Tigre et Dragon
 

Ecrit par Sechy, le 07-08-2008 17:16

Pages vues : 6512    

Favoris : 54

Publié dans : Sommaire JDramas, Sommaire Dramas du JAPON

Tags : Dramas, Japon, Tigre et Dragon

 
Tigre et Dragon タイガー&ドラゴン
 
 
http://wiki.d-addicts.com/Tiger_%26_Dragon
http://www.tbs.co.jp/TandD/
Sur Dailymotion : http://www.dailymotion.com/video/x52q1z_vostfr-tigre-dragon-episode-sp-par_fun

Drama de 11 épisodes + une spéciale, diffusée au Japon entre janvier et juin 2005.
Cette drama a obtenu plusieurs prix à la 45th Television Drama Academy Awards 2005.

L'histoire de Tigre & Dragon tourne autour du Rakugo (1), une forme traditionnelle japonaise de la comédie théâtrale qui s'est perpétué pendant plus de 400 ans. Nagase Tomoya est un Yakuza nommé : Yamazaki Toraji, qui doit racketter Yanaka Shokichi (joué par Nishida Toshiyuki, il a une très belle voix et une tête splendide). Le Yakuza va assister à une représentation de Rakugo. Nishida Toshiyuki joue un maître du Rakugo et va essayer d’enseigner son art à Toraji. Megumi, joué par Ito Misaki, apparaît dans ce spécial subtilement de temps à autre.
 
 
Dans le prologue de l’épisode spécial, les récits se mêlent habilement comme en musique la lecture verticale : l’harmonie, avec ajout de contrepoint (superposition de lignes mélodiques, donc lecture horizontale).
Au bout de 10 bonnes minutes, ont peut se rendre compte de l’invention de la narration et de la réalisation, les deux étant fluides comme il se doit. Et c’est par un accident cocasse que notre Yakuza, à l’allure de super mâle, se voit malgré lui contraint d’assister à un spectacle de Rakugo. Là encore, le réalisateur mêle habilement différentes lignes mélodiques : « réalité » de la scène, avec explication par le joueur de Rakugo de la subjectivité de cette scène (que nous montre des plans). Il y a donc comme deux espaces-temps, surtout que les époques et les costumes sont différents.
 
 
Superbe et étonnant, touchant cette narration, ça ne m’étonne plus la grande quantité de prix aux Academy Awards.
Là, dans cette jonglerie d’espace-temps, le Yakuza veut devenir l’élève du joueur de Rakugo qu’il voulait racketter une heure avant.
Évidemment, un maître du Rakugo ne peut pas devoir d’argent à l’un de ses apprentis ! le Yakuza, lequel veut avec insistance devenir « cool et suave ». Et c’est pas de la tarte que d’apprendre l’art du Rakugo à Yamazaki Toraji le Yakuza ! Surtout qu’il y a des histoires de tourner sa tête à 45 degrés ou d’autres degrés ; évidemment, comme le dit avec énervement Toraji : il n’est pas prof de maths ! Là encore, le réalisateur joue habilement avec les espaces-temps.
 
 
Et faut pas oublier que c’est un Yakuza, avec ce que cela comporte d’une certaine cruauté, mais ici avec de l’humour. Finalement Toraji passe sur scène... Mais dès les premières secondes, le public est perplexe... Non seulement, mais plein de spectateurs s’en vont ! Dans le fil de l’histoire et des récits de Rakugo qui se succèdes, Toraji raconte de mieux en mieux et est très applaudit.
 
 
Par la suite ça se complique : Okada Junichi joue Yanaka Ryuji, styliste et propriétaire, dans un « quartier branché », d’un magasin de vêtements à la mode ; et Toraji veut aussi être son élève... Yanaka Ryuji est en faîte le fils de Yanaka Shokichi. On peut s’y perdre car les acteurs principaux jouent plusieurs personnages. Normal, puisque nous sommes dans le Rakugo, et chaque récits a son thème et sa variation, cependant en respectant une chronologie et les repères de causes et effets.
 
 
Nagase Tomoya et Nishida Toshiyuki sont formidables, et avec Okada Junichi, ils sont drôles, touchants et poétiques, et ont peut facilement se souvenir de leur abattage d’acteur.
C’est un modèle de drama dans son genre.
 
 
 
Note.
1. Rakugo 落語 est un divertissement japonais verbale. Un seul conteur (Rakugoka) se trouve sur la scène, appelé le Kōza (高座), et en utilisant uniquement un panneau d’affichage en papier comme accessoire, et sans se lever de son siège, le conteur représente une longue et complexe histoire comique. L'histoire comporte toujours le dialogue de deux ou plusieurs personnages, la différence entre les personnages représentés n’est indiqué que par un changement de hauteur de tonalité et par un léger tour de la tête.
 
[ Cliquez sur les vignettes, puis pour afficher l’image suivante : cliquez sur suivant ou précédent ou sur la partie droite ou gauche de l’image, ou utilisez les flèches du clavier ] 
 
tigd0.jpg
tigd11.jpg
tigd12.jpg
tigd13.jpg
tigd15.jpg
tigd16.jpg
tigd2.jpg
tigd21.jpg
tigd23.jpg
tigd24.jpg
tigd25.jpg
tigd26.jpg
tigd28.jpg
tigd29.jpg
tigd30.jpg
tigd31.jpg
tigd32.jpg
tigd33.jpg
tigd34.jpg
tigd35.jpg
tigd37.jpg
tigd38.jpg
tigd39.jpg
tigd4.jpg
tigd40.jpg
tigd41.jpg
tigd42.jpg
tigd45.jpg
tigd5.jpg
tigd6.jpg
tigd8.jpg
tigd9.jpg
 
 

Dernière mise à jour : 07-08-2008 17:49

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2021 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved