Accueil arrow Yôkai arrow Élémentals, Divinités, Yôkai arrow Yôkai et côtelettes
Yôkai et côtelettes Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 01-02-2010 20:06

Pages vues : 6094    

Favoris : 148

Publié dans : Elementals Yôkai, Élémentals, Divinités, Yôkai

Tags : Feu, Incendie, Japon, Yôkai


salamandre_flamme.jpg
 
Yôkai et côtelettes
 
 
Source : asahi.com

12人家族の住宅全焼 熊本・テレビで紹介される大家族(00:56)

12 familles nombreuses seront présentées à la télévision, dont la maison de l’une d'elles a brûlée à Kumanoto.

Autour de 20h 10, 1-chome, Kumanoto Uto Shinmachi, Monsieur Kishi, vendeur de journaux dans un magasin. Deux maisons anciennes en bois de deux étages d'environ 100 mètres carrés ont été détruites.
Selon la police du district de Uko, M. Kishi sa femme et leur 7 enfants ont été évacué en toute sécurité.
Selon la famille, l'incendie a été provoqué par une poêle imprudemment laissée sur le réchaud pour préparer des côtelettes Rashii. [NTMR : ce qui rappelle l'incendie de la Bibliothèque d'Alexandrie]
 
Les membres de la famille de M. Kishi ont été présentés comme une famille nombreuse à la télévision. Monsieur Eiji a présenté : « L’éducation des enfants ne peut pas se faire par l’homme », et M. Nobuka : « Est-il agréable d’être parent » et il a aussi publié des mémoires. Une femme de 50 ans à ses côtés a dit : « Je sais que des familles passent souvent à la télévision, je suis désolé que vous ayez beaucoup d’enfants ».

Ainsi et en référence à ma page d’hier sur le BON SENS, il faut faire attention à l’ensemble casserole, feu et eau, sinon les Yôkai entrent en piste ; c’est ce qui a dû se produire pour Monsieur Kishi, heureusement indemne ainsi que sa nombreuse famille.

Lorsque vous mettez une casserole pleine d’eau au-dessus d’un feu de bois ou de gaz, les éléments casserole et eau sont en étroite relation. Pareil pour la poêle et les côtelettes de Monsieur Kishi.
A- Il faut veiller, car si l’eau déborde, elle éteint le feu. Pareil pour les côtelettes.
B- Si on laisse l’eau bouillir un temps trop long, elle se répand dans l’air, et le feu attaquera alors la casserole. Pareil pour les côtelettes, trop grillées elles vont se transformer en cendres puis en fumée et la poêle va fondre ou se déformer et provoquer un feu, à moins que les côtelettes s’y mettent de la partie en même temps.
Donc bien ressentir les Contraires. C’est encore une autre exemple de BON SENS.

Qui dit cuisine dit feu et fumée, tout du moins autrefois, car avec l’électricité et le gaz la fumée n’a plus beaucoup de place, en tous cas dans les maisons. Mais la fumée sans feu ça n’existe pas, aussi dans l’incendie des maisons de M. Kishi, le Yôkai du feu, Enraenra (déformation du roi Enma qui règne sur les enfers) devait s’en donner à cœur joie. Ce Yôkai devait véhiculer des images négatives, comme l’asphyxie, la pollution. Je suppose que Monsieur Kishi n’a pas prit le temps d’observer Enraenra.

Est-ce bien la poêle avec les côtelettes qui ont mis le feux ? ou est-ce le « chat au trépied » Gotokuneko, souvent allongé au bord d’une cheminée et qui allume le feu tout seul quand personne n’est là. Par exemple une braise a vite fait de sauter sur un élément extérieur à la cheminée et qui ne demande qu’à jouer. C’est ce que je disais plus haut, être présent ou ressentir les contraires.
Il y a aussi un autre feu pouvant avoir provoqué l’incendie chez Monsieur Kishi : Innenbi, ou feu de la fatalité. C’est un Yôkai de la rancune, comme c’est souvent le cas avec les Yôkai de l’élément feu. Mais Innenbi est plutôt un Yôkai d’extérieur : endroits tristes, montagne ou en bord de mer.

M.R.
 
 

Dernière mise à jour : 01-02-2010 20:20

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2022 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >