Notre race périra
 

Ecrit par Sechy, le 25-03-2022 00:37

Pages vues : 1624    

Favoris : 105

Publié dans : Elementals Yôkai, Élémentals, Divinités, Yôkai

Tags : Aiguille, Argent, Artifictiche, Atlantide, Autorité, Banque, Bimbo, Christ, Commerce, Convention, Croyance, Diable, Dragon, Égrégore, Empire, Enfer, Essence, État, Feu, Guerre, HOTC, Images, Jardin, Loi, Marchandise, Marxengelsisme, MIB, Nostalgie, Paradis, Peur, Pierre, Pinceau, Pointe, Pouvoir, Raison, République, Rêve, Russie, Scalaire, Serpent, Silence, Social, Spirale, Tore, Transhumanisme, Verbopinion, Vie, Vierge, Washingtonisme, Yi King, Yokai

 
rideau_theatr_fndn420.jpg
 
 
Notre race périra
ou
Comment se libérer de
l’attraction ”universelle” ou loi de succion.
 
 
Notre race périra par l’R (entre 2020-2035) : le covidisme en est un amuse-poumons ! Car comment la croyance au corps et au mental organique peut-elle être amenée à rétablir l’équilibre, la santé, seul, sans le DEHORS de l’industrie de Bug Pharma (pas de faute), et dans son intégralité ? Ce n’est pas plus une question d’affections fonctionnelles et organiques et lésionnaires. Quant on a compris cela, Lourdes sera comprise, Le Christ-Jésus sera compris et les Chamans et la médecine théurgique seront compris et la médecine sera, enfin, rationnelle, au sens de a-pragmatique, c’est-à-dire EN ACCORD AVEC LA SINGULARITÉ DE LA CONSCIENCE INFINIE, EN ACCORD AVEC LE RIEN-DU-TOUT.

PÉRIR ou CHUTER PAR L’R (voyez la grippe…) = l’immense pouvoir des PETIOTES CHOUSES : « Grandes vertus gisant es chouses petiotes créées par Dieu » (Note du mode de faire des meslanges, du Livre 3, des 3 Livres de l’Art du Potier du “Cavalier” Cyprian Piccolpassi Durantoys). C’est-à-dire qu’à nostre époque de winnerisme peu de personnes attachent de l’importance aux petiotes chouses, tels : [VERMISSEL] Personne ne fait attention à ce petit ver.
C’est-à-dire qu’il est souhaitable de porter attention à ce qui semble oublié, négligé et même méprisé. (On parle de chétif vermisseau, et la ”merde” est méprisée, sauf par les mouches grandes connaisseuses….).
Ce qui est apparemment anodin peut révéler bien des surprises. (Simplicité)
Le “tout petit peu” est nécessaire : il n’y a pas à s’en moquer parce qu’il est constructeur.
Le Ver de Terre, celui qui aère la Terre :
Il y a ceux qui compactent la Terre en gros agrégats, et ceux qui “décompactent” la Terre en petits agrégats.
« Petit » peut vouloir dire aussi : ce qui est né une deuxième fois, Re-né/Renaissance.

Notre race périra par l’R (entre 2036-2100) : MÉTÉORITE, symbole théophanique ou message du Ciel, une ÉTINCELLE du Vrai Feu. Pour les Anciens, les Astres étaient des divinités, les parcelles qu’elle détachaient d’elles-mêmes étaient comme des graines semées. L’aérolithe ou Pierre de l’R est symbole d’une Vraie Vie, qui se rappelle à l’être humain comme pour lui rappeler à sa Vraie Nature.
Aérolithe équivalent du SURFEU.

Seul le corps ou le mental, c’est la même chose, REDOUTE LA MORT ; donc SEUL L’EGO REDOUTE LA MORT, car elle le menace de disparition, « mais dès que la maladie et l’épuisement dépouillent la matière de ce terrible pouvoir despotique que les hommes appellent la voix de la nature, dès que l’esprit ne rencontre plus en elle d’opposition, l’anéantissement de la chair devient quelque chose d’insignifiant, d’accessoire. Les rouages détraqués de la machine endommagée cessèrent de produire dans ma poitrine ce grincement rouillé et maladif par lequel s’exprime la souffrance d’un malade… » (Les travailleurs de l’enfer, de Ossip Senkovski, chapitre : Notes d’un esprit du foyer, trad. Sophie Benech).

Ajoutez au SURFEU naturel et météoritique, celui très humain en politisme étatique depuis la voie de l’Agriculture et donc de la sédentarité civilisationnelle, de se croire en « liberté », c’est-à-dire de pouvoir se taper dessus à volonté en toutes saisons, et ils appellent ça « civilisation » (depuis 1789 ils appellent ça « république », ou « démocratie »).

Évidemment, « république » ou « guerre » N’EST QU’UNE PENSÉE, selon le principe qu’il n’existe pas de conscience sans objet ni d’objet sans une conscience comme le temps n’existe pas sans une conscience pour l’apercevoir !
La guerre, le monde, la femme cancérisée par le pouvoir qui vient de mourir  (M. Albright), N’EST QU’UNE PENSÉE-OPINION dans la quantité matérialiste.

- Maharshi : Le temps et l’espace sont fonction de la pensée. Si les pensées ne s’élèvent pas, il n’y a ni Terre ni avenir.
- Question : Mais le temps et l’espace subsistent, même quand nous ne pensons pas à eux.
- Maharshi : Viennent-ils vous dire qu’ils existent ? Les ressentez-vous dans votre sommeil ?
- Question : Mais je n’étais pas consciente dans mon sommeil.
- Maharshi : Et cependant vous n’en existiez pas moins.
- Question : Je n’étais pas dans mon corps. J’étais partie quelque part et j’ai sauté dedans, juste avant de me réveiller.
- Maharshi : Croire que l’on a quitté le corps pendant le sommeil et qu’on y est rentré au réveil n’est qu’une idée. Où étiez-vous durant le sommeil ? Vous n’étiez que ce que vous êtes, avec cette différence, toutefois, que vous étiez libre de toute pensée.
- Question : Il y a des guerres en ce moment dans le monde. Si nous n’y pensons pas, les guerres cessent-elles ?
- Maharshi : Pouvez-vous arrêter les guerres ? Celui qui a créé le monde s’en chargera.
- Question : Dieu a créé le monde, mais Il n’est pas responsable de l’état actuel de celui-ci. C’est nous qui en sommes responsables.
- Maharshi : Pouvez-vous arrêter les guerres ou refaire le monde ?
- Question : Non.
- Maharshi : Alors, pourquoi vous faire du souci pour des problèmes hors de votre portée ? Prenez soin de vous-même et laissez le monde se tirer d’affaire tout seul.
- Question : Nous sommes des pacifistes. Nous voulons instaurer la paix.
- Maharshi : La paix est toujours présente. Débarrassez-vous de ce qui la dérange. Cette paix est le Soi.
- Question : Le monde doit bien avoir un avenir.
- Maharshi : Savez-vous ce qu’il est dans le présent ? Le monde et toutes choses sont toujours les mêmes, maintenant aussi bien que dans le futur.
- Question : Le monde a été créé par l’action de l’intelligence sur l’éther et les atomes.
- Maharshi : Tous se réduisent à Ishvara [Dieu] et Shakti [énergie, Mère divine personnifiant le pouvoir latent de Shiva]. Vous n’êtes pas séparée d’Eux. Eux et vous, vous êtes la manifestation de la même et seule Intelligence.
(Entretien 480 du 22-3-1938).

Le « monde », dans l’entretien 487a du 3-5-1938 :
- Question : Si le monde est plein de douleur, pourquoi l’être réalisé conserve-t-il l’idée du monde ?
- Maharshi : L’être réalisé vous dit-il que le monde est plein de douleur ? C’est l’être non réalisé qui le dit ; c’est lui qui ressent la douleur et qui cherche l’aide des sages. Le sage explique alors, d’après sa propre expérience, que si on se retire dans le Soi, la douleur prend fin. Tant que l’on considère un objet comme étant différent de soi-même, on ressent la douleur. Mais quand on découvre que le Soi est un tout indivisible, qui peut encore ressentir quoi ? Le mental réalisé est le Saint-Esprit, tandis que l’autre mental est la demeure du diable. L’état de l’être réalisé est le Royaume des Cieux. « Le Royaume des Cieux est en vous ». Ce Royaume est ici et maintenant.
Tant qu’on est dans l’erreur
l’absolu devient loi de succion.
Pour qui est Éveillé, l’illusion
devient l’ABSOLU (le Gate gate…),
mais certainement pas la « réalité augmentée ».

Les problèmes du monde surviennent seulement à l’état de veille, et donc à certaines PÉRIODES LIÉES À CET ÉTAT DE VEILLE.


La Vérité, ou Libération, ne vient de nulle part et ne va nulle part.
Le Réalisé, ou le Taoïste,  en tout lieu la cherche et ne la trouve pas,
parce qu’il n’est pas soumis à la loi de succion.
Son corps-obstacle ou corps-rideau lui sert de médecine universelle de Libération.
Le « corps-rideau » ou mental-rideau étant le RIDEAU DE FEU, SURFEU, lequel sera levé par le « Dissolvant universel » ou TIREUR DU RIDEAU DE L’IMPARFAIT AU SEIN DE TOUS LES NOMS-LES-FORMES.
LEVER LE RIDEAU = LE SOUFFLER, COMME LE VENT SOUFFLE (ou dans la Genèse 1,2 « …un vent de Dieu tournoyait sur les Eaux ». Correspond évidemment au « Gate gate pâragate pârasamgate bodhi svâhâ », du Soûtra du Cœur de la Connaissance transcendante et Soûtra du Diamant (Allé, allé, allé au-delà, allé complètement au-delà, l’Éveil, ainsi).
Gate gate = Di-ssolvant (Di-solution) = VOYAGE SUR LE SENTIER :

« Puis je vis un nouveau ciel et une nouvelle terre ; car le premier ciel et la première terre avaient disparu, et la mer n'était plus. Et je vis descendre du ciel, d'auprès de Dieu, la ville sainte, la nouvelle Jérusalem, préparée comme une épouse qui s'est parée pour son époux. Et j'entendis du trône une forte voix qui disait : Voici le tabernacle de Dieu avec les hommes ! Il habitera avec eux, et ils seront son peuple, et Dieu lui-même sera avec eux. Il essuiera toute larme de leurs yeux, et la mort ne sera plus, et il n'y aura plus ni deuil, ni cri, ni douleur, car les premières choses ont disparu ». (Apocalypse 21,1-4).
Note : « Nouvelle Jérusalem » ou non-dualité : la patrie du Rien du Tout la Vraie Demeure : « Vous avez un grand Arbre et vous vous souciez de son inutilité. Pourquoi ne le plantez-vous pas dans le Pays du néant et de l’infini ? Tout le monde pourra se promener à loisir sous son ombrage et s’y coucher à son aise [description de l’énergie libre]. Il ne subira ni les coups de la hache, ni les attaques des autres êtres [insectes, champignons, etc.]. Ainsi, comment son inutilité [sa gratuité] peut-elle vous inspirer du soucie ? » (Tchouang-tseu, chapitre : Liberté naturelle, trad. Liou Kia-hway).

Dans la Genèse 1,2, le VENT souffle sur les Eaux : LE MÉTAL DANS L’EAU PRIMORDIALE… OU LA POLAIRE, LE GATE GATE OU LA NUIT OBSCURE (de Jean de la Croix)… LE PLOMB DANS LA RÉGION DE L’EAU (le plomb étant la loi de succion ou attraction ”universelle”il sera alors le seul ingrédient médicinal afin de contrôler la racine du mal : la dualité Dedans-Dehors… Car il n’existe rien en Dehors du me(n)tal, et rien non plus qui puisse ŒUVRER ET EN DÉFINITIVE QUI PUISSE ÊTRE ÉCLAIRÉ OU SAISIE, OU QUI DOIVE ÊTRE TUÉ, OU A « NETTOYER » [façon V. Poutine…]).
Encore une fois : TIRER ou LEVER LE RIDEAU = LE VRAI NON-CHANGEMENT (pas d’invention de la ”liberté”) : le mental persiste, mais par le Retournement de la Lumière : le mental n’a pas d’existence ou de réalité « objective » : s’il y a Retournement, ce ne sera évidemment que subjectif !
Mental a aussi pour étymologie mentir !!! (Qui ment à AL, AL ou EL étant le Divin… Al racine de nourrir, cf. l’i.e. alma : la source, le vieil irlandais : alim, le latin alere, le vieux-norrois ala : nourrir, le grec ânalto : insatiable. Une autre étymologie de nourricier : alaunos en gaulois, a été proposé : errant, qui peut correspondre au « Gate gate… », aussi au poisson filant dans le courant de la rivière, et déjà opposition entre sédentaires (les Anauni) et errants ou nomades (les Alauni) des peuples des Gaules)
 
 

Dernière mise à jour : 25-03-2022 01:08

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2022 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved