Accueil arrow Films arrow Films du JAPON arrow Aka Tenshi Angel
Aka Tenshi Angel Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 23-04-2008 10:54

Pages vues : 17405    

Favoris : 403

Publié dans : Flash sur films, Sommaire films du Japon

Tags : Aka Tenshi Angel

 
aka1poster1.png
Aka Tenshi Angel
 
 
Un Ange, ou plutôt une Ange (joué par Fukada Kyoko, et qui avait joué dans Onmyoji 2) débarque chez un beau jeune homme.
Une femme Ange au Japon ça fait un peu trop Occident et Chrétienté. Ou alors les Japonais ont voulu copier. Mais les Japonais sont en majorité Shintoïstes, et ils accordent une sens sacré à la Nature, aussi l’Ange du film m’apparaît plutôt comme une des Sylphes, ou Élémentals de l’Air, un des quatre Éléments dans la conception européenne de toutes choses.
 
 
Donc nous aurions a faire à une Sylphide, plus gracieuse en tous cas qu’une super woman en combinaison criarde et volant sans rien dans le dos !
D’où vient-elle ? Nous ne le sauront pas !
Pour en revenir au jeune homme, évidemment il est le seul a pouvoir voir la Sylphide, ce qui donne lieu à des expressions de personnages cocasses lorsque ceux-ci observent le jeune homme en grande discussion avec sa Sylphide. Mais il n’est pas le seul à pouvoir la voir, de temps à autre d’autres personnes peuvent l’apercevoir, dont une petite fille : Chii, qui joue d’ailleurs très bien.
Curieux film où la vie s’écoule simplement, sans que la Sylphide n’intervienne pendant un long moment. Univers charmant, tout rose, et par sa naïveté assez émouvant. La Sylphide est là aider les personnes qui souffrent, et elle semble ne pas s’avoir s’exprimer par la paroles. Mais elle est là comme pour éviter d’aller chez le psychiatre ou de prendre des cochonneries de médicaments douteux. Cela fait donc des économies !
On a droit à une chanson karaoké avec Chii accompagné de la Sylphide.
Dommage que l’intrusion de la Sylphide dans le monde des humains ne donne pas lieux à plus de drôleries, elle est bien porté sur le gin qu’elle vole dans les cuisines, mais ça manque de rythme par moments.

Voilà, j’ai parlé de Sylphide tout au long de ce commentaire, mais vous n’êtes pas obligé d’être d’accord avec moi, vous pouvez aussi l’appeler Ange, puisque dans une séquence, deux jeunes collégiennes se plongent dans une documentation tournant un peu autour des anges de la Chrétienté ; ou vous l’appeler « Fille oiseau », comme l’appel la femme aux chats. Mais la manière dont elle vole dans le film me fait penser à un génie de l’air plutôt qu’à un Ange.

Plein de tendresse ce film, comme les plumes de l’Ange et les cristaux de flocons de neige, il mérite trois étoiles.
 
[ Cliquez sur les vignettes, puis pour afficher l’image suivante : cliquez sur suivant ou précédent ou sur la partie droite ou gauche de l’image ] 
 
aka10.jpg
aka11.jpg
aka12.jpg
aka13.jpg
aka14.jpg
aka15.jpg
aka16.jpg
aka17.jpg
aka18.jpg
aka19.jpg
aka2.jpg
aka20.jpg
aka21.jpg
aka22.jpg
aka23.jpg
aka3.jpg
aka4.jpg
aka5.jpg
aka6.jpg
aka7.jpg
aka8.jpg
aka9.jpg
 
 

Dernière mise à jour : 23-04-2008 11:06

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2019 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >