Accueil arrow Musiques arrow Sommaire Musiques arrow Orgueil et imbécilité républicaine
Orgueil et imbécilité républicaine Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 15-08-2014 19:04

Pages vues : 3263    

Favoris : 426

Publié dans : Musiques - OST, Sommaire Musiques

Tags : Musiques, République

 
israel_etre_supreme.jpg
 
 
Orgueil et imbécilité républicaine
ou une nouvelle religion :
la Laïcité,
l'humain étant un Homo Religiosus
il ne pouvait que créer une religion de plus :
une forme de socialisme ou Nouvel Ordre Mondial
 
 
 
 
Une mélodie quelconque, un brin militaire, voilà un exemple musical de « l’art » républicain ici dans :
HYMNE À L’ÊTRE SUPRÊME
Chanté par les Enfans, le 20 Prairial l’an 2ème (8 juin 1794)
Par J.M. Deschamps, de la Section du Contract Social (probablement un franc-maçon de la loge Le Contrat Social)
Air du Citoyen Bruni
Chez FRÈRE, Passage du Saumon Rue montmartre.
 
Par cette petite musiquette attachée à 1789 nous avons un premier sursaut au grand jour du Nouvel Ordre Mondial avec un hymne au capitalo-socialisme, et à l’orgueil cocardier, mais à relent maçonnique spéculatif : voyez le dernier couplet en forme du colonialisme que copiera l’Américanisme : « Ce qui est bon pour nous est bon pour vous » ou exportation de la démocratie et de la « liberté » (de consommer) à coups de bombes, atomiques ou non, sur la gueule.
Je rappelle que cette judéo-maçonnerie née à Londres en 1717 n’a rien inventé avec la trilogie républicaine de « liberté et la suite », le Triangle ou les trois points représentent la première figure fermée et la Trinité universelle, et plus particulièrement chrétienne ou christique en la circumincession.
En résumé, la révolution fondamentale, et mondiale, n’a encore jamais été faite. Passer d’un système monarchique à un système républicain n’est pas une révolution mais un changement d’étatisme doublé du triomphe du matérialisme par le fric.
 
 
Avec les rois depuis Clovis, et avant eux avec la domination des Romains par Jules César, en passant ensuite par les républiques depuis 1789, NOUS SOMMES TOUS DES ESCLAVES OU DES COLONISÉS DES CANCÉREUX DU POUVOIR et de l’étatisme.
Comme écrit Gustave Thibon dans : Notre regard... « La folie révolutionnaire consiste à exiger l’impossible, c’est-à-dire l’infini dans le fini, le bonheur dans les contradictions de la vie mortelle, l’esprit dans la matière et le divin dans l’humain. Exactement ce même impossible que la grâce nous DONNE. Car « ce qui est impossible aux hommes est possible à Dieu »...
Thibon écrit aussi ce texte si juste sur la fameuse « morale » à la mode depuis Moïse et les Pharisiens : « Si je me défie de la morale, ce n’est pas parce que les hommes la pratiquent (elle est nécessaire à son niveau) ; c’est parce qu’ils s’en CONTENTENT : parce qu’ils s’en servent comme d’un paravent derrière lequel ils cultivent ce qu’il y a de plus immoral en eux - leur misérable satisfaction d’eux-mêmes et leur rage de juger les autres », ce qui rejoins parfaitement les élucubrations de cet hymne de « l’Être Suprême » modèle 1794.
Comme déjà écris maintes fois : FUIR EN COURANT LE DORG (Demain On Rase Gratis) ou « la même soupe pour tous », autre genre de VIE EN ROSE et autres publicités de ceux qui veulent « rendre libre », car  quiconque travaille à l’amélioration de la condition humaine, genre les francs-maçons du Grand Orient de France, a généralement cessé depuis longtemps de vouloir du bien à l’humanité, puisqu’ils veulent seulement imposer leurs OPINIONS au monde. Et comme écrivait jadis si justement Tchouang-tseu dans ‘Pieds palmés’ : « Comment la bonté et la justice censées unir les hommes comme la colle et la laque, la corde et le cordeau, pourraient-elles avoir quelque influence sur un monde régi par le Tao et la Vertu ? [le Soi ou Instant] Elle ne provoquent que des égarements ».



Premier couplet :

O dieu puissant, invisible à nos yeux,
Mais qu’en tes œuvres l’on contemple !
O toi dont l’espace est le temple,
Qui dans ta main tiens la terre et les Cieux !
Vers toi dont il a reçu l’être,
Le Français élève sa voix,
S’il a rougi d’obéir à des rois,
Il est fier de t’avoir pour maître.

Deuxième couplet :

Reçois de nous pour culte et pour Autels
Nos cœurs tout remplis de toi-même !
Au sein de ta grandeur Suprême,
D’un œil égal tu vois tous les mortels ;
Mais nous suivrons ta loi première,
Et nous serons tes vrais Enfans.
Si nous t’offrons des Vertus pour Encens
Et des actions pour Prière.

Troisième couplet :
Où sont ils ceux qui t’osoient menacer !
Qui, sous le manteau du Civisme,
Vils professeurs de l’athéisme,
Du cœur de l’homme esperoient t’effacer,
C’est à l’instant de leurs naufrages,
Qu’ils ont vu dans tous les esprits,
Leurs noms voués à d’éternels mépris,
Le tien à d’éternels hommages.

Quatrième couplet :
Pensoient-ils donc, lorsqu’il n’est plus d’erreur,
Qu’on croiroit à leur imposture !
Qu’en revenant à la nature,
De la nature on oublieroit l’auteur !
Tandis que chacun s’aime en frère,
C’est dieu seul qu’on rejetteroit !
Tous, en famille, on se réuniroit
Pour en méconnoître le père !

Cinquième couplet :
Quand donc jamais des prodiges plus grands
Ont ils signalé ta puissance !
N’as tu pas délivré la France
D’un joug antique et de ses vils tyrans !
De leur famille avec audace
S’élevoit l’arbre détesté,
Tu l’as proscrit... et de la Liberté
C’est l’arbre qui croît à sa place

Sixième couplet :

Lorsque vingt rois, pour nous perdre aujourd’hui
Unissent le fer et l’intrigue,
Contre leur détestable ligue,
Que de bienfaits nous prouvent ton appui !
Tu couvre nos armes de gloire
Et nos champs de riches moissons...
Tu fais pour nous combattre les Saisons
Et la nature et la Victoire.

Septième couplet :

Nous ne voulons que défendre nos droits,
Soutiens une cause si juste
Protège ce Sénat auguste
L’appui de l’homme et la terreur des rois !
Que tous les Peuples de la terre
Reconnoissant leur longue erreur,
Au lieu d’avoir le françois pour vainqueur,
S’empressent de l’avoir pour frère !


Partition en pdf - Sheet of music
 
 

Dernière mise à jour : 15-08-2014 19:26

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2019 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >