Accueil arrow Yôkai arrow Élémentals, Divinités, Yôkai arrow Le PRINCIPE et le REBIS
Le PRINCIPE et le REBIS Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 13-05-2015 22:12

Pages vues : 3154    

Favoris : 390

Publié dans : Elementals Yôkai, Élémentals, Divinités, Yôkai

Tags : Alchimie, Amour, Anarchie, Argent, Assassiner, Banques, Bombes, Bourgeois, Chaos, Communisme, Complot, Chronologie, Cinéma, Démocratie, Diable, Dictature, Dieu, Dragons, Dualité, Dynamite, Eau, Église, Esprit, Europe, Feu, Forêt, France, Gadlu, Gaule, Goulag, Gouvernement, Guerre, Haine, Homéopathie, Humain, Illusion, Image, Inquisition, Instant, Internet, Jardin, Justice, Labyrinthe, Laïcité, Libéralisme, Liberté, Lumière, Maffia, Magie, Manipulation, Médecine, Merde, Métaux, Monarchie, Mondialisme, Morale, Mort, Nature, Obnos, Occulte, Oligarchie, Opinion, Pagan, Paradis, Pétrole, Peur, Pierre, Politique, Pouvoir, Prisons, Ptah, Pyramides, Religions, Renseignement, République, Révolution, Rire, Robot, Royauté, Russie, Sagesse, Satan, Science, Sécurité, Sexe, Silence, Spirale, Spirolution, Supplices, Synarchie, Tao, Télépathie, Temps, Ténèbres, Terreur, Terriens, Tétéphone, Thermodynamite, Touta, Tradition, Transformation, Transhumanisme, Vide, Volonté, Walt Disney, Yahvé, Yankee, Yokaï

 
Hebergeur d'image
 
 
Le PRINCIPE et le REBIS
Les FRACTALES


Un Univers pris dans les Fractales.


Tout est en Mouvement (Cycles), Rien n’est fixe.
 
 
REBIS : deux fois (Re-Bis), dessin en haut de page. L’un agit sur l’autre (Involution-Évolution ou Solve et Coagule), ce sont les deux pôles de la même substance homogène, le Principe Radical de l’Univers, le Moteur ou l’EAU PRIMORDIALE.
« Notre œuvre dit Le Trévisan, est composée d’une racine et de deux substances mercurielles (Mercure possédant une animation), qui étant cependant de même nature, se réduisant à un seul Principe ». (Page 402, Dictionnaire Mytho-Hermétique de A.J. Pernety). La Matière ou Mercure est donc composé de deux choses sorties d’une même RACINE. Une Eau et une Terre, qui réunies ne font plus qu’une seule chose et ne se réparent jamais. (Pernety).
 
JE SUIS est le REBIS : JE SUIS est À L’IMAGE de Dieu. JE SUIS n’est pas Dieu, il n’en est que le REFLET : le Re-Bis, de RE (encore une fois, ou derechef). Ainsi le mot ROYAUME découle de Real : Re-Al (le Soleil), on arrive alors aux mots : Realme (Royaume), Reauté (Royauté, dignité du roi), Realment (réellement, en effet), Reanter (se rappeler, se ressouvenir). Un Rebont est un festin ou repas de fête : Re et Bont, comme pour figurer un ventre doublement remplit, un ventre bien rebondi, grassouillet (réf. Glossaire de Du Cange).
Donc l’être humain n’est absolument pas Dieu, comme il semble le croire de nos jours, où il se croit tout permis et fout la planète Terre en catastrophe et ne provoque que mort et destruction, tout en rêvant d’immortalité avec les Google Ray Kurzweil et autres nanobots et drones du complexe militaro-industriel.

Il n’existe pas d’évolution, donc pas de raisonnement : tout est ici et maintenant, donc RE-TROUVÉ, REVENU à la mémoire : REBIS, à la faveur d’une re-trouvaille avec le Principe ou Origine. C’est pour cela qu’il n’y a AUCUN BUT À ATTEINDRE, pas d’évolution MAIS DES TRANSFORMATIONS, DES MOUVEMENTS (cycles).
AUCUN BUT À ATTEINDRE puisque ici dans le spatio-temporel nous n’avons que le Reflet, le Rebis ou DOUBLE, car la reconnaissance de soi implique de « saisir » ce qui est impossible à saisir, alors le « Connaître toi-même par toi-même » réside dans le renoncement même à se connaître : pas de but à atteindre, c’est notre état naturel. Tout ici bas dans ce monde duel est DOUBLE, et implique comme un exorcisme de ce Double : impossibilité de saisir l’existence de l’Unique, qui naturellement ne peut-être que lui-même, et rien d’autre (on ne se met pas à sa place) ! Il est par conséquent le SOI, le Centrum Centri.
Le mot « raisonnement » (de raison) est naturellement dans l’évolutionnisme : le Reflet, la Réflexion ou « espace » entre deux « points » (neurones). Raisonnement sonne proche de RÉSONNER : sonner, teinter comme la teinture qui teinte, comme l’opinion teinte le publique ; on corrige l’acoustique d’une salle qui résonne trop (trop d’espace pour les sons qui se perdent ou ont trop de retard à l’oreille). Raisonnement ou Résonner ou Raisonner, ou ÉCHO, ou REFLET sont du même thème.

La Réalité humaine semble ne pouvoir commencer qu’UNE SECONDE FOIS (REBIS)

L’Ailleurs ou l’Inconnaissable à jamais : le TAO, le VIDE, le Non-Créateur (car qui dit création dit naissance et mort). C’est le Principe.
Quand un Terrien dans sa compréhension entend : Origine, Source, il pense se référer à la Cause Première et de ce fait entre de plein pied dans l’évolutionnisme biblique des Yahvistes, car ce qu’on entend par Cause Première, ou TAO, n’est que le REBIS, le REFLET, car l’humain actuel n’est capable de comprendre que le Reflet de toutes choses : « l’être humain est fait À L’IMAGE de Dieu » (de plus il est soumit à la dualité veille-sommeil). Notre système solaire lui-même, avec ses planètes, n’est que le REBIS du Principe Système Solaire Universel.
Savoir que tout ce qui s’exprime dans le spatio-temporel est le Reflet ou Rebis du TAO ou VIDE : le monde créé n’est lui-même que le Reflet, la Projection du TAO. Ce qui amène LA CROYANCE : le propre des croyances, et c’est aussi ce qui les rend indéracinables, c’est d’être sans objet ! Indéfinissable ! Aussi ça peut durer très très très longtemps… Croyance ou CROIX, impliquant une nouvelle fois la dualité des deux branches.

Depuis la Renaissance les systèmes humains se complexifient en bénéficiant de l’expérience de leurs semblables qui les ont précédés : les Anciens, alors il se produit à un moment donné une TRANSFORMATION, soit la génération d’un nouveau modèle à partir duquel s’imprimeront les formes suivantes, ce fut le cas de l'invention de l'imprimerie, et de nos jours de l'Internet et l'informatique en binaire.
Ainsi, avec la disparition de certaines espèces et des races, ou par exemple les humains qui émigrent sur une lointaine planète habitable, il ne faut pas raisonner en évolutionniste, soit voir la destruction du TAO, ou Principe Premier, mais voir seulement un « transfert d’une Origine » ou Nouveau Point Focal d’une lignée qui se présentera sous une autre forme, modifiée, sous un nouvel aspect qui n’aura aucune ressemblance avec l’aspect d’avant, par le fait même que l’Origine sera autre.
Une Origine autre par le fait de la Transmutation qui fait qu’il y a transfert, échange, de ces mêmes éléments en un autre Point Focal qui va devenir et s’appeler à son tour « Point Originel » ou Racine, soit le REBIS ou REFLET du Principe Premier ou TAO, qui Lui, reste Immuable ou l’Inconnaissable à jamais.
Les principes quels qu’ils soient découlent tous du TAO, la Voie.
Lorsqu’un nouveau Point Focal ou Croix se présente, il est naturel que le Principe change, mute, car un Principe est composé de plusieurs individualités.
D’un Principe découle la Substance qui devient la TRAME ou ÉCRAN (Trame ou Fractale, choses gigogne comme les poupées russes : Matriochka). GIGOGNE : 1659, Mère Gigogne dont les jupes laissent sortir une foule d’enfants. Une Trame ressemblant à l’activité renvoyée par les abeilles et leurs alvéoles, une Trame travaillé par l’individualité qui va amener la transformation. Lorsque toute transformation est faite, le Point Focal se déplace en une nouvelle Trame (canevas), qui à son tour poursuivra le processus, tout bouge tout le temps et ressemble à l’EAU qui peut prendre toutes les formes possibles selon ce qu’elle rencontre, d’où le problème du Contenant (Vase) et du Contenu. Mais le Principe Primordiale reste inchangé comme l’Eau Primordiale ou Universelle.

Définition du mot TRANSMUTATION, par Louis Kervran (Preuves en géologie et physique de transmutations à faible énergie) : « Nous avons montré expérimentalement que tout ce qui vit produit des transmutations et qu’en géologie on en observe d’autres d’un autre genre. C’est dire que la pérennité des atomes n’est pas observée, qu’il n’y a pas que des réactions de chimie avec passage d’un atome d’une molécule à une autre molécule, qu’il y a création et disparition [involution-Évolution] de « matière », dans le sens d’une transmutation ». Bref, TOUT EST DANS TOUT ; NATURE À NATURE, ou NATURE ESJOUIR NATURE.

Ainsi, ce n’est pas la Trame ou l’écran qui travaille lui-même, ce sont les individus ou « images », comme l’explique Ramana Maharshi à l’entretien 64 : « Des images bougent sur l’écran. Essayez de les attraper. Qu’attraperez-vous ? Rien que l’écran. Laissez disparaître les images. Qu’est-ce qu’il reste ? Encore l’écran. Il en va de même ici. Même lorsque le monde apparaît, voyez à qui il apparaît. Tenez le substrat du ‘je’. Une fois que vous le tenez fermement, qu’importe que le monde apparaisse ou disparaisse. L’ignorant considère le monde comme réel ; alors que le Réalisé voit qu’il est seulement la manifestation du Soi [son Reflet]. Cela n’a aucune importance que le Soi se manifeste ou cesse de le faire ».
Donc ce n’est pas l’écran ou la Trame qui bouge, mais ce sont les « images » ou les individualités qui, par leur travail, se meuvent et se transforment, et inévitablement entraînent avec eux la Trame ou écran vers un Ailleurs ; le tissus, la trame ou écran ne fait rien, si les individualités ne travaillent pas, ou s’il n’y a pas de projection d’images sur l’écran, tissus et écran reste eux-même, donc LE SOI.
Ainsi à chaque transmutation, nouvelle trame et nouvelle projection, nouveau Point Focal ou Principe, nouvelle Racine ou Source, etc. Tout est MOUVEMENT.
Une seule Origine ou TAO et un monde Multiple où l’on pourrait stocker des milliards et des milliards de téra octets sur chacun d’eux.
LE TAO RAYONNE en vibrations donnant les énergies et la Pluralité dans le monde de la Manifestation. On peut dire que le Rayonnement provoque la SOURCE de la planète Terre. Rayonnement ou « Aspect » du TAO pour les Terriens restés dans la dualité. Réaliser le Soi-Instant c’est seulement entrevoir l’Aspect de la Naissance, jamais la fin (pas de but, on ne confort(e) pas, on ne solutionne pas).

« L’être humain est fait À L’IMAGE de Dieu », donc ne pas prendre le Reflet pour la Cause ! « Dieu n’a pas à se tromper », ou à « rater Sa Création » !!! C’est l’humain qui se trompe, en croyant être comme Dieu, alors qu’il n’a touché que son « Aspect », qui était non pas le « But à atteindre », mais l’Appel intense de la Mère-Père envers son Fils.
Donc ne pas prendre le Reflet pour la Cause comme c’est le cas aujourd’hui, mais identifier le Reflet comme tel, soit voir chaque chose à sa place DANS L’INSTANT, on conçoit que ce Reflet est la preuve d’une Activité Supérieure, et on peut comprendre alors que le Reflet devienne agissant, ou soit comme la Création : la Forme du Reflet, l’Effet de la Cause ou Preuve de la réalité du TAO.
À l’échelle cosmique, la confusion entre Reflet et Cause est une catastrophe et se trouve à l’origine de l’évolutionnisme, et une formidable prison pour les recherches scientifiques.

Résolution du dilemme individualisme-collectif : chacun ici-bas est la synthèse de toutes choses (le Soi), donc unifier par la Synthèse chaque unité composant la pluralité, ou chaque individualité composant le collectif. C’est un peu ce que préconise Jean Coulonval dans Synthèse et Temps Nouveaux. Les nouvelles Souches ou racines se feront sur la synthèse de chacun, question se vie ou de mort de cette humanité ; car de là dépend le Nouveau Principe sur lequel elle doit évoluer.
Principe humain, Principe planétaire doivent se confondre avec le Principe Primordiale ou Universel, un travail de terrien nommé AMOUR. Sur le plan de l’Amour nous avons la Trinité des trois en Un :
- Radiation
- Substance
- Rayonnement
Mais ils ne sont que des mots car ils n’appartiennent pas à notre monde.

Sans transition ni hiérarchie, cela m’amène au philosophisme, ces gens sont les seuls véritables laïques : doubler le Réel, comme la réalisation de l’oracle est venue « doubler » l’événement attendu. Être doublé, constitue l’illusion philosophique, ces gens qui refusent toute métaphysique, par exemple Karl Marx s’efforce de repérer dans le réel  apparent (illusion) une Loi Réelle qui en explique le sens et le devenir en une démarche doublement d’oracle (duplication du visible et de l’invisible, qui prétend faire le partage entre un faux et un Vrai en une évolutionnisme parfait, avec ici prédiction du futur genre « Royaume de Dieu (juif) sur Terre ». Évidemment on retrouve chez Platon la structure d’oracle et de philosophie dans le mythe de la Caverne, la duplication de l’Unique.
La Caverne et l’envers du monde réel, son ombre, son double, son Rebis. Les événements du monde ne sont que des répliques, des projections des événements réels : ils sont les SECONDS moments d’une vérité dont le premier Instant est Ailleurs. C’est aussi la théorie de la réminiscence, qui enseigne qu’il ne saurait jamais y avoir, ici-bas, d’expérience vraiment première. Pas de « droit d’auteur », rien n’est jamais découvert : tout est ici retrouvé, revenu à la mémoire à la faveur de re-trouvaille avec l’idée originale. Là encore, pas de but à atteindre. L’Ancien Testament écrit d’ailleurs (Livre de la Sagesse) : « Ce qui est à notre portée nous ne le trouvons qu’avec effort ».

Le « Royaume de Dieu (juif) sur Terre » n’est autre que le Nouvel Ordre Mondial, ce que l’oligarchie nomme « paix », et qui évidemment n’entraîne que désordre et guerres et chaos. Il n’est pas étonnant que Lucrèce énonçait déjà que l’ordre n’est jamais qu’un cas particulier de désordre ; et j’écrivis plusieurs fois que « les services d’ordres » ne sont qu’au service du désordre !

REFLET : FAIRE DU NEUF AVEC DU VIEUX !

La « réalité humaine » semble ne pouvoir commencer qu’avec le Re-Bis : une seconde fois, ou « Une mesure pour rien » comme quand le chef d’orchestre commence le déroulement d’une musique. Ce qui autrefois amenait les époux carthaginois à sacrifier leur premier enfant en l’honneur de Baal, ou les jeunes Romains à faire à Jupiter-Mithra-Abraham le sacrifice de leur première barbe, ou les agriculteurs à sacrifier le premier boisseau de leur récolte.
Privé de l’Instant, les humains ici-bas ne peuvent vivres que dans l’illusion. L’instant n’est abordable que par la Re-Présent(ation) ou LÉGER DÉCALAGE, LÉGÈRE DISCORDANCE, ainsi il ne faut point s’étonner des guerres permanentes et de l’inattention des humains ! Inattention ou oublie de l’Instant qui nous est naturel. Alors on devient étranger à soi-même, à cause de l’ego ou ‘je’ (le démon du mental qui passe son temps à distinguer… le voyeur… ).

RÉSUMÉ : accepter la vie, c’est vivre sans double, sans reflet, sans l’ego ou ‘je’, qui marque la fin de la dualité, donc l’état initial ou redécouverte de l’Unique, la Réalisation du Rebis.
Dans l’illusion, quelque chose peut modifier quelque chose. Mais le seul Réel, le Rien, ne modifie rien. Le seul Réel n’a pas de naissance ni de mort, il n’est donc pas modifiable. Ramana Maharshi dans l’entretien 264 dit d’ailleurs : « Dieu créa l’Homme ; et l’Homme créa Dieu. Ils sont tous deux les créateurs des noms et des formes. Mais en réalité, ni Dieu ni l’Homme n’ont été créés ». D’ailleurs Sophocle dans Antigone dit que l’homme « marche vers rien », et ajoute que ce rien ne concerne que l’Instant, soit le futur : « Ayant tous les chemins, sans chemin il marche vers rien, quoi qu’il puisse arriver » (pas de but à atteindre). Ce qui amène à Jiddu Krishnamurti et son histoire du Diable et de son ami concernant la fameuse VÉRITÉ : voir la page Religion du N.O.M. ou Judéo-maçonnique.

Toute création hors du TAO est anti-Originelle et représente LA CHUTE, la faille : dualité winner-loser ou bien-mal, à ne pas confondre avec la dualité naturelle Involution-Évolution ou Centrifuge-Centripète. L’expression actuelle de « terroriste » est typiquement une montagne de merde de Satan ou d’humain, bien dans la dualité arrivée à son sommet en ce début du 21è siècle !
 
 

Dernière mise à jour : 16-05-2015 22:47

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2019 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >