La sainte AMPOULE… ou fiole de vaccin
 

Ecrit par Sechy, le 26-01-2021 04:46

Pages vues : 664    

Favoris : 52

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : Alchimie, Amour, Ampoule, Anarchie, Argent, Banques, Bourgeois, Chaos, Communisme, Chronologie, Démocratie, Diable, Dictature, Dieu, Dragons, Eau, Église, Esprit, Europe, Feu, France, Gaule, Goulag, Gouvernement, Guerre, Homéopathie, Illusion, Inquisition, Internet, Jardin, Justice, Labyrinthe, Laïcité, Libéralisme, Liberté, Maffia, Magie, Médecine, Métaux, Monarchie, Mondialisme, Morale, Mort, Nature, Occident, Oligarchie, Opinion, Pagan, Paradis, Peur, Pierre, Politique, Pouvoir, Prisons, Ptah, Pyramides, Religions, République, Révolution, Rire, Royauté, Russie, Sagesse, Satan, Science, Sécurité, Sexe, Silence, Tao, Télépathie, Temps, Terreur, Transformation, Vide, Volonté, Yokaï

 
diableboiteux.jpg
 
 
La sainte AMPOULE… ou fiole de vaccin
du covid politico-économique qui se
paye la fiole des Terriens.
 
Qu’importe la fiole pourvu qu’on ait
l’ivresse de la sécurité et de pouvoir
faire « comme avant ». Nostalgie adamique !

La fiole ou le flacon est BOUCHÉ, il protège
donc par ce qui est précieux et bouché, caché,
hermétique.
La bouteille ou flacon, la fiole relève donc
du secret ou SACRÉ : elle contient comme le
« sang du Christ », ou l’élixir de longue vie
comme le rêvent les covidés dans l’ivresse de
« l’eau de vie » qui donne de croire à ceci
ou cela, notamment de croire à la santé,
comme donne la connaissance.

La fiole (du vaccin) renferme un Génie, un
Phénix, diabolique ou divin selon la face
considérée (voir Maître Puntila et
son valet Matti (1))
Le malin-cieux (en haut de page) et
lucide-luciole diable qui boîte de
A.R. Lesage n’est-il pas un ancêtre
d’une sorte de VACCIN ?

Le Boiteux renvoie au maître du feu, de la forge,
de par essence de l’AMBIGUÏTÉ, comme tout le SACRÉ.
Cette difformité est comme un PRIX À PAYER pour
un gros pouvoir, mais boiter = faiblesse physique,
et surtout de l’âme (Padam en sanskrit indique
le Pied, synonyme du Soi ou Dieu, Vérité,
l’ÊTRE VÉRITABLE.

Vaccin ou fiole proche du BOUTE-ŒIL, VAS-Y VOIR !

BOUTEILLE = BIDON, CONTENANT, ARCHE OU VAISSEAU,
le naufragé lance une bouteille à la mer quand il
va sombrer comme le citoyenisé covidié voyant son
pouvoir d’achat diminuer se fait vacciner :
« Perdre des vaisseaux, mais non pas des pensées :
se dit le matérialiste consommateur : avec un flacon,
il croit avoir vaincu la mort ».
Et le pécheur sur la terre ferme, qui aperçoit
cette fiole après sa longue errance sur les flots
du temps, s’interroge :
Quel est cet élixir ? Un puissant vaccin ?
Est-ce la science ? L’élixir divin que boivent les
Dieux, le trésor de la pensée et de l’expérience ?
BOUTE-ŒIL, VAS-Y VOIR !


Qu’est-ce qu’il a fait le Maître Puntila ? Il a choisit de boire pour être meilleur (ATTENTION ! avec modération, comme disent tous les « sauveurs du monde » et « spécialistes » planqués s’occupant de nos culs.

LE VACCIN, LA SÉCURITÉ FAISANT CROIRE À UNE PROTECTION TOUT CONFORT ET PROFONDÉMENT ÉGOÏSTE FAIRE CROIRE AU VACCINÉ QU’IL VA ESQUISSER SON DESTIN ET AINSI CONSTITUERA LE MOTEUR MÊME DE SA PERDITION.
« Tout le monde souhaite s’échapper [se faire vacciner], s’échapper de l’incendie. La tendance vers l’extérieur, vers la « porte de sortie » est sans limites [et si rémunératrice pour le capital]. Le bonheur se trouve à l’intérieur et pas à l’extérieur ». (Ramana Maharshi, entretien 229 du 8-7-1936, à propos du petit écureuil apprivoisé qui guettait une occasion pour s’échapper).
« Mais vous ne pouvez pas échapper au Soi. Vous désirez voir Dieu en tout, mais pas en vous-même. Si tout est Dieu, n’êtes-vous pas inclus dans ce tout ? Étant vous-même Dieu, est-ce étonnant que tout soit Dieu ? Pour se livrer à cette pratique, il doit y avoir quelqu’un qui voit et qui pense. Qui est-il ? » (Ramana Maharshi, entretien 254 du 1-10-1936).

La fausse sécurité est le sommet, la substance même de l’illusion en personne, comme l’énonce Hécate dans Macbeth : « La sécurité est la plus grande ennemie des mortels ». Mais de nos jours beaucoup de gens sont contaminés par les Juifs des Google transhumanistes et veulent devenir « immortels »… ici-bas ! Faisant de chacun de ses adeptes des COUARDS, QUI VEULENT S’ÉCHAPPER MESSIANIQUEMENT VERS LE « JOUR DU JUGEMENT DERNIER », CE FIXISME DES RELIGIONS DU DÉSERT. En attendant ce « Jour » échappatoire, ils veulent se faire vacciner au lieu de supporter les maux présents !

D’ailleurs, cette sécurité est le phénomène D’UNE BÊTISE, OU UNE CERTAINE FORME DE BÊTISE DONT ELLE ÉCLAIRE À LA FOIS LES ROULEMENTS DES ENGRENAGES ET L’INATTAQUABLE RIGUEUR LOGIQUE OU MÉCANIQUE (allez contre l’égrégore des masques sanitaires, des vaccins, de la distanciation sociales, etc., au mieux, vous allez voir de quoi on va vous traiter !)
À nostre époque la pire bêtise est de se croire vacciné (définitivement affranchie) contre la bêtise ! Parce que la bêtise devient bêtise par peur de devenir bête !

Maître Puntila et la boisson selon le principe :
- Ce qui réveille endort.
- Ce qui endort réveille.

RAPPEL : Le Soi ou Singularité est bien définie par Ernst Mach : « Un être unilatéral dont le complément en miroir n’existe pas, ou du moins, ne nous est pas connu ». Idem : la Vierge Noire est le TOUT, et n’aura jamais de complément en miroir : on ne peut pas sortir de l’Univers pour l’observer. L’Univers est à jamais IDIOT, SINGULARITÉ.
Paradoxe de la Réalisation du Soi ou du QUI SUIS-JE ? Pour se « saisir », pour savoir « Qui suis-je ? », « Pourquoi suis-je né ? », il faudrait la dualité sujet-objet ou un MIROIR. Mais ce monde ne Nous offre que du DUR, PÉNIBLE, SOUFFRANCE. Alors : OÙ EST LE MIROIR ?

Deux possibilités pour RE-trouver le Seul Réel :
- Le dur ou rugueux, sans le confort qui butte sur les Sans Pourquoi.
- Le lisse qui ne peut exister que dans la dualité d’un sujet vers objet, soit une idéation, du temporel, même en une palanquée de nanosecondes de nanoseconde.
En vertu du principe du :
- Ce qui réveille endort.
- Ce qui endort réveille.

Le contact AVEC L’INSTANT DONC AVEC LE SEUL RÉEL EST CELUI DE L’IVROGNE TEL QUE DÉCRIT PAR MAÎTRE PUNTILA. Puntila est incapable de voir double (cela malgré l’occasionnel dédoublement des images dans la vision de l’ivresse, qui n’est qu’un effet de surface procuré par les sens).
Vision de MAÂT oui DIRECT, le dur de la dureté de la PIERRE (alchimique ou philosophale), tout est sans fiction, parce que non susceptible d’être distancié par un regard du mental, - et c’est évidemment le cas de sa propre personne, LA SEULE CHOSE AU MONDE QU’IL SOIT IMPOSSIBLE DE REGARDER ; LA CHOSE EST TELLE QU’EN ELLE-MÊME, SANS QU’ELLE RENVOI AUCUNE SIGNIFICATION (absence de personna, d’ego, de signe, de valeur ou de winnerisme, ni de son contraire).
L’ivrogne pourrait fort bien lancer aux « sobres » : « Vous puez tous de la dualité ! ». Les images-symboles puent en effet de connotations psychologiques, des incitations aux fictions et autres HOTC (Histoires-Opinions-Temps qui coule), etc. Les Sans Pourquoi, comme une Rose, à part une odeur ou une couleur, tous subjectifs, comme tous objets ou Noms-les-formes ne sentent rien, et c’est le privilège de leur Singularité ou idiotie.
LA SAINTE AMPOULE ou DIVINE BOUTEILLE.
L’ivrogne est en somme un bon réalisé vivant du Soi, ou une voie d’accès au Seul Réel. Évidemment pas la seule voie ni la plus recommandable, surtout si on a le foie fragile… Et à consommer « avec modération », comme disent tous les pouvoirs…
IVROGNE OU SEUL RÉEL = LE MOINS QUE RIEN, PARCE QUE LE SEUL RÉEL N’EST PAS MODIFIABLE : RIEN NE PEUT MODIFIER RIEN ! ET LE RÉEL EST LE RIEN DANS LE TOUT ! C’EST-À-DIRE LE SAINT CHAOS OU RIEN DE STABLE, RIEN DE FIXE PUISQU’AUCUN CONCEPT, RIEN D’ARRÊTÉ.
RIEN DANS LE TOUT EST LA VRAIE MACHINE À VOYAGER DANS LE TEMPS : TOUS LES CHEMINS NE MÊNENT NULLEMENT À ROME, PARCE QU’ILS NE PEUVENT QUE MENER À RIEN, QUOI QU’UNE FICTION PUISSE TENTER DE S’Y ENGAGER, RIEN N’Y FERA.
LE SAINT CHAOS N’EST JAMAIS FIXE, ET DE CE FAIT QU’IL CHANGE TOUT LE TEMPS IL NE PEUT RIEN CHANGER : TOUT EST TOUJOURS PAREIL, FORTUIT ET ÉPHÉMÈRE ET CHANGEANT, MÈRE-VEILLE HEUREUSEMENT SUR LE SANS NOM-LA-FORME.


Maître Puntila est comme un terroriste, un hérétique, un dévergondé, CELUI QUI CHOISIT (du grec hairesis, du latin religieux haereticus), soit qui choisit le I Axe par rapport au E (d’E-ver-gon-d’E : vers I). Il sera nommé hérétique par les gens du E (dé-viés, démoralisateurs, telles les bandes organisées en covid, tels ces dé-générés, dé-gradés, déférents), ou par les gens des médias en fausse nouvelles déformant en spécialistes la Source (les diffamateurs, de fama : remède de bonne fame, déformé en ”femme”).
De nos jours, ces hérétiques sont nommés « complotistes », tels que furent les vérités des Maîtres Eckhart, Abélard, Giordano Bruno, Marguerite Porete, Raymond Lulle, malgré les buchers autrement mortels que l’accusation d’antisémitisme ou de complotiste surtout à la mode de l’après 1945 et de ses per-sécutions (diviser, pour-suivre et couper).


Le capitalisme est par essence la prison de l’être humain. Parce que l’être humain est par définition le « Gate gate pâragate pârasamgate bodhi svâhâ » (Allé, allé, allé au-delà, allé complètement au-delà, l’Éveil, ainsi) : L’ÊTRE HUMAIN COMPLÈTEMENT INATTENDU, IMPRÉVISIBLE, EN PERMANENCE SUSCEPTIBLE DE SURPRENDRE, PUISQU’IL DISPOSE DE TOUS LES GATE GATE… OU CHEMINS POSSIBLE. ALORS IL SERA INFINIMENT DANGEREUX POUR LE CAPITALISME QUI DÉTESTE PLUS QUE TOUT L’IMPRÉVU, LE SURPRENANT, DONC QUI DÉTESTE PLUS QUE TOUT L’ÊTRE HUMAIN ; on pourra alors comprendre pourquoi le capitalisme veuille en faire une BIO-MACHINE afin de l’avoir sous sa coupe et éviter ainsi l’imprévisibilité innée-ignée et  inévitable de l’humain original.
L’humain dispose de tous les « Gate gate pâragate… », et rien n’est plus dangereux pour les certitudes et les calculs des capitalistes que l’individu qui va nulle part, car TOUT LUI EST OUVERT…
Voilà une explication simple de la volonté du capitalisme de transformer l’humain en bio-machine : Klaus Schwab de Davos ne cache pas sa volonté de modifier le génome humain, avec pour commencer ce que les médias appellent mensongèrement « vaccins » qui ne sont que des THÉRAPIES GÉNIQUES JOUANT À L’APPRENTI SORCIER CAPITALISTE TRANSHUMANISTE.
Le milliardaire Elon Musk veut mettre une puce dans le cerveau des gens, fait la pub pour les vaccins à ARN messager et admet que ni lui ni sa famille ne se vaccinera.
Les Juifs des Google transhumanistes veulent fusionner machines et humains, or la technologie commence en Occident en Europe en France avec l’Encyclopédie des Diderot et Cie, puis l’électricité, la poussée des banques et la mécanisation sociale et politique progressant aux côtés de la mécanisation industrielle suite à l’âge d’or du capitalisme.


 
Note.
1. L’ivrogne perçoit SIMPLE, c’est l’homme sobre qui perçoit double (puisqu’il vit dans la dualité sujet-objet, il vit maintenant par l’informatique du binaire….). Dans la pièce de théâtre, Maître Puntila est bon quand il boit, et méchant quand il est sobre…...
- Ce qui réveille endort.
- Ce qui endort réveille.

« La baguette de Mercure (HERMÈS), que l’on nomme Caducée, donne le sommeil à ceux qui veillent et tire du sommeil ceux qui dorment ». (Dans De Ré Métallica. Livre 2, de Georgius Agricola. Cela est tiré de l’Iliade XXIV).
La « médecine » actuelle donne des amphétamines pour les enfants turbulents.
L’ivrogne ayant un mental perturbé momentanément et hébété par la présence d’une chose simple et en SINGULARITÉ sous ses yeux qu’il montre de son doigt tout en prenant à témoin un entourage : « C’est une fleur, c’est une fleur, mais puisque je vous dis que c’est une fleur ! ». Une chose SIMPLE devient STUPÉFIANTE, COMME ORIGINEL, SANS PÉCHÉ. Évidemment être ivrogne ne signifie aucunement de réaliser le Soi… S’il suffisait de se saouler avec du vin ou un breuvage fermenté contenant un alcaloïde, depuis des millénaires le monde nagerait dans la Félicité la plus totale… Cependant l’ivrogne est apte pour voir le SANS POURQUOI, LA SINGULARITÉ DONC L’UNITÉ. La chose est tellement UNIQUE, se suffisant à elle-même et se renfermant à elle-même, qu’il lui manque précisément tout autre chose à partir de quoi l’identifier ou l’interpréter : elle est CELA et RIEN QUE CELA ET RIEN QUE LÀ ET PAS AILLEURS. La chose se moque d’être vu car si elle est était vue elle en deviendrait FAUSSE (le Vrai cesse d’être vair dès qu’il est vu). On ne peut pas saisir le corps de la Vierge d’autant plus qu’Elle est Noire…. C’est-à-dire que toute chose est noire ou Vierge en tant qu’elle est SINGULARITÉ, IDIOTÈS, échappant à toute tentative d’identification à la Big Brother des gens de l’informatique qui veulent tout numériser….
Vous comprendrez que tout Pour-Voir et tous régimes étatiques interdisent les STUPÉFIANTS….. INTERDISENT LE RETOUR DE LA GLANDE PINÉALE…. INTERDISENT LA FOLIE DANS LE SENS DE LIBÉRATION : LE RETOUR À L’ÂGE D’OR OU GRAND TEMPS. Les expériences de stupéfiants (LSD, Ayahuasca, Mescaline, etc.) montrent à l’évidence l’existence de l’ÂGE D’OR, DU SAINT CHAOS ; tout comme les expériences pathologiques : syndromes confuso-oniriques, bouffées délirantes polymorphes, schizophrénie ; ou simplement nos rêves et nos phantasmes. (Pour référence au psychiatre de courant C.G. Jung : Pierre Solié : Médecines initiatiques, aux sources des psychothérapies).
 
 

Dernière mise à jour : 26-01-2021 05:30

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2021 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved