Corps de pesanteur ou Loi de succion
 

Ecrit par Sechy, le 29-04-2021 00:27

Pages vues : 404    

Favoris : 44

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : Accident, Alchimie, Allégeance, Banques, Bêtise, Bouche, Capitalisme, Catastrophe, Chaos, Chimère, Christ, Commodités, Conflit, Confort, Conscience, Corps, Démiurge, Démocratie, Diable, Dieux, Dragon, Dualité, Eau, Ego, Feu, Foi, Gratuit, Grégaire, Guerre, Haine, Humain, Histoire, Information, Instant, Intelligence, Intérêt, Jardin, Juif, Karma, Langage, Langue, Liberté, Matrice, Maux, Méditation, Mental, Messianisme, Mieux, Morale, Mort, Mot, Mystère, Narcisse, Nature, Numérisation, Occident, Opinion, Orient, Panique, Panoptique, Paradis, Pied, Pierre, Poids, Poisson, Porte, Privilège, Puce, Religions, République, Réseaux, Rêve, Rien, Sagesse, Serpent, Sexuel, Simple, Social, Soi, Souffrance, Souvenir, Spiritualité, TAO, Tautologie, Temps, Vérité, Vide, Vieux, Virus, Yokaï

 
vraie_reset475.jpg
 
 
Corps de pesanteur ou Loi de succion
l’attraction universelle, l’eucharistie,
la CHARGE, le POIDS :
Qui a commencé à vouloir mesurer quoi
que ce soit ? Naguère les mesures étaient
fondées sur la largeur du pied humain par exemple.
La mesure de toute chose était l’homme.
Depuis des siècles maintenant, ce sont les choses
des marchands du temple qui mesurent l’homme !!!


Большой сброс (la Vraie)
 
 
Pas de « diversité » de marchandises donc pas « d’acheteurs » possédés par la loi de succion.
« Les êtres puérils ont des opinions qui les poussent à croire et à s’attacher à l’essence des phénomènes et à l’essence individuelle dans ce corps de pesanteurs. Ils se saisissent du ‘moi’ et du ‘mien’, ce qui leur permet de dire ”je vois”, ”j’entends”, ”je sens”, ”je goûte”, ”je touche”, ”je connais”, ”je mange”, ”je fais”, ”je suis souillé”, ”je suis purifié”, et, plongés dans la confusion, ils produisent des facteurs de compositions [des f(r)ictions et toutes choses à l’état « veille »].
Ceux qui ont parfaitement compris la réalité telle quelle se dégagent entièrement de ce corps de pesanteurs, et toutes les passion ayant perdu leur soutien, ils atteignent un corps pur, libre d’élaborations, inconditionné et qui n’est le produit d’aucune action manifeste [le faire/fer]. Voilà, Manjushri, l’essentiel de ce qu’il convient de retenir ».
(Soûtra du développement du sens profond, chapitre 10).

En dualité dedans-dehors, la MASSE est une propriété acquise par la Correspondance des particules avec leur environnement…
La MASSE, à rapprocher du concept de Transport de Savinien de Cyrano de Bergerac (un échange de volumes), échange de volumes puisque le ‘Je’, ou le « Je suis ce JE SUIS » est immuable : « Le bonheur est intérieur ; l’amour ne vient que du Soi. Il est à l’intérieur de chacun ; ne pensez pas qu’il est à l’extérieur : alors toute différenciation cessera ». (Ramana Maharshi, entretien 335 du 21-1-1937). C’est-à-dire : ne cherchez pas le Seul Réel ailleurs que dans l’Instant, car Il est Ici et Maintenant et uniquement Ici et Maintenant et pas « ailleurs » comme le prétend la carotte du messianisme. Mais si vous préférez la carotte, les vaccins et les choses des marchands du temple, alors allez voir ce qu’il se passe sous le tapis, ou allez en Chine, ou au Mexique, n’importe où pourvu que vous soyez assuré de n’y jamais rien trouver. Car vous n’y trouverez jamais rien d’autre que ce que vous cherchiez vraiment : c’est-à-dire, précisément, RIEN.
C’est-à-dire que la NON-DUALITÉ enlève toute souffrance : « Il n’y a pas d’Éveil manifeste et parfait ni d’absence d’Éveil manifeste et parfait. Il n’y a pas de cycles d’enseignements ni d’absence de cycles d’enseignements. Il n’y a pas de grand passage dans l’au-delà de la souffrance ni d’absence de grand passage dans l’au-delà de la souffrance. Car, en effet, le Corps est absolument pur et le corps d’apparition se manifeste toujours et partout ». (Soûtra du développement du sens profond, chapitre 10).
Le Centre est nulle part et la Circonférence est partout ; ainsi il ne peut pas exister le concept d’étatisme, d’État, monarchique ou républicain, comme depuis le début du Néolithique…

« Le domaine du clair discernement
Est inexprimable et totalement libre des désignations conventionnelles [les débats d’opinions, la dialectique].
La Réalité absolue n’apparaîtra jamais au terme d’un débat.
C’est là une caractéristique transcendant toute argutie [ou finesse, subtilité, ou recherche de ”preuve”] ».
(Résumé par le Bienheureux du chapitre 2 du Soûtra du développement du sens profond, où il est question de l’opinion et de l’intelligence et des arguments conceptuels).

LOI DE SUCCION = PASSER DES CONTRATS, PASSER DES CONVENTIONS : « Et tu sauras que la caractéristique parfaitement établie repose sur l’absence d’adhésion de la caractéristique purement imaginaire à la caractéristique dépendante [la référence, le relativité] ». (Soûtra du développement du sens profond, chapitre 6).

PARADOXE DE LA LOI DE SUCCION : « Mais, Bienheureux, si l’image, qui est l’objet du recueillement, ne diffère pas de la pensée d’une forme, comment le mental s’examine-t-il lui-même ?
Maitreya, même si aucun phénomène ne peut en examiner un autre, la pensée ainsi produite apparaît comme si cela était possible ». (Soûtra du développement du sens profond, chapitre 8).
« Aucun phénomène ne peut en examiner un autre » : la recherche de sa propre Nature ou identité semble impossible puisque le Seul Réel est sans double, Il demeure réfractaire à toute entreprise d’identification nécessitant la dualité d’un sujet face à son objet. « Le ‘Je’ rejette l’illusion du ‘je’ et cependant demeure en tant que ‘Je’. Tel est le paradoxe de la réalisation du Soi. Ceux qui sont déjà réalisés n’y voient aucune contradiction » (Ramana Maharshi, entretien 28 du 4-2-1935).


À ce hui Nous sommes entrés dans un monde absolutiste qui CROIT détenir LA vérité. Nous sommes en fait entrés dans un monde NIHILISTE PARADOXE DE LA POSSESSION PAR L’IDOLÂTRIE DE LA MARCHANDISE ET DE LA QUANTITÉ. Car le VIDE EST UN DANGER d’interprétation trop « radicalisée » comme disent les pouvoirs actuellement.
La VACUITÉ EST UN MENTAL QUI NE PENSE PAS À SA VACUITÉ, DONC QUI N’EN FAIT PAS UNE FICTION, IL NE SE PLACE PAS EN DEHORS, on retrouve d’ailleurs se problème de dualité dedans-dehors identique au sujet-objet dans la MÉDITATION : par exemple une personne qui médite depuis trente ans arrive à se plaindre de sa dualité : elle ne peut plus se débarrasser de l’observateur qui s’est incrusté à l’intérieur d’elle-même ; au bout de trente ans elle na pas réussit à parachever sa véritable Vacuité et continue à PENSER à sa vacuité, puisqu’elle en est devenu un observateur, et n’en trouve même plus le sommeil… Autre exemple, un homme qui passe ses journées à s’observer lui-même, sorte de Retournement de la Lumière, devient incapable de se laisser-aller et a perdu toute spontanéité, son mental était devenu très lent et quand on lui demandait s’il déjeunait à midi il lui fallait 10 secondes pour y réfléchir ! Bref, un cas psychiatrique d’être humain qui s’est robotisé lui-même… Évidemment ne rien contrôler dans l’effet inverse de se laisser aller à l’extrême est aussi maladif… Ce n’est pas cela le « lâcher-prise » ou le Non-agir (et même le Non-agir est toujours agir comme le Silence est toujours parole…. suprême). Le « lâcher-prise » ce n’est pas non plus lorgner vers un modèle idéal, comme on choisit sur catalogue la couleur de sa voiture chérie ; C’EST TOUJOURS DU CONTRÔLE FACE À LA PEUR DE L’INCONNU, FACE À LA PEUR DE CE QU’ON NE PEUT PAS SAISIR… (Le financier qui ne peut plus contrôler quoi que ce soit sera en PANique parce qu’il ne pourra plus rien saisir et exploiter).
VACUITÉ = LES TROIS VIDE (sans s) : RECUEILLEMENT, SANS CARACTÉRISTIQUE, SANS SOUHAIT, alors pas de saisie, pas de Loi de succion…


En rapport avec le « VOYAGE » de Savinien en la COMPOST (”engrais”) de Compostelle.


Un pieux rabbin de Cracovie eut un rêve qui lui demandait d’aller à Prague, là, sous le grand pont menant au château royal, il devrait y trouver un trésor caché. Comme le rêve se reproduisit trois fois, le rabbin se décida à partir. Arrivé à Prague, il trouva bien le pont, qui était gardé jour et nuit par des sentinelles. Il n’osa pas fouiller.
En rôdant toujours aux alentours, il attira l’attention du capitaine des gardes. Le capitaine lui demanda s’il avait perdu quelque chose. Avec simplicité le rabbin lui raconta son rêve. Le capitaine éclata de rire : « Vraiment pauvre homme ! », lui dit-il, « Tu as usé tes souliers à accomplir tout ce chemin uniquement à cause d’un rêve ? Quelle personne raisonnable croirait à un rêve ? » Le capitaine, lui aussi, avait entendu une voix en rêve : « Elle me parlait de Cracovie, m’ordonnant d’aller là-bas et de chercher un grand trésor dans la maison d’un rabbin dont le nom était Eisik (le rabbin rêveur), Eisik fils de Jekel. Le trésor devait être découvert dans un coin poussiéreux où il était enterré derrière le poêle ». Mais le capitaine des gardes n’ajoutait aucune foi aux voix entendues en rêve : l’officier était une personne « raisonnable ». Le rabbin s’inclina profondément, le remercia et se hâta de rentrer à Cracovie. Il creusa dans le coin abandonné de sa maison et découvrit le trésor qui mit fin à sa misère.

Ce récit est identique aux nombreux exemples du collier donnés par Ramana Maharshi :

« Une femme portait un collier autour du cou. Ne s’en souvenant plus, elle se mit à le chercher, questionnant son entourage. Une de ses amies, se rendant compte de ce qu’elle cherchait, lui désigna le collier autour de son cou. La femme le toucha de ses mains et fut aussitôt rassurée. Avait-elle récupéré le collier ? Là encore, l’ignorance causa la douleur et la connaissance, le bonheur.
Il en va de même en ce qui concerne l’homme et le Soi. Il n’y a rien de nouveau à gagner.
L’ignorance du Soi est responsable de la souffrance présente ; la connaissance du Soi apporte le bonheur.
De plus, si quelque chose de nouveau doit être obtenu, cela implique que c’était absent auparavant. Ce qui a été une fois absent peut disparaître encore. Ainsi, le salut ne serait pas permanent. Mais le salut est permanent parce que le Soi est ici et maintenant, et éternel.
Les efforts de l’homme sont donc dirigés vers la disparition de l’ignorance. La Sagesse semble survenir, alors qu’elle est naturelle et toujours présente. (Ramana Maharshi, entretien 63 du 6-7-1935).
Le trésor que tout le monde cherche : LA LIBÉRATION, n’est pas « ailleurs » mais seulement ICI ET MAINTENANT, DANS L’INSTANT : ELLE EST DERRIÈRE LE POÊLE, SYMBOLISANT L’ATHANOR, LE CŒUR, LE CENTRUM CENTRI : IL SUFFIT SEULEMENT D’UNE PETIOTE ÉNERGIE POUR Y « DESCENDRE » OU RETOURNER LA LUMIÈRE.

RETOURNER LA LUMIÈRE : le COMPOST, le chemin de Compostelle est la signification de cette voix intérieure guidant nostre recherche : seul le COMPOST sera révélateur, CATALYSEUR : Alkaest ou Retournement de la Lumière, comme le Sel sublime de Van Helmont et Paracelse qui parvenu à un tel degré de Pureté et de SIMPLICITÉ reste inaltérable, inchangé par les substances qu’il ramène à leur matière d’origine dont ils sont composés.
Alkaest : dissolution naturelle et douce, sans corrosion, elle conserve la semence des corps, la dispose à la génération ; au lieu que les dissolutions des chimistes vulgaires le font par des eaux fortes, qui participent, dans leurs effets, du feu élémentaire qui détruit et qui tue au lieu de vivifier (en réf. à Dom A.-J. Pernety, dic. Mytho-Hermétique).

CATALYSEUR STYLE HOMÉOPATHIE, LA PETIOTE CHOUSE = LE STRANGE, L’ÉTRANGE ÉTRANGER. La substance infime, comme le rêve impalpable, non saisissable, qui, en quantité infinitésimale, provoque la RÉACTION, l’EFFET.
CATALYSE = EAU PRIMORDIALE (dissolution, du grec katalusis) ; la substance provoquant la catalyse ne subit pas de modification elle-même, elle est comme le Soi.

Comme dans l’exemple du Maharshi pour le collier de la femme, la CONSTANTE STRANGE EST, QUE CELUI QUI PROVOQUE LA CATALYSE OU LA RÉVÉLATION DANS NOSTRE VOYAGE INTÉRIEUR DOIT ÊTRE UN STRANGE, UN ÉTRANGER COMME L’AMI DE LA FEMME LUI MONTRANT SON COLLIER BIEN PRÉSENT AUTOUR DE SON COU.
CECI DEVRAIT CONSTITUER LE VRAI GREAT RESET.
Merci au courant hassidique pour son histoire du rabbin Eisik, même si là encore il est question d’argent, mais considérons plutôt que le « trésor » en question est bien ici la Réalisation du Soi et pas autre chose dépendante de la Loi de succion et donc de la consommation !…

Grande réinitialisation, la Vraie : Большой сброс = « Gate gate pâragate pârasamgate bodhi svâhâ », du Soûtra du Cœur de la Connaissance transcendante (Allé, allé, allé au-delà, allé complètement au-delà, l’Éveil, ainsi).
Une devise alchimique dit la même chose : « Aller vers l’obscur et l’inconnu par ce qui est plus Obscur et Inconnu encore ». La NUIT OBSCURE de Jean de la Croix (connaissance de soi, du Soi = connaissance de Dieu, dit Jean de la Croix).
DANS LES TÉNÈBRES ET EN SURETÉ, répète Jean de la Croix pour la « Douce et Savoureuse Union avec Dieu, dans les ténèbres et en sûreté », soit le contraire des « lumières » (la raison, le mental) de l’actuel sécuritaire de Big Brother depuis son 11 septembre 2001 et son covid-19…
 
 

Dernière mise à jour : 29-04-2021 00:45

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2021 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved