Monde de la pensée = souffrances
 

Ecrit par Sechy, le 23-06-2021 21:56

Pages vues : 349    

Favoris : 42

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : Accident, Alchimie, Allégeance, Banques, Bêtise, Bouche, Bouteille, Brique, Capitalisme, Catastrophe, Caverne, Chaos, Chimère, Christ, Commodités, Conflit, Confort, Conscience, Corps, Démiurge, Démocratie, Diable, Dieux, Dragon, Dualité, Eau, Ego, Feu, Foi, Gratuit, Grégaire, Guerre, Haine, Humain, Histoire, Information, Instant, Intelligence, Intérêt, Jardin, Juif, Karma, Langage, Langue, Liberté, Logique, Matrice, Méditation, Mental, Messianisme, Morale, Mort, Mot, Mystère, Narcisse, Nature, Occident, Opinion, Orient, Panique, Paradis, Pied, Pierre, Poids, Porte, Pouvoir, Privilège, République, Réseaux, Rêve, Rien, Sagesse, Serpent, Sexuel, Simple, Social, Soi, Souffrance, Souvenir, Spiritualité, TAO, Tautologie, Temps, Transhumanisme, Vérité, Vide, Vieux, Viscères, washingtonisme, Yokaï

 
machiavel_portrait_un_bon_republicain.jpg
 
 
Monde de la pensée = souffrances
Monde des noms-les-formes = souffrances
Monde du spatio-temporel = triades :
connaisseur, connaissance, connu, soit
LE MIRAGE, LA PERSONE, LE MASQUE QUI CACHE.
Les triades persistent dans la dualité et
tyrannie de l’opinion.
 
Machiavel ou le dogme de l’intérêt général ou OFFICIEL (égrégore de l’inconscient collectif).

L’être humain et sa « raison » actuelle est comme une poule qui a trouvé un crayon !
Avec ses buildings acier-béton-verre il n’est pas bien différent de l’enfant sauvage qu’il tente de « civiliser ».
 
Si ce qu’on appelle « la conscience » a le pouvoir de voir ou de prouver son objet, SUR QUOI REPOSE L’EXISTENCE DE CETTE CONSCIENCE ? Question que devrait de poser un Nicolas Machiavel ! Car si, au contraire, comme chez Machiavel, c’est l’objet, appelé « réalité » qui prouve la conscience, quel est alors le point de vue de cet objet ? S’ils dépendent l’un de l’autre pour exister dans leur « vivre ensemble », aucun des deux n’existe réellement Monsieur Machiavel !
L’existence de la cause est constatée par une conscience différente de l’effet ; mais qui constate l’existence de la conscience de la cause à laquelle l’objet est révélée ?

LE MONDE, OU L’UNIVERS, PEUT-IL EXISTER SANS UNE PERSONNE POUR LE PERCEVOIR ?
QUI EST APPARU EN PREMIER ? LA CONSCIENCE D’ETRE ? OU LA CONSCIENCE DU MONDE COMME SEMBLE LE COMPRENDRE CE MONDE DU WINNERISME ET DE LA QUANTITÉ MATÉRIALISTE ? Or la conscience d’être est éternelle et pure. La conscience du monde est opinion et transitoire : elle apparaît et disparaît suivant les modes et opinions et les technologies y afférents. (En réf. à Ramana Maharshi dans l’entretien 53 du 15-6-1935).

« Le monde n’est pas extérieur. Les impressions ne peuvent pas avoir une origine externe, parce que le monde ne peut être connu que par la conscience. Le monde ne dit pas qu’il existe. Ce n’est que votre impression, même si elle n’est pas cohérente ni continue. Dans le sommeil profond, le monde n’est pas connu ; il n’existe donc pas pour l’homme qui dort. Par conséquent, le monde est la suite de l’ego. Trouvez l’ego. La découverte de sa source est le but final », dit Ramana Maharshi à l’entretien 53 du 15-6-1935. Ce qui contredit totalement l’opinion de Machiavel (Le Prince, c.XVIII, p.35) quand il écrit : « La foule ne juge que d’après les apparences et les résultats ; le monde entier n’est qu’une foule et pense comme une foule. Les isolés, capables de penser et de comprendre, se tairont, ou on les fera taire ». Le concept de Machiavel est inversé : totalement TOURNÉ VERS L’EXTÉRIEUR.

Le monde de Machiavel se moque de Nous qui voulons le connaître par loi de succion sans Nous connaître Nous-Même ! « Le monde est le produit de votre mental. Connaissez d’abord votre mental et ensuite voyez le monde. Vous réaliserez qu’il n’est pas différent du Soi » (entretien 53).

Connaissez d’abord votre mental et ensuite voyez le monde = OUROBOROS.
ÊTRE AU COURANT = VIVRE LA VRAIE PAIX OU VRAIE NATURE. Le COURANT qui provient de la recherche du Soi est la Triade pure, c’est-à-dire la Triade non différenciée (entretien 303 du 25-12-1936).


Le monde de Machiavel est celui de L’état de veille : LA DIVERSITÉ, LA QUANTITÉ, QUI PERMETTRA D’INVENTER L’UNITÉ : « L’Unité est réelle, la diversité est fausse » (Ramana Maharshi, entretien 354 du 8-2-1937). « Pour que l’unité puisse se révéler, la diversité doit disparaître. L’unité est toujours réelle.
Elle n’envoie pas d’éclairs pour manifester son existence dans cette fausse diversité. Au contraire, cette diversité fait obstruction à la vérité ». Et cette diversité est celle de l’actuelle idolâtrie de la marchandise !!!

MONDE DE MACHIAVEL = MONDE DU NUMÉRIQUE TRANSHUMANISTE ET FIN DU MOI-INDIVIDUEL.
MONDE DE MACHIAVEL = GUERRE DES HÉBREUX JUIFS CONTRE LES PAÏENS ou GUERRE DES TRANSHUMANISTES CONTRE LES HUMAINS.
Le monde de Machiavel et des transhumanistes ou socialistes est celui DU VERROUILLAGE MENTAL IDENTIQUE À CEUX QUI CONSIDÈRENT QUE LE MENTAL EST SITUÉ SOUS UN CRÂNE, QUE CE MENTAL EST UNIQUEMENT LE CORPS : LE MODÈLE DE MENTAL À MENTAL (tel que décrit par le modèle de J.B.E. Goldstein : le citoyeniste Édouard Boulard, auteur en 1894 de Théorie et pratique du collectivisme-intégral-révolutionnaire. Voir la Théorie et pratique du collectivisme oligarchique, publié en 1948 (anagramme et du 1894 de Boulard et du 1984 d’Orwell) curieusement sans mention d’éditeur par Goldstein, bien-sûr un pseudonyme caricaturé en nom typiquement juif et texte assez pastiche…).
Le modèle de Machiavel est résumé par Édouard Boulard, page 21 de cette opinion socialiste prémices de l’actuel « Vivre ensemble » du consommateur et soi disant « solidarité » dans ce culte du narcissisme ou du ‘je’ : « Plus les Êtres s'associent entre eux de façon fraternelle, intime et prolongée, plus leurs acquisitions leur sont faciles et avantageuses ; plus ils s'isolent, plus ils restent arriérés » (on aura aux 18-19è siècles les études sur la mode des « enfants sauvages » et autres « enfants-loups »).

MACHIAVEL = LE CULTE DU NARCISSISME : le culte du ‘je’ ou ego, celui du consommateur en vivre ensemble, le contraire du « QUI SUIS-JE ? », trop difficile en apparence. TOUT EST INVERSÉ !

Nicolas Machiavel = Pour-Voir des leader et dealer dans le triomphe de la QUANTITÉ et du FRIC/FLIC : STUPÉFIER, ZOMBIFIER TOUJOURS PLUS DANS LE TOUJOURS PLUS DE FRIC/FLIC :

Les Juifs récents sont profondément républicains ils disent même, en France chaque semaine, une prière pour la république ! Et la judéo-maçonnerie actuelle genre grosse obédience comme le Grand Orient de France a pour but de formater le bon citoyen, le « bon ouvrier » dans sa spécialité dans cette mode des spécialistes. La judéo-maçonnerie adonhiramite recrute des paroissiens dans toutes les professions, et leur seule religion ou seul lien qu’ils puissent avoir en commun est LA POLITIQUE : principe du bédarrisme (judéo-maçon Armand Bédarride) : récolter partout plein de petites vérités pour en former une grosse, comme de récolter partout les pièces d’un puzzle pour le reconstituer et que cela formera selon le rêve judéo-maçonnique « LE NOM PERDU DE DIEU ». (Nostalgie, nostalgie…).
Les judéo-maçons spéculatifs du GODF genre Armand Bédarride veulent reconstituer et voir simultanément toutes les faces d’un polyèdre et que ce serait, selon ces prométhée, la « vraie religion », soit la religion des voyeurs, celle de ceux qui saisissent à des fins et faims utilitaires et de SERVICE dans ce nouveau monde des SPÉCIALISTES, soit à des fins de satisfactions personnelles.
Le feu ou le jus symbolise alors le mental réduit à n’être qu’un moyen ou un outil de satisfaction égoïste amplifiées au sens évolutionniste juif. « L’intellect révolté a préféré la terre [le matérialisme] à l’Esprit [le Divin] : il a déchaîné les désirs terrestres [la saisie ou loi de succion] et ce déchaînement n’est qu’un enchaînement à la terre » (réf. Paul Diel, dans Le symbolisme dans la mythologie grecque).
Derrière Prométhée se profil ICARE : la démesure de la raison, produisant la double perversion du jugement (opinion) et du courage (teinté d’héroïsme et encore de possession).
A-voir l’R de Rien ?
C’est encore A-voir : du A privatif et voir : se priver de voir, se faire A-voir… Comme faire dans l’inaction c’est toujours de l’action…

Armand Bédaride et ses paroissiens judéo-maçons spéculatifs du Grand Orient de France sont ceux qui veulent VOIR la splendeur des milliards de milliards de soleils et toute le reste de la « valeur » nommée « diversité ». Mais, pouvez-vous déjà supporter l’éclat du seul soleil qui éclaire cette Terre ? Pourquoi vouloir en voir d’autres ? Pourquoi reconstituer et voir simultanément toutes les faces du polyèdre comme mentionné plus haut qui est l’équivalent de vouloir voir des milliards de milliards de soleils ?

MACHIAVEL = LE CULTE DU NARCISSISME et du CITOYENISME :
Une perle machiavélique entendue le 22 juin 2021 sur la radio d’État « Franceinfo », dans l’émission « les informés », présentée par Jean-François Achilli : « Quand on a raison tout seul c’est peut-être qu’on a tort », opinionne le politiste Patrick Mignola, président du parti ou « géographisme » Modem ; opinion en une parfaite inversion et un total concept socialiste dans la tradition juive et républicaine socialiste et machiavélique ; ce qui est aussi la preuve du vieux dilemme Moi-Individuel/Moi-Collectif que les Juifs n’ont jamais résolu… de ce peuple élu des « Plus ça change et plus c’est la même chose », de ces traditionalistes, de ces spécialistes qui font du sur-place, de l’ego-égoïsme ou possession.

Nicolas Machiavel ignore probablement que le monde n’est qu’un faisceau de pensées dont l’origine est LA CROYANCE EN L’EGO, SURTOUT LA CROYANCE À L’EGO DU LIBÉRALISME-DÉMOCRATIE (acheter-vendre-acheter-vendre, etc.). Si bien que le socialisme ou la république des Juifs et de Machiavel n’a aucune réalité puisqu’il repose sur le ‘je’ et les conflits d’intérêts y afférents, DE CES CONFLITS LIÉS AUX CROYANCES AUX CORPS.

Quant à Édouard Boulard, il écrit page 11 dans Théorie et pratique…, dans la même opinion singeant une religion telle celle d’Armand Bédarride : « J'ai la conviction absolue : Que la connaissance de ces lois [naturelles, sic, et concernant le corps ou espace-temps en forme pyramidale d’inconscient collectif avec le chef ou raison au-dessus] — quelles qu'elles soient — donnera à tous, les moyens les plus pratiques, les plus rapides les plus efficaces de conquérir celte société et de la rendre inébranlable ; que celte connaissance ne peut s'acquérir seulement par l'observation — forcement superficielle et inefficace — de quelques phénomènes naturels, mais par l'élude réfléchie, comparative et coordonnée de l'ensemble de tous ceux qui sont à la portée des investigations humaines [le GOOGOLISME TRANSHUMANISTE DE LA RÉCOLTE DES INFORMATIONS SUR TOUT ET SUR TOUS] ». WINNERISME OU UTILITARISME (causalité et rentabilité) D’OBTENIR DES RÉSULTATS, DES FRUITS, DANS LA DUALITÉ CAUSE-EFFET.

Page 16, Boulard en bon dualiste occidental parle de démocratie au sens où elle repose sur la croyance à l’ego de chacun et donc sur les conflits d’intérêts et sur les frustrations permanentes par leurs propres limitations : « Dans le Temps et l'Espace [dans le mental] : Rien n'est indépendant, rien n'est absolument libre : Tout est coordonné et solidaire, tout a ses limites de liberté ; rien n'est semblable, mais rien n'est inégal : Tout est de même valeur, car tout est nécessaire au fonctionnement général.
Il n'y a pas d'effet ou de phénomène sans cause ; de cause comportant son contraire ; d'effet manifestant ce que sa cause ne possède pas, au moins en puissance ; de cause produisant, dans ses effets même les plus éloignés, ce qu'elle n'a pas elle-même.
Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se combine…. […] Les caractères essentiels et universels de la vie sont : L'individualisation, un commencement, un accroissement, une activité interne agissante et réagissante extérieurement, enfin une désorganisation [définition de la géométrie euclidienne et mécaniste de la ligne droite dans l’opinion générale mécaniste ou physico-chimique du 19è siècle s’industrialisant et CROYANT a-voir découvert tous les secrets ou « lois de la Nature » et d’eux-mêmes…] ».
Curieusement Boulard prend cependant la précaution d’écrire page 18 : « Si ce paragraphe n'est pas absolument exact, rien de ce qui est écrit dans le présent ouvrage ne peut être exact ». À ce stade Boulard semble fonctionner dans le principe du POINTAGE et de la CHAISE D’ISIS.

Page 23 on retrouve une forme de bédarrisme et tournure vers l’extérieur en une forme d’inconscient collectif à la C.G Jung et le DÉSIR DE TUER LE SAINT CHAOS OU PAN POUR LE RETENIR QUE LES EFFETS : « En s'unissant à un autre organisme [le vivre ensemble et l’écologie], il restera le même Être, mais il deviendra un nouvel individu qui, tout en profitant do chacune des acquisitions intimes de ses individualités passées [samsara ou cycle des naissances et des morts, monde phénoménal ou spatio-temporel des noms-les-formes], n'aura plus le souvenir de celles-ci ou n'en aura conscience, moins ou plus, qu'en raison de son état psychique relativement bien équilibré et déjà supérieur ».

Page 26 on y retrouve le « Unie dans la diversité » du slogan de la mercantile et quantitatiste Union européenne : « Plus est développée une forme organique [sic] dans laquelle les Êtres qui la dirigent n'arrivent point à évoluer la phase nécessaire de développement qui leur est actuellement possible, moins elle a de persistance dans le Temps et l'Espace [donc dans le mental…].
Moins est développé l'organisme d'un Être, moins celui-ci, comme individu, est lié organiquement aux organismes des Êtres avec lesquels il s'est réuni, plus son organisme est développé, plus, comme individu, il est organiquement en alliance intime, complète et nécessaire avec les organismes des Êtres auxquels il est lié et qui forment ses organites, ses organes, son organisme.
Plus une forme organique est développée, plus elle contient de variétés, de nuances et de spécialisations dans les acquisitions des individus qui la revêtent.
Plus elle est supérieure : Plus est puissant son promoteur [la causalité ou le pouvoir], plus sont compliquées son organisation et sa désorganisation plus sont diversement développés les organismes des Etres dont il est le microcosme, plus est liée sa vie à la leur et à celle des individus qui concourent à sa vitalité et à ses acquisitions [donc le pouvoir], plus est complexe sa division du travail, plus sont multiples et diverses ses manifestations et ses influences ».

Pages 27-28 se trouve une amorce de TRANSHUMANISME dans sa logique de la quantité et de l’obésité du toujours plus : « Ses orgasmes sont composés ; en continuelles modifications ; sensibles à toutes les influences ; ils se désorganisent, et peuvent être reproduits artificiellement de façon illusoire et momentanée ».

Page 31, à nouveaux le sentiment propre au 19è siècle européen de la croyance de tout savoir ou la croyance se posséder la vérité et la croyance au socialisme : « Les attributs ou rayonnements de la Cause-Première sont le principe des lois naturelles [sic, et ici il s’agit bien du concept d’inconscient collectif].
Dans leur immutabilité et l'infini de leur puissance, de leur sagesse, de leur justice [?], de leur bonté, ils [le Big bang et ce qui en sort et samsara ou monde des phénomènes…] rendent tous les Êtres solidaires les uns de autres [rêve d’un royaume mondial universel] : ils permettent à chacun d'eux d'obtenir dans ses recherches, alors qu'elles sont sincères, non de la certitude, mais des lumières efficaces venues d'Êtres plus avancés que lui [? ou simplement winnerisme actuel]… »

Monsieur Édouard Boulard, QUI A INVENTÉ LA « CAUSE PREMIÈRE ». IL FAUT BIEN UNE PERSONNE OU UNE CONSCIENCE POUR INVENTER CETTE « CAUSE PREMIÈRE » ? ET IL FAUT ÉGALEMENT UNE PERSONNE QUI SUBISSE CE QUESTIONNEMENT ET L’IGNORANCE DE CETTE CAUSE PREMIÈRE !
L’ignorance est le fait de VOIR les objets : le POUR-VOIR ou pouvoir. « Quand les objets eux-mêmes ne sont pas présents, comme l’illusion [la maya] peut-elle exister ? Maya est yâ ma (la maya est ce qui n’est pas). Ce qui demeure est le Soi véritable. Si vous affirmez que vous voyez les objets ou que vous ne connaissez pas l’Unité réelle, vous devez en conclure qu’il y a deux soi : le connaisseur et l’objet connaissable. Or, personne n’admettrait qu’il existe en lui-même deux soi. L’homme réveillé dit que c’était lui qui était plongé dans le sommeil profond, mais qu’il était inconscient. Il ne dit pas que le dormeur était différent de celui ici présent. Il n’y a qu’un Soi. Ce Soi est toujours conscient. Il ne change pas. Il n’existe rien d’autre que le Soi ». (Ramana Maharshi, entretien 144 du 23-1-1936).
La cause première est bien la pensée ‘je’, l’ego formant le machin nommée « démocratie » par les paroissiens du républicanisme.

« L’enchaînement apparaît dans la condition d’ignorance ;
Sans cette  condition, il n’est pas d’ignorance.
Si la cause produit l’effet, la fin de la cause signe la fin de l’effet :
L’examen de cette vérité révèle la vacuité de l’essence »
(Soûtra des Dix Terres, chapitre VI, stances).

Édouard Boulard devrait savoir que la personnalité qu’il semble mettre en avant est nécessairement LA CAUSE PREMIÈRE du Faire/Fer du spatio-temporel ou mental, puisqu’il faut un personne pour voir le monde et ou le temps et ainsi le fabriquer. Et comme l’exprime le Maharshi à l’entretien 423 du 7-6-1937, cette cause première doit disparaître pour que le Suprême puisse être atteint. Et à l’entretien 633 du 23-2-1939, que toutes les vies ont leur cause première dans l’ignorance.

Au final, le livre d’Édouard Boulard qui ne comporte que 74 pages est un machin à miroitement verbale ou miroir aux alouettes qui prétend détenir la vérité, posséder le centre de toutes choses, ce qui effectivement peut justifier son titre : ”Théorie et pratique du collectivisme intégral-révolutionnaire”, soit la dictature, le totalitarisme en acte ou en puissance.
La Vérité, pour l’humain et pour chaque humain, c’est l’idée qu’il se fait de sa nature humaine. Et il se trouve que, de même que l’équerre à centrée (figure ci-dessous) situe le centre d’une façon subjective, par approximation imaginative, aucune idée de l’être humain acquise par le discours logique comme celui d’un Édouard Boulard d’ailleurs assez imbuvable du point de vue de la syntaxe et du vocabulaire, et qu’on peut facilement appeler OPINION, n’a de valeur de Réalité, quoi qu’elle en prétende dans son philosophisme. Car la connaissance de l’être humain par l’être humain de situe dans le PARADOXE de la Réalisation du Soi : « Le ‘Je’ rejette l’illusion du ‘je’ et cependant demeure en tant que ‘Je’. Tel est le paradoxe de la réalisation du Soi. Ceux qui sont déjà réalisés n’y voient aucune contradiction ». (Ramana Maharshi, entretien 28 du 4-2-1935).
Tout étant dans le mental, l’être est de ce fait dans l’impossibilité de se poser comme sujet étudiant d’un « Univers » qui lui serait extérieur. La recherche de sa propre identité est ce paradoxe de la Réalisation, parce qu’il est impossible de jamais identifier ce qui est le Seul réel, lequel est précisément sans double, sans dualité d’un sujet examinant son objet le mental : il demeure donc réfractaire à toute entreprise d’identification. Et C’EST CE PARADOXE QUI PERMET LE TOTALITARISME ACTUEL EN MARCHE, grandement facilité par la débauche technologique maintenant imbibé de « sanitaire » comme au temps du 19è siècle si hygiéniste au point qu’on y enfermaient les fous et les bagnards et « faux » monnayeurs, les enfants chapardeurs et vagabonds.

Pénibles sont ces gens qui cherchent le CENTRE, la LOI, et surtout qui cherchent à l’imposer à tous en croyant l’avoir FIXÉE « pour toujours ».

Vaincre l’opinion : « Imaginez alors que, le temps d’un instant, les êtres qui peuplent un nombre imprononçable d’univers viennent un par un porter la contradiction au bodhisattva [celui qui a pour but l’Éveil suprême de tous les êtres animés] sous forme d’innombrables exposés, chacun de sens particulier. Au même instant le bodhisattva les recevra tous et simultanément répondra à chaque contradiction pour la plus grande satisfaction de chacun de ses contradicteurs ». (Soûtra des Dix Terres, chapitre IX, 5).
 
sch_ouv_coul.jpg
 
 

Dernière mise à jour : 23-06-2021 22:37

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2021 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved