Accueil arrow News arrow Dernières news arrow En finir avec le Créationisme et le Darwinisme
En finir avec le Créationisme et le Darwinisme Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 11-02-2010 20:32

Pages vues : 14031    

Favoris : 123

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : Chimie, Créationisme, Évolutionisme, Instant, Nature, Temps, Transmissionisme, Univers, Vie


dynamite_tr.png
 
En finir avec le Créationisme et le Darwinisme
En finir avec Alfred Nobel(1) et son prix et toute la chimie de Big Business
par un habitant de France - Eurasia
 
 
Comme en vision et physique binaire, il me semble qu'il faut voir l'apparition de la vie : hélas isolation d'une partie d'un tout, comme TRINITAIRE, et non comme binaire, avec le Créationisme et l’Évolutionisme à la Darwin. Entre les deux, il doit exister le TRANSMISSIONISME : base de la vie se transmettant de façon cyclique d'une Origine qui n'a pas à Être, puisque présente de "toute éternité". Une origine cyclique, inconnaissable à jamais, qui ne peut donc en aucun cas être considérée comme un quelconque dieu ou entité créatrice. En ce sens je me rapproche de Newton et de Einstein(1) en une « création éternelle » ou plutôt en un INSTANT. Donc aborder l’origine de la vie, de la création ne peut se couper de l’élément fondamental : le SPIRITUEL.
 
Dans ce Transmissionisme sur notre planète Terre, véritable arbre cyclique du mouvement créateur, dans les accidents venant pousser dessus comme la modification des continents, il a pu y avoir des apports extraterrestres, comme le suggèrent maintenant nombre d’auteurs, et dans l’antiquité comme nous le montre des fresques, ou des objets utilitaires en contradiction avec leur chronologie et ceux des êtres les ayant construit (mais réfuté bien-sûr par les « savants » officiels).

Ainsi le Transmissionisme est un mouvement cyclique d’apport de la vie, avec apport d’autres civilisations extraterrestres. Transmissionisme à ne pas rapprocher du Lamarckisme ni du mécanisme de l’hérédité (acquérir de x).

Échelle des temps géologiques, et c'est la que commence le problème : la chronologie ! Car TOUT est en perpétuel MOUVEMENT.

Le dieu égyptien PTAH peut représenter le Transmissionisme. En effet, il est représenté sur son socle debout et gainé par un suaire, et non prisonnier. Ce suaire évoque un nouveau-né, un berceau ; hors le berceau évoque le voyage, comme une matrice qui traverse, transmet, et guérit les accidents du monde matériel. Le suaire de Ptah symbolise son état corporel, ce qui est extraordinaire pour un dieu censé se trouver invisible aux yeux des mortels ! Étant « créateur du monde », Il est le dieu des Artistes, donc de ceux qui créés quelque chose de leurs mains, peut-être la seule approche de la « réalité ». Le fait d’être gainé d’un suaire font de Ptah UN MOTEUR, c’est pour ça que je l’associe au Transmissionisme. Un moteur actionnant l’ingénierie du Yi et du Yang, ou du positif et du négatif ; un moteur dans sa variation en dieu Khnoum, le dieu Potier des formes qui brasse dans les deux sens et de ses deux mains (évolution et involution).

En ce qui concerne l’origine de la vie, de l’univers, comment peut-on partie de rien : du zéro, du Big Bang par exemples, et monter en progression sous le nom d’évolution ? Là encore on se coince irrémédiablement avec la merdique chronologie, et on va jusqu’à appeler irrévérentieusement l’Origine « singularité », sacrilège ! une origine comparée à un « atome ». Bref c’est tragique et matérialiste à souhait ! On ne sait pas encore sortir de la géométrie euclidienne avec ses axes de temps et d’x et y. Cette Origine n’est pas non plus « un point » situé dans un « quelconque espace ! ». Surtout, comme peut-on lire dans le Wikipédia, que deux physiciens, prix Nobel mais ce n’est pas une référence, qu’ils apportent la preuve décisive du Big Bang. C’est d’une prétention monstrueusement diabolique. Mais comme le Wikipédia est censé être une encyclopédie, il faut FIXER, rendre prisonnier les mots/maux, alors on écrit « preuves décisives », ça fait plus sérieux et tueur ! En plus le Wikipédia dans ce genre d’article s’étale en longueur en une syntaxe bien lourde. Cette lourdeur de syntaxe clouant définitivement le bec et assassinant l’aventurier par un : « Il n’existe désormais pas d’argument théorique sérieux pour remettre en cause le Big Bang », celui qui s’opposerait au Big Bang. Dans cette encyclopédie, on se bat aussi à coup de : « ceci étant » du plus beau style universitaire dans le genre : « Dans une éprouvette fut versé... » ; « Il a été observé que... », etc. Comme un chercheur doit appuyer son sérieux par l’adjonction à son étiquette d’émérite ! (celui qui est « reconnu » par ses frères. On ne sort pas de la définition de l’expérience, sous-tendant le mot Science, qui est reproductible par tous en tous temps et en tous lieux).
Il me semble qu’on ne peut qu’aborder ce problème de création que SIMPLEMENT, ce qui par la force de la Nature est extraordinairement difficile ! Je l’ai déjà écrit mais ne me lasse pas de le répéter.

Tout à une fin et un commencement, aussi on peut adhérer à la théorie du Big Crush ou Big Crunch, car la théorie de l’expansion de l’univers est aussi dramatique que notre course à l’expansion économique et au toujours plus !... ce qui reviendra bien à marquer une fin un jour où l’autre, ce que pressentent quelques personnes naïves notamment à propos de 2012, illustré par le film du même nombre, mais dans l’histoire il ne s’agit que de notre planète, pas d’un univers complet !

Enfin, pour pouvoir examiner notre univers, il faudrait (falloir) pouvoir en sortir ! Tout comme certains rêvent d’une équation unique contenant tous les secrets du monde ! Mais si un type ou une araignée venait à trouver un jour une telle équation, l’univers exploserait et nous repartirions à zéro...

M.R.


Note.
1. On nous serine depuis des décennies la théorie de la relativité d’Albert Einstein, mais on oublie beaucoup trop souvent de dire qu’il a plagié H.A. Lorentz et Henri Poincaré dans un premier temps, puis pour sa théorie générale sur David Hilbert, dont est gravé sur la tombe : Nous devons savoir. Nous saurons. J’ajoute : heureusement que nous ne saurons pas tout ! Encore une fois « le prix Nobel n’est plus ce qu’il était », surtout découlant d’un fabricant d’explosif qui dû probablement se racheter une bonne conscience en attribuant un prix sur sa fortune. L’horreur de toute la chimie naissante du 19è siècle ayant irradiée vers le business, le massacre de la planète et autres saloperies de Big Pharma... pour moi le prix Nobel est la pire des choses puisqu’il découle de la chimie industrielle, véritables outils de mort, et brevetés biens-sûr.
« Les multinationales de la pharmacie et de l’agrochimie sont sur les rangs pour fabriquer davantage de nano-aliments. A l’opposé de systèmes alimentaires organisés localement et écologiquement soutenables, se prépare une nouvelle révolution alimentaire, basée sur l’accaparement par quelques firmes privées des éléments constitutifs de la matière et de notre alimentation.
Après la malbouffe, nous voici transformés en cobayes de la nano-bouffe, avec le silence complice de l’État » explique Agnès Rousseaux, d’après des documents de : Nanotechnologies et nanoparticules dans l’alimentation humaine et animale - AFSSA.
C’est très triste et il aura conséquence sur tout cela.
 
 

Dernière mise à jour : 12-02-2010 00:52

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2024 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >