Vaccins cov, masque, pass = même logique
 

Ecrit par Sechy, le 27-07-2021 22:50

Pages vues : 251    

Favoris : 49

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : Carotte, Chaos, Croyance, Dictature, Feu, Guerre, Messie, Nostalgie, Peur, Raison, Résistance, Silence, Vie, Virus

 
ane8_nostalgie.png
 
 
Vaccins cov, masque, pass = même logique
de LA CROYANCE À L’EGO ET À LA DÉMOCRATIE
ET PIRE : à ce que cette même logique appelle :
« vie sociale et économique » comme si seul,
L’EGO, LE VENTRE ET LE BAS VENTRE COMPTAIT.
Les mêmes des « Plus ça change et plus c’est
la même choses »
et de leurs « Jours d’avant »
ou « RE-trouver ”nos” libertés »,
cette nostalgie du « paradis ».
 
La même LOGIQUE MESSIANIQUE OU DU DOIGT QUI
MONTRE LA LUNE : ON REGARDE SEULEMENT LE DOIGT,
ON SE « VACCINE » (avec l’ARNm empoisonné),
ON SE DIGITALISE autre forme de messianisme
ou de projection par « outil numériques » genre puce
ou bracelet électronique ou QR code COMME SI L’HUMAIN
ÉTAIT DEVENU UN OBJET-MARCHANDISE CONNECTÉ
(qu’il est largement déjà par son cerveau-smartphone).

Vous acheter des médicaments par vous-même ?
Alors c’est que vous êtes malade, il faut
vous confiner-tracer-isoler…

LE SOCIAL À LA MODE OU SINGERIE
DE LA SUPPRESSION DE L’EGO :
TU TE FAIS SPIKER CONTRE LE COVID,
C’EST PAS POUR TOI, MAIS POUR LES AUTRES.


COMME LA VÉRITÉ LA TRANSPARENCE EST
IMPÉNÉTRABLE, ON NE PEUT LA SAISIR (et ça en crispe beaucoup).


LE CONTRAIRE du « Je suis CE JE SUIS » = le doigt qui montre la lune :
« Les habitudes acquises depuis l’absence de commencement
Forment comme des reflets dans le miroir du mental.
Pour qui peut s’y regarder selon le Réel,
Les objets perdent toutes leurs caractéristiques.

De même que le sot regarde le doigt
Qui désigne la lune et non la lune [que le doigt montre] ;
De même ceux qui s’attachent à mes paroles
Ne voient pas ma Vraie Réalité.

La conscience [conceptualisante ou raison] est comparable à un grand danseur,
Le mental est son assistant et son maquilleur,
Les cinq consciences sensorielles les accompagnent,
Et dans la conscience mentale [la raison] s’incarnent les spectateurs.
(Lankâvatâra, chapitre L’instantanéité).

Le doigt et la lune (que montre le doigt), ce qui engendre une pensée ou possession par les sens (la lune montrée), ce qui engendre la dualité sujet et objet ou le dedans et dehors ; désigner la chose du doigt : alors les sots refusent d’admettre que la lune soit visible, ils préfèrent regarder le doigt qui montra la lune plutôt que le DIRECT : la lune elle-même.
Regarder le doigt est l’équivalent de LA CONSTRUCTION DE LA VÉRITÉ OU « ÉTABLISSEMENT DES FAITS », ÉTABLISSEMENT DES PREUVES.
Ici la lune est le ‘Je’ ou Soi, la Singularité, le Seul Réel qui ne se montre pas, qui ne se saisie pas.
Shakespeare écrivait que « Les choses sont faites du même tissu que les rêves », ou « Nous sommes faits de l’étoffe des songes », actuellement les songes, ce sont les ordinateurs et leur virtuel qui enferment l’individu hyper découpé en suites de zéros et de uns… Le citoyen est réduit à une « information », dont seul l’ordinateur fait vérité ! L’illusion même du monde est abandonné au profit du ‘moi’, un ‘moi' d’ordinateur, un ‘moi’ de tout connecté technologique. Les informations du tout connecté effaceront le Seul Réel du ‘Je’ : le souvenir du numérique remplace le souvenir du spatio-temporel : mieux vaut donc des data centers certains à la place d’une vie incertaine ou non sécurisée !… Ne réalisant par leur Soi les êtres humains ne s’appartiennent plus, ils sont la possession des firmes fabricantes de ces data centers. Ils deviennent des sujets, des objets de l’invention maléfique de l’ordinateur conséquence de 1789 comme déjà expliqué en d’autres pages. La trace informatique fait office de double ou de preuve de l’ÊTRE, c’est-à-dire de son manque ! Son incapacité à dire « Je suis CE JE SUIS », bref : son incapacité, sa Chute.

En bref, qu’est-ce que c’est cette indistinction actuelle ou ce grégarisme même soupe pour tous ? C’est l’amplification, la multiplication en évolutionnisme d’une ABSENCE À JAMAIS D’AUCUN INSTANT VRAI.
AMPLIFICATION = ABSENCE À JAMAIS D’AUCUN ICI ET MAINTENANT.
L’original n’est pas identifiable et donc n’offre AUCUN SÉCURITÉ pour l’humain d’ordinateur : si je ne me retrouve pas moi-même, je me retrouverait encore moins dans mon ordinateur ou dans mon smartphone !
Le double ou le ‘moi’ d’ordinateur est un « moins que rien ». Ce qu’exprime si bien le langage vulgaire quand il déclare sans y prendre garde : « On ne se re-fait pas ! » : SANS VOS MASQUES, VOUS ÊTES RIEN.
Indistinction actuelle COMME LA RÉPÉTITION DU POLITISME DES « PLUS ÇA CHANGE ET PLUS C’EST LA MÊME CHOSE » (à chaque ouverture du robinet à propagande de Franceinfo, la preuve coule à flot, surtout dans son émission phare : « Les informés » : C’EST LA NOYADE). La dualité jour-nuit n’est pas près de s’éteindre…. L’existence de l’habitude de l’humain par le social n’est pas prête de disparaître puisque c’est amplifié par le capitalisme et sa technologie…


LE CONTRAIRE du « Je suis CE JE SUIS » = le doigt qui montre la lune.

CONTRAT SOCIAL : tout le monde regarde le doigt qui montre la lune :
phénomène de celui qui regarde le doigt au lieu de regarder la lune que le doigt montre : le doigt ou extérieur, c’est là croire au nouveau mot de Novlangue qui ne veut absolument rien dire, donc qui est aussi trompeur que de regarder un doigt qui ne renseigne en rien sur la lune ; le doigt et la lune constituant la dualité sujet-objet, l’objet étant la lune.

Les banques, ce sont le DOIGT ; L’ARGENT ou la VALEUR, c’est la Lune.

Les banques, le doigt, les mots/maux, l’objet, sont séparés du Seul Réel : la lune (dans la traditionnelle dualité doigt-lune).
Dans cette même dualité doigt-lune on entend partout le « Protégez-vous, vous et vos proches », identique à « En portant un masque vous vous protégez et vous protégez les autres », DONC DUALITÉ DEDANS-DEHORS, LAQUELLE N’EXISTE PAS PUISQUE TOUT EST DANS TOUT !!!
DUALITÉ DEDANS-DEHORS = SAISIE OU LOI DE SUCCION.
Le doigt qui montre la lune = faire CROIRE-CONFIANCE, comme les Marchands de confiance (ancien nom des banquiers).


CROYANCE À L’EGO.
Ce qui « sécurise » et engendre l’identité, le ‘moi’, l’ego, singulièrement amplifié avec la f(r)iction covidesque et son « pass sanitaire »… est toujours un acte socialo-public : extrait de naissance, numéro de sécurité sociale, numéro sur un fichier électoral ou de police, etc., sans oublier le QR code ”sanitaire”, je suis le numéro un, mon voisin est le deux, etc., les témoignages de la concierge et du voisin, ou les fameuses preuves… maintenant numérisées…
Dans le conventionnel du social la personne humaine est fabriqué comme UNIQUE, SINGULARITÉ, donc fabriqué comme une singerie du Soi : « la personne morale » (avec son pass), c’est-à-dire UNE COPIE DE L’UNIQUE SOUS FORME D’UNE ENTITÉ INSTITUTIONNELLE APPARTENANT À L’ÉTAT ET À L’ÉTAT CIVIL QUI, SEUL, GARANTIT CE ‘MOI’ (comme un extrait de naissance… un fiche de zéros et de uns dans un ordinateur, et un pass sanitaire ou autre ”pass”….).
CELA VEUT DIRE QUE LA PERSONNE N’EXISTE QUE SUR LE PAPIER ADMINISTRATIF ÉTATIQUE (ou maintenant la personne n’existe que sous forme de zéros et de uns dans des ordinateurs).
La personne n’existe donc que de façon « PLAUSIBLE », TRAÇABLE, JAMAIS DANS L’INSTANT, oh non, non ON EST EN MESSIANISME !

JAMAIS DANS L’INSTANT qui démontre la fragilité du « plausible » de la personne : chaque fois que, à la suite d’un accident ou d’une crise quelconques (comme le covid), on se trouve hors d’état d’établir son « identité », son ‘je’ ego, si on est sans papiers (d’identité) il est inutile de crier à un membre de l’État que l’on est « soi-même » : le fonctionnaire veut « des preuves », des infos, du traçage, des datas, car « il ne croit pas… » alors QU’IL EST UN DES PREMIERS CROYANTS, UN DES PREMIERS DEVOTS…….
UN DES PREMIERS CROYANTS PAR PEUR DU SEUL RÉEL : IL LUI FAUT LE DOUBLE DU SEUL RÉEL, LE DOUBLE DE L’UNIQUE, IL PRÉFÈRE LA CROYANCE, LA COPIE QUE L’ORIGINAL.

LE CONTRAIRE du « Je suis CE JE SUIS ».
SE FAIRE ENTENDRE DANS L’ÉTATISME RÉPUBLICAIN C’EST POUSSER SON ROCHER DE SISYPHE : « Suis-je moi, est-ce bien moi qui vis, moi que ne garantit aucun papier de l’État ? » (voir plus bas).
Bref, à ce hui et depuis un moment, c’est l’État, sa république qui ferait vivre les personnes : dans ce monde du chiffre et de la technique, VOUS DEVEZ COMPTER DANS LE CORPS SOCIAL, VOUS DEVEZ ÊTRE INTÉGRÉ, NOYÉ DANS CE CORPS SOCIAL, NOYÉ DANS CETTE RÉPUBLIQUE. Pourtant il n’en est rien comme le Christ l’a dit : « Qui perd sa vie la gagne  , signification que le corps social n’est que fumisterie, étouffoir par le Moi-Collectif unique ; par son grégarisme qui est une variation du Thème Pouvoir, le social et son pouvoir est un éteignoir de la chandelle.

Qu’est-ce que la peur de la mort ?
C’est DOUTER DE SA PROPRE EXISTENCE !
C’est la crainte de ne plus avoir de FEU (de jus, ne plus « être au courant ») !
C’est la peur que le FEU se retourne contre lui-même, se dévore lui-même.
C’est la peur, QU’ENFIN, l’Être se totalise, qu’il devienne le TOUT, PAN et en devienne PANique dans l’Instant de sa destruction (destruction de son ego) apportant la preuve absolue de son existence.
C’est le paradoxe même de la Réalisation du Soi.
S’il me faut un DOUBLE, une RE-PRÉSENTATION, pour témoigner de mon existence, et s’il n’est de double que de papier et maintenant d’ordinateurs, il me faut conclure que mon Soi est du papier et appartient aux fabricants d’ordinateurs, conformément au rêve des transhumanistes qui pensent l’inconscient collectif façon conscience globalisante en la réduction de cette conscience sur une puce informatique.


Le Soi, l’UN, est devenue non pas l’UN, le Singulier, mais le GROUPE, le « Vivre ensemble » (avec distanciation physique covidesque…), le social de ce monde technologique du tout connecté transhumaniste en une conscience d’informations qu’il faudrait récolter, partout, genre de petites vérités pour en former une grosse, et que ce serait ça la RELIGION, LE SUPER TOUT CONNECTÉ, UNE SUPER CONSCIENCE COLLECTIVE OU UN MOI-COLLECTIF, L’ACTUELLE INDISTINCTION, déjà effective….
Pour dire ‘je’, il faut un Dehors, une autre personne, et avoir été habitué dès l’enfance au « je veux, je suis, je fais, etc. » face aux parents nourriciers (Dans un rêve, je n’ai jamais dis ‘je’).
Cette société de consommation est bien la guerre de la dualité source de conflits permanents : pour être frustré (privé de…) il faut la SAISIE en dualité Dedans-Dehors. La Chute façon Ancien Testament est une frustration, une privation de la saisie ou plutôt la fabrication de cette saisie, la fabrication de cette dualité ! Or la Vérité n’est pas un objet de la saisie…

Avec les transhumanistes et leur « augmentation » ou évolutionnisme juif, leur monde sera réduit au DOUBLE. L’unique n’existera plus, le Soi n’existera plus : L’ANGOISSE DE VOIR DISPARAÎTRE SON OMBRE (de la Caverne… de Platon) est liée à l’angoisse de prendre conscience que l’on est incapable d’établir son existence par soi-même, en d’autres mots : que l’on est incapable de réaliser le Soi.
Le curé d’Ars disait : « Si on se voyait sans masque [à ce hui, les deux : la persona et le masque covidesque], on mourrait ». L’ÉVEIL total serait comme la révélation de la signification de la mort elle-même. LES DEUX MASQUES SONT DEVENUS LE SUMMUM DU SÉCURITAIRE ÉTOUFFANT VOULU PAR LE COURANT RÉPUBLICAIN, INGÉNIERIE SOCIALE CAPITALISTE ET TRANSHHUMANISTE.
Ces deux masques empêchent donc la survenue d’un Feu absolu : sans flamme ni cendre, qui portera le VIDE au cœur même de l’ÊTRE, le totalisant à l’Instant de sa perte, à l’Instant de l’enlèvement de ses deux masques.
Connaître soi-même par soi-même est effectivement… mortel !
Mais, de quelle mort s’agit-il ?
Il s’agit de la NUIT OBSCURE : la Vraie nuit, c’est la Lumière, comme l’énonce une devise Alchimique : Aller vers l’obscur et l’inconnu par ce qui est plus Obscur et Inconnu encore ; l’équivalent du « Gate gate pâragate pârasamgate bodhi svâhâ », du Soûtra du Cœur de la Connaissance transcendante (Allé, allé, allé au-delà, allé complètement au-delà, l’Éveil, ainsi).


DÉMOCRATIE IMPOSSIBLE
Aliénation par le sécuritaire et la démocratie.
   
La démocratie est construite sur les conflits d’intérêts et est la frustration même par ses limitations,  car l’humain se construit ses opinions comme un carrelage de carreaux noirs et blancs des loges judéo-maçonniques. Il ne peut y avoir de Paix en démocratie, car il ne peut y avoir deux êtres humains qui puissent vivre la même série d’événements, ou vivre le même événement de façon identique. Chaque humain est dans sa façon de penser, de sentir, un résultat de la vie corporelle et mentale, de sa vie à lui. Il est fabriqué, moulé dans un cadre sensible, social et temporel. IL EST CONDITIONNÉ. IL N’EST PAS LIBRE. Ce qu’il appelle « liberté », ce n’est que le droit (droit de l’Homme) de rechercher les conditionnements qui l’arrangent le mieux, dont il jouit le plus (évolutionnisme, le « isme » étatique l’autorise même à voter), ce qui n’est pas possible sans contredire ce qui convient à l’autre. Résultat : de perpétuels conflits entre individus, partis politiques, classes ou nations.

Deux solutions :
- L’actuel mise en place du Nouvel Ordre Mondial ou dictature d’une oligarchie qui dit la vérité du jour et de ce que sera le lendemain, qui décide du dogme à tout instant remis en question. C’est Sisyphe qui pousse son rocher, symbole du désir et du toujours plus en évolutionnisme. C’est une Église et un pape à l’envers. C’est la Grande Réinitialisation d’un Klaus Schwab ; c’est l’uniformisation de tous, d’où le rêve oligarchique de contrôler, de surveiller tous les humains.
- La Réalisation du Soi par le « Qui suis-je ? », pour aboutir au ÊTRE, et non plus sur l’actuel Avoir (du consommateur). Le EST qui n’est pas existant parce qu’étant au-delà de l’espace, du temps, et du mouvement ; au-delà du corps ou mental. C’est la Réalisation.

DÉMOCRATIE = CROYANCE À L’EGO.

La démocratie actuelle demande aux masses du consentement : combien être vous prêt à payer pour la viande excellente d’un petit enfant humain ? Question pertinente au Pays du Libéralisme où la volonté égoïste des acheteurs doit s’exercer, car l’être humain étant devenu lui-même une marchandise, donc de la viande, SA VIE EN LIBÉRALISME SERA L’OBJET DE TRANSACTION : POUR COMBIEN ACCEPTERAIS-TU D’ÊTRE DÉVORÉ ASSAISONNÉ DE SAUCE PIQUANTE AUX OLIVES NOIRES ? OU INVERSEMENT : COMBIEN DONNERAIS-TU POUR NE PAS ÊTRE DÉVORÉ ? COMBIEN DONNERAIS-TU POUR TA SÉCURITÉ ?
MÉTHODE DU LIBÉRALISME OU DE LA DÉMOCRATIE DU CONSENTEMENT À PAYER : RIEN DE GRATUIT, TOUT EST PAYANT, DÉMOCRATIE FONDÉE PAR LES INDIVIDUS EUX-MÊMES DE CE « BIEN » QUE REPRÉSENTE LA VIE, DEVENU SI RENTABLE POUR CERTAINS.
Combien coûterait une « hormone de croissance » à donner à manger aux humains pour qu’ils grossissent plus vite et que leur viande soit plus abondante sur le marché ?

Combien accepteriez-vous de payer pour éviter de mourir ?
Ou alors : Combien seriez-vous prêts à payer pour réduire votre risque de mort prématurée de X% (question aussi pertinente que pourront bientôt poser tous les adeptes des prothèses de l’« Homme augmenté » des Google-Transhumanistes).
Bref, QUELLE EST VOTRE CAPACITÉ À PAYER ?
L’économie du capitalisme depuis l’abolition (officielle) de l’esclavage ne dispose plus de référence du prix de la vie humaine. De plus, l’esclave moderne tel le salarié risque dans maints domaines (par exemple manutention et métiers à risques) d’être remplacé par un esclave mécanique : le ROBOT. DONC PLACE AU MARCHÉ DE SUBSTITUTION ou en d’autres mots : PLACE AU MARCHÉ DE LA RÉALITÉ AUGMENTÉE. PLACE AU MESSIANISME OU À LA CAROTTE QUI FAIT AVANCER L’ÂNE-CONSOMMATEUR.

Monsieur Macron : Quelle est la valeur monétaire d’une mutilation de Gilets Jaunes auxquels votre police a enlevé et une main et un œil ?
Depuis 1789, LE ROI C’EST LE CLIENT, ET LE BIG BROTHER (maintenant « sanitaire ») ÉTATIQUE ET SES LOIS ANTI-LIBÉRALES FOULE AUX PIEDS AUSSI LA LIBERTÉ DU PATRON. Le patriarcat républicain en tout connecté a ce pouvoir étouffe-chrétiens d’une tyrannie bienveillante ou une démocratie en dictature molle et expression liberticide d’une volonté égotique de surprotection sociale (par vaccins covidesques), comme la mère si bienveillante étouffant son enfant. Surprotection sociale s’exerçant aussi par l’activiste gauchiste et tous ses Lénine étatiques qui mangent au capitalisme.
Bref : LIBÉRALISME COMME DÉMOCRATIE = CONFLITS PERMANENTS D’INTÉRÊTS, NOTAMMENT DE L’ÉTAT ENVERS LE PRIVÉ ET DU PRIVÉ CONTRE L’ÉTAT. GUERRE DE TOUS CONTRE TOUS.

CONFIANCE = CROYANCE-CRÉDIT-CRÉDO-CRÉANCE.
CONFIANCE : de con (avec) et fiance (foi) : avoir la foi, posséder la foi, fonctionner avec cette foi, fonctionner avec cette CAROTTE-SÉCURITÉ, avec cette HOTC (Histoire-Opinions-Temps qui Coule). EN 2021 NOUS SOMMES BIEN DANS UNE RELIGION MONDIALISÉE… DONT LE PAPE SE TROUVE À LA CITY DE LONDRES….. De cette civilisation du sécuritaire qui, pour fourguer sa foi, COMME UNE RELIGION ABRAHAMISTE ET SA MENACE DE L’ENFER, ENGENDRE EN PERMANENCE LA PEUR, LE DOUTE, LA MÉFIANCE (et après ses oligarques vont se plaindre d’un manque « d’unité » !!!)

Dans cette civilisation de la confiance-sécuritaire, le souci de VÉRIFICATION est devenu obsessionnelle : cette obsession du sécuritaire s’essaye sans trêve ni répit, à la recollection des signifiants, à leur numérisation précise, afin de vérifier, répertorier, organiser des modèles, dénombrer des réseaux, verrouiller des fermetures, etc., l’obsessionnel du sécuritaire est parfait pour l’évolutionnisme tant il est sans fin pour « clore des clôtures » ou pour construire des murs pour les murs : TOUJOURS CETTE FUITE DE L’INSTANT, QUI FAIT CONSTAMMENT CONSTRUIRE DES HOTC.
RAPPEL : l’écrivain Marcel Proust fuyait l’Instant : « Tant de fois, au cours de ma vie, la réalité m’avait déçu parce qu’au moment où je la percevais, mon imagination, qui était mon seul organe pour jouir de la beauté [sic], ne pouvait s’appliquer à elle, en vertu de la loi inévitable qui veut qu’on ne puisse imaginer que ce qui est absent ». Proust décrit ainsi la CAROTTE DU MESSIANISME, dans : Le Temps retrouvé [donc l’HOTC].

En somme, l’Instant ou le Ici et Maintenant, c’est le Paradis retrouvé. Et l’éjection du Paradis est l’éjection hors de l’Instant, une expérience cruelle appelée, paradoxalement, « la vie », car il n’y a plus le Ici et Maintenant, SAUF PAR NOSTALGIE, DONC SAUF PAR CAROTTE DU MESSIANISME POUR FAIRE AVANCER L’ÂNE-VIE.
NOSTALGIE : étym. de 1759, du grec de médecins nostalgia, de nostos (retour) et algos (algie, douleur). Donc du tout bon pour faire avancer l’âne et les fantasmes des Marcel Proust.
 
 

Dernière mise à jour : 27-07-2021 23:21

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2021 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved