Monde de la ligne droite et du droit
 

Ecrit par Sechy, le 11-11-2015 23:04

Pages vues : 4102    

Favoris : 119

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : Amour, Anarchie, Argent, Banques, Bourgeois, Cacapitalistes, Communisme, Démocratie, Diable, Dictature, Dieu, Dualité, Esprit, État, Europe, Famille, Humain, Illusion, Image, Inquisition, Instant, Islam, Labyrinthe, Laïcité, Libéralisme, Liberté, Lucifer, Lumière, Manipulation, Médecine, Monarchie, Mondialisme, Morale, Mort, Nature, Oligarchie, Opinion, Or, Ovni, Païen, Paysan, Peur, Philosophie, Pierre, Politique, Pouvoir, Prisons, Religions, République, Révolution, Royauté, Russie, Sagesse, Satan, Science, Sécurité, Sexe, Silence, Spirale, Tao, Télépathie, Temps, Ténèbres, Terreur, Terriens, Tradition, Transformation, Transhumanisme, Tyrannie, Vide, Volonté, Yokaï

 
Hebergeur d'image
 
 
Monde de la ligne droite et du droit
monde du N.O.M. et du liberticide
ou monde de l’évolutionnisme,
monde du Nom-la Forme,
monde de la cité (et de son droit, de cité).


Dans cet Univers on ne compte que jusqu’à TROIS (Trinité).
Au-delà ou en dessous c’est casse-gueule et républiqu
e.
 
 
Teilhard de Chardin et ses disciples s'enferment dans une conception linéaire du temps et donc nécessairement, dans une dialectique des événements, de l’histoire, qui existe réellement et selon l’opinion de chacun la composant, mais qui ne contient pas en elle-même son « sens ». Ils se sentent en voyage entre l'Alpha et l'Oméga, en un point de la « perpétuité » que chaque instant accomplit et rejette en arrière (à la manière du Warp Drive). Mais ils ne bouclent pas sur le « Reflet de Dieu », ils n'accomplissent pas le Triangle, première figure fermée, premier cycle. Ils ne connaissent pas par conaturalité le « Je suis ce JE SUIS », à la fois Alpha et Oméga, dans l’éternité, le ‘Je’.
 
Comme la montré maintes fois dans ses conférences Nassim Haramein, notre monde est créé sur la base TRINITAIRE, le Centrum Centri, à savoir l’Amour du Créateur envers Sa Créature qui laisse au Fils la Liberté de son Agir en un acte cosmique de retour vers sa Source : la Circumincession (le chiffre 3 doit être compris dans le sens unitif : la Trinité réalisée devenue Unité d’Expression en toutes choses : les trois aspects divins Père-Fils-Saint Esprit, devenus ÉNERGIE-UNE).

Je me garde d’employer le mot « religion » qui serais ici à sa place, mais ce mot est tellement perverti et déformé qu’il devient de moins en moins possible de l’employer. Sinon le mot religion doit pouvoir posséder le sens de : Réalisation du Soi-Instant, ou « ralliement à Dieu » à l’intérieur de soi, et c’est EN CELA SEULEMENT QU’ELLE « RELIE » L’ÊTRE À SON DIVIN, ET PAS AUTREMENT (pas de dogmes ou de livre, ni de rituels ni d’idolâtrie, ni de prosélytisme ou opinion).

Ainsi, il n’existe rien dans la Création, dans la Nature, qui n’ai son germe en la Trinité-Un. L’être humain s’il veut échapper à la Chute, en ses actes, en tous domaines, économique, politique, spirituel, doit agir dans le respect de ces structures. Sinon, on est dans la Chute ou ANTI CRÉATION : le mental de l’humain a faussé la Création ; « il est comme un mécano amateur qui, ayant démonté une bagnole, essaie de la remonter et, trouvant des pièces en rab, décide de construire une machine à coudre », comme l’écrit Jean Coulonval dans Synthèse et Temps Nouveaux.

Actuellement, les trois religion du Livre ignorent la Trinité (même le christianisme). La pensée orthodoxe a aussi abimé la Trinité, elle l’a nié en tant qu’Unité divine, et le socialisme de l’URSS se présentait comme un Islam à l’envers, comme une quatrième religion du Livre, après l’Islam ; même qu’il faudrait y ajouter une cinquième : les droits de l’homme ! Le winner étant le socialisme de l’URSS qui était à la fois contre le judaïsme, le christianisme, l’Islam.

Dans cet Univers on ne compte que jusqu’à TROIS (Trinité) : rapports justes en toutes choses créées, dans chaque unité en vision scientifique, et dans la conception des structures justes de la société. La Circumincession est l’Amour, le Sel, qui fait de l’Univers l’Unité en établissant entre toutes choses les rapports justes de complémentarité et d’amour, et non pas des rivalités ou opinions ; un Alkaest ou Catalyseur de « Retour en Arrière » pour BOUCLER : le Sel sublime de Van Helmont et Paracelse qui parvenu à un tel degré de Pureté et de SIMPLICITÉ reste inaltérable, inchangé par les substances qu’il ramène à leur matière d’origine dont ils sont composés, Sel appelé ALKAEST appartenant à la Trinité. (L’Alkaest se sépare des corps qu’il dissout sans les diminuer).
Notez que le drapeau français du régime républicain actuel est trinitaire… un comble, probablement la cause cachée d’une certaine judéo-maçonnerie spéculative…

La Chute ou anti Création en tous domaines, intellectuels, sociaux, ou d’application de science pure à des techniques aberrantes et dangereuses, et pauvres, ne sont que le reflet des fausses visions du monde dans la rupture de vrais rapports trinitaires. La Vraie Paix, qui est autre chose que l’absence de guerre ! passe par le travail que doit accomplir ceux qui se reconnaissent dans le vrai sens du mot « catholique » dans le même thème que la Réalisation du Soi : le « Je suis ce JE SUIS ». Les trois actuelles religions du Livre ne sont que trois vases vides, et même dangereux (voir le drame de la colonisation, en passant par les croisades et surtout depuis le 15è siècle avec les conquistadors chrétiens… ).

ÉMOUVANT en ce 11 novembre en « devoir de mémoire » de la boucherie humaine de 1914-18, plus dramatique au point de vue humaniste que 1789, voici le complément de cet anti Création suite au manque de Trinité en toutes choses.

Premier exemple : toujours bien-sûr l’évolutionnisme exprimer de façon DIRECTE par les OUVRIERS, ceux qui OUVRENT, qui mettent la main à la terre, ce qui n’est pas le cas des Couilles en Or qui font travailler les autres.
REFRAIN :
Ceux qu’ont l’pognon, ceux-là r’viendront
Car c’est pour eux qu’on crève
Mais c’est fini, car les trouffions
Vont tous se mettre en grève
Ce s’ra votre tour, messieurs les gros
De monter sur le plateau
Car si vous voulez faire la guerre
Payez-la de votre peau
(La Chanson de Craonne, guerre de 1914-18)

Oui, ce refrain exprime merveilleusement l’évolutionnisme, la distance toujours plus immense entre les winners et les losers, ou entre l’oligarchie et les peuples. Il est bien dit en dernière ligne de ce refrain : Payez-la de votre peau. Donc mettez aussi les mains dans la terre. L’ÉGALITÉ, C’EST ÇA ! LES FRÈRES TROIS POINTS DU UN POINT C’EST TOUT DU GRAND ORIENT DE FRANCE ET D’AILLEURS. Révisez vos tablettes.
Et cette horreur de 1914-18 le fut évidemment au nom de la juiverie financière internationale et de ses banques (voyez Jacques Attali et son livre : Les Juifs, le monde et l’argent).

Comme déjà écrit maintes fois, l’être humain, même celui qui se dit athée, est un Homo Religiosus : voyez la sacralité de l’argent… Voyez les conquistadors espagnols et portugais tuant, détruisant, au nom du Jésus ! Et l’installation de « la croix » était le copyright de l’époque, la naissance du colonialisme de l’Occident sur les « primitifs ». Les navigateurs britanniques ne furent pas en reste : copyright des régions colonisées au nom du roi d’Angleterre, nouveau dictateur.

Tout territoire occupé dans le but d’y habiter ou de l’utiliser comme « espace vital » est préalablement transformé en Chaos, puis en « Cosmos » (voyez les Vendéens en 1792-93), c’est-à-dire que par l’effet du rituel de l’Homo Religiosus républicain, ou avant chrétien, il est conféré une « forme » au territoire colonisé, ce qui le fait ainsi devenir « réel » (avant 1789 la France n’existait pas ! il fallait la coloniser !). Donc le « réel » est le Sacré par excellence, et comme le Sacré est aussi par excellence DOUBLE, il y a à craindre ! Car les innombrables gestes de consécration, des espaces, des objets, des humains, etc., trahissent l’obsession du réel, la soif originel pour l’ÊTRE, pour la STARGATE (le Point Focal, le UN ou Soi). Ainsi il ne peut pas exister d’humain en dehors de l’Homo Religiosus. Le Nouvel Ordre Mondial n’y échappe pas, même si les activités de tous les jours ne sont pas le REFLET d’événements supposés mythiques, c’est-à-dire qui manquent de modèles exemplaires : LE PREMIER, LE WINNER. En ce sens, si on reste dans l’Origine, le Soi, le geste primordial donc créateur, on est à l’abri de l’évolutionnisme ou temps, ou histoire, le temps profane ou vulgaire. Et l’abolition du temps profane et sa projection, ou distanciation de l’humain par rapport à l’Origine, au temps mythique, maintenant ne se produit plus que rarement, sauf chez les Réalisés du Soi-Instant, LÀ OÙ L’ÊTRE HUMAIN EST RÉELLEMENT LUI-MÊME.


L’Instant ou non contamination par le devenir ou « fin des temps » des judéo-chrétien-islamistes.


La Chute ou anti Création commence donc avec l’histoire, la distanciation entre l’Origine et l’arrivée, soit l’évolutionnisme ou géométrie de la ligne droite entre : en un point de la « perpétuité » que chaque instant accomplit et rejette en arrière. Donc ça ne boucle pas, ça se perd.
Ce qu’on appelle à ce hui la « réalité » n’est que la RÉPÉTITION, LE REFLET ou PARTICIPATION, la DISTANCIATION d’un Principe Originel Universel (les Essences de Coulonval). C’est cela l’évolutionnisme. Alors que l’humain des cultures traditionnelles ne se reconnaît comme réel que dans la mesure où il cesse d’être lui-même, il maîtrise son ego, il pratique la non-dualité ; alors que l’humain moderne se content de RÉPÉTER, D’IMITER les gestes d’un autre (celui des Origines). Il y a donc une distance, une évolution (quelque chose qui se déroule entre un point A et un point X).

On peut dire que les Hébreux-Juif sont les inventeurs de l’histoire, parce que pour pouvoir supporter leurs défaites militaires et humiliations politiques, donc pour pouvoir supporter l’histoire, les Hébreux par leur opinion bidouillent des anciens mythes cosmiques avec héros, qui impliquaient, déjà, la mise à mort du Dragon par un « roi-messie ». Le Dragon représentant l’ego, si on le tue on se tue soi-même ! Ainsi ce « roi-messie » ne peut pas représenter un Réalisé, un Jnani (celui qui a réalisé le Soi). Les Hébreux dans leur délire et travail du chapeau donnent aux rois païens les traits d’un Dragon, tel Pompée décrit dans Salomon IX, 29, ou le Nabuchodonosor (Jérémie 51-34. Pour couronner le tout dans le Testament d’Asher (VII, 3) le messie tue le Dragon sous l’eau (Psaume 74-13). Alors on se demande bien qui est ce « messie » qui se tue lui-même en tuant son ego, le ‘je’ en j minuscule !!!
RAPPEL : Les Chrétiens sont des tueurs de Païens et de Dragons : voyez un Saint Georges ou un Michel se massacrant eux-mêmes en tuant les Dragons ; mais d’autres Saints parviennent à la même NON-DUALITÉ ou MAÎTRISE D’EGO SANS COMBAT, parce que la Félicité est notre état naturel, il n’y a aucun but à atteindre, donc pas de combat ni de stratégies… Voir les légendes françaises de Saint Samson, Saint Julien, Sainte Marguerite, Saint Bié, etc.
DRAGON ou SERPENTS = EGO parce que Maîtres des lieux, gardiens de ces lieux, aussi les nouveaux arrivants doivent « former », occuper les territoires déjà occupés par les Dragons ou Serpents. On en revient toujours au colonialisme ou PARASITAGE : lutte à mort pour l’Origine ; qui n’a pas lieu d’être puisque le Soi ou non-dualité est notre état naturel, comme l’explique si souvent Ramana Maharshi dans ses entretiens.

LE GRÉGARISME EST TYPIQUE DE L’ÉVOLUTIONNISME : exemple, le souvenir de personnages ou événements « historiques » se modifie par l’opinion-grégarisme au bout de deux ou trois siècles pour entrer dans le moule du grégarisme ancien, parce qu’il ne peut pas accepter l’individuel, l’ego, il ne peut que conserver l’EXEMPLAIRE OU ORIGINEL.

L’évolutionnisme interdit le retour aux Origines, aux Orgi-nes, ou favorise la perte de l’Instant. Les sociétés traditionnelles (donc qui ne connaissaient pas le Graal moderne : la démocratie) appliquaient des méthodes pour abolir l’histoire ou Chronologie tueuse. SEUL COMPTE L’INSTANT, LE ICI ET MAINTENANT, DONC PAS D’HISTOIRE OU DE TEMPS QUI COULE. SEUL EXISTE L’ORIGINE. Pas de temps qui coule parce qu’il n’y a personne pour l’observer : ON VIT L’INSTANT. Prêter attention au « temps » c’est déjà du travail du chapeau, de la perception, DE LA POSSESSION, DE L’EGO ! La perception fait RECETTE : DONC ACCUMULE DU TEMPS QUI COULE, ACCUMULE DE LA SENSATION. On est dans des temps de perruques poudrées et de leur « raison ».
TRAVAILLER DU CHAPEAU C’EST ADHÉRER À LA LUNE ET À SES MESURES DE TEMPS : ÊTRE LUNATIQUE, FOU, POSSÉDÉ DU MENTAL, DE L’EGO. Naissance, vie, mort, sont assimilées au cycle lunaire. Évidemment la « disparition » de la Lune n’est jamais définitive ! La disparition de l’humain ne l’est pas davantage ! Même si toute l’humanité « disparaît » (suite à des déluges, catastrophes provoquées par l’humain… ) !!

Comme le Mystique, le Réalisé, l’Ancien vit dans le Soi, le Ici et Maintenant. Il est non contaminé par le devenir ou « fin des temps ». Depuis la Chute l’humain est obsédé par ce que Mircea Eliade nomme « éternel retour ». Il écrit : « Les Grecs, dans le mythe de l’éternel retour, cherchaient à satisfaire leur soif de métaphysique de « l’ontique » [ce qui est] et du statique (car, du point de vue de l’infini, le devenir des choses qui reviennent sans cesse dans le même état est par suite implicitement annulé et on peut même affirmer que « le monde reste en place »), de même le « primitif », en conférant au temps une direction cyclique, annule son irréversibilité. Tout recommence à son début à chaque Instant. Le passé n’est que la préfiguration du futur. Aucun événement n’est irréversible et aucune transformation n’est définitive », écrit Mircea Eliade.
RIEN DE CRÉÉ, QUE LE VIDE, MÊME PAS LE « RIEN DE NOUVEAU SOUS LE SOLEIL ». Pour l’Ancien, il ne se passe RIEN de neuf sous le Soleil. Ce qui permet la Vraie Création : l’Unique exemplaire ! LE SOI. Le monde n’est qu’une copie. (Voir Le Réel et son double, de Clément Rosset).


ORIGINE, À L’ORGI-NE EST NATURELLEMENT NÉCESSAIRE.

La PUTRÉFACTION est un des phénomènes naturels les plus universels. ELLE PERMET LA RÉGÉNÉRATION, LA CRÉATION. LE SILENCE EST PUTRÉFACTION COMME LE VIDE. LE NOIR EST LA SOURCE DE LA LUMIÈRE. La mort de l’humanité est nécessaire pour qu’icelle vive. Le Nom-la Forme ne peut exister sans une naissance et une mort. Pour que le Nom-la Forme soit en bonne santé et vigoureux il lui faut retourner dans le Saint Chaos, sa Source. Rentrer dans le Saint Chaos c’est rentrer dans l’ÂGE D’OR, DANS L’ORGI-NE (orgie sur le plan social de tous les possibles), soit rentrer dans l’EAU PRIMORDIALE, SOIT RENTRER DANS L’ATLANTIDE SUR LE PLAN POLITIQUE, SOIT RETROUVER LES CONTACTS AVEC NOS MOITIÉS ÉVOLUÉS EXTRATERRESTRES.
La Putréfaction c’est la régénération perpétuelle du « temps », comme prononcer le mot juste renvoi le son du Silence, de l’Instant (la parole ne renvoi que ce qui est fini). Le Noir ou Silence ouvre les portes de l'Invisible. La parole ouvre les portes du visible.

LES HÉBREUX PRATIQUENT LES PREMIERS LA MODERNE STRATÉGIE DU CHOC : chaque fois qu’ils vivaient un période de paix, ils se rapprochaient des Païens, les Ba’als et les Ashtartés leurs voisins. Seules les catastrophes, donc les chocs historiques les remettaient sur la route de « leur Dieu unique ». Et évidemment ils marchandent auprès de leur Dieu en divisant entre Païens et eux (voir Samuel I, 12, 10 et 15). Les Hébreux ou Yahvistes s’inventent un Dieu : qui infligent des punitions en échange des impiétés d’Israël ! Oh que c’est bien pratique au lieu de se tourner vers l’intérieur, vers soi.
Que c’est si pratique cette opinion de « Dieu colérique » par qu’il ne peut qu’être lié à leur invention de l’histoire : le Yahvé a l’ego gros comme la montagne de Sion intervient en permanence dans l’histoire, dont il relève la sauce dans : les invasions, sièges et batailles, etc. Ainsi les faits historiques, les opinions, deviennent des situations de l’humain face à l’extérieur : Yahvé ! LE SOI OU INSTANT EST DEVENU EXTÉRIEUR, MATÉRIEL. Ainsi les Hébreux sont les premiers à inventer la signification de l’histoire qu’ils sacralisent. Voyez ce qu’il se passe à notre époque avec le phénomène « Shoah » de l’après 1945… Cette invention de l’histoire sera reprise et amplifiée par le christianisme. TOUTES LES RELIGIONS DU LIVRE ET DU MONOTHÉISME SONT CONTRE LE SOI-INSTANT puisqu’elles sont fondé sur le Salut, donc sur une Super Carotte au bout de… la fin des temps.
La révélation des religions monothéistes A LIEU DANS LE TEMPS, DANS LA DURÉE HISTORIQUE : Moïse reçoit ses « tablettes » à un certain « endroit » et à une certaine date, sinon une certaine heure, et pendant une certaine durée puisque c’est gravé sur Pierre (peut-être au laser ?).
Bref, la « révélation fait par Dieu à Moïse » est un machin extérieur puisque située dans un moment limité et bien déterminé dans le temps, ce qui suppose l’œuvre d’un ou de plusieurs ego. Et comme cette opinion a pris une forme sacralisée, elle acquière ainsi une nouvelle dimension : elle devient précieuse, sacrée, dans la mesure OÙ ELLE N’EST PLUS RÉVERSIBLE ; ELLE EST DEVENUE UN ÉVÉNEMENT HISTORIQUE, DONC UN DOGME INDÉBOULONNABLE, DONT IL EST INTERDIT DE FAIRE L’EXÉGÈSE, IDEM POUR LE CORAN. Je dirais IDEM POUR LES DROITS DE L’HOMME…
Ainsi toutes ces religions du Salut ou messianique, religions de l’homme déchu, de la Chute, religions abrahamiques, religion républicaine, nous vendent que « le futur régénérera le temps », donc là encore un machin extérieur, hors du Soi, hors de l’Instant, HORS DE NOTRE NATURE. Le « In illo tempore » (ici et maintenant) se situe ainsi non seulement au commencement (dans un passé étirable à l’infini), mais également à la « fin des temps » (là encore dans un futur étirable à l’infini).

Une « FIN DES TEMPS » qui se rêve ABOLITION DE L’HISTOIRE, ABOLITION DU TEMPS QUI COULE, MAIS TOUJOURS À DEUX OPTIONS FIXÉES :
- SOIT UN TEMPS LUCIFÉRIEN : tout devient statique, le monde libre sera interrompue, tout sera artificiel dans les trois règnes : Minéral, Végétal, Humain ou Animal.
- SOIT UN TEMPS DIVIN : vivre en permanence l’Unité Originel, l’ÂGE D’OR, et tout Mouvement.
Ces deux options nous collerons au cul « jusqu’à la fin des temps » : jusqu’à la sortie du spatio-temporel, jusqu'à la sortie-maîtrise de l'ego.


RÉSUMÉ : L’Ancien est libre, il est libre et créatif d’annuler sa propre « histoire », donc son propre temps qui coule par abolition périodique de ce temps. Il vit l’Instant, le Soi et en devient par là même un Créateur. Car la Nature se retrouve elle-même, de même l’Ancien retrouve, par la Réalisation naturelle du Soi, la manière de vivre dans l’éternité.
L’humain moderne n’est ni libre ni créatif, même d’histoire. L’humain moderne qui se veut historique (voyez les actuels « devoirs de mémoire »… ) est prisonnier du temps qui coule dans un seul sens ; c’est pourquoi en cette époque de technologie galopante il rêve de « machine à voyager dans le temps », chose qui devait paraître idiote à un Ancien, non pas à cause de la technique de réalisation, mais à cause d’une non signification.
Les trois religions de l’homme déchu ou religions abrahamiques sont typiques de l’humain moderne où icelui est « historique » (ne serais-ce qu’au niveau matérialiste avec le simple DISQUE DUR informatique, ou même l’invention de l’ADN, TOUT DEVIENT INFORMATION, DONC INFORME… Même soupe pour tous…  . Un humain moderne historique qui ne jure que par l’évolution entre « primitif » et « civilisé » et qui découvre l’ego, la « liberté personnelle » et donc le temps qui coule, le temps qui passe comme l’ombre de l’index qui coule sur le cadran solaire. Un humain moderne ignore le temps cyclique, l’OUROBOROS. Si bien que l’humain moderne avait besoin en urgence du Yahvé des Hébreux pour que l’histoire existe comme telle, COMME OUTIL, comme Chronologie tueuse, et non comme RYTHME ; alors que les Anciens ou Païens, pour se défendre, disposaient de L’ÂGE D’OR, donc du merveilleux et de l’Instantané. Chez les Anciens ou Païens l’idée d’un Dieu unique existait nécessairement, ne serait-ce que par le culte totémique, celui du culte des ancêtres, celui des Grandes Déesses de la fécondité, celui des cultes à la Mère Divine, etc. Une spiritualité qui répondait aux accords cosmiques du moment (en Haut comme en Bas, et l’inverse, avec l’influence des planètes sur la Terre et leur alignement en fonction des époques).

Avec ses trois religions de l’homme déchu, l’humain moderne est prisonnier de l’histoire, du progrès (de la technologie), de la croissance, ce qui implique qu’il devra retrouver, devra boucler ou MARIER ce que j’appelle « Païens et Chrétiens » (les trois religions du Livre). Bref, MARIER WINNERS ET LOSERS. MARIER SOLEIL ET LUNE. MARIER TRINITÉ ET DUALITÉ. RETROUVER L’UNITÉ, LE TOUT ET LE RIEN, PERCEVOIR LE SOI-INSTANT EN TOUTES CHOSES DU SAINT CHAOS : OR = OR-Donné, ou OR = OR-dre. RETROUVER LA FÉLICITÉ.
 
 

Dernière mise à jour : 11-11-2015 23:42

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2022 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved