Accueil arrow Dessins Animés arrow Sommaire Musiques arrow The Bohemian Girl
The Bohemian Girl Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 03-01-2010 16:48

Pages vues : 10052    

Favoris : 148

Publié dans : Musiques - OST, Sommaire Musiques

Tags : Cinéma, Laurel & Hardy, Musiques, Opéra


laurelandhardy.jpg
 
The Bohemian Girl
La Bohémienne


Opéra de Michael William Balfe (1808 - 1870)
 
 
Cet opéra a servi de base pour le film de 1936 portant le même nom, avec Laurel et Hardy.
Synopsis : Une troupe de Bohémiens insultés par un riche châtelain enlève sa fille unique et en font une gitane. Quelques années plus tard, la jeune fille devenue adolescente se retrouve accusée injustement de vol.
Dans ce film on peut admirer l’heureuse époque de la liberté de ton vis-à-vis des Bohémiens et autres Gitans, chose impossible dans notre époque de tragique Inquisition où l’accusation de racisme tomberait aussitôt, de même que celle de l’encouragement au vol, de même que tomberait l’accusation de crimes contre le châtelain. Cette histoire est un conte à ne pas prendre au premier degré, d’ailleurs c’est parfaitement résumé dans le film en une pirouette symbolique finale.
 
Dans cette musique on sent l’influence de l’Europe central, l’influence des guerres napoléoniennes et de l’échange entre les peuples ? Musique un peu naïve, tantôt campagnarde et fêtes de village, tantôt marches militaires, le tout dans un entraînement bâti essentiellement sur des valses à trois temps bien propre à faire oublier les difficultés de nos existences... et de celle des Bohémiens. Musique élégante qui cohabite avec les valses des Strauss, Franz von Suppé, et bien-sûr Frédéric Chopin dont la Pologne fête l’année mondiale : 2010 année Chopin. La musique de Balfe précède aussi celle de Sir Arthur Sullivan. L’étonnant c’est que sa musique, dans la mélodie, annonce celle de Scott Joplin, ce que peut prouver la somptueuse interprétation de Jessye Norman dans la vidéo ci-dessous. Merci Monsieur Michael William Balfe pour votre fraîche musique qui colle fort bien avec l’art si émouvant des immortels Laurel et Hardy.

Michael William Balfe composa 38 opéras et près de 250 chansons, ce qui n’est guère étonnant tant son phrasé mélodique possède une savante syntaxe, tout comme son orchestration homogène à la sonorité pleine proche de l’orchestration chère aux Américains. Il fut aussi chanteur. Balfe a vécu à Paris entre 1843 et 1845.
Un compositeur à redécouvrir.

Michel Roudakoff
 
 
 
 
 

Dernière mise à jour : 03-01-2010 17:03

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2022 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >