Accueil arrow Films arrow Films hors du Japon arrow LE JARDIN DE PTAH 14
LE JARDIN DE PTAH 14 Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 28-12-2016 18:24

Pages vues : 2014    

Favoris : 342

Publié dans : Flash sur films, Sommaire films hors du Japon

Tags : ADN, Amour, Anarchie, Argent, Banques, Behaviorisme, Bourgeois, Cacapitalistes, Chefferie, Communisme, Conte, Démocratie, Diable, Dictature, Dieu, Dragon, Dualité, Égrégore, Égypte, Esprit, État, Étatisme, Europe, Famille, Génocide, Histoire, Humain, Illusion, Image, Inquisition, Instant, Islam, Jardin, Jeu, Judaïsme, Labyrinthe, Laïcité, Légende, Libéralisme, Liberté, Lucifer, Lumière, Manipulation, Matrice, Médecine, Monarchie, Mondialisme, Morale, Mort, Nature, Oligarchie, Opinion, Or, Ovni, Païen, Paix, Ptah, Paysan, Père, Peur, Philosophie, Pierre, Politique, Porte, Pouvoir, Prisons, Raison, Religions, République, Révolution, Royauté, Russie, Sagesse, Saint, Satan, Science, Sécurité, Serpent, Sexe, Silence, Spirale, Stargate, Tao, Télépathie, Temps, Ténèbres, Terreur, Terriens, Tradition, Transformation, Transhumanisme, Tyrannie, Vide, Volonté, Yokaï

 
sainte-catherine-monastere-egypte-sinai-jardin_corrig475.jpg
 
 
LE JARDIN DE PTAH 14
 
 
 
Suite et fin de la publication du scénario d’un projet de long métrage. Auparavant, en proie de la folie, Imhotep erre toujours dans les rues de Mur-Blanc et cherche à retrouver la mémoire. Il refait connaissance avec la courtisane Neserty.
 
(Un autre endroit de Mur-Blanc. Extérieur jour)
Imhotep marche avec une jarre à la main ; il veut offrir de son contenu à quelques habitants. Le premier habitant renifle la jarre et fait le dégoûté :

- HABITANT 1 : Ah c’est de l’eau !

Le deuxième habitant donne un coup dans la jarre qui se casse. Imhotep ne réagit pas. Il se met a chanter sa chanson sur l’argent.

- IMHOTEP : Que peuvent les lois, où l’argent est seul maître, et où la pauvreté ne peut avoir raison ? Ceux qui vont chargés de la méchante besace, plus d’une fois, ils vendent la Vérité.

Alors un homme s’approche et lui demande :

- HOMME : Salut à toi, tu chantes bien et je ne connais pas cette chanson. je t’ai vu errer quelquefois de ce côté. C’est toi le fou qui divague le jour et qui passe la nuit en prières.
- IMHOTEP : Les mauvais Atlantes nous ont fait chuter.
- HOMME : Oui cette chanson je la connais, mais dis-moi depuis combien de temps es-tu fou ?
- IMHOTEP : Depuis que je sais ! il ne me reste plus qu’a prier au plus profond de mon coeur, lorsque la nuit m’apporte la paix.
- HOMME : Et bien, tu n’es pas si fou que ça ! Vie, Santé, Force à toi.

Et l’homme s’en va. Imhotep reprend un bout de sa chanson.

- IMHOTEP : Et où la pauvreté ne peut avoir raison ?

Il réfléchit et éclate de rire :

- IMHOTEP : La pauvreté ne peut avoir raison parce qu’elle a toujours pour soeur la conscience pure !

Son regard n’a plus cette impression de vide, il a même retrouvé son intensité. (Le cauchemard d’Imhotep se termine).

(Une rue de Mur-Blanc. Extérieur nuit)
Arrivée d'un chat. Le chat se dirige vers Sepa allongé sur un tas de pierres, il le renifle.

- IMHOTEP (chant off) :
Vidons-nous de notre moi (7)
Soyons heureux comme des pierres (7)
Mais fécond comme motte de terre. (7)

Imhotep a des vêtements plus propres et sans tache de sang. Il va vers Sepa et le chat. Il caresse le chat et examine Sepa. Il se penche sur sa poitrine et écoute le coeur. Il frictionne les mains et les bras de Sepa comme pour essayer de faire circuler le sang ; mais aucune réaction.

- PTAH (off) : Là, je n’y suis pour rien !

Imhotep se retourne et voit Ptah avec une lanterne et son bâton faisant une mine désolée et interrogative.

- IMHOTEP : Qu’est ce qui m’arrive ?... son coeur... je ne sais pas s’il bat ou s’il est arrêté... Fais quelque chose Seigneur de Vérité ! (Il regarde Ptah).
- PTAH : Il a déclenché un système qui n’est pas prêt de s’arrêter... comme son coeur...

Et Ptah frappe un coup avec son bâton et disparaît (trucage).
Aussitôt le vent se lève, des broussailles et des brindilles volent. Imhotep regarde vers le corps de Sepa : il a disparu. A la place il vient une dizaine d’habitants de Mur-Blanc avec leurs lanternes à la main.
Imhotep frissonne un peu, il se ressaisit et met un genou sur le sol et un pied sur le sol. Ses bras sont repliés et ses mains sont levés en signe d’adoration, son regard a retrouvé sa beauté.
Un habitant avec sa lanterne vient vers lui, il pose sa lanterne et le salue les deux mains sur les genoux tout en restant longuement incliné. Un deuxième, suivit d’un troisième habitant avec leurs lanternes s’approchent, le salue, et se mettent a prier en face de lui.
Au bout d’un moment, il y a bien une douzaine de lanternes sur le sol, donc une douzaine de personnes concentrées sur les désirs de leurs coeurs.
La treizième ou quatorzième personne a venir n’est autre que Houy, avec la boîte de médecine d’Imhotep à la main. Il se recueille un instant avec cette petite communauté, puis doucement s’approche d’Imhotep et dépose à son côté la boîte. Il va ensuite s’asseoir dans un coin, dans l’attente de la fin des prières. Un temps après il s’allonge et s’endort.

SÉQUENCE 36
(Entre les hauts murs surmontés de cobras et la fabrique de Houy. Extérieure aube)
Imhotep est toujours en prière. 4 lanternes restent sur le sol, elles sont éteintes.
Les 4 dernières personnes s’en retournent alors chez elles les unes après les autres, en emportant leurs lanternes.
Houy vient aussi de se réveiller. Il est resté allongé là toute la nuit.
Houy s’approche timidement d’Imhotep qui n’a plus le regard vide.

- HOUY : Maître Imhotep, Maître, c’est moi Houy. Je peux te servir si tu le désires.

Imhotep aperçoit sa boîte de médecine.

- HOUY : Quelqu’un me l’a donné pour toi !
- IMHOTEP : Je te connais il me semble, tu es bien Houy mon ancien serviteur ?

Houy fait oui de la tête.

- IMHOTEP : Et n’étais-tu pas en ménage avec la femme Jenemet ?
- HOUY : Ah ! elle m’a fait cocu !
- IMHOTEP : Et… ta… notre… fabrique de couleurs ?
- HOUY : Bof, poussière de poussière !
- IMHOTEP : Tu as recouvré ta liberté (il rit). Viens avec moi, pendant mes prières j’ai revu l’emplacement de ma maison.

Ils se lèvent tous les 2 pendant qu’Imhotep accroche sa boîte, et prennent le chemin de la maison d'Imhotep. Pendant qu’ils marchent Imhotep expose ses projets :

- IMHOTEP : Pour échapper à ce que je sais, il ne me reste que la prière, aussi je vais partir dans l’île de Chemmis. Si tu veux, je te reprends à mon service.

Houy saute de joie à la manière des serviteurs.

- HOUY : Au moins je pourrais m’occuper de tes affaires, car vraiment tu n’entends rien aux choses de la vie quotidienne.

(Maison d’Imhotep. Intérieur aube)
Pendant qu’Houy réunit des affaires et remue des coffrets, Imhotep change de vêtements. Ils s’activent tous les deux un peu comme des fuyards.

- IMHOTEP : Je ne reverrai plus cette maison. J’ai tué ces souvenirs. La Plume de Maât m’accompagne.

(Dans une cour de la maison d’Imhotep. Extérieure aube)
Houy vient avec une charrette tirée par 2 ânes, et il commence à charger les coffres et autres affaires. Arrive Imhotep qui offre son aide. Une fois la charrette hâtivement remplit, Imhotep derrière et Houy devant conduisant les ânes, le convoi se met en route.

(Dans la campagne campagne égyptienne. Extérieur aube)
Ils évitent de passer à côté du jardin Sud. On les suit un moment à travers la campagne égyptienne ; le convoi longe la branche de Rosette (un bras du Nil) en direction de Bouto (dans la sixième province du pays de Kemet).

(En direction d’un petit port port de pécheurs. Extérieur matin)
Le convoi s’arrête. Imhotep descend et se dirige vers un pécheur, il lui achète sa barque.
Après avoir chargé les affaires sur la barque, Imhotep et Houy s’éloignent du rivage.

(Sur la branche de Rosette. Extérieur matin)
(Un des bras du Nil). Dans la brume (aspect onirique). Imhotep en état de concentration indique à Houy la direction à prendre.
La brume change de couleurs par moments (trucage optique), puis au bout d’un temps elle s’estompe pour découvrir l’île de Chemmis (île des Bienheureux).

(Dans l’île de Chemmis. Extérieur jour)
Imhotep et Houy sont accueillis par une multitude d’oiseaux. Houy est émerveillé et témoigne sa joie à la manière des serviteurs.
On les suit un moment dans le paysage paradisiaque.

(Dans un Temple. Intérieur jour)
Devant un mur couvert de hiéroglyphes avec une petite porte étroite et haute. Éclairage orangé. Imhotep est vêtu d’une longue robe de lin blanc. Sous la robe, il porte une chemise de safran bordée d’une frange. Ses bras sont ornés de bracelets et il porte un collier. Son visage a des cheveux longs, et son menton porte une barbiche naissante. (Par exemple, photos du British Museum : Livre des morts des anciens Égyptiens).
Il est debout, ses bras repliés, ses 2 mains levées en geste d’adoration devant une table chargée d’offrandes.
Dans l’embrasure de la porte se tient un autre Imhotep 2 avec le même costume mais portant la longue et fine barbe des divinités. Il s’avance vers Imhotep 1.

- IMHOTEP 1 : L’amour est l’accomplissement de la loi.

Imhotep 2 se rapproche et poursuit avec la même voix :

- IMHOTEP 2 : Je suis ce je suis, et pour cela j’ai vécu, je vis, et je vivrai pour la fraternité universelle dans chaque être humain et dans toutes choses.

À cet instant on entend 2 coups de bâton sur le sol. Les 2 Imhotep se retournent, arrive Ptah, avec son bonnet bleu et son sourire un peu ironique, en agitant son bâton-Ouser.

- PTAH (à Imhotep 1) : Peut-être que tu retrouveras en priant le troisième oeil perdu ! (à Imhotep 2) Moi, je retourne dans le Jardin au Sud de mon mur.
 
Ptah se met à rire, manque de faire tomber son bâton-Ouser, puis frappe 2 coups avec le bâton et disparaît.

GÉNÉRIQUE DE FIN

Michel Roudakoff (septembre 2000 — novembre 2005 — octobre 2007 — août 2010)


[En haut de page : Egypt Sinai St Catherine Monastery : Garden]

Distribution, pour les séquences ci-dessus :

IMHOTEP (35 ans) : architecte du Roi Djeser
HABITANTS (de Mur-Blanc)
UN CHAT
SEPA (Mille-pattes) (22 ans) : l’ingénieur et Chef des travaux
PTAH : Dieu honoré à Mur-Blanc (Memphis)
HABITANTS DE MUR-BLANC aux lanternes
HOUY (35-45 ans) : le serviteur borgne d’Imhotep
PLUSIEURS PERSONNES
DES ÂNES
DES PÉCHEURS

 

 
 
scarabee_transpa_rouge1200.png
 
Le Scarabée amulette de Mew.
 
 

Dernière mise à jour : 28-12-2016 18:31

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2019 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
Suivant >