Accueil arrow News arrow Dernières news arrow Le ‘moi’ du votre ceci et du social
Le ‘moi’ du votre ceci et du social Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 18-06-2024 22:26

Pages vues : 122    

Favoris : 22

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : Administrateur, Aiguille, Amour, Anarchie, Archange Michel, Bolchevik, Carotte, Celtes, Conformité, Dieu, Dragon, Banques, Consommateur, Dehorscratie, Dragon, Eau, Ego, Fascisme, Gate gate, Gaulois, Homéopathie, Horticulture, Humain, Hiéroglyphe, Histoire, Intelligence artificielle, Judéo-maçonnerie, Laïcité, Libération, Limite, Logibriquet, Logiquopinion, Marxengelsisme, Miviludisation, Nation, Noël, Or, Paix, Penser, Pierre, Pont, Ptah, Racine du mal, Raison, Réel, République, Robot, Saisie, Simplicité, Temple, Temps, Transparent, Trou, Utotalitarisme, Vacuité, Valeur, Vierge, Washingtonisme, Westminsterisme, Winner, Woke, World Economic Forum, Xalemme

 
croisel2_tr_bleu300.png
 
 
Le ‘moi’ du votre ceci et du social
les deux grandes idoles (pour citer Simone Weil
chez Gustave Thibon).
Et pour échapper à la vanité du social on
se réfugie dans le ‘moi’, le citoyenisme,
le consommateur.
L’idolâtrie du social, du ”Vivre ensemble” augmenté
par la technologie des industries du capital,
c’est le chaos assuré.


Le transhumanisme de l’Antéchrist quantique de l’industrie de la MÊME industrie que celle de la Tour de Babel : la civilisation (sens du social-société évidemment SOTTE SIÉTÉ À SATIÉTÉ).
 
 
A CONSCIENCE CONCEPTUALISANTE OU ”RAISON” NE PEUT EN AUCUN CAS CONSTRUIRE UNE AUTORITÉ QUELCONQUE, ELLE NE PEUT EN AUCUN CAS CONSTRUIRE DES LOIS ET LES FIXER, LES VALIDER EN UNE ”MÊME SOUPE POUR TOUS”.
Cette conscience conceptualisante ou ”raison” construite ARTIFICIELLEMENT sur un mode de ”rationalité” (ou le dit ”bon sens”, cette vérité superficielle ou sociale, conventionnelle ou de quantité : le plus grand nombre de personnes), comme une image fondatrice, conventionnelle et ILLUSOIRE en une illusion reconnue, acceptée, malgré eux par nombre d’humains, et à cause d’eux, par la QUANTITÉ, le PLUS GRAND NOMBRE (comme aux élections), qui constituerait L’ILLUSOIRE MAGIE(1) D’UNE ”SOCIÉTÉ” TOTALEMENT ET ABSOLUMENT CONSTRUITE EN ”COMME SI”, CONSTRUITE SUR LA MAGIE, CONSTRUITE SUR L’OPINION ET LE CONSENTEMENT DANS LE SOCIAL.
Et quand une magie-opinion règne toutes les magies-opinions règnent tel l’ÉGRÉGORE PRINCIPAL DEVENU AUTONOME, et quand une magie-opinion ou l’égrégore principal perd son autonomie, toutes les magies et égrégores actifs disparaissent dans l’Instant.
Par conséquence, selon cette perspective magique si fragile construite sur l’opinion du plus grand nombre, donc l’opinion FONDATRICE du DEHORS, le CONTRAT SOCIAL, telle la magie faisant parler toutes les magies, CELA TRANSMETTRAIT CE QUE LA MAGIE MODERNE APPELLE « LA RAISON », SOIT FAIRE PARLER TOUTES LES MAGIES COMME DANS LA CHAÎNE SANS FIN ET QUI A TOUJOURS FAIM DE CAUSES ET D’EFFETS, NOTAMMENT TOUJOURS FAIM D’INTERDITS (cas des ”Commandements’ des Têtes raides, et plus tard des têtes raides républicaines des ”Droits de l’homme” des 1789 à nos jours).
Ainsi la société et ses institutions, tout aussi artificielles ou conventionnelles, ne sont qu’UN BÉTAIL D’INDIVIDUS CONSOMMANT CAHIN CAHA TOTALEMENT SÉPARÉS LES UNS LES AUTRES EN DUALITÉ DEDANS-DEHORS, PROVOQUANT L’AMPLIFICATION DE L’EGO, ET PAR LÀ-MÊME L’AMPLIFICATION DE LA SAISIE PAR AMPLIFICATION TECHNOLOGIQUE DE LEUR ”TOUT CONNECTÉ” DES PRODUCTIONS DES INDUSTRIES DU CAPITALISME ET DU ”VIVRE ENSEMBLE” DU MONOTHÉISME UNILATÉRAL RÉPUBLICAIN.

Ce type de société construite sur la magie est à l’exemple de la société anglaise, où l’on raconte qu’il suffit de deux Anglais pour former un match de football, et d’un troisième Anglais pour former un Empire. Parfaite illustration de la TOUR DE BABEL dont les pierres n’ont été reliés que par du bitume. Et illustration par Romains 8,20-23 : « Car la création a été soumise à la vanité, -non de son gré, mais à cause de celui qui l'y a soumise, avec l'espérance qu'elle aussi sera affranchie de la servitude de la corruption, pour avoir part à la liberté de la gloire des enfants de Dieu. Or nous savons que, jusqu'à ce jour, la création tout entière soupire et souffre les douleurs de l'enfantement. Et ce n'est pas elle seulement ; mais nous aussi, qui avons les prémices de l'Esprit, nous aussi nous soupirons en nous-mêmes, en attendant l'adoption, la rédemption de notre corps ».

C’EST LA PREUVE DE LA FRAGILITÉ TOTALE DE L’ESPÈCE HUMAINE CONSTRUITE SOUS CETTE MAGIE DE TOUR DE BABEL DU ”COMME SI”, OU DE « JOUER LE JEU » DONC ADHÉRER AU CONVENTIONNEL, ADHÉRER AU CONTRAT OU À L’OPINION À LA MODE, ADHÉRER AU DEHORS, ET AINSI EN PERDRE SA LIBERTÉ PROPRE (la Tour de Babel ne peut que S’ÉCROULER).
Nul doute que LE REFUS DU GRATUIT OU REFUS DU RÉEL, REFUS DE L’A-MOR, AU PROFIT DU DEHORS ET DE SON ORDRE IMPOSÉ, SOIT L’ASPECT PRINCIPAL DU REFUS DU RÉEL, donc un mécanisme de DÉFENSE maintenant vieux de plusieurs millénaires, qui entre en jeu parce que le Réel est perçu comme Cru-EL, pas cuit (EL, AL ou divin), IL LUI MANQUE un HOTC (Histoire-Opinions-Temps qui Coule) ; IL LUI MANQUE UN HOLLYWOOD ET SES IMAGES DU POUR-VOIR, IL LUI MANQUE LE MESSIANISME TRANSHUMANISTE ANGLO-AMÉRICAIN…. Ce MANQUE de la dualité infernale MANSUE-RESTE (le ”reste” étant évidemment les RICHES, qui ne manquent de rien, sauf du principal : leur Soi)

On ne peut pas, depuis des millénaires et de générations en générations, nier rationnellement le Réel, décider que ce qu’on perçoit est faux, et continuer à CROIRE à la magie, au ”COMME SI”, continuer à « JOUER LE JEU, le ‘je’ », de l’ego et de la saisie en loi de succion permanente ou PLOMB, pesanteur, attraction, désir, ailleurs, un messie, un Mashia’h.
La société humaine depuis des millénaires est ainsi construite sur le ”COMME SI”, sur de la magie, SUR DE LA PROTECTION, SUR DU SÉCURITAIRE, sur du vent, sur Babel, sur DE LA MAGIE COMME DÉCRIT À GENÈSE 1,2 et ensuite ON JOUE LE JEU, LA CONSCIENCE QUI CALCUL OU RAISON FABRICATION DE L’ESPÈCE HUMAINE D’UN CERTAIN POINT DE VUE SEULEMENT…..
”Raison” + morale et ”bon sens” du conventionnel prétendent construire une SOTTE SIÉTÉ À SATIÉTÉ (avec ses industries du capital), au nom du ”progrès”, et certains gros ego inventent un vocabulaire à la mode, comme ”transition de…”, parce qu’il y a des mots qu’on risquerait de comprendre EN DEHORS DE LA LOI, ou des ”valeurs”….. Donc la ”liberté d’expression’ n’existe pas, surtout en régime républicain, par dans ce régime : TOUTE PAROLE N’EST PAS BONNE DIRE, SINON, LES VALEURS deviennent des nullités…

La GÉNÈSE 1,2 C’EST BABEL.
C’est justement ce ”COMME SI” appelé « raison » ou « rationnel », ou « bon sens » dans le cas du SOCIAL, QUI EST LA SOURCE DU CHAOS HUMAIN, DE TOUT CE QUI EST TORDU, À L’ENVERS, ET EN FORME DE RELIGIONS, ET LA SOURCE DE GUERRES depuis le début du Néolithique et la voie de l’Agriculture et des céréales…. Cette « raison » qui se voudrait le DOGME, la norme, LES DROITS DE L’HOMME ou le NOACHISME pour tous. (Une bonne illustration de ce chaos engendré par la « raison » et le « jouer le jeu » imposé du social se trouve dans un des chefs d’œuvres de l’Âge d’Or du drama japonais : les années 1990 jusqu’à 2009, dans MAJO NO JOUKEN, qui illustre totalement LE REFUS DU GRATUIT-AMOUR (au niveau social) ; on peut le retrouver aussi dans l’histoire dramatique de Gabrielle Russier, qui inspirera peut-être l’histoire de Majo no jouken). Bien-sûr dans le cas de G. Russier comme dans celui du jeune homme et de sa prof. plus âgée dans Majo no jouken, leur bonheur n’est que RELATIF (au sens de plaisir, au sens de la loi de succion de l’ici par rapport à l’ailleurs) d’où les drames nécessaires à l’histoire ; le bonheur relatif est encore plus fort mais plus maniéré dans le Jdrama Chugakusei Nikki [Meet Me After School). Or seule la Liberté provient lorsqu’il n’y a plus ni sujet ni objet, il n’y a que le FLÉAU, c’est ce que Nagarjuna exprime dans les Stances 16,9 et 27,29 ci-dessous. Et quand il n’y a pas cette Vraie Liberté sans aucune individualité, alors on tombe dans la dualité de souffrance avec LE MANQUE ET LE RESTE, LE SYNDROME DE L’ICI NE POUVANT VIVRE SANS SON AILLEURS (sa ”moitié”, bien illustré dans le Jdrama Chugakusei). Évidement l’être humain est tellement conditionné dans le relatif depuis des millénaires, LE PLOMB-PESANTEUR, LA LOI DE SUCCION VULGAIRE APPELÉE ”AMOUR”, que la dualité sujet-objet est le big Winner EN DEHORS DE L’ÂGE D’OR du SAINT CHAOS, des EAUX PRIMORDIALES.

Le « SOIS RAISONNABLE », du social, TUE LA GRATUITÉ-AMOUR, comme illustré dans Majo no jouken. Le « SOIS RAISONNABLE » est parfaitement ANTI-DIONYSOS.
CHRIST = AMOUR-GRATUITÉ, et les premiers Chrétiens étaient parfois représentés en une ÂNE CRUCIFIÉ. Or l’âne est la MONTURE DE DIONYSOS, L’ÂNE est la monture du Christ-Jésus le jour de la fête des rameaux, DIONYSOS qui est aussi un DIEU DE L’ALCHIMIE, donc Dieu de la Connaisance.
ÂNE CRUCIFIÉ = CROISEL (en haut de page) : le CREUSET, LA CROIX, LE POINT FOCAL, L’ÊTRE VÉRITABLE.
L’ÂNE QUI N’EST PAS SOUMIS À LA CAROTTE DU MESSIANISME ET DONC DU SOCIALISME…..

- Dionysos : Fils de Zeus et Dieu mortel (son aspect corps).
- Jésus-Christ : Fils de Dieu et Dieu mortel (son aspect corps).
Tous Deux maîtrisent la mort par la résurrection. Tous Deux entrent dans la mythologie du vin : transformation de l’eau en vin. Jésus est tué par les Juifs et Dionysos-Zagreus est mis à mort par les Titans (forces terrestres, mais surtout tendance au WINNERISME QUI DE NOS JOURS N’EST MÊME PLUS DISSIMULÉ SOUS UNE AMBITION OBSÉDANTE POLITICARDE ÉTATIQUE ET CAPITALISTE D’« AMÉLIORER LE MONDE »… Tendances très répandues dans l’oligarchie au sommet de sa pyramide des forums de Davos et autres « sommets pour la paix »…).
RESURRECTION = CON-NAISSANCE ou NOUVELLE NAISSANCE par la Réalisation du Soi, cette CONTINUITÉ DE LA CONSCIENCE INFINIE mise en œuvre par un processus de RÉ-intégration ou RE-tournement de la Lumière comme sur un nouveau support, UN NOUVEAU POINT FOCAL. Et c’est l’une des plus vieille Tradition de l’humanité illustré par l’Ouroboros, ouvrant la Porte au ZÉRO INDIEN ou TOUT DEVIENT POSSIBLE en incluant le retour en SOMMEIL ÉVEILLÉ dans le monde des noms-les-formes.
Logion 3. Jésus disait :
Si ceux qui vous guident affirment :
Voici, le Royaume de Dieu est dans le ciel,
alors les oiseaux en sont plus près que vous ;
S’ils vous disent :
Voici, il est dans la mer,
alors les poissons le connaissent déjà…
Le Royaume : il est à l’intérieur de vous,
et il est à l’extérieur de vous.
Quand vous vous connaîtrez vous-mêmes,
alors vous serez connus et vous connaîtrez
que vous êtes les fils du Père, le vivant ;
mais si vous ne vous connaissez pas vous-même,
vous êtes dans le vain,
et vous êtes vanité.

(Évangile de Thomas qui exprime le Soi comme Ramana Maharshi)


Ourobo_svatis_sanspourquoi.png 

LE SOCIAL NE PEUT PAS COMPRENDRE L’AMOUR GRATUITÉ, IL N’EST QU’UNE CON(U)VERTURE (convention) SOCIALE, La profondeur donc l’Amour-Gratuité n’est jamais sociale ; elle est soit humaine, soit divine. Et le critère social, le DEHORS, en fonction duquel S’ORGANISE LE CHAOS HUMAIN EN FORME D’OPINION-JUGEMENT DANS LA DUALITÉ PUR-IMPURE ou BON-MÉCHANT, AUTORISÉ-INTERDIT, EST CE QUI RENSEIGNE LE MOINS SUR LA VRAIE VALEUR ET QUALITÉ, ET SPIRITUALITÉ HUMAINE.
On naît seul, on vit ensemble, on meurt seul, et on est SEUL en sommeil profond ! Donc le social se construit dans le monde des ACCIDENTS, des OPINIONS DANS LE SPATIO-TEMPOREL, CE MONDE DU FAUX AMOUR : L’INTÉRESSEMENT, LA LOI DE SUCCION. Arthur Rimbaud restait lucide quand il affirmait que la la Vraie Vie n’est pas de ce monde (du spatio-temporel, des accidents).

La « raison » CROIT, et en fabricant cela elle engendre l’A-NORMAL, du A privatif et normal : elle engendre le social à l’état de veille qui se CROIT la normalité à cause DE LA ROUTINE OU HABITUDE : CETTE ZOMBIFICATION EN MARCHE DE L’ESPÈCE HUMAINE, amplifiée de nos jours, et peut-être intentionnellement pas la technologie des industries du capitalisme.

CROIRE C’EST METTRE EN VALEUR LE TEMPS ET EN FAIRE DU COMMERCE (comme les intérêts et tout le virtuel de l’actuelle finance mondiale), COMME TOUS LES ”COMME SI’ du jeux.
DANS L’AMOUR-GRATUITÉ IL N’Y A PAS D’AILLEURS, PAS DE TEMPS, C’EST MAÂT ou direct, comme la Déesse égyptienne (d’où l’expression au jeu d’échec : ”échec et mat”, absence de temps qui coule, et d’après l’arabe mât [mort], Maât ou le FLÉAU [de la Balance]. Maât, Mat, Clown ou le Fou = libéré des normes communes : Rien ne paraît plus folie que la sagesse, pour qui ne connaît d’autre règle que la raison ou le bon sens du conventionnel ou du contrat passé avec de la société ! Derrière les mots FLÉAU, FOLIE, PARADOXE, se cache la TRANSCENDANCE).

Le Soi ne peut qu’être l’INSAISISSABLE : LA VÉRITÉ ULTIME en, comme le précise la Stance 27,29 de Nagarjuna : « Et puis étant donné que tous les êtres sont vides [d’une identité qui leur appartient en propre, la forme d’un corps n’est qu’une illusion d’identité], à propos de quoi, dans le mental de qui, de quelle nature et pour quelle raison, des opinions concernant l’éternel, etc., pourraient-elles prendre naissance ? ».
Le sens général d’Opinion est le fait de « sortir » de l’Univers, sortie en une forme de « PRISE DE POSITION ». Donc, de quelle nature sont les opinions, impossible en principe ? Quel est le support de leur opinionetreté ? Qui est le sujet possédant de ces prises de position ? Enfin, quelle est la cause de leur formation ?
Ces quatre entités sont EXTÉRIEURES à l’Univers. Absurde !
La Stance 27,29 provoque une radicale rupture de niveau : on passe des vérités codées, sociales et conventionnelles, à la VÉRITÉ NUE, ULTIME, LE SEUL RÉEL. RIEN N’EST SOI-MÊME, selon le sens du ZÉRO INDIEN et du GATE GATE, on éjecte donc la raison ou le « sens commun », le spatio-temporel du « où » et du « quand », mais aussi du « qui », et du « quoi ». Rejoint le questionnement souvent mentionné par Ramana Maharshi, QUI DOUTE ? ET SUR QUOI ? (qui rejoint le QUI SUIS-JE ?).

Bref, cela conduit À L’ABANDON DE TOUTES LES OPINIONS, SOIT À L’ABANDON DE LA LOI DE SUCCION VULGAIRE. Et c’est la PUTRÉFACTION, LE FLÉAU, ET LE RE-tour DU ZÉRO INDIEN, DU TOUT EST POSSIBLE.
Cela pour fermer la gueule à tous les winners des Schwab et Harari et à leur comble de la possession et ”fin des temps” tout aussi possessif : « Vous ne posséderez rien et vous serrez heureux », dénoncé par Nagarjuna à la Stance 16,9 : « ”Un jour je m’éteindrai libre de toute appropriation, le nirvana m’adviendra”. Prendre les choses ainsi, c’est le comble de l’appropriation ». Et ici IL Y A LE PARADOXE ULTIME : Si la délivrance n’est pas individuelle, d’après cette Stance et celle du 27,29 cité plus haut, QUEL EST ALORS LE SENS DE LA « CONSCIENCE FONDAMENTALE » OU INFINIE, QUI, SELON LE LANKÂVATÂRA, SERAIT « PUREMENT INDIVIDUELLE » ?
La nature humaine période évolutionnisme a la tête raide, elle veut son « éternité », à l’exemple des transhumanistes anglo-américains, et c’est seulement la raison qui l’éprouve. Or les transhumanistes croient que la raison est immortelle, c’est pourquoi ils veulent la mettre dans une sorte de ”puce informatique” de l'industrie qui singerait un MOI-COLLECTIF parfait.
SEUL LE ”QUI SUIS-JE ?” PEUT RÉPONDRE À CE PARADOXE EN FORME ÉVIDEMMENT DE SILENCE, selon la Tradition du : Savoir, Pouvoir, Oser, SE TAIRE. Car s’il répond par le VERBUM, la PAROLE, il tombe immédiatement dans l’opinion, le faux : le Vrai cesse d’être vrai dès qu’il est vu ou entendu ; il tombe dans le monde des accidents ou spatio-temporel.
Donc, la ”conscience ultime”, « mise » en un lieu et en un temps (à l’exemple d’un Moïse recevant la Loi en un lieu et en un temps), dans une puce informatique, serait condamnée à se taire….. De plus, elle dépendrait des industries du capitalisme, si ce système existe encore dans… 30 ans…
Dans le cas transhumanisme, l’ÂME ou la CONSCIENCE INFINIE sont, EN TROP : ILS SONT EN LIEU ET PLACE…. Cette âme ou cette conscience infinie SERA UN FAUX, L’ANTÉCHRIST QUANTIQUE……

Nous vivons plus que jamais sous le RÈGNE DES SYSTÈMES, DES DICTATURES FABRIQUÉES ET ENTRETENUES PAR LES INDUSTRIES DU CAPITALISME, ET TOUTE OPINION EST LE GERME D’UNE POSSESSION, D’UNE DICTATURE. ÇA RÉUSSIT, OU ÇA AVORTE, MAIS IL EST CELA.
Un être humain peut refuser tout système, refuser l’électricité, le smartphone, etc., mais le social étant moderne étant devenu ce qu’il est, cet être humain renonce du même coup à « jouer le jeu » (du système), à ”compter’, à être ”inséré” dans ce ”Vivre ensemble”.
Le Christ a dit : « Car celui qui voudra sauver sa vie la perdra, mais celui qui perdra sa vie à cause de moi et de la bonne nouvelle la sauvera » (Marc 8,35). C’est totalement inconfortable par rapport au tout confort et tout sécuritaire actuel. Mais il faudra bien qu’un jour ce ne soit plus vrai, quand il y aura de nouveaux Cieux et une nouvelle Terre, et certainement pas celle du transhumanisme et de ses industries du capital. Alors il n’y aura plus de Schwab, de Harari, de macron-rothschild et Cie., ni de City de Londres ni ses banques. Ce n’est pas encore pour demain au vu de ce qu’il se passe en ce juin 2024….. (En référence à Jean Coulonval, Synthèse et Temps Nouveaux, lettre 12 à Jean-Émile Charon le 15-5-1972).

L’Incarnation, la Rédemption, les Nouveaux Cieux et la Nouvelle Terre, la Vraie Demeure du Sans Demeure, SONT DES GATE GATE, SONT DES MYSTÈRES, INSAISISSABLES.
Ainsi il n’existe aucune délimitation nette entre
Thème et Variation puisque le Thème peut devenir
Variation, et l’inverse sans limite.
On peut alors parler d’hypostatique (CIRCULUS de
la Trinité universelle).
Principe du GATE GATE : toujours ouvrir des portes,
sans commencement ni fin : « Jamais l’Âme et Dieu
ne peuvent co-exister »
(Saint Bonaventure).
Itinéraire n’est pas itérer dans un spatio-temporel !
Donc on ENTERRE LA SOURCE PROFONDÉMENT, DANS
L’ÂBIME DU PUITS OÙ IL N’Y A POINT D’EAU ….


EXACTEMENT COMME LE CIRCULUS DE THÈMES ET VARIATIONS.
Tout discours sur le Seul Réel, sur l’Univers, sur l’atome, ne pourra qu’être dans une Variation du Thème du N’EST PAS X : LA TAUTOLOGIE. Comme l’exprimait Plotin, l’opinion sur l’Un, sur l’Unité, toute parole à propos de l’Un est identique à la Liberté, c’est en trop, ou trop lourd (pesanteur du Plomb) et ça altère forcément l’Unité, que l’opinion transforme en opinion !
Musique de Thèmes et Variations : AL-khimaira (la Chimère, en grec, qui là encore mène au « Gate gate pâragate pârasamgate bodhi svâhâ » du Soûtra du Diamant (Allé, allé, allé au-delà, allé complètement au-delà, l’Éveil, ainsi) qui est l’Eau (Primordiale) QUI N’EST JAMAIS ELLE-MÊME (à moins de l’enfermer dans un récipient, et de la coaguler) :
C’EST LE SAINT CHAOS : L’INSOLITE, LE JAMAIS PAREIL EST LA RÈGLE.
MIRACLES ET MÉTAMORPHOSES SONT LA NATURE DE L’ABSOLUE INSTABILITÉ DE L’ÉTAT DES EAUX PRIMORDIALES, LE SAINT CHAOS.

GATE GATE : toujours ouvrir des portes, sans commencement ni fin : existence d’une infinité d’Univers superposé dans n’importe quelle direction : le Point focal du « point de vue » A pendant qu’il est en même temps dans le Point Focal du vue A DEVENU B, ou C, ou E, etc. Principe de Thèmes et Variations quand la Variation devient le Thème et le Thème une AUTRE Variation et ainsi de suite mais toujours en conservant son « Je suis ce JE-SUIS », Son Centrum Centri. (Ce n’est donc pas la dualité forcément temporel du Ici et Ailleurs)

IL N’Y A PAS D’ORIGINE. Vouloir posséder l’Origine c’est s’enfermer dans la chaîne sans fin de causes et d’effets avec l’Ici et plus ”loin” l’Ailleurs produit de l’Ici, ou inversement.

Conscience éternelle = État de TURIYA, au-delà des trois états de sommeil profond, rêve, veille. Chose impossible avec le transhumanisme, qui ne sera qu’un OUTIL dans les mains des industries du FAUX.


Note.
1. Telle la magie des pouvoirs siddhi.
Concernant les facultés surnaturelles, en Inde elles se nomment pouvoirs Siddhi(s), et elles sont « huit siddhis » attribués au Seigneur Shiva que l’ascète est censé pouvoir acquérir par ses austérités :
- Anima : se rapetisser soi-même ou toute autre chose, jusqu’à la taille d’un atome.
- Makima : pouvoir augmenter indéfiniment son volume corporel.
- Ilakima : pouvoir se rendre léger ou pouvoir alléger n’importe quoi, donc vaincre la gravité ou poids.
- Karima : pouvoir augmenter le poids de son corps et sa solidité.
- Piratti (en sanskrit prapti) : le pouvoir d’obtenir tout ce que l’on désire.
- Pirakamiyam : pouvoir vaincre les obstacles naturels et aller n’importe où.
- Icattuvam (en sanskrit ishatva) ou icitai : domination suprême sur la nature animée ou inanimée.
- Vacittuvam (en sanskrit vashitva) ou vicitai : le pouvoir d’enchanter, de changer le cours de la nature ou de prendre n’importe quelle forme (fait très « Merlin l’enchanteur » ou sorcière de contes de fées… fait très SPECTACLE…).
En fait, les pouvoirs siddhis même s’ils font très Hollywood et Superman, ou eyes candy, ils sont comparable à la gourde qui flotte sur l’océan : le mental du jnani [sage] égaré peut être assimilé à une gourde qui, plutôt que de s’enfoncer, de se MÉLANGER dans l’Océan du Soi ou EAU PRIMORDIALE, flotte à la surface des illusions renforcées par ces pouvoirs, continuellement ballotés de-ci de-là au gré des mouvements du mental et donc des OPINIONS. Mouvements du mental : cosmopolitisme ou nomadisme à la Jacques Attali… Mouvements du mental : mirage du monde, évolutionnisme : ON FAIT SEMBLANT, ON FAIT ”COMME SI”

RAPPEL : « Pour manifester des siddhi, il faut qu’il y ait d’autres personnes pour les reconnaître. Ce qui veut dire que celui qui manifeste de tels pouvoirs est dénué de jnana [Connaissance, sagesse] ; [de plus manifester des siddhi c’est tomber dans la racine du mal la dualité Dedans-Dehors qui engendre la SAISIE].
C’est pourquoi les siddhi ne valent pas la moindre pensée. Seul le jnana [le ”Qui suis-je ?”] mérite d’être recherché et obtenu ». (Ramana Maharshi, entretien 57a du 24-6-1935).
 
 

Dernière mise à jour : 18-06-2024 23:23

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2024 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >