BATACLANISATION DE LA VIE
 

Ecrit par Sechy, le 09-09-2021 23:52

Pages vues : 396    

Favoris : 85

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : Aiguille, Argent, Banque, Bataclanisation, Commerce, Croyance, Feu, Guerre, Images, Nostalgie, Peur, Pointe, Raison, République, Silence, Spirale, Vie, Washingtonisme

 
mr-rue-rembrandt21batacla_vie.jpg
 
 
BATACLANISATION DE LA VIE
ou UNE VIE SOUS MENACE PERMANENTE
EN DES MULTIPLES GUERRES PERMANENTES
NÉCESSAIRE À LA FINANCE INTERNATIONALE :
- du terrorisme (grand), et
- du terrorisme (petit, virus naturel).
MÉMORISATION OU MISE À MORT DU I PAR
L’HUMAIN MODERNE, PRISONNIER DE
L’HISTOIRE, CAPTIF DE SON MONDE SOCIAL
(qu’il appelle « démocratie »).


À MORT LES « RAISONS » HISTORIQUES
et tous les lieux de mémoire flèche du temps
concept du mental causiste sous loi de succion !
 
 
Sans terrorisme, sans État, sans argent,
sans salariat et sans marchandises, le commerce
et des armes et de la technologie qui va
nécessairement avec, dont le transhumanisme
d’ailleurs, et de la drogue, et de la bouffe,
l’ensemble s’effondre, donc Wall Street et
sa City de Londres disparaissent.
Qui est le terroriste :
- L’État, surtout son Empire du chaos humain le
Washingtonisme et sa CIA, son salariat et ses
marchandises, son économie de la drogue, de la
guerre et des armes et de son 11 septembre 2001 ?
- Ou les « terroristes », donc ceux en partie
qui ne sont  pas de la paroisse « démocratie » ?




CRÉER SANS ARRÊT DES GUERRES OU DU BESOIN = MÊME MESSIANISME DE LA CAROTTE (attachée à distance de la tête de l’âne pour le faire avancer), LE MESSIANISME DES FRÈRES OPPENHEIM (1) OU DU CAPITALISME : créer sans arrêt un besoin en fabriquant le produit qui n’est autre que le CONSOMMATEUR, qui doit être en perpétuelle insatisfaction, agité, anxieux, et blasé. La propagande ou la « réclame » éduque le consommateur dans le style de vie de la consommation LOI DE SUCCION, y compris d’expériences « nouvelles » ou de « développement personnel ». C’est le principe du DOIGT QUI MONTRE LA LUNE : L’autorité et efficacité de tout messie consiste en son absence. Voir la Caverne de Platon où les ombres, fantômes ou illusions, sont préférables à la lumière, ou le doigt qui montre la lune est préférable à la lune elle-même. C’est là la DIFFÉRENCE ESSENTIELLE entre le judaïsme et son principe de PROJECTION : LE SALUT, et la tradition de l’Inde et de l’Orient pour le DIRECT, MAÂT (de la Déesse égyptienne). Les uns projettent, comme le fait le capitalisme des Frères Oppenheim ; les autres font dans le Ici et Maintenant. L’Occident en train de littéralement bouffer la planète au sens politique ou de façon de vivre, est celui des Juifs et de leur évolutionnisme : l’HOTC (Histoire-Opinions-Temps qui Coule), cet occidental là est uniquement prisonnier de la FLÈCHE DU TEMPS ET DE LA CONSOMMATION OU UTILITARISME EUCHARISTIQUE.

« Les habitudes acquises depuis l’absence de commencement
Forment comme des reflets dans le miroir du mental.
Pour qui peut s’y regarder selon le Réel,
Les objets perdent toutes leurs caractéristiques.

De même que le sot regarde le doigt
Qui désigne la lune et non la lune [que le doigt montre] ;
De même ceux qui s’attachent à mes paroles
Ne voient pas ma Vraie Réalité.

La conscience [conceptualisante ou raison] est comparable à un grand danseur,
Le mental est son assistant et son maquilleur,
Les cinq consciences sensorielles les accompagnent,
Et dans la conscience mentale [la raison] s’incarnent les spectateurs.
(Lankâvatâra, chapitre L’instantanéité).

Le doigt et la lune (que montre le doigt), ce qui engendre une pensée ou possession par les sens (la lune montrée), ce qui engendre la dualité sujet et objet ou le dedans et dehors ; désigner la chose du doigt : alors les sots refusent d’admettre que la lune soit visible, ils préfèrent regarder le doigt qui montra la lune plutôt que le DIRECT : la lune elle-même.
Regarder le doigt est l’équivalent de LA CONSTRUCTION DE LA VÉRITÉ OU « ÉTABLISSEMENT DES FAITS », ÉTABLISSEMENT DES PREUVES.

MAIS LA RÉALITÉ EST INUTILISABLE PAR LE PAUVRE MENTAL, MÊME CELUI D’UN JUIF, OU PAR UN PAUVRE OCCIDENTAL QUI RAISONNE EN CAUSES ET EFFETS.

Le désir-objet par loi de succion relève de l’hallucination comme celui qui regarde le doigt qui montre la lune au lieu de regarder directement la lune. De même ceux qui s’attachent aux paroles ne peuvent voir la Réalité (masquée par la pensée de la pensée sur les choses eux-mêmes pensées…). C’est d’ailleurs pourquoi le Silence est le pire ennemi du politiste et de sa politique en régime républicain et capitaliste qui a besoin de la raison-opinion où s’incarnent les spectateurs.
La dualité acteurs-spectateurs engendre LE TEMPS, COMME LE CAPITALISME INVENTERA LE SALARIAT : GESTION DU TEMPS DE TRAVAIL (SALAIRE = INDEMNITÉ donc « rachat de quelque chose », ou ce qui est attribué ou payé en réparation d’un dommage ou de la perte de quelque chose ; la notion d’utilitarisme est au maximum).

CETTE GUERRE PERPÉTUELLE SE NOMME « LOI DE SUCCION » : principe du DOIGT QUI MONTRE LA LUNE : le messie qui ne doit jamais arriver, toujours projeté dans le temps par l’idéologie abrahamiste, est l’équivalent du type qui invente un moteur fonctionnant avec n’importe quoi : air, eau, ce qu’on a sous la main, donc avec quasiment RIEN ; ce type aura alors toute la finance internationale, et du pétrole et de la City de Londres, soit le principe de la thermodynamique à ses trousses pour le tuer.
EN PRÉSENCE D’UN OBJET SE PRODUIT UN SUJET : LE DOIGT ET LA LUNE (que montre le doigt), CE QUI ENGENDRE UNE PENSÉE ou POSSESSION (la lune montrée), CE QUI ENGENDRE LA DUALITÉ SUJET ET OBJET.
L’USINE MONDIALISTE À CRÉTINS FABRIQUE DES ALIÉNÉS CRÉTINS au sens biochimique (goitreux) ; SURTOUT AU SENS DE CROYANTS, SOIT DE L’INSTALLATION DANS LE CONFORT, LA ROUTINE, LE « FAIRE COMME TOUT LE MONDE » (la norme édicté par les forts en gueule et en argent), DONC LE CONTRAIRE DU « GRAIN DE FOLIE » QUI FAIT TANT PEUR AU RÉGIME CAPITALO-RÉPUBLICAIN COMME LUI FAIT TANT PEUR LE FOURRE-TOUT QU’IL NOMME « ANTISÉMITISME », PARCE QUE TOUT CE QUI EST CAPITALISTE OU FINANCE INTERNATIONALE DÉTESTE L’INCERTITUDE, PUISQUE SON MONDE EST CONSTRUIT SEULEMENT SUR DES CERTITUDES DIGITALISÉES DE ZÉROS ET DE UNS.
Avec le régime de la capitalo-république universelle Nous en sommes arrivés au conformisme dans l’anticonformisme : LA NORME ÉVOLUTIONNISTE JUIVE MONDIALISÉE la norme des « Plus ça change et plus c’est la même chose ».
Sa démocratie fonctionnant sur l’ego et donc par conflits d’intérêts ou de POSSESSION par le consommateur, elle est condamnée à la frustration permanente par ses propres limitations. La démocratie synonyme de liberté n’est que le droit de rechercher les conditionnements ou soumissions qui arrangent le mieux le citoyenisé ou l’urbanisé, dont il jouit le plus, ce qui n’est pas possible sans contredire ce qui convient à l’AUTRE, le SOCIAL. D’où les perpétuels conflits d’intérêts, entre individus, classes et nations.

La démocratie est stérile par essence. C’est d’ailleurs pourquoi la députée danoise Ida Auken peut dire : « Je ne possède rien. Je ne possède pas de voiture. Je ne possède pas de maison. Je ne possède ni électroménager ni vêtements ». « Le shopping n'est plus qu'un lointain souvenir dans la ville smartcity de 2030, dont les habitants ont craqué pour l'énergie propre et empruntent ce dont ils ont besoin à la demande… ».
MAIS QUI CONTRÔLE ET PROGRAMME CES SMARTCITY ? QUI LES FABRIQUENT ? QUI FABRIQUE VOTRE VOITURE ET VOS VÊTEMENTS MADAME IDA AUKEN ? QUI DÉCIDE DE CECI OU DE CELA ?
Ce recyclage « responsable » du citoyen-roi aboutit à une Singerie du bouddhisme :
« Vous n’aurez rien et vous serez heureux », une singerie du nirvana et la pollution ne sera qu’un lointain cauchemar, mais le cauchemar capitaliste-oiseau-phénix sera encore là dans le masque du nihilisme devenant une énième dualité et surtout devenu LE COMBLE DE LA POSSESSION !

Possession amplifiée, encouragée, par la démocratie du citoyenisé devenu le roi et donc le possédant de son « votre député, votre santé, vos informations, votre accès, votre espace de… votre voyante, etc. » : possession que amplifie le CONFLITS D’INTÉRÊTS FORCÉMENT LIMITÉS PAR LEURS PROPRES LIMITES, puisque un ‘je’ ou ego se définit par rapport à un dehors, l’autre, le voisin, le ‘toi’, et qu’ainsi ce ‘je’ sera limité par ce qui le différencie de ce ’toi’. C’est d’ailleurs ce que la théologie chrétienne exprime en disant qu’il ne peut y avoir qu’un seul Dieu, donc un seul ‘Je’, car s’il y en avait deux, chacun serait limité par ce qui le différencie de l’autre et ne serait pas in-fini. IL EN EST AINSI DU ‘MOI’, DU CITOYENISME DE CHAQUE INDIVIDU OU CONSOMMATEUR ÉCHANGISTE QUI NE PEUT ÊTRE UN IN-FINI, UN TOUT.

Mais si vous êtes « heureux », parce que vous n’avez rien, à quoi vous servira la COMPASSION chère aux Bouddhistes ? Si tout le monde est « heureux », le mot compassion ne veut plus rien dire !!!
Si tout le monde est « heureux », les guerres disparaissent, l’économie mondiale de la drogue disparaît, et Wall Street et sa maison-Mère la City de Londres disparaît !!! Et alors à quoi servirait l’État, son salariat ??
Et si ces gens ne « possèdent plus rien », PAR QUI SONT-ILS POSSÉDÉS, SINON PAR LA CONSCIENCE INFINIE ? Puisqu’ils en sont la Manifestation, et que rien n’est « au dehors »…..


BATACLANISATION DE LA VIE ou LE MENTAL CONTREFACTEUR.
Passage  du Christ universel et infini à une bataclanisation christique avec ces guerres de religions et sa christologie matérialiste, incarnationiste et déjà pouvoir d’achat, ou de rachat… Le corps est augmenté, l’incarnation prend sens de chair(e), le jeune et joli pasteur orphique et le non moins joli patricien romain s’est transformé en homme mûr et le binaire bien appuyé dans le sens d’une virilité très duelle, très corporelle. C’EST L’HISTOIRE EN MARCHE, LA FLÈCHE DU TEMPS EST EN MARCHE.

Les Manifestations du Soi (dans le Thème Théophanie : de Théo : Dieu, et phaineïn : faire paraître, rendre visible) sont la conséquence de la Réalisation du Soi (2), ET VÉRITABLE CRÉATION, À CHAQUE FOIS NOUVELLE conformément au temps Philosophique : nulle trame d’historicisme extérieur ou nulle trame de causalité de faits extérieurs qui sont sans réalité en eux-mêmes puisque F(R)ICTIONS, dès qu’ils sont abstraits des personnes qui les vivent.
Ce qui est Seul Réel c’est le sujet, le ‘Je’ libéré de l’ego soit libéré du Dehors, alors que les faits en Dehors du ‘Je’ n’ont aucune existence. HÉLAS, pour Nous qui sommes pris au piège de la dualité, soit de la dialectique et du causisme historique ou de la f(r)iction, comme par MAGIE, les faits deviennent une « réalité objective ».

Lorsque sous la poussée de l’incarnationisme christique le corps s’est augmenté sous forme de laïcité, au point d’engendrer le concept d’incarnation sociale si à la mode surtout depuis 1789, ce qui fut aussi augmenté furent les « philosophistes » de l’histoire et leur sens si visible en 2021 de cette obsession du « sens de l’histoire » ou bataclanisation de la vie.
En revanche, impossible de faire de l’histoire, ni même de la fiction avec des théophanies ni avec l’Imagination théophanique, telle celle de Ramana Maharshi ou d’autres comme Sainte Thérèse de l’Enfant-Jésus. Le Christos, le Soi, est le pur BLANC de l’Instant, Il n’est pas le Pantokrator (iconisme, spectacle et hiérarchie pyramidale…).

LE MENTAL CONTREFACTEUR qui tente d’imiter le sommeil profond en singeant de lui faire croire qu’il est son éternel compagnon, bref, en fabriquant la dualité : le temporel d’un côté, le spirituel de l’autre, et cet autre sera celui à sens unique en forme de flèche du temps, de la fiction et du commerce et des guerres sans fin nécessaire à alimenter ce commerce.


On ne peut devenir véritablement RÉEL, c’est-à-dire VÉRITABLEMENT SOI-MÊME, que dans la mesure où l’on cesse précisément de l’être ! Ce qui s’appelle un SURFEU.

NE PAS POSSÉDER = ÊTRE DANS L’INSTANT :
La mort de son fils n’affligea nullement le Liangois [habitant du Liang] Wu de la Porte de l’Est.
- L’intendant : Nul au monde n’aime son fils autant que vous aimiez le vôtre. Pourquoi n’êtes-vous pas affligé de sa mort ?
- Wu : Je n’ai plus de fils. Je n’étais pas affligé lorsque je n’avais pas de fils. Mon fils est mort. La situation est identique à celle où je n’avais pas de fils. Pourquoi serais-je affligé ? » (Lie Tseu, Traité du Vide parfait, chapitre Nature et Destin, partie 13).
Alors, pourquoi toute cette nauséabonde propagande sentimentale médiatique récente à propos de la mort de personnes ? Si ce n’est que pour amplifier la fabrication de l’historicisme et la pensée unique….


[En haut de page : aquarelle de Michel Roudakoff, maison chinoise d’un antiquaire à côté du parc Monceau]


Notes.
1. En 1840 les frères Abraham et Simon Oppenheim déclaraient ceci : « Vendre une perle que vous avez à quelqu’un qui en a envie, ce n’est pas faire des affaires ; mais vendre une perle que vous n’avez pas à quelqu’un qui n’en veut pas, voilà ce qui s’appelle faire des affaires ». (Réf. page 451 du livre de Jacques Attali, Les Juifs, le monde et l’argent).

2. Exemple de Théophanie chez Ramana Maharshi quittant la dimension terrestre : « Vendredi soir du 14 avril 1950, 8h 47, une expiration… et aucune inspiration. Pas de lutte, pas de spasme, aucun signe qu’il mourait. À ce moment même, une comète d’une lumière éclatante traversa lentement le ciel, se dirigea vers Arunāchala et disparut derrière le sommet.
La forme visible de Bhagavān s’était absorbée dans la Réalité suprême d’Arunāchala ». (Présentation de L’enseignement de Ramana Maharshi).
 
 

Dernière mise à jour : 10-09-2021 00:37

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2021 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved