
n’est pas valable : elle ne fait pas la partie
de l’ENSEMBLE : l’Univers est DANS le mental,
l’I.A. N’EST PAS À L’EXTÉRIEUR DU MENTAL HUMAIN,
vouloir faire croire que cette I.A. serait
extérieur
(1) :
”Le monde peut-il exister sans quelqu’un
qui le perçoive ? Qui est apparu en premier ?
La conscience d’être ou la conscience du monde
[l’inconscient collectif] ?
La conscience d’être est toujours là. Elle est
éternelle et pure. La conscience du monde
apparaît et disparaît. Elle est transitoire”.
(Ramana Maharshi 53, 15-6-1935).

- Soit la contemplation, voie du Mystique,
LA VOIE DES PAÏENS, voie du contemplatif
tel Ramana Maharshi et Plotin.
Voie de l’Amour-Gratuité.
VOIE DU CHRIST au sens du Réalisé Vivant.
”Le Bonheur se trouve à l’intérieur et pas
à l’extérieur”, dit le Maharshi (sage) à
l’entretien 229 du 8-7-1936)
Dans un cas comme dans l’autre le
CENTRUM CENTRI se trouvant DANS la Personne
et l’Univers s’y trouvant aussi, le choix
républicain EST LE PROBLÈME si CHAQUE PERSONNE
qui compose la république n’est pas elle-même
un Réalisé Vivant, un CHRIST, un ÉVEILLÉ
insurpassable (par une I.A.) authentique et parfait.

Car tout Être doit EN PREMIER ”faire société”
avec lui-même, au plus profond de sa Nature,
donc réaliser son Soi, avant, éventuellement,
de se lancer à faire société avec le Dehors,
les autres ; car seules des relations authentiques
peuvent avoir lieu entre personnes authentiques (2).



- M. : Ils doivent aller de pair (le mental nécessaire à la contemplation et l’absence de mental). C’est avec la pratique et le détachement que l’on aboutit progressivement au résultat. Le détachement est pratiqué afin d’empêcher le mental de se projeter vers l’extérieur ; la pratique, elle, a pour but de le maintenir à l’intérieur. Il y a constamment lutte entre contrôle et contemplation à l’intérieur de nous. C’est la contemplation qui, en temps voulu, triomphera.
- Q. : Par où commencer ? Votre grâce est nécessaire pour cela.
- M. : La grâce est toujours là.
(Ramana Maharshi, entretien 220 du 1-7-2020)

- M. : Le plaisir consiste à tourner le mental vers l’intérieur et à l’y maintenir ; la souffrance, à le tourner vers l’extérieur. Seul le plaisir existe. L’absence de plaisir est appelée souffrance. Notre nature est plaisir – Félicité (ānanda).
- Q. : Est-ce l’âme ?
- M. : Dieu et âme ne sont que des conceptions mentales.
- Q. : Dieu n’est-Il qu’une conception mentale ?
- M. : Oui. Pensez-vous à Dieu pendant le sommeil ?
- Q. : Mais le sommeil est un état de torpeur.
- M. : Si Dieu est réel, Il doit toujours être présent. Vous restez bien la même durant les états de sommeil et de veille. Si Dieu est aussi vrai que votre Soi, Dieu doit être présent dans le sommeil, comme l’est le Soi. Cette pensée de Dieu ne surgit qu’à l’état de veille. Qui pense en ce moment même ?
- Q. : Je pense
- M. : Qui est ce ‘je’ ? Qui le dit ? Est-ce le corps ?
- Q. : C’est le corps qui parle.
- M. : Le corps ne parle pas. Si c’était le cas, parlait-il durant le sommeil ? Qui est ce ‘je’ ?
- Q. : Le ‘je’ à l’intérieur du corps.
- M. : Êtes-vous à l’intérieur ou à l’extérieur du corps ?
- Q. : Je suis certainement à l’intérieur du corps.
- M. : Le savez-vous quand vous dormez ?
- Q. : Quand je dors, je reste également dans mon corps.
(Entretien 244 du 29-8-1936).

« La Bible dit : « Le Royaume des Cieux est en vous »Si vous vous considérez comme étant le corps, vous éprouverez quelques difficultés à comprendre cette affirmation. Si, en revanche, vous savez qui vous êtes réellement, vous découvrirez que le Royaume des Cieux et tout le reste sont inclus en votre Soi véritable. Tous ces concepts prennent naissance après que l’ego s’est manifesté. Drishtim jnanamayim kritvâ, pashyed brah-mamayam jagat [La vision rendue pleine de sagesse, on doit voir le monde en tant que brahman]. Dirigez donc votre regard vers l’intérieur et il deviendra absolu. Une fois cette conscience absolue réalisée, dirigez votre regard vers l’extérieur et vous découvrirez que l’Univers n’est pas séparé de l’Absolu réalisé.
C’est parce que votre vision est dirigée vers l’extérieur que vous parlez d’un extérieur. Aussi vous conseille-t-on de tourner votre regard à l’intérieur. Cet intérieur est en relation avec l’extérieur que vous avez l’habitude de chercher. En réalité, le Soi n’est ni extérieur ni intérieur.
En parlant des Cieux, on s’imagine qu’ils sont au-dessus ou au-dessous, intérieurs ou extérieurs, car on est habitué à la connaissance relative. On ne cherche que le savoir objectif, d’où ces idées. En fait, il n’y a ni haut, ni bas, ni intérieur, ni extérieur. Si ces notions étaient réelles, elles devraient aussi être présentes pendant le sommeil profond. Car ce qui est réel doit être continu et permanent.
Quand vous dormez, vous sentez-vous à l’intérieur ou à l’extérieur ? Bien sûr que non ». (Ramana Maharshi, entretien 311 du 2-1-1937).

De nos jours de cette judéo-république de l’après 1789 TOUT EST FAIT POUR MAINTENIR À L’EXTÉRIEUR, AU DEHORS, ET JAMAIS À L’INTÉRIEUR, AU DEDANS ; c’est pourquoi il est dit une prière pour la république dans les synagogues françaises, qui de ce fait, ne font pas dans la séparation de l’Église et de l’État et se comporte de façon très ambiguë, ou n’observe pas cette laïcité à la française.

La voie du ”service aux autres” naît vraiment avec le ”CITOYENISME CHRISTIQUE” : seuls les déracinés, le paysan qui vient en ville pour chercher du travail, le soldat démobilisé, le rentier ruiné par l’inflation, l’esclave affranchi donc les solitaires des centres urbains de l’Empire romain, qui ainsi n’avaient qu’une seule solution de raison de vivre : DEVENIR MEMBRE D’UNE COMMUNAUTÉ, où ils trouveraient ”chaleur humaine”, quelqu’un s’intéresserait à eux, dès maintenant et après la mort. C’est ainsi que les premiers progrès D’UN CERTAIN CHRISTIANISME ET DES PLUS SPECTACULAIRE annonçant la république et la judéo-maçonnerie du ”service aux autres”, ont été faits dans les grandes villes : Antioche, Corinthe, Rome, Alexandrie. Les Chrétiens devenaient MEMBRES « les uns des autres » (prémisses du ”Vivre ensemble” républicain), ce qui sera probablement L’UNIQUE CAUSE et la plus forte du progrès de ce certain christianisme, puis après 1789 en France de sa singerie en république, DANS LA LOGIQUE D’UN ”CONTRAT SOCIAL”, DANS LA LOGIQUE DE POSSESSION DE L’OBJET.
Cette vision d’un certain christianisme provient inévitablement du PASSAGE D’UNE CHRISTOLOGIE THÉOPHANIQUE (au sens de Christ générique = Réalisation du Soi) À UNE CHRISTOLOGIE INCARNATIONISTE ; Nous passions d’un Christ juvénile (le jeune Pasteur, le jeune Patricien) au type de maturité virile, tel que le postulait aussi bien l’opinion de l’Église de la Rome impériale qu’une théologie de la réalité des souffrances ”divines” dans la chair. Pour cela s’accomplisse, il fallait que fût perdu déjà le sens de la Réalisation du Soi ; dès lors aussi on fera du docétisme qui ne sera plus qu’une singerie de la Réalisation du Soi qui ne pouvait qu’aboutir au MONOTHÉISME RÉPUBLICAIN ACTUEL, tout cela accompagné de la « dialectique et de la causalité historique » : les ”faits” observés par le mental-corps et ses cinq sens constituant la « réalité objective » !
C’est la christologie incarnationiste vieille de 2000 ans en temps officielle ou mondialisé qui est mourante, la christologie incarnationiste de la Rome du Vatican qui est mourante.
Le Christ ou Soi ne devient aucunement un Christ Pantokrator ou winner à la ”fin des temps”, impérialiste à faire pisser dans leur culotte les petits enfants ! Il reste pur, Ange, Christos Angelos ou ENFANÇON à la chinoise de la Taoïcité : le COMMENCEMENT DE TOUS LES POSSIBLES. Comme il y a donc deux Jehovah comme il y a deux Christ.

Le « Gate gate pâragate pârasamgate bodhi svâhâ » du Soûtra du Diamant (Allé, allé, allé au-delà, allé complètement au-delà, l’Éveil, ainsi), peut correspondre EN PARTIE à l’HECCÉITÉ : le EST, le Sans Pourquoi de l’Être comme une Rose est sans pourquoi, bref, une logique ”moniste”, au sens de la Réalisation Soi : l’Être total : l’union de ‘je’ et du ‘Je’, ou du soi et de son ”Seigneur” ; l’Être total étant l’Union de ce Seigneur et de son Fidèle, d’où au Moyen-Âge le nom de « Fidèle d’Amour » ou « TROUVÈRE » (sens de ”voir le Trou”, et comme dans un Trou il n’y a rien d’autre que le Trou, alors par de Trou à voir ou à saisir…., Donc être hors de toute dualité terrestre…).
L’Heccéité est encore l’Archétype ÉTERNELLE de chaque individu dans le spatio-temporel, sa Signature au sens de Jakob Boehme : la Vraie Nature par l’Essence divine, la Grâce se révélant à Soi-Même (sens du DIeu Ptah...).
Connaître son Heccéité ou Réaliser son Soi éternel, c’est comparable à ”Connaître son Ange [gardien]”, c’est-à-dire son CENTRUM CENTRI ÉTERNEL telle qu’Elle résulte de la révélation de l’Être divin s’y révélant à Lui-même, se réalisant ou réalisant son Soi.

EMPÊCHER PAR LE MONOTHÉISME RÉPUBLICAIN du « service aux autres » qui n’en est plus depuis la révolution mercantile de 1789, la Réalisation du Soi devient, non pas interdite, mais INUTILE, Car n’étant plus à même de réaliser leur Vraie nature, donc de recourir à leur Soi, les êtres, les citoyens urbanisés se trouvent livrés à une même OMNIPOTENCE indifférenciée, tous équidistants les uns des autres (surtout depuis le covid-19 où il fait garder ses distances…), et noyés dans la collectivité républicaine devenue RELIGIEUSE OU SOCIALE. Les citoyenisés vont facilement confondre ”leur” Seigneur ou leur Soi qu’ils n’ont jamais connu tel qu’il EST, et de prétendre l’imposer à tous : leur ”démocratie”, leur ”Vivre ensemble”. Tel sera l’actuel Monothéisme Républicain par lequel passe ”le dieu créé dans les croyances [du pouvoir d’achat]”.

Notons qu’un monothéisme émerge depuis 2022 et la ”guerre en Ukraine” : le MONOTHÉISME DE POUTINE : un certain ”Graal” pour des Européens désespérés pour qui Poutine serait « la solution » (à leurs maux), le « sauveur ». Toujours ce fameux DEHORS, toujours ce MESSIANISME, cette CAROTTE pour faire avancer, ESPÉRER !…
 
Ayant perdu leur Soi, chaque ‘moi’ ou usager est livré à une hypertrophie dégénérant facilement vers un impérialisme spirituel, cas flagrant du Washingtonisme issu du Westminsterisme: LA TÂCHE N’EST PLUS DE RÉALISER LE Soi MAIS IL S’AGIT D’IMPOSER À TOUS LE MÊME ”SEIGNEUR”, le même Soi. C’est justement de cet impérialisme que préserve la deuxième Voie : CELLE DE LA CONTEMPLATION telle la Réalisation du Soi.


« Demandez-vous alors si vous n’êtes pas le même ‘je’ dans le sommeil (profond) et dans les autres états (rêve et veille). Existe-t-il deux ‘je’ ?
Vous êtes toujours la même personne. Alors, lequel des deux est le ‘je’ réel, celui qui apparaît et disparaît ou celui qui est là en permanence [dans l’Instant ou Ici et Maintenant] ? Ainsi vous découvrirez que vous êtes le Soi. C’est ce que l’on appelle Réalisation du Soi.
La Réalisation du Soi n’est pas un état qui vous est étranger ou qui est loin de vous et que vous devez atteindre. Vous êtes toujours dans cet état. Vous l’oubliez et vous vous identifiez au mental et à tout ce qu’il crée. Vous devez simplement cesser de vous identifier au mental. Nous nous sommes identifiés depuis si longtemps au non-Soi qu’il nous est difficile de considérer que nous sommes le Soi [le ‘Je’-‘je’].
Ce qu’on entend donc par Réalisation du Soi n’est rien d’autre que RENONCER [PUTRÉFACTION] à cette identification au non-Soi. Comment réaliser, rendre réel le Soi ? Nous avons réalisé, considéré comme réel, ce qui est irréel, le non-Soi. Abandonner cette fausse réalisation est la Réalisation du Soi. […] Tout le monde recherche uniquement ce qui lui procure le bonheur [la loi de succion ou attraction ”universelle” copiée par Newton]. Pensant que le bonheur vient de tel ou tel objet [donc du DEHORS], vous cherchez à obtenir cet objet [racine du mal Dedans-Dehors et tentative de ”sortir” de l’Univers et évidemment COMMERCE ou mise en valeur du temps]. Voyez d’où vient réellement le bonheur, y compris le bonheur qui vous semble provenir des objets des sens [et du capitalisme et de la création de besoin]. Alors vous comprendrez que la seule source du bonheur est le Soi [Instant, le Blanc du Silence…] et vous demeurerez à jamais dans le Soi ». (Ramana Maharshi au jour le jour, 17-8-1946).

« En état de veille et de rêve, le mental est tourné vers l’extérieur et dans le sommeil profond il est tourné vers l’intérieur. L’Être suprême prend, par l’intermédiaire du mental, l’apparence de la diversité en état de veille et de rêve, tandis qu’il reste replié sur lui-même dans l’état de sommeil profond, d’évanouissement, etc. Par conséquent, vous êtes toujours Cela et ne pouvez pas être autrement [”Le fleuve qui va à la mer ne peut supprimer sa source”].
Quels que soient les changements, le même Être unique reste toujours vous-même ; il n’existe rien en dehors de vous-même ». (Ramana Maharshi, entretien 323, citation partielle de la stance 5è du Arunâchala-ashtakam).

Terrible de nos jours ce mot ”Liberté” : inventer la liberté = LE FRUIT : tant que l’on se sent en asservissement on essaye de se libérer, c’est d’ailleurs le principe de la loi de succion.
« Si l’homme se sent asservi, il essaye de trouver qui est asservi et par cette recherche il découvre que ce n’est pas lui mais son mental qui est asservi et que le mental disparaît, ou se révèle comme non existant, pour peu qu’il soit intériorisé au lieu d’être tourné vers au Dehors vers les objets et les sens. Alors il se fond en sa source, le Soi, et cesse d’exister comme une entité séparée. Dans cet état, il n’y a pas de sentiment d’asservissement ni de libération. Tant qu’on parle de mukti [libération], on n’est pas libre du sentiment d’asservissement ». (Ramana Maharshi au jour le jour, 5-5-1946).

”TANT QU’ON PARLE DE MUKTI [LIBÉRATION], ON N’EST PAS LIBRE DU SENTIMENT D’ASSERVISSEMENT”.
Parler de Libération c’est parler de FRUIT et donc d’ego : être l’auteur de ceci et cela comme le possessif du ”Votre ceci, votre cela” (le concept économie), et parler DE POLITIQUE c’est faire le jeu ou grossir le FRUIT (économie) du concept d’État du Monothéisme républicain.
FRUIT = LA MONNAIE (d’échange). La liberté symboliquement étant comme le fruit, la Pomme biblique, parler de liberté c’est comme vouloir changer de monnaie pour « améliorer » l’économie moribonde, donc dans la tradition des « PLUS ÇA CHANGE ET PLUS C’EST LA MÊME CHOSE »
C’est exactement la même chose que le problème de l’économie mondiale de la drogue, l’État, le Monothéisme républicain NE PEUT QUE, EN SOUTERRAIN, EN MODÈLE ”ÉTAT PROFOND”, FAVORISER L’ÉCONOMIE MONDIALE DE LA DROGUE, L’AMÉLIORER OU L’AIDER EN QUELQUE SORTE ; SINON, L’ÉTAT PROFOND ET DE SURFACE : ILLUSOIRE, celui des électeurs, LES DEUX S’ÉCROULENT IMMÉDIATEMENT, ET LÀ, C’EST VRAIMENT LA FIN DU MONDE…. Parler des gangs à Marseille et y envoyez des flics supplémentaires pour y éviter les tueries entre gangs rivales est bien cette escroquerie étatique de l’économie mondiale de la drogue et de la fabrication et vente d’armes qui ne résoudra absolument rien car se situant dans la tradition des ”Plus ça change et plus c’est la même chose” PARCE QUE TOUT DANGER DE N'Y PLUS CROIRE APPORTE LA VACUITÉ, PARCE QUE ÇA RAPPORTE ET À L’ÉTAT EN CHEVILLE AVEC L’ÉCONOMIE INDISSOCIABLE DES BANQUES ET DU LÉGALE ET DE L’ILLÉGALE QUI NE SE DISTINGUENT PLUS DEPUIS LONGTEMPS. L’État fait ”Comme si” (il fait semblant de lutter contre l’économie mondiale de la drogue) alors que ça lui rapporte et l’économie de la drogue maintient une ”stabilité” mondiale, si bien que cette ”civilisation” est construite sur LA MORT PAR LE CAPITALISME, PAR LE FRUIT, PAR LA LOI DE SUCCION, CROQUER LA POMME, CROQUER À L'ILLUSION, À LA CROYANCE-CRÉDIT-CRÉDO-CRÉANCE.



Notes.
1. « Le monde n’est pas extérieur. Les impressions ne peuvent pas avoir une origine externe, parce que le monde ne peut être connu que par la conscience. Le monde ne dit pas qu’il existe. Ce n’est que votre impression, même si elle n’est pas cohérente ni continue. Dans le sommeil profond, le monde n’est pas connu ; il n’existe donc pas pour l’homme qui dort. Par conséquent, le monde est la suite de l’ego. Trouvez l’ego. La découverte de sa source est le but final ». (Ramana Maharshi, entretien 53 du 15-6-1935).
« Le monde n’est pas extérieur à vous. Parce que vous vous identifiez à tort au corps, vous voyez le monde à l’extérieur et vous remarquez ses souffrances. Mais elles ne sont pas réelles.
Cherchez la Réalité et débarrassez-vous de cette fausse impression ». (Entretien 272 du 23-10-1936).
De même pour les VISIONS, notamment chez les prophètes et autres ”Moïse” : « Les visions ne sont pas extérieures. Elles n’apparaissent qu’à l’intérieur. Si elles étaient extérieures, elles devraient pouvoir affirmer leur propre existence sans qu’il y ait quelqu’un pour les voir. Dans ce cas, qu’est-ce qui prouve qu’elles existent ? La seule preuve est celui qui les voit ». (Entretien 305 du 26-12-1936).

« Il vous faut exister pour pouvoir penser. Vous pouvez avoir telles ou telles pensées. Les pensées changent, mais pas vous, vous ne changez pas. Laissez passer les pensées et accrochez-vous au Soi immuable. Ce sont les pensées qui vous lient [d’où la mode de la ”raison” instaurée au siècle des ”Lumières”]. Si vous les abandonnez, vous vous libérez. Le fait d’être lié n’est pas extérieur. Par conséquent, il n’est pas utile de chercher un remède extérieur pour être libéré. VOUS AVEZ LE CHOIX [sens symbolique de la Pomme] : soit de penser et être lié, soit de cesser de penser et être libre [le scribe de cette page souligne et commente].
Q. : Mais ce n’est pas facile de rester sans penser.
M. : Vous n’avez pas besoin de cesser de penser. Pensez seulement à la racine des pensées.
Cherchez-la et trouvez-la. Le Soi resplendit de lui-même. Quand vous l’aurez trouvé, les pensées cesseront d’elles-mêmes. C’est la libération de la servitude ».

(Entretien 524 du 2-10-1938).

2. Seul un total peut connaître un total : ”Si tu ne te rends pas égal à Dieu, tu ne peux comprendre Dieu : car le semblable n’est intelligible qu’au semblable”, dit Hermès dans le onzième Traité hermétique. Or, le ‘moi’, le citoyen, ne peut être un total, une globalité, un infini, puisqu’il se définit par rapport au Dehors, le social, par rapport à un ‘toi’, et qu’il est donc limité par ce qui le différencie de ce ‘toi’. Donc s’il y avait deux Soi ou deux TOUT, chacun serait limité par ce qui le différencie de l’autre et ne serait donc pas infini. Il en est ainsi du jiva ou consommateur, l’usager, qui ne peut être un TOUT, un infini.
 
 

Dernière mise à jour : 05-04-2023 17:42

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2023 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >