Accueil arrow Yôkai arrow Élémentals, Divinités, Yôkai arrow Le TORE c’est chez Soi
Le TORE c’est chez Soi Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 24-12-2011 18:31

Pages vues : 3874    

Favoris : 194

Publié dans : Elementals Yôkai, Élémentals, Divinités, Yôkai

Tags : Amour, Chaos, Dieu, Église, Esprit, Homéopathie, Liberté, Médecine, Mort, Nature, Ptah, Pyramides, Sagesse, Science, Silence, Tao, Télépathie, Temps, Yokaï

 
dame_licorne470.jpg
 
 
Le TORE c’est chez Soi

C’est le PARADIS. Et l’enfer, en faire, n’existe pas, sauf celui que fabriquent les Couilles en Or, cette civilisation des E-garés ou destruction de la Trinité au profit de la dualité, alors qu’il faut naturellement un positif, un négatif, un neutre. Aussi important que le 6 + ou - 1.


Page dédiée à la LICORNE et bien-sûr au BLANC DE L’INSTANT dans le TORE et par là même à l’ARC-EN-CIEL.
 
 
 
Tout le monde matériel est régit par la Trinité, la première figure fermée : le TRIANGLE qui est graine créationnelle avec l’ARC-EN-CIEL-INSTANT. La marionnette est animée essentiellement par 3 doigts. La plume et le crayon, le pinceau sont tenus par 3 doigts.
Le caractère hébraïque SHIN, symbole du Feu, évoque notre E européen par sa forme, mais tournée et ouvert vers le Ciel : le « Feu du Ciel » ou celui « énergie » de Prométhée ou de Lucifer apporté sur Terre.
 
L’Instant ou le Soi sont le BLANC, celui de la LICORNE (unicorne) : balance entre un passé et un futur = bi-lan ; et poids : tas-lan, par la corne de son front, qui a grande similitude avec la PLUME de la déesse égyptienne et femme de ménage du Cosmos : MAÂT ; PLUME qui dans le voisinage du FLÉAU suffit à rompre le juste équilibre : le BLANC (en technique de télévision on parle de 'balance de blanc'). Sur la balance se trouve le FLÉAU unifiant les deux plateaux comme le fait l’Instant ; et ça fait peur et mal quand on n’est pas DANS l’Instant : vers I, vers I T, vers le TOUT. Ça fait peur quand la PLUME fait pencher un plateau de la balance. La Plume signifie l’autorité, c’est pourquoi des Plumes surmontent les dais des souverains et du Pape.
Bien-sûr que la LICORNE représente une « énergie », une puissance, un FEU, celui de l’Instant : la PURETÉ.
La LICORNE est une variation du thème du DRAGON avec pour domaine les NUAGES et la LUMIÈRE.

Comme MAÂT, la LICORNE symbolise ce qui est DIRECT, comme la Pureté. La Pureté représente le maximum d’énergie : un FEU, celui de la Pierre Philosophale ou Grand Œuvre ou Self en « Fixation cavalante ». L’Alchimie est aussi appelée « la Philosophie du Feu ». Le mot âtre est presque identique à être. Et artifice indique : fils de l’Art... donc du Souffre...
La Licorne cohabite avec les deux Pleureuses égyptiennes : Isis et Nephtys : Eau de Vie (passivité agissante) et Eau de Mort-colle (passivité négative ou corruption pour donner vie).

La Licorne représentant ainsi deux symboles contraires : garder la pureté et la virginité (corne levée vers le Ciel), et fécondité (sens phallique de la corne). La Licorne n’est féconde qu’au niveau des relations spirituelles.
D’un autre côté la Corne de la Licorne représente parfaitement un VORTEX, soit centripète soit centrifuge !
La Corne est comme une ANTENNE. Elle symbolise aussi le Troisième Œil et évidemment le Point Focal, le Nirvana, le Trou Noir ou Singularité, etc.
 
 
amonseuldesir.jpg
 
 
vortexplanetaire.jpg
Vortex planétaire.
Les mouvements des planètes intérieures représentés d’une manière dynamique, sur cette période couvrant un cycle saturnien complet de 29 ans, s’intègrent à un vortex dans lequel chacune décrit une trajectoire spiralée individuelle autour du Soleil. (Voir les vidéos de Nassim Haramein). Voir aussi ci-dessous les enroulements toroïdales des spirilles de 2ème et 3ème niveaux. (Figure du livre : La Chimie Occulte)
Donc la Corne de la Licorne est avant tout une énergie constructive de toute vie.
 
 
supercorde350.jpg
 
 
Les Vortex sont des transformateurs d’énergie. Dans cette force tourbillonnaire, la Nature ignore la « ligne droite », les électrons autour des atomes se détachent, se laissent emporter et s’agglutinent. Cette ionisation gagne en puissance à chaque tour de spirale jusqu’à la libération en bout de vrille.

Dans la célèbre série de tapisseries au musée de Cluny : La Dame à la Licorne, il se trouve l’inscription : A MON SEUL DÉSIR. Là encore on retrouve la Réalisation du Soi expliqué par Ramana Maharshi, c’est-à-dire que par cette inscription la créature se confond avec celui de la volonté qui la dirige : il y a fusion dans l’Instant, le Soi. Il y a alors un JEU DIVIN à partir de l’Instant, à partir du Point Focal.
Il suffit de voir combien l’être humain aime les liturgies, surtout les francs-maçons ! C’est un jeu comme celui des enfants, et d’ailleurs l’Alchimie est aussi appelée : JEUX D’ENFANTS, et pour cause... Mircea Eliade écrit d’ailleurs, dans Mythes Rêves et Mystères, qu’on ne découvre la sacralité du monde qu’après avoir découvert qu’il est UN JEU, mais un JEU DIVIN où la chronologie tueuse n’a plus souvent l’occasion de se manifester.
Le mythe, la légende, la poésie sont aussi des récits de Rituels, mais qui se résume plus par le mot convention.
Cette tapisserie illustre donc totalement les propos de Ramana Maharshi ! Ici la Licorne symbolise le Mercure (Yin) et la Dame le Souffre (Yang). La Dame a donc perdu son ego : elle entre dans la TENTE, signification du cosmique, du divin. La TENTE est une variante du Tore, un lieu où est le Vide immaculé comme l’Instant ; et l’Imam, I Mage entre dans ce symbolisme : I-MA-GE engendrement de l’unité depuis la Matrice qui assure la Manifestation. Les Alchimistes se représentent souvent priant devant une Tente avant la transmutation vers le Soi.
 
 
L’instant, le Soi étant ÉTERNITÉ, ils sont en rapport avec l’Après Vie et surtout avec les EMI (mort imminente) ou NDE.

Voici ce que dit du Soi le Docteur Jean-Pierre Jourdan dans : Deadline, Dernière Limite : « Tous les modèles mentaux dans l’esprit de qui que ce soit sont conscients, mais un seul est un modèle de « moi ». C’est celui que je considère comme moi-même et auquel tout le reste se réfère. Il est le noyau de ma vie. Il me permet d’ignorer que je disparais chaque nuit dans le sommeil ».

L’Instant, le Soi est décrit ainsi dans cette EMI : « C’était un endroit, c’était à la fois intemporel, partout et nulle part ».
Deux autres EMI :
« C’est l’Universel, l’infini. Elle me donnait [la sensation] l’impression de contenir tout, d’être partout, un et un seul esprit, et un et un seul monde ».
« La lumière, une sensation d’amour, de plénitude aussi. Incroyable. Ce qu’elle représente ? Ce que je suis en fait, ce que je suis en réalité. Je l’ai ressenti à l’intérieur de moi. Dieu n’est pas extérieur à moi, Dieu est en moi ».
Tout est dit !

Ainsi on retrouve dans les EMI le Pur Esprit en forme de Licorne comme l’évoque Jean Coulonval dans Synthèse et Temps Nouveaux : « Personne n’est moins dogmatique que le vrai mystique. « L’Esprit comprend tout, pardonne tout ». C’est ce qui est décrit dans une EMi dans le livre Deadline : « Là c’était l’amour pur, je me sentais aimée telle que j’étais, vous voyez, sans jugement, et j’avais l’impression que je retournerais chez moi, je retrouverais ma patrie [ailleurs que sur Terre] ».
Vidéo sur Nassim Haramein en multi-langues, illustrant le thème du Soi de Ramana Maharshi. Le Soi l’Instant est la seule vraie universalité.
 
 
 
 
 
 
 
 

Dernière mise à jour : 24-12-2011 19:48

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2017 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >