Accueil arrow News arrow Dernières news arrow Infini : qui n’a pas de barrière
Infini : qui n’a pas de barrière Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 06-06-2024 21:09

Pages vues : 157    

Favoris : 35

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : Administrateur, Aiguille, Amour, Anarchie, Archange Michel, Bolchevik, Carotte, Celtes, Conformité, Dieu, Dragon, Banques, Consommateur, Dehorscratie, Dragon, Eau, Ego, Fascisme, Gate gate, Gaulois, Homéopathie, Horticulture, Humain, Hiéroglyphe, Histoire, Intelligence artificielle, Judéo-maçonnerie, Laïcité, Libération, Limite, Logibriquet, Logiquopinion, Marxengelsisme, Miviludisation, Nation, Noël, Or, Paix, Penser, Pierre, Pont, Ptah, Racine du mal, Raison, Réel, République, Robot, Saisie, Simplicité, Temple, Temps, Transparent, Trou, Utotalitarisme, Vacuité, Valeur, Vierge, Washingtonisme, Westminsterisme, Winner, Woke, World Economic Forum, Xalemme

 
ptah_26d_lecaire_osiris_christ.jpg
 
 
Infini : qui n’a pas de barrière
c’est le LEVÉ DU RIDEAU, LE PARADIS.
Infini pose problème à la finitude de
la naissance et de la mort de l’humain,
et ça coince au niveau du Pour-Voir ou
de la mesure, de la saisie !
Objectiver l’Infini est le même non-sens que
d’atteindre un but comme de ”réaliser” le Soi.
Faire de l’Infini un symbole en forme de chiffre
8 à l’horizontal est le même non-sens que
d’attribuer un sens au Seul Réel ! ou de
parler « d’infiniment grand » ! Même doublement
an tautologie tordue que de dire :
« au-jour-d’hui » (au jour du jour).


UN moins que RIEN (une petiote chouse), un DÉVERGONDÉ, un TERRORISTE.
 
 
Dans le conventionnel, l’Infini est compris
comme du négatif : ce qui n’a pas de fin,
négation du fini = L’INSAISISSABLE,
LE CACHÉ, comme un MANQUE de pouvoir le saisir.
L’Infini exposé par Jean Coulonval dans
Synthèse et Temps Nouveaux : ”Dans la réalité,
il ne peut exister de plus petits grains de
Matière insécables, de corpuscule isolé qui
serait un volume Euclidien. Ni à l’opposé un
plus grand volume Euclidien qui serait la plus
grande sphère possible contenant la totalité
cosmique nageant dans un espace à l’infini”.
Comme exprimé par Coulonval INFINIMENT GRAND
ET INFINIMENT PETIT SONT ”UNE MÊME CHOSE”.

”UNE MÊME CHOSE” dans laquelle nécessairement se
trouve le ZÉRO ; l’Infiniment petit engendré à
l’Infini.
Comme vouloir SAISIR le Seul Réel ou vouloir
”SORTIR” de l’Univers est spatilo-temporellement
impossible, l’”infini mathématique” est impossible.

”UNE MÊME CHOSE”
dans laquelle nécessairement se
trouve toujours les mêmes compositions de noms-les-formes
Ainsi, après de nombreuses transformations dues à des
influences au Dehors, un Pyrite de Fer redevient un
ZÉRO ou ATOME de Pyrite de Fer ayant exactement les
mêmes propriétés qu’à l’origine.
C’est incompréhensible pour la mécanique classique,
surtout si elle opinione que l’atome ressemble à un
système planétaire.

”UNE MÊME CHOSE” sera exactement dans la BALANCE
du SOLVE et COAGULE (Volatil et Fixe), le Fixe
correspondant à une énergie déterminée (un état
fixe, stable, positionné).

”UNE MÊME CHOSE” sera le VOLATIL et le FIXE, ou
YIN et YANG : LE ZÉRO INDIEN, L’INFINI :
« Aller vers l’obscur et l’inconnu par ce qui est
plus Obscur et Inconnu encore ». Signifie entre autres
que le jour où l’humain comprendra ce qu’EST L’UNIVERS,
et le POUR QUOI IL ET LÀ, le dit « Univers » disparaîtra
pour se transmuter en quelque chose d’abyssalement
bizarre et inextricable.
C’est une définition de l’INSAISISSABLE.
C’est une définition du mot « Com-prendre »,
« Com-préhensible »
.

”UNE MÊME CHOSE” sera exactement L’OUROBOROS,
L’ÉTERNEL RETOUR (avant l’arrivée des Juifs et de
leur évolutionnisme(1) en géométrie euclidienne de
la ligne droite : la flèche du temps dans un
seul sens et ”Circulez ya plus rien à voir”,
ya plus de retour possible.

”UNE MÊME CHOSE” = ”Je suis ce JE-SUIS”, donc
PLUS IMPORTANT que la puissance défendue
par les paroissiens de la république et de leur
”Vivre ensemble” dans une communauté qui ne
pense qu’à consommer-consumer.
La liberté authentique du Moi-Individuel
est PLUS IMPORTANTE que le GRÉGARISME obtenu
par une pseudo discipline d’un conventionnel
artifice de ”couverture sociale” tellement superficielle.


Subir le JOUG DE L’ÉTAT ET DE SA RÉPUBLIQUE
est une catastrophe : les forts en ego et en argent
décident de la vie et de la mort des masses.

”UNE MÊME CHOSE” = ”Je suis ce JE-SUIS”,
le BIEN de la Vie en forme d’Infini,
et non pas l’autorité sur autrui comme ça
se présent de plus en plus dans ce monothéisme
unilatéral républicain et sa démocratie marchandises !

”UNE MÊME CHOSE” sera exactement L’OUROBOROS et
l’ÉTERNEL RETOUR : on ne peut aller vers
UN ”TEMPS NOUVEAUX” (pour réf. à Synthèse et Temps
Nouveaux
, de Jean Coulonval) QUE PAR LA PUTRÉFACTION,
être prêt, dans le SURFEU, à quitter la dimension
antérieure sur laquelle le matérialisme des 10.000 ans
de la voie de l’Agriculture, de l’État, du commerce
et ses calculs et son salariat reposait, et SAUTER
DANS LE ”UNE MÊME CHOSE” de L’OUROBOROS.

Le contraire d’une affirmation juste est une
affirmation fausse. Et le contraire d’une Vérité
abyssale est une autre Vérité abyssale, comme
le N’EST PAS X, où le X revient à dire que les choses
ne sont que des désignations, des pointages sur les
choses, de simples imputations nominales, elles sont
dépourvues d’être en et par soi,
ELLES NE SONT PAS POSSÉDABLES PAR LE MENTAL,
ON NE DOIT PAS EN FAIRE UNE VALEUR POSSÉDÉE.


Par contre, le premier possédable de l’humain, son
”copyright”, C’EST LA GUERRE, le diabolique guerrier
de la dualité, du DISCURSIF SPATIO-TEMPOREL de
pur-impur, bien-mal, etc., et la confusion entre
la Vacuité et le Néant (surtout à nostre époque de
quantité, d’objets, de Pour-Voir), entre la Nature
du Soi et l’ego, entre la conscience ou ”raison”
cette UTILITÉ, et la Conscience des
Eaux Primordiales.

Ce possédable de l’humain LA RAISON, LE MENTAL,
PREND UN MALIN, ET SADIQUE PLAISIR À EN FAIRE
UNE MISE EN VALEUR DU TEMPS ET AINSI À EN FAIRE
UNE DIFFICULTÉ, COMME « VAINCRE LE PÉCHÉ », OU
« RACHETER LE PÉCHÉ » ; LE PÉCHÉ SERAIT
AINSI NÉCESSAIRE POUR FAIRE AVANCER L’HUMAIN !
Le PARASITE-SIGNIFIANT serait nécessaire pour
faire voir EN ”COMME SI”,  COMME LA CAROTTE
ATTACHÉE À DISTANCE DE LA TÊTE DE L’ÂNE EST
SERAIT NÉCESSAIRE POUR LE FAIRE AVANCER ;
CAROTTE OU LOI DE SUCCION vulgaire.
Le péché ou l’HISTOIRE… à faire durer évidemment
(tirer son épingle du jeu ou du ‘je’).
« La mort est là », seule capable du SURFEU
autre définition de l’Instant, et absence d’histoire…

MISE EN VALEUR DU TEMPS = indétermination du
mental humain pour admettre que CROIRE À
L’EXISTENCE OU D’UN PÉCHÉ, ET QU’IL SERAIT
POSSIBLE DE L’ÉLIMINER, C’EST JUSTEMENT
LE PÉCHÉ !!!
MISE EN VALEUR DU TEMPS = l’insaisissable pour
comprendre que le péché ou l’erreur n’est que
L’HISTOIRE, LE ”COMME SI” OU LA CAROTTE POUR
FAIRE AVANCER L’ÂNE-HUMAIN TEL LE SYSTÈME DU
MESSIANISME-CAROTTE QUI NE DOIT JAMAIS ARRIVER
(qui ne doit jamais être croquée).

ICI et MAINTENANT est éternellement dans
L’INSTANT.
Le FAUX, c’est ce BIG BANG actuel.
Le FAUX, c’est la propagation de l’opinion
MESSIANIQUE et de l’ÉGRÉGORE anglo-américain
doublé du sionisme tout aussi messianique.
Le FAUX ou l’ILLUSION comme le bâton brisé dans
l’eau ou la croyance au ‘moi’, ou l’impression de
voir des êtres naître et disparaître.
Tout ”COMME SI” un cercle des habitudes humaines
et son Pour-Voir : ses possessions et re-présentations.

L’erreur, le péché, vient que Nous SAISISSONS des
êtres, alors, comme mise en valeur du temps, il
faut ensuite les faire apparaître et disparaître.
Et la guerre, ça sert à cela ! (Si on tente d’éviter de
tuer des ”civiles”, on détruit de la MATIÈRE, bâtiments,
matériel militaire, etc., dans la logique matérialiste)
EN RÉALITÉ, IL N’EXISTE QUE LES EAUX PRIMORDIALES,
LE COURANT, LE FLUX, CE QUI DÉFILE SUR L’ÉCRAN,
ET CHAQUE ”ÊTRE” EST UN FILM.

INFINI, NIRVANA = voir que l’essence et les
caractéristiques du péché ou de l’erreur sont vides,
et qu’il n’existe pas de manque et de reste, et donc
rien à ”corriger”,  c’est CELA l’élimination
authentique du péché, le levé du RIDEAU,
la découverte du JARDIN.

Voilà ce qui MANQUE cruellement à ce hui ;
LE LEVÉ DE RIDEAU, ENLEVER SON MASQUE,
DÉVOILER. C’est pourquoi on peut parler
d’ÉVEIL.
LE COVIDISME SYMBOLIQUEMENT FAIT TOUJOURS
SES RAVAGES ; les Couilles en Or avaient bien
fabriqué leur FILM. Les humains sont de plus
en plus masqués, malgré eux.

Le RIDEAU comparable au FRUIT, au TISSAGE,
naît de LA PRATIQUE DES EAUX PRIMORDIALES
QUI COMME L’ÂGE D’OR SONT PRÉSENTES DEPUIS
TOUJOURS, car de la Sagesse non discursive,
atemporel, jaillit l’Instant, l’Ainsité,
le CELA, le SANS POURQUOI.
RIDEAU ou Gate gate ou Flux : le EST,
c’est-à-dire le FLUX-MOUVEMENT des EAUX PRIM.
de Réaliser son Soi, son EST,
donc devenir LUI-MÊME, sa TOTALITÉ
son JEHOVAH (le Vrai : ”Je suis ce JE-SUIS”).


Nature du BONHEUR ou INFINI :
« Si un homme pense que son bonheur dépend de causes extérieures et de ce qu’il possède, il est raisonnable de conclure que son bonheur augmentera lorsqu’il possédera davantage et diminuera proportionnellement à la diminution de ces possessions. Par conséquent, s’il ne possède rien, son bonheur devra être réduit à zéro. Or, quelle est l’expérience réelle de l’homme ? Correspond-elle à cette optique ?
Dans le sommeil profond, l’homme ne possède rien, pas même son propre corps. Et au lieu d’être malheureux il est parfaitement heureux. Chacun désire dormir profondément. La conclusion en est que le bonheur est inhérent à l’homme et n’est pas dû à des causes extérieures. Pour ouvrir les réserves du bonheur parfait, il faut réaliser le Soi ». (Ramana Maharshi, entretien 3 du 15-5-1935).
« Vous renoncez à telle ou telle chose qui fait partie de « vos » possessions. Si, au lieu de cela, vous renoncez au ‘je’ et au « mien », tout est abandonné d’un seul coup. Le germe de la possessivité a disparu. Le mal est alors écrasé avant même d’avoir pu éclore. Pour parvenir à ce résultat, le non-attachement (vairāgya) doit être très fort. La volonté de parvenir doit être comparable à celle d’un homme que l’on maintient sous l’eau et qui s’efforce de revenir à la surface pour survivre ». (Ramana Maharshi, entretien 28 du 4-2-1935).

POSSESSIONS = LOI DE SUCCION VULGAIRE et SOUCIS : LE PLOMB, L’ATTRACTION OU PESANTEUR, L’OBJECTIF OU POUR-VOIR ANTI-INFINI : FINITUDE, COAGULATION.
Être victime de sa propre possession-création est l’erreur qui ne pouvait pas faire chuter PTAH, par ses bandelettes (Fluide vital). Un démiurge ou ”grand” architecte” est victime de sa propre création…. Ptah en fur protégé, c’est pourquoi il pouvait être aussi le Dieu des Artisans. Bandelettes, entrelacs, serpents = FLUIDITÉ, EAUX PRIM., le contraire de la sécurité dont les dangers sont cité par Hécate dans Macbeth : « La sécurité est la plus grande ennemi des mortels », le serpent et autres formes du 8 à l’horizontal symbole de l’Infini, SYMBOLE AQUATIQUE par essence : L’ONDULATION (de l’eau et du sable), LA NATURE MÊME DE L’ACTION CRÉATRICE DE PTAH, L’ÉNERGIE DE TOUTES LES EXISTENCES, L’OUROBOROS, L’ÉTERNEL RETOUR (le contraire de la mise en valeur du temps (1)).

Louange à ton ka, Ptah-qui-est-au-Sud-de-son-Mur,
au beau Visage, Seigneur de la Vie-du-Double-Pays.
Qu’il donne vie, santé, force,
faveurs avec une belle vieillesse.

Quand mes yeux contemplent sans cesse ton image,
de même que Thot et ton fils l’Apis vivant [de Memphis],
que le Dieu fasse une longue durée de vie !
Pour le Père divin de premier ordre dans la maison de Ptah, le prophète Noferrompe, justifié dans l’Occident […]
(Stèle du musée du Vatican. Cité dans Hymnes et Prières de l’Égypte ancienne, par André Barucq et François Daumas, 1980)

Note.
1. La NORME JUIVE de leur dualité winners-losers (élus/non-élus et Dedans-Dehors) résumée page 18 du livre de Jacques Attali, Les Juifs, le monde et l’argent : « Pour la première fois, une cosmogonie ne se vit pas comme cyclique [Tore, Circulus trinitaire, Ouroboros trinitaire] ; elle ne se donne pas pour but le retour du même [l’Éternel retour]. Elle fixe un sens au progrès ; elle fait de l’Alliance avec Dieu la flèche du temps [dans un seul sens et concept du mental par l’idéation] ; elle accorde à l’homme le choix de son destin : le libre arbitre [et par là l’individualisme, l’opinion, la démocratie et le consommateur et forcément des limites]. Ainsi est posé la fonction de l’économie : cadre matériel de l’exil et moyen de réinvention du paradis perdu [donc la religion de l’argent et du salariat, de la marchandise idole et de la consommation]. L’humanité a désormais un objectif : dépasser sa faute [et inventer la liberté et donc produire les contraintes à n’en plus finir]. Elle dispose d’un moyen pour l’atteindre : mettre en valeur le temps [la carotte du messianisme et de leur ”Jour du jugement dernier”…] ».
« Elle fait de l’Alliance avec Dieu ». LEQUEL ? S’il s’agissait du Soi, l’état actuel du monde serait autre et l’asservissement sous toutes ses formes n’existerait pas !!!
Leur « Dieu » et son sel d’Arche d’Alliance n’est qu’une mouture de socialisme politico-étatique tribal et forme primitive de république, avec ses commandements copiés sur les sagesses égyptiennes : genres littéraires de l’Orient ancien, y compris l’Ancien Testament ; recueils de préceptes pratiques et moraux énoncés par une personne pourvue d’une longue expérience à l’usage d’un jeune homme, visant à lui faire connaître les « normes » de conduites dans la vie sociale.…

AVEC LE JUDAÏSME, C’EST LA GUERRE !
 
 

Dernière mise à jour : 06-06-2024 21:23

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2024 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >