Le Vrai Feu tue : PUTRÉ-F-ACTION
 

Ecrit par Sechy, le 19-10-2021 20:54

Pages vues : 281    

Favoris : 49

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : Aiguille, Argent, Artifictiche, Banque, Commerce, Convention, Croyance, Diable, Dragon, Égrégore, Enfer, État, Feu, Guerre, Images, Jardin, Marchandise, Nostalgie, Paradis, Peur, Pointe, Pouvoir, Racailles, Raison, République, Rêve, Serpent, Silence, Social, Spirale, Transhumanisme, Vie, Vierge

phenixoiseau_aqua.png
 
Le Vrai Feu tue : PUTRÉ-F-ACTION
Comme le Saint Chaos en une Chaleur
chaotique puisque cachée : Vrai Feu
sans Flamme, son état permanent,
Saint Chaos.
 
Le Vrai Feu brûle sans flamme comme
un crime parfait qui ne laisse ni trace
ni indice.
Moins on identifie, et plus on est dans
l’Instant, le Zéro Indien et le Saint Chaos :
« Faites Feu vaporant, digérant, continuel,
non violent, subtil, environné, aéreux, clos,
incomburant, altérant.
Et, en mon vrai Dieu, je t’ai dit toute la
manière du Feu, et récapitule mes mots, mot
à mot. Car le Feu est tout, comme tu peux
voir par tous lesdits Code de toute Vérité ».
(D’après Bernard Le Trévisan).
INNÉ ET IGNÉ !

Aiguille, pénétrer, traverser, A-cide.
Acidus : PIQUANT (au goût), POINTU, SPIKE,
POINT FOCAL OU PORTE (Stargate).
Non pas le nihilisme qui est un concept
de « rien », mais SEUIL, PASSAGE.
Des bactéries se développent en milieu Acide.

Nous adorons la vie et Nous nous précipitons
dans sa négation, comme le mentionne
Shakespeare dans le Roméo à sa Juliette :
« O mon unique amour né de ma seule haine »,
comme quoi l’extérieur dans la dualité
intérieur-extérieur n’existe pas……
Cela signifie aussi, après la CHUTE,
un Amour absolu impossible ici-bas,
probablement la preuve d’une nostalgie du
Soi et de sa Réalisation, RE-TROUVER LA
CONSCIENCE INFINIE. Nous « tombons dans
l’Amour » comme le sorcier tombe dans la
maladie initiatique, il lui faudra alors de
longues années de Réalisation du Soi pour
apaiser l’énergie du Zéro indien ou
« énergie libre » (ou démonique, pouvant
devenir démoniaque à l’exemple de certains
récits ou films de l’industrie de Hollywood
dans le genre du « fantastique »….
Parce que la dualité mâle-femelle ou
dedans-dehors, cause et effet, fait ses ravages).

Ce PASSAGE, cette PORTE, est l’absolu
dans la Vie comme dans la Mort.


DÉPASSER LE PLAN DE LA RELATIVITÉ OU DUALITÉ.

« Le monde est-il à l’intérieur ou bien à l’extérieur de vous-même ? Existe-t-il indépendamment de vous ? Vient-il vous dire : “j’existe” ? » (Ramana Maharshi, entretien 39 du 22-3-1935).
PAREILLE POUR LE TEMPS : le temps qui coule, ou l’univers, ou les montagnes, les insectes, les étoiles, viennent-ils tous vous dire qu’ils existent ? C’EST VOUS QUI DITES QU’ILS EXISTENT ET VOUS FABRIQUEZ MÊME DES INSTRUMENTS POUR VOUS PROUVER CELA ! MAIS VOUS NE SAVEZ TOUJOURS PAS QUI DIT CELA ET QUI MESURE CE QUE VOUS CROYEZ EXISTER.

« Si l’on pousse plus loin l’analyse on se demande : « Qui est ce ‘je’ ? D’où vient-il ? » Le ‘Je’ n’était pas conscient durant le sommeil profond. Mais dès que le ‘je’ apparaît, le sommeil profond se transforme en rêve ou en état de veille. Pour le moment, ne nous occupons pas du rêve. Qui suis-je actuellement, dans cet état de veille ? Si je tire mon origine de l’état de sommeil, le ‘je’ était alors recouvert par l’ignorance. Et un tel ‘je’ ignorant ne peut pas être ce que les Écritures [et l’inconscient collectif] prétendent qu’il est, et ce que les sages affirment. ‘Je’ suis au-delà même du sommeil. ‘Je’ dois exister maintenant et ici et être le même que celui que j’étais durant le sommeil et au cours des rêves, sans avoir été affecté par les qualités de ces états. ‘Je’ dois donc être le substrat non qualifié, sous-jacent à ces trois états (au-delà de l’ānandamaya-kosha : enveloppe faite de félicité).
En bref, le ‘Je’ se situe au-delà de ces cinq enveloppes (kosha). Ce qui reste lorsque l’on a abandonné tout ce qui est « non-Soi » est le Soi, sat-chit-ānanda (Être-Conscience-Félicité) ». (Ramana Maharshi, entretien 25 du 4-2-1935).

Ce débit d’encadré  pour dire, POUR CRIER MÊME : IGNOREZ CE SOCIAL MONDIALISÉ MORTIFÈRE ET SES ÉTATS EN RÉGIME CAPITALO-RÉPUBLICAIN DE PLUS EN PLUS DICTATORIAL QUI VEULENT POSSÉDER LE MONDE, LE BOUFFER ET LE CHIER.
Posez-vous la question de : comment un État et son régime avec ses cancéreux du pouvoir peuvent-ils accuser d’« irresponsabilité » ceux qui refusent de se laisser empoisonner avec les injections ARNm à protéine spike (aiguille…), alors que ce même État décline toute responsabilité en cas d’éventuelles conséquences corporelles graves voir mortelles ??!!!
Évidemment que le « pass sanitaire » est l’obligation déguisée de se faire piquer à l’ARNm. Les cancéreux du pouvoir sont conscient que leur « démocratie » construite sur l’ego produisant sans fin des conflits d’intérêts est condamnée à la frustration par ses propres limitations ; elle en mène qu’à la nullité. Aussi leur faut-il recourir au contrôle numérique informatique, comme des patates dans un sac à QR code.

EST-CE QUE VOUS PRENEZ CONSCIENCE QUE CE MONDE EST EN TRAIN DE SE DÉMATÉRIALISER À UNE VITESSE S’ACCÉLÉRANT PROCHE DE LA LOI DE MOORE ? NUMÉRISATION DE L’HUMAIN = LA PRISON TOTALE : VOUS APPARTENEZ À LA FIRME, LA CLASSE.
 
VIVE LA PUTRÉFACTION OU RENONCEMENT !

TOUT CE QUI EST OFFICIEL EST PAR ESSENCE MENSONGE ET JAMAIS POUR LE BIEN DE TOUS (à cause de la croyance à l’ego faiseur de pouvoir).
À BAS LES « COMMANDEMENTS » ; À BAS LES DROITS DE L’HOMME DE CETTE CLASSE DE CANCÉREUX RONGÉS PAR LE POUVOIR ; À BAS LE RELATIF DU SOCIAL, DE LA DUALITÉ ET DU CITOYENISME ; À BAS L’ÉTAT QUI DIVISE ET QUI STÉRILISE ; À BAS LES MARCHANDISES PARASITES EN CRÉATRICES DE VIRTUEL : LE BESOIN ; À BAS L’ARGENT ET LE SALARIAT INHÉRENTS À CETTE VIRTUALITÉ EN FORME DE BESOINS ET DE DÉMATÉRIALISATION DE L’HUMAIN.

Dématérialiser l’humain = le rendre commun, conforme à la norme édicté par le pouvoir de certains, SOIT LE RELATIF : LE BIG BROTHER ACTUEL : celui qui examine et ce qui est examiné dépendent l’un de l’autre comme l’élu et l’électeur qui fabrique l’élu. Alors toute analyse recourt au SENS COMMUN POUR FONCTIONNER.
Dès lors que l’analyse ou la numérisation approfondie elle-même est soumise à l’analyse, ça fait un EFFET LARSEN EN FORME DE RÉGRESSER À L’INFINI.
Quand l’objet a été complètement analysé, trituré, numérisé, l’analyse n’a plus rien à bouffer. En l’absence de nourriture, il n’y a pas de naissance : c’est ce qui s’appelle NIRVANA.
Or celle ou celui qui admet ce genre de concept se trouve en fort mauvaise posture. Si la conscience a le pouvoir de créer son objet, sur quoi repose l’existence de la conscience ?
Si au contraire, c’est l’objet qui prouve la conscience, comme à notre époque de « pouvoir d’achat » de l’objet, quel est le point d’appui de l’objet. S’ils dépendent l’un de l’autre pour exister, aucun des deux n’existent réellement : car il ne peut exister deux globalités de connaissable et donc d’existant, car aucun ne pourrait alors être dit « universel », parce que ne contenant pas l’autre et étant limité par lui. Cela pour la même raison que, si l’on tient Dieu comme infini, il n’y en a nécessairement qu’un seul puisque, s’il en étant deux, chacun étant limité par ce qui le distingue de l’autre, aucun ne pourrait être dit infini.
S’il la plante qui naît de la graine révèle la réalité de la graine, pourquoi la conscience née de l’objet n’en révélerait pas l’existence réelle ? L’existence de la graine est constatée par une conscience différente de la plante qui pousse ; mais qui constate l’existence de la conscience à laquelle l’objet-plante est révélé ?
De même, si Dieu est la cause des mondes (ou le Big bang), dites-moi donc ce que Dieu est pour vous ! les étoiles, les montagnes, les océans ? Dans ce cas, à quoi bon se fatiguer pour un nom seulement ?
Et si contre sa volonté, Dieu crée, Il obéit à une puissance extérieure ; s’Il le veut, Il est soumis au désir ; et s’Il crée, en quoi est-il Dieu ?

POUR LES TRANSHUMANISTES COVID-19 : même par milliards, les causes ne peuvent pas modifier ce qui n’existe pas. Comment y aurait-il du réel en pareil cas ? Qu’est-ce qui, dans le non-être, pourrait devenir quelque chose ? S’il n’est pas possible qu’une chose existe alors qu’elle n’existe pas, quand dont accédera-t-elle à la naissance ? Tant qu’elle n’aura pas accédé à l’existence, elle ne se départira pas de son inexistence. Tant qu’elle ne se départit pas de son irréalité, il lui est impossible d’accéder à l’existence. De même, une chose existante ne peut devenir inexistante ; sinon, elle aurait deux natures.
Ainsi, il n’y a pas de cessation ni de réalité, de telle sorte que tous les noms-les-formes animés sont à jamais libre de naissance et de cessation. (En référence à La Marche vers l’Éveil - Bodhicaryâvatâra).


RETOURNEMENT DE LA LUMIÈRE : Où que le mental vagabonde, alors il oublie sa propre nature, sa destination finale n’est que le Soi.
Ni dans ce monde ni où que ce soit n’avez-vous d’ennemi plus néfaste que l’ego. Conduisez une investigation intérieure [Retournement de la Lumière] et connaissez la source de l’ego de telle façon que l’ego s’en aille et que déferle l’expérience de la Nature Réelle du Soi. (En référence à Padamalai, enseignements de Ramana Maharshi recueillis par Muruganar [1890-1973] un des proches disciples éveillés du Maharshi).
Le mental n’est qu’un faisceau de pensées et toute nouvelle pensée ne fait qu’augmenter le mental ; il est donc stupide d’essayer de tuer le mental par le mental. « La seule manière de s’y prendre, c’est de trouver sa source et de s’y tenir. Le mental s’évanouira de lui-même ». (Padamalai).



Se libérer des « Plus ça change et plus c’est la même chose » qui dure DEPUIS L’EMPIRE ROMAIN ET LA CONQUÊTE DE CÉSAR : NOUS ViVONS SOUS LE CÉSARISME ET SON « DROIT ROMAIN » : Assemblée, Consulat, Convention, Empire (les deux Napoléon), Sénat et sénateurs, Préfectures… Le code civil français est aussi appelé « code Napoléon », qui après 1789 achèvera « légalement » par les cancéreux du pouvoir la destruction dans le sang et ont vit apparaître alors comme une énième Grande Réinitialisation favorite des « Plus ça change et… » dans laquelle le patriarcat de l’État devient visible comme le nez au milieu de la figure. L’État devient tout, et le citoyenisté un objet, ou au mieux un simple électeur et un simple « usager », un numéro sur une liste électorale et sur un poste de travail à l’usine, et dans un fichier de police. À la corporation obligatoire de l’Ancien Régime succédera l’isolement, la division obligatoire, qu’on décorera du packaging de « liberté du travail » ; puis succéderont beaucoup d’autres dispositions obligatoires comme l’éducation laïque nationale et le service militaire obligatoire (du moins à mon époque)… C’est le citoyenisme.

Le bonheur ce n’est pas le dehors, le social, car dès que le mental est externalisé, il expérimente la souffrance. « Tant qu’il vous faut un objet au dehors pour être heureux, l’incomplétude se fait ressentir. Quand on ressent que seul le Soi est présent, le Bonheur permanent demeure… Seul le bonheur du Soi existe ; cela seul est réel. Il n’est pas en ce monde un seul objet capable de procurer le bonheur. (Réf. Padamalai).

SI NOTRE MENTAL EST DÉTRUIT, OÙ VOULEZ-VOUS QU’IL EXISTE UN MONDE OU UN UNIVERS ?
IL FAUT UNE PERSONNE POUR INVENTER L’UNIVERS, COMME IL FAUT UNE PERSONNE POUR INVENTER LE TEMPS. (En référence au Maharshi, dans Padalamai, et contrairement à ce que voulait faire admettre au Maharshi le Major Chadwick [Anglais proche disciple du Maharshi] qui voyait le monde exister, et pendant qu’il dormait en sommeil profond, et à son réveil, ce qui évidemment suppose le fameux SOCIAL inhérent à l’INCONSCIENT COLLECTIF fabriquant de monde : le Major Chadwick voit donc le monde comme un « immense esprit collectif », à l’image actuelle de ce que Google et Facebook rêvent de mettre la conscience conceptualisante ou l’inconscient collectif dans une puce informatique, comme si la Connaissance était constituée de plein de petites vérités récoltées un peu partout pour en former une grosse, stockée sur une puce ou un disque dur, conception TEMPOREL, EN SÉQUENCE, de la connaissance genre « bagage intellectuel »…).

« Tant qu’il vous faut un objet au dehors pour être heureux, l’incomplétude se fait ressentir », est-il écrit dans Padamalai. Alors les criminels qui inventent DES BESOINS, sont à ignorer, comme les frères Abraham et Simon Oppenheim qui déclaraient ceci en 1840 : « Vendre une perle que vous avez à quelqu’un qui en a envie, ce n’est pas faire des affaires ; mais vendre une perle que vous n’avez pas à quelqu’un qui n’en veut pas, voilà ce qui s’appelle faire des affaires ». (Réf. page 451 du livre de Jacques Attali, Les Juifs, le monde et l’argent). Et tout le capitalisme repose sur la création d’un besoin, L’EXEMPLE LE PLUS DRAMATIQUE EST LE SMARTPHONE, QUI SUCCÈDE À L’ORDINATEUR INDIVIDUEL à écran cathodique (amélioration de la calculette d’antan à affichage à tube nixie) ; toutes ces technologies ont grandement favorisé l’amplification de l’ego ou de l’individualisme. À quand un « smartphone socialiste » ?
 
 

Dernière mise à jour : 19-10-2021 21:16

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2021 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved