Accueil arrow Yôkai arrow Élémentals, Divinités, Yôkai arrow DRAGONS ET NILEFS
DRAGONS ET NILEFS Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 13-09-2012 03:00

Pages vues : 4461    

Favoris : 402

Publié dans : Elementals Yôkai, Élémentals, Divinités, Yôkai

Tags : Alchimie, Amour, Anarchie, Argent, Banques, Chaos, Communisme, Chronologie, Démocratie, Diable, Dictature, Dieu, Dragons, Eau, Église, Esprit, Europe, Feu, Goulag, Gouvernement, Homéopathie, Illusion, Inquisition, Jardin, Justice, Labyrinthe, Laïcité, Libéralisme, Liberté, Maffia, Magie, Médecine, Métaux, Monarchie, Mondialisme, Mort, Nature, Opinion, Pagan, Paradis, Peur, Pierre, Politique, Pouvoir, Prisons, Ptah, Pyramides, Religions, République, Révolution, Robot, Royauté, Russie, Sagesse, Satan, Science, Sécurité, Sexe, Silence, Supplices, Synarchie, Tao, Télépathie, Temps, Terreur, Vide, Volonté, Yokaï

 
Hebergeur d'image
 
 
DRAGONS ET NILEFS

NILEF ou FÉLIN à l’envers

Page dédiée aux Dragons, grands et petits
Que leurs souffles effacent le souffle du nucléaire démentiel des humains


PLUS JAMAIS LA DÉMOCRATIE ! Ou c’est
l’extinction de la race humaine.
Il est temps de sortir du domaine de l’avoir
vers celui de l’être.
 
 
 
Je tiens le Félin pour un petit Dragon, c’est de la même famille ou du même thème puisque le Dragon est animal composite (artistique).

« Nous ignorons le sens du Dragon, comme nous ignorons le sens de l’Univers, mais il y a dans son image quelque chose qui s’accorde avec l’imagination des hommes » (Jorge Luis Borges, 1987). 
 
 
Le Dragon symbolise une énergie manifestée sur Terre. Exemple :
- Question : Même si le mental est amené à la recherche du Soi, après une longue bataille il commence à s’en détourner, et l’homme ne prend conscience de cet égarement qu’au bout d’un certain temps.
- Maharshi : En effet, c’est ainsi. Au début, le mental ne revient vers la recherche qu’après de longs intervalles plus courts, jusqu’à ce que, finalement, il ne vagabonde plus du tout. C’est alors que se manifeste la shakti dormante [force vitale, pouvoir, énergie, Mère divine personnifiant le pouvoir latent de Shiva. C’est aussi la Conscience, l’Esprit]. Le mental devenu sattvique [pur] est libre de pensées, alors que le mental rajasique [émotion, sentiment, passion] en est plein. Le mental sattvique se résorbe dans le Courant de la Vie [énergie manifesté ou Involution et Évolution qui est Courant dynamique du Soi].
(Extrait de l’entretien 91, par Ramana Maharshi).

SHIVA : une des trois principales divinités de la Trinité de l’Hindouisme (avec Vishnou et Brahmâ), incarnant la fonction de dissolution et de destruction (putréfaction de l’Alchimie). Il est le transformateur des êtres. Son rôle est central dans l’existence de Ramana Maharshi.

Dans la shakti se trouve le mot ‘Pouvoir’, et si on ni prend pas garde on tombe dans ce qui se passe actuellement dans le monde : cancer et destruction. Donc la Shakti est l’emblème du bâton Ouas du Dieu Ptah, surmonté d’une tête sethnienne, et d’un lien (à Seth, dans le sens si important de l’adversaire, sorte de mouvement balancier comme l’Évolution et l’Involution), et d’une plume. C’est fondamental.
Le Dragon est la Shakti, puissance de la Nature, car Héros et Dragon sont une seule et même chose : Énergie vitale. À l’intérieur, Héros et Dragon sont Un ; à l’extérieur ils sont duels et c’est le duel sans fin ! Dans le contexte religieux, héros, saintes et saints maîtrisent plus qu’ils ne tuent puisque Involution et Évolution sont nécessaires. Les « tueurs » de Dragons ou saints sauroctones sont obligés d’amadouer les Dragons, car le positif comme le négatif sont nécessaires pour faire avancer le spatio-temporel.

Sans l’équilibre se trouvant dans la Shakti, on n’a aucune force, aucune énergie ; et sans conscience de l’Instant ou Soi, on ne cherche qu’a posséder, telle la Sainte Croissance actuelle. Le Bâton Ouas de Ptah indique bien que la Shakti est un moteur, tout comme la gaine (Graine) de Ptah lui même. Le Bâton Ouas est semblable à l’Illuminé ou Fou Divin : plus de règles ou de compas et équerre des mortels humains et francs-maçons ; puisque sont déclarés fous ceux qui refusent les compas et équerres de la norme francs-maçonniques appelée : « Réalité ».

Le Dieu Seth, tout comme Lucifer, ne furent pas toujours « mauvais », mais ils sont tous deux terriblement ambigus, et complexes. Tous deux sont associés à la LUMIÈRE (Soleil). Seth est le côté obscure d’Osiris (son frère selon la théologie héliopolitaine), l’OPPOSITION, la charnière ou le passage du subconscient au conscient, soit quitter l’ego. Seth est parfois appelé : Dieu de la confusion. C’est un cousin de Lucifer. On a tord de nos jours d’accuser Lucifer (Luciole) pour n’importe quoi et sans savoir. Il en est de même du DRAGON, puisque le passage de la Déesse Mère Divine au Dieu patriarche monothéiste façon judéo-chrétien se traduit par la diabolisation du Serpent et du Dragon. Les trois religions : juive, chrétienne, puis islamique qualifient d’« Idoles » les représentations des anciens cultes à la Mère Divine. Toujours une question d’OPINION...

Le temps des Dragons est revenus afin de retrouver la Conscience voilée (pour le Bien, au sens ancien du mot).


Comme les « Mauvaises Herbes », le CHAOS ça n’existe pas. C’est une invention, une opinion humaine. Le CHAOS fait la partie du SOI ou INSTANT. L’ordre pensée par le mental de l’humain est donc le Chaos, car tout chose s’ordonne naturellement sans compas et équerre maçonniques et sans la bombe atomique démocratique. Le CHAOS C’EST L’HUMAIN, c’est pourquoi actuellement il ne maîtrise absolument RIEN.
ORdre
ORdonné
GRatuité : gras et généreux jour (hui, ouverture) sur Terre. Certains appellent cela : LA MANNE.


Oui, il est temps de renouer contacts avec les Dragons de toutes sortes, car depuis le siècle des perruques poudrées ou siècle des « lumières », c’est le mental ou raison qui triomphe et tue les Dragons et les Élémentals, sans compter la technologie et son infernal électromagnétisme. De nos jours les Dragons sont relégués dans la fiction et n’intéressent plus que les studios Disney. Mais les Dragons, Yokaï, Démons et les Élémentals ne se laisseront pas faire. D’autant que dès le Moyen-Âge vers 1200 se construisent les universités et la culture urbaine savante contre la culture populaire ; les perruques poudrées commençaient à sentir mauvais. Mais le christianisme n’a pas non plus arrangé les choses en faisant du Dragon une image du Diable ! Certainement influencé par le texte sur l’Apocalypse et la dualité guerrière du bien contre le mal, avec l’idéation de la souffrance et de la pénitence, sans oublier la notion encore duelle du propre et du sale.
De nos jours sous la religions de la laïcité, les livres pour enfants servent à formater les futurs esclaves des usines des Couilles en Or en distillant des discours humanistes et conventionnels.

Les Dragons vivent dans d’autres dimensions que la notre et peuvent apparaître à certaines personnes. Certains disent que les Dragons peuvent vivre plus de 10.000 ans, mais c’est difficile à préciser à cause de l’opinion humaine sur la chronologie, et parce que les Dragons se jouent des dimensions ou vibrations.

Précisions : les Dragons ne sont pas des Élémentals ou Esprits de la Nature, comme les Gnomes, Fées, Ondines. Les Dragons sont proches de la Matière. Certains disent que les Dragons sont dans le thème de la Shakti, et donc une force énorme qui peut être destructrice, mais qui contrôlée, peut diriger vers le spirituel.
La grande majorité des Dragons sont positifs et non agressifs. DRAC : Dragon, en languedocien ; d’où « Fa le drac » pour « Faire le Diable ». DRAGE : Sorcière qui a commerce avec le Diable.

D’autres Dragons sont violence et mort comme le mot l’indique DRoGue, DRaGon ; ce sont des monstres contre-nature ; mais là encore il faut distinguer les drogues naturels destinées à se libérer du mental (chamanisme par exemple), et donc distinguer les bons Dragons. Il faut savoir « piloter ».
Évidemment comme dans tout, y compris dans les minéraux et métaux de la Terre, il existe différents niveaux d’évolution des Dragons. Étant proches de la Matière, les Dragons savent protéger la naissance des bébés humains. Les Dragons sont donc liés à la FERTILITÉ, aux plantes et à l’Eau, surtout en Asie du Sud-Est insulaire.

Le Dragon est de la même famille que la Vouivre.

Il n’y a pas à avoir peur des Dragons, gros ou petits, nerveux agressifs ou aimables. Les Dragons sont généralement protecteurs : ils gardent, ils veillent, ils sont des VIGIES ABSOLUES. Pas de Dragon, et c’est la porte ouverte à toutes les exactions, comme de nos jours.
Le Dragon est GARDIEN DU SEUIL, GARDIEN DE LA PORTE DU JARDIN.

Comme écrit plus haut sur la Shakti, son pouvoir implique un contrôle, puisque la puissance énergétique du Dragon est la résolution des contraires, comme l’explique Tchouang-tseu. En Chine les Dragons volants sont des montures d’Immortels.

Le Lézard est un Dragon miniature qui prend son temps, et qui est protecteur des maisons. Il annonce la civilisation, celle des constructions en pierres. Le Dragon étant protecteur des bébés : chez les Bantous du Kasaï, rêver de Lézard annonce la naissance d’un garçon.

Le mot HYBRIDE : croisement de variétés de races semble coller aux Dragons, aux Chimères (animal composite). La Sirène est aussi un être composite. Les Dragons font la partie de la Création du monde, et les extraterrestres ne sont pas loin (voir ce qu’ont fait des Lézard les scénaristes de la série télé V, sans compter l’appellation de « reptiliens » pour certains « extraterrestres ». La peur du monstre Crocodile n’étant pas loin.

L’hybridité va avec la MÉTAMORPHOSE L’ANAMORPHOSE : transformation du signe. Tout est Mouvement. Dans la Chine ancienne il y a une hybridité du Dragon (Empereur, Yang) et du Phénix (Impératrice, Yin). À l’époque des Han (206 av. et 220 apr. J.C.) un texte décrit le Phénix comme ressemblant à une oie sauvage, et pour la partie postérieure à une Licorne, et possédant le cou du Serpent, la queue du Poisson, l’énergie du Dragon, la carapace de la Tortue, la tête de l’Hirondelle et le bec de la Poule (Document CNRS de Jean-Marie Privat)

- Oh oh le vieux crocodile ; (7)
Comme ta tête est enfoncée, (7)
Comme tes yeux sont tous gonflés, (7)
Comme ton ventre est trop rugueux, (7)
Comme ton dos est écailleux. (7)
- Oh oh le pt’it crocodile ; (7)
Quelle longue queue tu as déjà, (7)
Quelle gueule tu as grande ouverte. (7)
Plongras-tu dans la Grande Verte (7)
Pour attraper tes enfants ? (7)
(Extrait d’une chanson du projet de film de long métrage : Nis l’Égyptien).

[En haut de page : le Serpent Vigie égyptien]
 
 
 
 
 

Dernière mise à jour : 13-09-2012 03:31

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2019 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >