Ère du CROYANLITHIQUE
 

Ecrit par Sechy, le 18-07-2021 01:11

Pages vues : 282    

Favoris : 54

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : Bien, Liberté, Mal, Opinion, Peur, Résistance, Silence, Virus

 
frisemoyenwebpttxt475.png
 
 
Ère du CROYANLITHIQUE
ou ère de la croyance qui
fabrique les objets, ou inversement
les objets qui fabriquent la croyance
en eux et le pouvoir d’achat.
Objets ou noms-les-formes de connaissance
ne sont que des désignations conventionnelles
qui vont alimenter ce que C.G. Jung appelait :
« inconscient collectif » et donc des
noms-les formes dépourvus de référents,
pas d’objets. Et en l’absence d’objets
il n’y a pas de sujet, pas de saisie, pas
d’opinions fictives.
Toutes choses ne sont que des constructions
du mental pouvant prendre forme d’inconscient
collectif ou inconscient conventionnel.
 
À partir de là pouvait se développer les
divisions Bien-Mal, lesquelles ne peuvent pas
exister par elles-mêmes (elles ne sont qu’opinions).
Si elles n’existent pas, où est la Chute modèle
Ancien Testament ?
Où est la soumission, le conditionnement ou
manque de liberté ?

Comme depuis un moment (1789) Nous
sommes à l’Ère du CROYANLITHIQUE, certains
vont fabriquer le concept de « liberté »,
et pour cela, il faut inventer son contraire
donc les divisions Bien-Mal, et l’esclavage
qui de nos jours se nomme :
« SALARIAT » lié
au « CONSOMMATEUR » ou « POSSESSION »,
« DROIT », « BIENS », soit FABRIQUER LE
MOT « VALEUR ».
Et comme de tout, il faut un sujet pour
posséder une « valeur ».
Sans sujet, l’objet valeur n’existe pas.


Notez que depuis la f(r)iction COVID-19 si la raison ou le mental est amplifié depuis 1789, depuis 2020 le corps aussi : le sanitaire, le médecin : l’identification au corps n’a jamais été aussi amplifiée que depuis le covid-19 : on va voir son médecin, ou on se fait « tester » en une sorte de torture par le nez (on se fait mener par le trou de nez), et on se fait piquer par un produit qui peut « piquer » de façon exponentielle (protéine Spike), L’industrie de Big Pharma encense le corps et la consommation, et le sécuritaire-confort, L’IDENTIFICATION AU CORPS, AIDÉE PAR LA TECHNOLOGIE, ET PAR CONSÉQUENCE LIÉE À L’EGO EST ÉCLATANTE DEPUIS LE COVID-19. Le contraire eut été étrange au sein des possédants du « Plus ça change et plus c’est la même chose » !!!

Dans l’Ère du CROYANLITHIQUE, ce qui apparaît comme « mauvais » est : CE QUI MANQUE (puisque Nous sommes dans l’évolutionnisme et la quantité, la raison et ses valeurs). Un manque comme « manque de liberté » et le « toujours plus » du commerce (et son ”toujours moins cher”)… et de ce qui va avec : le SÉCURITAIRE (reconnaissance faciale, etc.), car le commerce ne peut fonctionner sans son FRIC/FLIC, sécuritaire, sans la certitude-incertitude, encore une amplification du corps-ego !!!
SÉCURITAIRE : libre de soucis, donc « liberté »… d’acheter… de croire…. Tout cela est de la même logique que le COVID-19 et du « Plus ça change… ».

SÛR, SÛR DE TOUT, SURETÉ, AUCUN RISQUE = SINGERIE DU SOI, SINGERIE DU CORPS CHRISTIQUE (en 2021 assistée par la technologie).

LA SÉCURITÉ N’A AUCUN SENS SANS UNE PERSONNE QUI LA FABRIQUE : ALORS, QUI A UN MANQUE ? ET DE QUOI ? QUI VEUT ÊTRE SÉCURISÉ ? ET POURQUOI ? MANQUER DE QUELQUE CHOSE VEUT DIRE : POSSÉDER QUELQUE CHOSE, QUI POSSÈDE ? ET POURQUOI ?
Nâgârjuna dans la stance 27,29 : « Et puis, étant donné que tous les êtres sont vides [d’un ego ou d’identité qu’ils posséderaient en propre], à propos de quoi, dans le mental de qui, de quelle nature et pour quelle raison, des opinions concernant l’éternel, etc., pourraient-elles prendre naissance ? »

Qu’est-ce que le FLÉAU ?
C’est ce qui fait peur à tous les pouvoirs ou Pour-Voir.
Pourquoi ?
Parce qu’il n’y a rien à saisir, aucune opinion ou « prise de position » : ni sur le plateau de « gauche », ni sur le plateau de « droite » de la balance, car quand il n’y a plus d’extrême le « milieu » ou FLÉAU n’existe pas : aucune saisie possible, d’où son nom de FLÉAU (ce qui fauche, étymologie de FAUX, du latin populaire falx, falcis). Comme sans Dedans et sans Dehors, la saisie est impossible : le Vrai cesse d’être vrai dès qu’il est vu ou possédé, puisqu’alors il devient HORS de l’Instant….
Celui qui opinione : « Il n’y a pas » entre dans la dictature d’opinion ; celui qui s’abstient de penser « Il n’y a pas » suit le Sentier de façon intéressante. Mais celui qui s’affranchie des deux, connaissant les choses telles qu’elles sont, dans le principe du POINT, ou TROUVÈRE (voir le Trou, le trouveur, à ne pas confondre avec le « chercheur » actuel… et salarié…. lequel voit seulement LES BORDS DU TROU…) : le « N’EST PAS X » , le Trouvère RE-trouve la Libération.

ALORS, IL EST TEMPS DE FAUCHER, PIQUER (mais pas Spiker par protéine covidesque qui vous FAUCHE vos défenses immunitaires ; pas non plus faucher à la manière étatique soviétique ou albanaise avec son pape politiste…) !
FAUX, FLÉAU = LE CENTRE EST NULLE PART (la Circonférence est partout).
Il est certain que la FAUX, la MORT ou le FLÉAU, est l’égalité absolue : aucune possession possible ! La Faux, lame de la Mort dans le Tarot arcane 13 illustre la lame tranchant les illusions ou phénomènes de ce monde… 13 : le nettoyeur, comme la Mort ; nombre à l’ambiguïté même, voir les 13 convives à la Cène au dernier repas du Christ…


FAUCHER L’OPINION, NE PAS OPINIONER ! « Reste tranquille » : « Le moksha [Libération] consiste à savoir que vous n’êtes jamais né. « Reste tranquille et sache que je suis Dieu ». Rester tranquille veut dire ne pas penser. Ce qu’il faut, c’est savoir et non pas penser ». (Ramana Maharshi, entretien 131 du 6-1-1936).
FAUCHER = ENTRÉE DANS L’ÈRE DES SACHANTS, et non plus des croyants de cette ère du CROYANLITHIQUE.
Comme la souvent dit le Maharshi à propos de l’écran de cinéma qui reçoit les images sur sa surface, le monde n’est ni irréel ni réel, il est seulement phénomène : TOUT SE PASSE « COMME SI » : ON VOIT L’HISTOIRE ALORS ON Y CROIT, tout se tient dans l’idéation nécessairement dans le temporel (quand un magie parle, la réaction en chaine s’installe et toutes les magies parlent, quand une se tait toutes se taisent…). Les images défilent sur l’écran de cinéma, mais une scène d’incendie n’affecte pas l’écran, qui est comme le « Reste tranquille » : L’ÊTRE VIVANT EST (« couper du bois, puiser de l’eau », et chacun s’occupe de ses propres affaires), bref, être dans sa Vraie Nature, sans peur et sans carotte de « fin des temps » des religions abrahamistes, LIBÉRÉ DU SURHOMME OU SUPERMAN DANS CETTE ÈRE DU CROYANLITHIQUE MESSIANIQUE.


[En haut de page : gouache de M. Roudakoff, d’après une fresque de l’époque du Moyen-Âge]
 
 

Dernière mise à jour : 18-07-2021 01:31

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2021 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved