++++++ LE SURFEU LA CHOSE QUI VOUS DÉPASSE +++++
 

Ecrit par Sechy, le 01-08-2021 22:54

Pages vues : 280    

Favoris : 63

Publié dans : Elementals Yôkai, Élémentals, Divinités, Yôkai

Tags : Aiguille, Carotte, Chaos, Croyance, Dictature, Feu, Guerre, Messie, Montagne, Nostalgie, Peur, Pointe, Raison, Résistance, Silence, Vie, Virus

 
serpent_alchi_tr_gategate.png
 
 
++++++ LE SURFEU LA CHOSE QUI VOUS DÉPASSE +++++
ATTENTION : Surfeu ne veut pas dire
provoquer un chaos humain pour faire
« venir » (ici-bas) un messie à la Juif !!!
Un chaos humain avec cataclysme de toutes
sortes y compris la fabrication d’épidémie
comme la friction du SRAS-CoV2, y compris
toutes sortes d’anti-tradition et de
profanations liées à l’ego, ce qui veut
dire détruire TOUT CE QUI EST NATUREL
POUR LE REMPLACER PAR DE L’ARTIFICE OU
DU MENSONGE, OU DU COMMERCE.
 
NON, ce qui dépasse l’humain et sa « raison »
peut SEUL le sauver.
Mais il s’y refuse, il s’attache à
sont « État de droit » : voyez le nombre actuel
de gens qui ont peur et qui se font « spiker » par
leur ARNm covidesque, COMME SI C’ÉTAIT UN DROIT.


Voir la page : LE SURFEU +++++++++++

Le SURFEU n’a rien à voir avec le socialisme exclusivement juif (J. Attali, Les Juifs, le monde et l’argent, page 481).
SURFEU = le « Qui suis-je ? », détruire le feu de nostre vie par un feu sans flamme ni cendre, qui portera le RIEN DU TOUT au CENTRUM CENTRI de l’Être. Quand tel l’Ouroboros se dévorant lui-même, la vie se retourne contre soi apportant la Preuve absolue et la plus transparente de l’existence de l’Être (seule compte la coïncidence avec soi-même et la SUPPRESSION DE LA CROYANCE À L’EGO).
DESTRUCTION DE L’ÊTRE PAR LE SURFEU DE LA DESTRUCTION DU MENTAL LUI-MÊME LE GRAND ARCHITECTE ET DESTRUCTEUR DE CET UNIVERS EST MORT.

Le SURFEU identique à PANique dont une bonne description est donné par Arthur Machen, dans : Le grand dieu Pan : « Pardonnez-moi, je sais parfaitement de quoi Blank est mort : d’angoisse, d’effroi, d’épouvante. Depuis je pratique [la médecine], je n’ai jamais vu de traits aussi affreusement convulsés et pourtant j’ai contemplé de face toute une armée de morts ».
Mais TOUT est résumé page 11 de l’édition française traduite par P.J. Toulet : « Les Anciens savaient ce que c’est que « lever le voile » [ou enlever le masque, tomber la persona]. Ils appelaient cela voir le Dieu Pan ». Lever le voile ou VOIR LE PARADIS : TIRER LE RIDEAU DE FEU OU, ENFIN, DÉTRUIRE LA CROYANCE AU ‘MOI’ PÉRISSABLE POUR SE RE-TROUVER AU PARADIS OU MONDE « NOUVEAU » QUI, DEPUIS TROP LONGTEMPS, EST SÉPARÉ DE CE QU’ON APPELLE L’ÂGE DE FER, SÉPARÉ PAR UN RIDEAU DE FEU OU MASQUE DE FEU.
Paradis : de para (du grec : à côté de, et idée de protection, comme para-tonnerre, para-vent, para-sol) et Dis : du latin dis, indiquant la séparation, la différence, le défaut. Le rideau qui voile le Seul Réel.
LA FIN DU RÊVE OU DE L’HALLUCINATION DE CE QU’ICI-BAS ON NOMME « RÉALITÉ » (ou monde) EST LE COMMENCEMENT DE L’ÉVEIL. AH, CELUI QUI SAIT PEUT À L’AISE EN DEVENIR FOU !

Et diabolus incarnatus est, et homo factus est. (Et le diable s'est incarné et s'est fait homme. PIRE : IL A FAIT LES DROITS DE L’HOMME).

« Les Upanishad et les Écritures affirment que les êtres humains ne sont que des animaux tant qu’ils ne sont pas réalisés. Peut-être même sont-ils pires ». (Ramana Maharshi, entretien 79 du 29-9-1935).

PANique : La cessation de l’activité mentale peut être provoquée de plusieurs manières :
1) Par l’examen du mental lui-même. Lorsque le mental est examiné, ses activités cessent automatiquement. C’est la méthode du jnana. Le mental pur est le Soi.
2) Par la recherche de la source du mental. Cette source a différents noms : Dieu, le Soi, la Conscience.
3) Par la concentration sur une seule pensée toutes les autres pensées disparaissent, et finalement la première disparaît aussi.
4) Par le hatha-yoga (celui de Patanjali).
Toutes les méthodes sont identiques, puisque toutes convergent vers le même but.
Il est indispensable de garder la conscience éveillée pendant qu’on contrôle ses pensées. Sinon c’est le sommeil. (Ramana Maharshi, entretien 191 du 30-5-1936).

Ce qui dépasse l’humain et sa « raison » peut SEUL le sauver.
Mais il s’y refuse, il s’attache AU TOUT CONFORT, À L’EXTÉRIEUR : ON MODIFIE LE CORPS de façon « génétique » que ça fait plus propre que les saignées d’antan. Par dualité dehors-dedans les gens sont pénétrés, violés par l’Aiguille Spike, puis on attend pour voir « ce que ça fait » (au bout de quelques années conformément à la ”mise en valeur du temps”).

SURFEU : DÉPASSER L’ABO ET MINABLE RAISON QUI CALCULE, QUI PÈSE COMME ON PÈSE LES MARCHANDISES ; DÉPASSER ET AVANT FUIR LA « LIBERTÉ » IMPOSÉE QUI AUTOMATIQUEMENT SE TRANSFORME EN DICTATURE. PARCE QUE LA « LIBERTÉ » IMPOSÉE DU DEHORS EST UNE LIBERTÉ MARCHANDE, UNE LIBERTÉ DE POSSESSION, COMME QUELQUE CHOSE EN SOI, COMME QUELQUE CHOSE DE SOLIDE OU DE CONCRET, CETTE LIBERTÉ DEVIENT AUSSITÔT UNE DICTATURE IMPOSÉE DU DEHIRS, ET ELLE DOIT IMMÉDIATEMENT ÊTRE INVALIDÉE, REFUSÉE, COMBATTUE. PAR CONSÉQUENT LE CONCEPT (DE LIBERTÉ) QUI VIENT D’ÊTRE CRÉÉ DOIT IMMÉDIATEMENT ÊTRE DÉTRUIT.
Les termes « Dieu » (du monothéisme), « Vide », « pure Conscience » sont aussi difficiles à avaler que la « Conscience infinie ». C’est pourquoi il est préférable d’avoir recours au « Feu » tel POINTER symbolisé par : « N’EST PAS X » :
L’ouverture vers le TOUT est possible, il n’y a plus la tyrannie de l’opinion qui tente de SAISIR, de POSSÉDER par l’ego, alors les choses ne sont plus que des POINTES ou dé-signations : pion de jeu qui pique, sicotise (voir plus bas) ou qui pointe une marque, comme « LES DÉS SONT JETÉS » ou avec le Yi King : les Runes, comme le Yi-king servent à consulter le sort. Gravés sur bois, ils étaient par exemple jetés en l’air. Ensuite dans ce « Tout est possible », il fallait interpréter le résultat : chose maintenant difficile avec le tout numérisé censé, comme avec l’usage du langage écrit, éviter les erreurs d’interprétation…. et par là même la fabrication de la pensée unique, robotisée, normalisée…
Donc dans la forme analogique (en continu, alors que le spatio-temporel fonctionne en discontinu) du « N’EST PAS X », tous les possibles ne sont pas limités puisque les choses ne sont que de simples POINTAGES (tha-snyad en tibétain pour ”désignation”), alors ces choses désignés ne sont plus des possessions ou opinions car elles sont dépourvues d’être en, et par soi, ce qui s’approche en fait du FLÉAU, et de « Gate gate pâragate pârasamgate bodhi svâhâ » (Allé, allé, allé au-delà, allé complètement au-delà, l’Éveil, ainsi).
C’est-à-dire que comme l’indique et le résume le Yoga Vasistha : « L’apparence de ce monde est une confusion ; de même que le bleu du ciel est une illusion d’optique. Mieux vaut ne pas s’y intéresser et l’ignorer » (YV I, 3).
Le Soûtra du Diamant dit la même chose :
« Comme les étoiles, les mouches volantes ou la
flamme d’une lampe,
Comme une illusion magique, une goutte de
rosée sur une bulle,
Comme un rêve, un éclair ou un nuage :
Ainsi devrait-on voir tous les phénomènes
conditionnés ».
Quand il n’y a rien à expliquer et donc à saisir, à com-prendre, la Vraie Paix existe réellement; et il n’y a pas besoin d’inventer le concept moderne de « liberté » (étymologie du Thème Livrer : affranchir, délivrer ; le domestique porte une « livrée » : 1290, vêtements livrés, fournis par un Seigneur à sa suite, comme le maître fournis une livrée à ses domestiques ou gens de maison). La fausse libération est annoncée dans le capitalisme et ses Klaus Schwab : « Vous ne posséderez rien, vous serez libre ». Ainsi, tout ce qui est nouveau est condamné à en mourir un jour prochain.

D’autre part, en ces temps de peur fabriqués par le régime capitaliste et républicain mourant, son cancer du Pour-Voir lui fait engendrer la monstruosité d’orgueil et d’égoïsme d’accorder une VALEUR PER SE (par soi-même), depuis le 11 septembre 2001 et surtout actuellement par son hystérie spikuriale à l’ARN messagers et protéine Spike, LE SPECTACLE DU MOMENT MONTRAIT TOUTE SA CLARTÉ LA VANITÉ HUMAINE À L’ŒUVRE. COMME SI L’OPINION QUE LA VIE HUMAINE AURAIT UNE VALEUR SUPÉRIEURE AU VIRUS BAPTISÉ « SRAS-CoV-2 » ET À TOUTES LES AUTRES FORMES DE VIE, EST NON SEULEMENT INDÉFENDABLE, MAIS ARROGANTE.

Les JUIFS ONT INVENTÉ LE TEMPS : « L’humanité a désormais [grâce à l’évolutionnisme] un objectif : dépasser sa faute. Elle dispose d’un moyen pour l’atteindre : mettre en valeur le temps » (et en conséquence la valeur d’échange ou TROC) », page 18, du livre de Jacques Attali : Les Juifs, le monde et l’argent. Le salariat est une mise en valeur du temps….. de travail.

Toutes les opinions humaines construites à la façon d’un carrelage de carreaux noirs et blancs des loges judéo-maçonniques spéculatifs sont des phénomènes du mental dépendant de l’idéation et donc du TEMPS, et doivent alors posséder le caractère illusoire du temps, soit METTRE EN VALEUR L’ILLUSION, CONFORMÉMENT À CE QU’ÉCRIT JACQUES ATTALI PRÊCHANT POUR SA PAROISSE.
METTRE EN VALEUR LE TEMPS = UNE HALLUCINATION MONDIALISÉE. La seule désillusion face à cette hallucination est d’éradiquer tout concept dépendant de l’HOTC (Histoire-Opinions-Temps qui Coule). Ce qui reste alors, s’il reste quelque chose, ne peut qu’être PAN, le SURFEU.


Les Juifs sont sensibles au PARDON, au raccommodage QUE PERMET L’ARGENT (Attali, page 22 : mariage du sang et de l’argent : « L’argent est d’abord un moyen d’éviter le violence [sic]. En s’imposant à lui-même le remplacement du sacrifice par l’offrande, le peuple juif annonce son destin : il utilisera l’argent comme un moyen de réparer les dommages [principe du salariat : on indemnise le temps de travail] et d’arrêter l’engrenage des représailles. L’argent va devenir pour lui un moyen de négocier au lieu de combattre [et d’enclencher la chaine sans fin des opinions et des violences], de faire la paix [sic]. Par l’argent, le peuple juif va dire sa haine de la violence [sic]. Jusqu’à ce que la violence de l’argent se retourne contre lui… ». Alors que par son invention de l’offrande par l’argent cela ne pouvait que fabriquer des violences et guerres sans fin. Attali écrit que « Dieu lui interdit (à Abraham) le sacrifice humain, comme si ce Dieu ”mettait fin”, par le seul peuple hébreu, à des millénaires de meurtres rituels. Dieu n’a pas besoin de sacrifice humain, mais Il ne renonce pas au sacrifice animal ». Encore un WINNERISME de Monsieur Attali ! Et qui est ce Dieu ? Un machin extérieur ? Un SMARTPHONE DE L’ÉPOQUE ?? L’opinion de l’un de vos prophètes ???

Pour qu’il y ait un « pardon » il faut une chute, une cause et effet, or sur le plan des apparences ou phénomènes du spatio-temporel, un concept comme le pardon n’a pas d’existence. Sur le plan du Seul Réel, le pardon n’a aucun sens. Considéré sur le plan phénoménal et mental, aucun préjudice ne peut être effacé, quelque soient d’ailleurs la profondeur du désir de pardonner, ou bien que cela puisse être « racheté » par le mercantilisme sécuritaire d’un service rendu. Sur le plan de la chose pensée (noumène) un préjudice n’a aucun sens !
Comment pourrait-il y avoir un « préjudice » dans le TOUT EST DANS TOUT ? Pour qu’il y ait un préjudice, il faut une croyance à l’ego et donc à la possession en compagnie de la dualité Dedans-Dehors ou Sujet et Objet. Or Nous sommes le Tout, qui ne peut aucunement être saisi ; car pour saisir le Tout ou l’Univers, il faudrait en sortir pour devenir le Sujet possédant un Univers, chose impossible puisque NOUS SOMMES L’UNIVERS, NOUS SOMMES (tout simplement).

SURFEU, UNIVERS, INSTANT = INSAISISSABLE, INCONNAISSABLE, NON-IDENTIFIABLE, PARCE QUE NON-EXPÉRIMENTABLE (la raison opère uniquement sur ce qui est déjà passé, dépassé. L’Instant arrive VIVANT, mais SAISIT par la raison, il meurt, car la raison ne se nourrit que de substance morte. L’acte de la raison ou de l’intellect massacre tout ce qui est vivant, comme l’État de droit reposant sur cette raison opprime, étouffe par essence).

++++++ LE SURFEU LA CHOSE QUI VOUS DÉPASSE +++++ Lorsque Nous nous arrêtons (à la mort), ce qu’on appelle « mouvement » s’arrête aussi et la vie devient « immobile », dans son état permanent (ni naissance ni mort). Cela est fondamental, la BASE DE TOUT.

À la mort disparaît enfin le calcul ou raison, et avec lui disparaît le temps qui coule ou concept de « dimension », LA CHOSE CALCULÉE (genre espace-temps).

++++++ LE SURFEU LA CHOSE QUI VOUS DÉPASSE +++++
Vous devez accomplir chaque action DANS l’Instant, c’est-à-dire en étant LIBRE de tout attachement quant aux quelconques résultats !
Ceux qui travaillent pour un résultat, comme les salariés touchant une « indemnité », sont des misérables égoïstes (comme ceux qui se collent un masque sur la figure espérant un résultat nommé « protection »). LE SALARIAT N’EST QU’UTILITARISME, IL NE TRAVAILLE QUE POUR DES RÉSULTATS, DU CHIFFRE, DU NUMÉRIQUE, DU CALCUL. Ce n’est pas le travail le principal, mais son TEMPS DE TRAVAIL CALCULÉ OU SA RÉMUNÉRATION ; C'EST DU VIRTUEL, COMME DE TOUT MAINTENANT.
RAPPEL : avant le VRAI GREAT RESET QUE FUT LA GUERRE DE 1914-18 (première partie de celle de 1914-1945), des hommes dans des positions sociales élevées comportant des responsabilités correspondantes étaient rémunérés et travaillaient comme s’il s’agissait du DEVOIR, même chose pour des hommes et des femmes simples employés de maison. Ces gens se situent donc dans le Thème du SERVICE ou DEVOIR (dans lequel se situe aussi l’esclave). Dans le cas de ce grand Thème, ces humains recevaient LA SÉCURITÉ, LA BASE DU CONTRAT : leurs vies étaient protégées, on s’occupaient d’eux, ils recevaient logis, vêtements, nourriture, et argent pour leurs besoins personnels. En retour, on leur donnait l’occasion de rendre service, d’aider les autres, bien-sûr le service demandé pouvait être intensif, à la limite de leur capacité, d’autres fois, ce service n’était rien d’autre qu’un simple protocole, mais leurs rémunérations n’étaient en aucun cas affectées pour cela : ils n’étaient pas rémunérés sur leur « temps de travail » ou sur les actions qu’ils effectuaient.
Ainsi en a-t-il été dans toutes les conditions sociales avant, du moins en Occident, 1914.

Ce principe ESSENTIEL est totalement différent de celui du salarié moderne où le paiement est construit sur LE TEMPS DE TRAVAIL : « mettre en valeur le temps », selon les concept des Juifs de Jacques Attali, CE QUI EXIGE DE POSSÉDER LE MAXIMUM EN DONNANT LE MOINS POSSIBLE EN ÉCHANGE (le quantitatif bouffe le qualitatif).
Dans le premier cas, celui d’avant 1914, le bonheur est toujours possible ainsi que la vie digne d’un être humain qui se respect ; DE CETTE FAÇON UN ÊTRE HUMAIN EST LIBRE DE SE DÉVELOPPER SPIRITUELLEMENT.
Dans le second cas, après 1914 et le triomphe du salariat, il n’y a que misère, dégradation, contestation, chaos, syndicalisme en « isme » mortifère. Bref, SALARIAT = POSSESSION, ÉGOÏSME POUSSÉ À SON PAROXYSME.

« Tu as droit à l’action, mais seulement à l’action, et jamais à ses fruits ; que les fruits de tes actions ne soient jamais ton mobile ; et pourtant ne permet jamais en toi aucun attachement à l’inaction [laquelle est encore une action] ». Bhagavad-Gîtâ, II,47.
« Qui abandonne tous les désirs et vit et agit libre de tout appétit, qui n’a ni ‘moi’, ni ‘miens’ [qui a éteint la croyance à son ego], il parvient à la Grande Paix ». Bhagavad-Gîtâ, II,71.

CEUX QUI TRAVAILLENT EN ÉGOÏSTES POUR LA « MISE EN VALEUR DU TEMPS », C’EST-À-DIRE QUI TRAVAILLENT POUR DU CHIFFRE, DE LA QUANTITÉ, DU RÉSULTAT, SONT DES MISÉRABLES. Il suffit de regardez autour de Nous pour le constater !
L’être humain ou l’utilisation de son propre Soi est fondamental ; l’organisation économico-industrielle de cette civilisation n’est aucunement fondamentale. IL N’Y A RIEN DE SAINT, NI DE SAIN, NI DE SANTÉ AU NIVEAU DES ACTIVITÉS COMMERCIALES ! TOUT COMME LES LOIS SONT FAITES POUR L’HUMAIN, ET NON L’HUMAIN POUR LES LOIS COMME SEMBLE LE COMPRENDRE LE RÉGIME DU CAPITALO-RÉPUBLIQUE, DE MÊME QUE LE COMMERCE A ÉTÉ ÉTABLI POUR L’HUMAIN ET NON L’HUMAIN POUR LE COMMERCE (remarque pour les Juifs…. qui croient que les « Gentils » n’ont été créés que pour être exploités et dépouillés ! Le genre d’impérialisme anglo-saxon : « Ce qui est bon pour nous est bon pour vous », typique antienne talmudique cité par Jacques Attali dans son livre cité plus haut : « Rien n’est bon pour les Juifs si ce n’est bon aussi pour ceux qui les entourent ». Ils appellent ça « rendre des services » (acheter, vendre, acheter, vendre…), ce que font partout les États-Unis dans ce monde puisqu’ils veulent y fourguer, à coups de bombes, leur « démocratie ». Ce que fait aussi partout la mode des « spécialistes »…).

LE MOT TRAVAIL DEVRAIT SIGNIFIER : SERVICE (et non « droit » comme de nos jours d’après 1789 et 1914-18). Ce qui est certain, les gens ne devraient pas être salariés ou soudoyés pour travailler, ILS NE DEVRAIENT PAS TENIR COMPTE DE LEURS « DROITS » (qui sur Terre a un « droit » de ceci ou de cela ? Nous ne sommes que des VOYAGEURS sur cette planète) sauf eu égard à leurs DEVOIRS, ni encore se considérer comme des exceptions au cas où ils se retrouveraient en situation de donner plus qu’ils ne reçoivent.

POUR LES COVIMBÉCILES.
« Car certaine est la mort pour qui est né, et certaine la naissance pour qui est mort ; c’est pourquoi ce qui est inévitable ne devrait te causer d’affliction ». Bhagavad-Gîtâ, II, 27.
 
 

Dernière mise à jour : 01-08-2021 23:41

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2021 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved