Accueil arrow News arrow Dernières news arrow Horreur républicaine nazi-socialisme
Horreur républicaine nazi-socialisme Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 01-05-2024 21:43

Pages vues : 181    

Favoris : 32

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : Administrateur, Aiguille, Amour, Anarchie, Archange Michel, Bolchevik, Carotte, Celtes, Conformité, Dieu, Dragon, Banques, Consommateur, Dehorscratie, Dragon, Eau, Ego, Fascisme, Gate gate, Gaulois, Homéopathie, Horticulture, Humain, Hiéroglyphe, Histoire, Intelligence artificielle, Judéo-maçonnerie, Laïcité, Libération, Limite, Logibriquet, Logiquopinion, Marxengelsisme, Miviludisation, Nation, Noël, Or, Paix, Penser, Pierre, Pont, Ptah, Racine du mal, Raison, Réel, République, Robot, Saisie, Simplicité, Temple, Temps, Transparent, Trou, Utotalitarisme, Vacuité, Valeur, Vierge, Washingtonisme, Westminsterisme, Winner, Woke, World Economic Forum, Xalemme

 
xun_petioteschouses.png
 
 
Horreur républicaine nazi-socialisme
La nuit obscure de Jean de la Croix ou
SOLEIL NOIR : LA PUTRÉFACTION OU SURFEU
QUI SE TRANSMUTE EN BENOU, LE PHÉNIX LE
GUIDE DE L’ASTRE NOCTURNE OU PTAH
MAÎTRE DU ROYAUME DES MORTS PENDANT LA
NUIT, ET QUI ANNONCE L’OR ROSE DU
POMMIER : L’AUBE. On boucle avec le
Ptah solaire en haut de l’Arbre de Vie.
 
 
Ptah Maitre du Royaume des morts dans le Thème de la NUIT OBSURE OU SOLEIL NOIR, LA LUMIÈRE PURE parce que la notion de croyance au corps est absence et donc pas besoin des yeux « pour-voir », Lumière qui figure le VRAI FEU ou Feu Originel du INNÉ-IGNÉ : le surfeu sans flamme ni cendre qui réduit l’Être en son CENTRUM CENTRI : IL SE TOTALITARISE À L’INSTANT DE SA PERTE, ET CETTE FERMENTATION-PUTRÉFACTION EST LA PREUVE ABSOLUE DE SA RÉALITÉ, APPORTANT ALORS DES POSSIBILITÉS INFINIES, TEL LE ZÉRO INDIEN.

Le Thème de la NUIT OBSCURE OU SOLEIL NOIR SERA COPIÉ PAR L’ÉTAT NAZI OU NATIONAL SOCIALISTE ALLEMAND, LE NAZI. À l’intérieur du régiment SS se trouvait le cercle occulte du Soleil Noir qui singeait la Lumière pure : Lumière primordiale marqué par une croix aux branches isocèles.

Les Nazis voyaient eux aussi dans la Nuit Obscure ou Putréfaction le symbole du SURFEU qui permettait de « traverser la mort pour pouvoir revivre » (le Phénix, le Benou), concept purement égyptien, qui les tenaient certainement des Anciens.

nazi_symbol_regm_republicain.jpg

C’est bien le monde coupé en deux, et depuis de nombreux millénaires :
- FERMENTATION-PUTRÉFACTION OU NUIT OBSCURE pour LE SURFEU et la PREUVE ABSOLUE DU SEUL RÉEL.
- LES NAZIS,
COMME LE PRÉSENT MONOTHÉISME UNILATÉRAL RÉPUBLICAIN, PROVOQUENT LA MORT POUR PRODUIRE UN « RENOUVEAU » À L’IMAGE DE L’ACTUELLE MONSTRUEUSE IDÉOLOGIE COMMENCÉE VÉRITABLEMENT AVEC LES INJECTIONS COVIDESQUES DES INDUSTRIES CHIMIQUES DU CAPITALISME, ET POURSUIVIE PAR L’EMPLOI DU MOT MAGIQUE « TRANS-TRANSITION » À TOUTES LES SAUCES Y COMPRIS SEXUELLE.
Que de fois des symboles anciens et honorables, comme l’Arc-en-Ciel, la croix Svastika, seront détournés par les forces étatiques républicaines et capitalistes du NÉANT INVERSÉ comme celui de 1789.
Chez les NAZIS-RÉPUBLICAINS OU DÉMOCRATIES ACTUELS, ILS ONT TOUS SALOPÉS ET L’ÉTOILE DU MATIN VÉNUS ET L’AUBE DE PTAH-OSIRIS-CHRIST ET ARCHANGE MICHEL.


CHRIST = KRIST : en Hiéroglyphe = enterrement, ou ”mise à la terre” (comme au sens de l’électronique actuelle). Il renaît, d’où le surnom d’Osiris : les morceaux sont « recollés ».

NUIT OBSCURE OU LUMIÈRE (noire) = gate ou « trou de ver » = A(r)mour de non-localisation, absence de spatio-temporel.

NUIT OBSCURE OU LUMIÈRE (noire) = CE QUI EST SALE, CACHÉ, INNOMMABLE, TERRORISTE.
Actuellement, est considéré comme « sale », dégoûtant ou « mauvais », tout ce qui n’entre pas dans le camp du POUR-VOIR, avec l’oeil de l’identification au corps. Donc est sale ou dégoûtant, mauvais, CE QUI N’EST PAS IDENTIFIÉ, CE QUI N’EST PAS OPINIONÉ car depuis que l’humain est passé du langage parlé au langage écrit, il est passé de la pensée sur les choses à la pensée sur les représentations des choses, donc ç une pensée sur la pensée. Sa conception du monde actuel et de lui-même est un sous produit de l’invention du monde dans maintenant le smartphone et l’ordinateur des industries du capitalisme, des industries du soleil noir.
SOLEIL NOIR NAZI ET RÉPUBLICAIN = TOUTES CHOSES PARTICIPENT DU « CECI », DU POUR-VOIR, DU FAUX P(d)IEU : POINTER SUR (effet de non-dualité illusoire). Alors effectivement dans le régime républicain ou nazi, C’EST LE SAINT GRAAL, AUCUNE CHOSE RÉELLE N’EST SALE, OU TERRORISTE, PUISQUE MAINTENANT GRACE À LA SAINTE NUMÉRISATION DE LA PLANÈTE PAR LES INDUSTRIES DU CAPITALISME, AUCUNE CHOSE EN POUR-VOIR N’EST SALE. L’HUMAIN DU RÉGIME RÉPUBLICAIN EST EN DROIT DE SE « CROIRE DÉSORMAIS AU PARADIS PAR ERREUR », GRACE AUX HITLER-MACRON-ROTHSCHILD ET LEURS BANDES D’OLIGARQUES DE PAR LE MONDE.
C’est pourquoi maintenant il y a une palanquée de choses sales comme jamais dans l’histoire humaine : il y a maintenant une infinité de choses qui ne sont ni ceci ni cela et qui sont les saloperies de la RE-PRÉSENTATION.

Dès lors que la RE-présentation a perdu le contact avec la seule INSTANCE qui puisse lui DONNER la vie : le Seul Réel ; RE-présentation = copie, double, faux, artifice, RECOUVREMENT, PENSÉE SUR LA PENSÉE, CHOSE INDIRECTE : LES HUMAINS REGARDENT LE DOIGT QUI MONTRE LA LUNE AU LIEU DE REGARDER DIRECTEMENT LA LUNE ; DE CE FAIT EN REGARDANT LE DOIGT ILS SE TROUVENT DANS LA POSITION DE CEUX QUI SORTENT DE L’UNIVERS POUR LE VOIR, ALORS QU’ILS SONT DEDANS, ILS SONT L’UNIVERS.

Bref, la vie entière est dirigée par CC (cesser) RETIRER, et AC (assez) RETIRER, qui exprime l’INSAISISSABLE ou DÉTACHEMENT, RENONCEMENT, PUTRÉFACTION, SOLEIL NOIR, NUIT OBSCURE, au sens de ART (arrêter), au sens du ”N’EST PAS X” : XUN en chinois (en haut de page), les ”Petiotes Chouses” cachées, le TROU, le ”N’est pas X” : « Tu ne découvriras point la nudité de ton père, ni la nudité de ta mère. C'est ta mère : tu ne découvriras point sa nudité ». (Lévitique 18,7).
LE TROU : « Dieu créa l’homme ; et l’homme créa Dieu. Ils sont tous deux les créateurs des noms et des formes. Mais en réalité, ni Dieu ni l’homme n’ont été créés ». (Ramana Maharshi, entretien 264, du 20-10-1936). Voir en note 1 le sens du Trou et de la Toupie.

Prenez une TOUPIE, si vous la regardez par dessus, vous constaterez par exemple qu’elle tourne dans le sens GD, mais si vous la regardez par en dessous, vous constaterez que cette même toupie tourne dans le sens GD, donc même énergie et même « particule » pour un +1 et -1. Mais dans le cas de l’Unicorne, qui ne cherche rien, n’a besoin de personne, se suffit à lui-même, il correspond à DEUX TOUPIES ou PLUSIEURS PARTICULES : si je décide par opinion d’affecter un sens de rotation de la première particule ou spin à +1, et que je constate ensuite que la deuxième tourne dans le sens inverse de la première, alors la physique actuelle considère que quand un système est formé de deux ou plusieurs particules, « il doit y avoir conservation du spin total », que que soit l’opinion conventionnelle de signe du spin choisi pour désigner le spin de l’un quelconques des particules.

Toupie, rejoint aussi la HACHE à la fois arme et outil. En anglais hache se dit AX, AXE, comme le Centre de l’Univers. L’Axe est un symbole fondamental, comme l’essieu plus tard nous donnera le CHARIOT. L’essieu supporte la totalité du poids du chariot ; il est fixe et les deux roues tournent sur les fusées. Donc nous avons une triade (voir la Triskell celte avec le signe du S cher à l’art gaulois), et l’idée de « roue » ou chose qui tourne ou figure un cycle, un rythme, évoque les cycles lunaires et solaires, l’ombre courant sur un cadran solaire indiquant une PÉRIODE, etc.
La Vacuité est représentée par l’immobilité du Vide au centre du moyeu-Axe d’une roue qui ne cesse de tourner : comme la TOUPIE. Le Centre est nulle part (et la Circonférence est partout).

Pourquoi le mot ŒIL devient YEUX au pluriel ? Alors que parfois le pluriel est ŒILS… Lié au Pour-Voir et à la dualité sujet-objet, SAUF si on reste en « jeu d’enfant » et « travail de femme » (en Alchimie, en AMBIGUÏTÉ) avec l’É-tonnement : voir le symbole en haut de page de non-localité). Pour-Voir et dualité = AMBIGUÏTÉ, qui se résorbe par : OO, bi-ologie… Les phénomènes ou émanations cessent de sortir du O parcellaire (regard par la racine du mal y compris dans le rêve) pour la V-I-sion trinitaire du ‘Je’ transcendant (Le Royaume des Cieux est en vous) :

     Je
Moi    Toi

NOUS SOMMES EN D’ANGER E-vident : Nous voyons maintenant le E, cette ex-pression du I Axe, soit les 2 aspects du TOUT, permettant ainsi de se ré-tablir dans l’Origine trinaire, l’Unité tri-phasée du Soi avec la Trinité de tant de spiritualités et religions.
TOUT est symbole : tant de noms-les-formes Nous re-vèlent (donc Nous voilent de nouveau comme d’Anger : issu de l’Ange afin d’attirer nostre attention sur) l’utilité du sens de L’AMBIGUÏTÉ COMPARABLE AU « N’EST PAS X ».

Le Yoga Kundalini Upanishad dit : « Alors, à cet Instant même, les deux principes fondamentaux de l’individu : l’Activité [le Faire/Fer] et la Lumière, se dissolvent à leur tour dans Shiva. […] L’adepte soudain devient gigantesque. […] Le corps subtil resplendit. […] puisqu’il n’est autre que l’Âme universelle, présente en tous les êtres ».
Se comprend alors la GLANDE PINÉALE : Je suis ce JE SUIS (Singularité), COUR (sans temps). En effet, seule la TRINITÉ ou Triangle première forme fermée de l’unique Voie ou TAO peut permettre à l’humain de réconcilier corps et Conscience, ou Moi-Individuel et Moi-Cosmique./

La ROUE sera ainsi LE FEU PHILOSOPHIQUE :
”Le Feu est l’Art de quoi s’aide Nature ; car nous ne saurions faire autre chose” (les Pointes, Retirer….).
“Faites Feu vaporant, digérant, continuel, non violent, subtil, environné, aéreux, clos, incomburant, altérant. Et, en mon vrai Dieu, je t’ai dit toute la manière du Feu, et récapitule mes mots, mot à mot. Car le Feu est tout, comme tu peux voir par tous les dits Code de toute Vérité. (D’après Bernard Le Trévisan).

INNÉ ET IGNÉ !
Le Feu Philosophique est lié à la connaissance de la Matière (celle sur laquelle on souhaite labourer), et aussi pour quelle finalité ! Il est bien difficile de cuire un morceau de viande avec ce Feu là, ce feu vulgaire issu de l’adoration du Soleil !
Et l’une des plus belles définitions de l’Alchimie en est probablement celle de Bernard Le Trévisan, et ce Feu est comme un “Me(n)tal” (Archée, Principe), un Point de croisement.
Le Feu philosophique entre en action par :
a) Feu Céleste Père +
b) Feu Céleste Mère – Volatil
(D’après Dom A-J. Pernety, page 19 du Dictionnaire Mytho-Hermétique).
Est ce que cela correspond aux probabilités d’informations de Mouvements et de Positions des Quanta, c’est-à-dire que l’Opérateur suppose/voit les choses FIXEMENT !? alors que le réel BOUGE !
Voir aussi le “Traité du Ciel Terrestre” et “Lumen de Lumine” de Thomas Vaughan) ; ÂME.
Le Feu Philosophique est la réunion :
1) Du Feu de Nature
2) Du Feu Contre Nature
(Pernety, pages 162-163 du même Dictionnaire)
Lorsque la flamme est éteinte ELLE PASSE DU VISIBLE DANS L’INVISIBLE. Sa présence se fait toujours ressentir.

Le mot ROUE désigne aussi le Monde : celui qui tourne, et qui n’est pas un camembert comme le croient quelques « platistes » actuels. Roue désigne aussi la RONDE : les Continents anciens : RONDE = LES RACES ou CYCLES DE VIE.



Le Gate Gate et Robinet chez Lee de Forest et la Triode, puis la Valve.
Le SOLEIL NOIR, PUTRÉFACTION :

Pourquoi le mot ”ténèbres” est au pluriel, comme le mot ”universel” mis à toutes les sauces d’un pouvoir de l’ego ? Alors que le mot ”lumière” est très souvent au singulier, alors que la lumière sort bien de LA Ténèbre et non l’inverse !
« La foi, en effet, met l’entendement dans les ténèbres, le prive de toute son intelligence naturelle, et par là le prépare à s’unir à la Sagesse divine. L’espérance fait le vide dans la mémoire et la sépare de la possession de tout objet créé [le scribe de la page souligne], car, comme dit saint Paul, L’espérance tend à ce que l’on ne possède pas : ”Car c'est en espérance que nous sommes sauvés. Or, l'espérance qu'on voit n'est plus espérance : ce qu'on voit, peut-on l'espérer encore ?” (Romains 8,24)
Elle écarte donc la mémoire de ce qu’elle peut posséder, et la met dans ce qu’elle espère [messianisme, projection, f(r)iction]. Aussi l’espérance en Dieu seul dispose-t-elle d’une manière d’autant plus pure la mémoire à s’unir à Dieu, qu’elle la laisse dans un vide plus profond [la non-possession, l’insaisissable].
Il en est de même de la charité. Elle purifie la volonté de toutes ses affections et tendances à ce qui n’est pas Dieu pour ne les rapporter qu’à Lui seul. Aussi dispose-t-elle cette puissance et l’unit-elle à Dieu par Amour ». (Jean de la Croix, La nuit obscure, chapitre 21).

FLÉAU = LE Soi, le TAO ou LA TEINTURE, LE FLÉAU UNISSANT non seulement les deux plateaux de la BALANCE, mais aussi évidemment SOUFRE et MERCURE. Plateaux de la Balance ou Soufre et Mercure sont COMPLÉMENTAIRES, jamais antagonistes comme le Droite-Gauche de la république de 1789 à ces jours de 2024.

FLÉAU = SOLEIL NOIR = toutes les opinions sur le Seul Réel fabriquées par le mental-ego de l’humain sont finalement VAINES. Le Seul Réel ou Vacuité n’est pas un simple néant, en faire un néant tomberait une fois de plus dans la SALETÉ décrite plus haut, mais LA VACUITÉ (du X du ”N’est pas X”) EST LE ZÉRO INDIEN OU SOURCE VÉRITABLE DE TOUTE VIE ET L’ESSENCE DE TOUTE FORME. ZÉRO INDIEN OU A(R)MOUR-GRATUITÉ. C’est XUN de l’Ainsité, la FERMENTATION de la Terre tel le gouffre de l’Être, d’ailleurs très proche d’un autre morphème de même prononciation qui signifie ”crépuscule”, et évoque l’état mental d’« obscurité propice », que l’on peut rencontrer dans le sâdhana (pratique spirituelle). Ainsi, s’il se passe véritablement quelque chose entre deux formes de vie, humaine ou animal, ou toute autre, de l’ordre d’une TRANSMISSION OU ABSENCE DE DUALITÉ, ce ne sera qu’à l’occasion d’une PRÉSENCE D’ABSENCE, UNE VACUITÉ QUE CET INDICIBLE FIL D’ARIANE OU « FIL ROUGE » POURRA SE DÉROULER. LE CIEL ANTÉRIEUR DU SOLEIL NOIR TRANSMET SES INDICATION SI, ET SEULEMENT SI ON EST EN ÉTAT DE VACUITÉ, OU DE TRANSPARENCE-FLUIDITÉ : L’A(R)MOUR.


Note.
1. Chapelet, le japa [en sanskrit la répétition d’un nom divin ou d’une formule) de Michel Kozlov : « Seigneur Jésus-Christ, Fils de Dieu, prends pitié de moi », répété 3000 fois dans les 24 heures d’une journée.
« Que tu sois debout ou assis, en marchant ou couché, prononce continuellement ces paroles : « Seigneur Jésus-Christ, Fils de Dieu, prends pitié de moi » - ni à voix haute ni à la hâte. Fais cela exactement trois milles fois par jour, sans de toi-même en ajouter ni en retrancher aucune. De cette façon, Dieu t’aidera à atteindre l’action incessante du Cœur [le Soi] », dit le starets page 29 de l’édition du Cerf, dans la nouvelle traduction du russe de Chantal Crespel-Houlon, le vrai texte du Pèlerin russe.
Répétition, japa, identique au « GATE GATE PÂRAGATE PÂRASAMGATE BODHI SVÂH » (Allé, allé, allé au-delà, allé complètement au-delà, l’Éveil, ainsi), du Soûtra du Diamant ou Charbon NOIR.
 
 

Dernière mise à jour : 01-05-2024 22:26

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2024 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >