Accueil arrow Yôkai arrow Élémentals, Divinités, Yôkai arrow Christ-AL
Christ-AL Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 10-01-2018 00:02

Pages vues : 1423    

Favoris : 231

Publié dans : Elementals Yôkai, Élémentals, Divinités, Yôkai

Tags : Appareil, Banques, Brighton, Cadeau, Capitalisme, Champignon, Chimère, Chrétien, Christ, Civilisation, Diable, Dieux, Dragon, Drogue, Dualité, Eau, Égalité, Ego, Empire, Épine, Estragon, Évolution, Fractale, Gentil, Goulag, Gratuit, Guerres, Histoire, Huile, Instant, Japon, Juif, Laïcité, Langage, Liberté, Loi, Loser, Lucifer, Lumières, Maçon, Mahométan, Médecine, Mental, Microbes, Multiculturalisme, Musiques, Opinion, Orgie, Ouvrier, Païens, Paix, Personne, Pierre, Peste, Peur, Porc, Porte, Radicalisme, Raison, Réalité, Religions, République, Réseaux, Sacrifice, Satan, Seuil, Simple, Socialisme, Société, Sommeil, Spiritualité, TAO, Technique, Templiers, Terrorisme, Thermodynamique, Train, Transhumanisme, Universel, Valeur, Vaisseau, Vérité, Vide, Vin, Winner

 
eau_logo_st.jpg
 
 
Christ-AL
ou
Transparence
FLUIDE
PASSER AU TRAVERS
STARGATE
EAU-rigine
ENVELOPPER et CARESSER
ROUGE TRANSPARENT = il soutient le VERT
Transparence ou Simplicité
 
 
Avant la catastrophe du Néolithique tout étant TRANSPARENT : personne n’avait encore inventé la parenté, et encore moins l’inceste et le cannibalisme. Parenté, Inceste et Cannibalisme SONT LA TRINITÉ DES MOTS/MAUX DE CIVILISATION ; ils viennent quand arrivent les villes, l’étatisme et son gouvernement, ses armées, ses finances-économies et sa production en gros et donc l’invention du commerce (marché, circulation, échange, diffuseur, compagnie [social], etc., en un mot : la civilisation).
 
TRANSPARENCE = ESPACE-TEMPS SACRÉ DANS LE PLUS PROFOND DU MENTAL. Les expériences de drogues hallucinogènes (LSD, champignons etc.), telles un microscope électronique nous montre l’existence de cette Transparence ; exactement comme les turbulences pathologiques : confusions oniriques, bouffées délirantes, schizophrénie, ou simplement nos rêves et phantasmes.

TRANSPARENCE : PASSAGE DU SAINT CHAOS AU NÉOLITHIQUE avec ses sociétés agricoles, citadines, soldatesques et commerçantes. Tragiquement le domaine du Merveilleux et de l’Imaginaire va énormément reculer, d’où ce besoin de SPECTACLES sous toutes ses formes, surtout la forme religieuse, rituelle ; puis ça va aller vers le cinéma et maintenant l’information-informatique ou tablettopsychose.
Comme pour un enfant qui peut nommer un soldat de plomb tantôt : fusée, sous-marin, cheval, etc., selon les circonstances ; tout comme l’enfant explore sous son lit pour savoir si aucune entité bizarre serait cachée, puis il explore la cave en passant dans les endroits interdits ; ensuite il sort pour explorer le quartier, puis le village entier ou la ville ; enfin la campagne ou sa banlieue ; au fur et à mesure que ses angoisses imaginaires hallucinés sur les choses reculent, ça laisse place à ce qu’il appellera « réalité » ou « objectivité ». Bref, l’enfant entrait dans « la civilisation », dans le Pour-Voir, LE CONVENTIONNEL, LE REPÉRABLE parce que construit par d’autres pour lui. Ainsi l’enfant perd sa Vraie Création, il tombe dans les noms-les-formes.

C’est à ce moment là que disparaissent les Esprits ou Élémentaux des bois, des sources et des rivières (j’ai vécu cette expérience deux fois par court blocage du mental en pleine forêt…) ; ils abandonnent les animaux et jusqu’aux proches planètes. À ce propos je lis un article qui peut paraître négatif à première vue, mais positif quand on sait la réalité des Élémentaux : Noé se serait servi d’un « téléphone portable » pour appeler son fils avant le Déluge… Parce qu’à cette époque TOUT ÉTAIT « LIÉ-DÉLIÉ »… Pour « utiliser » un tel outil, il aurait fallu une usine façon moderne… Or c’est déjà une complication de l’Après (voir ci-dessous). Les choses devaient nécessairement SE PASSER SIMPLEMENT, et pas selon la complexité et logique de notre civilisation…
EXEMPLE : Depuis le Néolithique TOUT EST INVERSÉ :
- AVANT : Tout EXTÉRIEUR était sacré. Tout était possible. Noms-Formes ne formaient qu’UN : signes et choses ne formaient qu’UN. Par exemple « un endroit de nulle part » n’avait pas encore été encarté, dessiné sur un globe terrestre ou une carte de géographie. Le flicage du monde n’était pas encore inventé. Les maladies étaient, presque, inexistantes ; il ne sévissait que les accidents : chutes, blessures causées par un fauve « égaré », blessure avec un outil.
- APRÈS : Tout devient INTÉRIEUR (mental), c’est d’ailleurs pour ça en grande partie que certains nous imposent la LAÏCITÉ. Paradoxalement le monde va tomber dans BIG BROTHER : on met le monde sur le papier et nous avec dedans, et maintenant on fourre tout ça dans l’informatique, à la disposition de tous ceux qui voyagent sans bouger leur cul coincé devant un écran informatique. Tout va aller se loger dans le mental, dans un monde imaginaire : Olympe (et mythologies), Ciel, Terre, Enfer. L’Univers mental EST TOTALEMENT CRÉÉ, INDÉPENDAMMENT, de manière toute relative : dualité sujet-objet, couple. C’est ce qu’exprime David R. Olson dans : L’univers de l’écrit - Comment la culture écrite donne forme à la pensée : « Mais il semble peu douteux que l’écriture et la lecture aient joué un rôle essentiel dans la genèse d’un bouleversement, par lequel nous sommes passés d’une pensée sur les choses à une pensée sur les représentations des choses, c’est-à-dire à une pensée sur la pensée [donc le RE et une distance entre]. Notre conception moderne du monde et de nous-mêmes est, pourrait-on dire, un sous-produit de l’invention du monde sur le papier ».
Dans l’Après, nous entrions dans le Pour-Voir, dans le SPECTACLE : les représentations finissent par être radicalement distinguées des choses représentées, dans le style la salle d’un côté, et les artistes et la scène de l’autre. Alors il n’est plus étonnant qu’un seul petit groupe d’humains veille contrôler et exploiter les plus de 7 milliards de Terriens.

Je ne suis pas d’accord avec certains qui qualifient les Anciens, ceux d’avant le Néolithique, d’êtres humains qui seraient dans « le besoin » (la peur ou effroi-fascination, et des gens pauvres, misérables), et que maintenant nous serions dans la société du « désir » (Eros et biens de consommation à gogo). Le besoin reste nécessaire pour ceux qui n’ont même pas de toit pour s’abriter de la pluie ou du Soleil, ou qui doivent marcher longtemps avant de pouvoir boire une eau potable. EN APPARENCE il y a « besoin » surtout si ces populations veulent IMITER le monde occidental capitaliste si matérialiste.
Je ne suis pas d’accord avec certains qui parlent en évolutionnistes genre : sauvage-civilisé, quand ils peuvent écrire : qu’AVANT il y avait une pulsion sexuelle très animal, et que depuis la « civilisation », les Grecs et autres platoneries etc., nous aurions un Eros-sexuel dynamique, on en a un plutôt MARCHAND (GPA, PMA, LGBT, porno, etc.). Alors depuis des millénaires Dieu ou le spirituel va lutter avec une violence jamais connue depuis le Néolithique CONTRE LE TEMPOREL (le sexe) ; ce serait plutôt le temporel, la laïcité ne se sentant plus de montrer son orgueil, qui veut à tous prix tuer le spirituel. Les Hébreux-Juifs vont fourbir UNE SEXUALISATION DE DIEU, EN FAIRE UNE ENTITÉ, À SEULE FIN POLITIQUE : leur entité intervient sans cesse dans des faits comme : batailles, sièges, invasions, etc. L’ACTE SEXUEL VA DEVENIR PAR EXCELLENCE LA CRÉATION MATÉRIALISTE FAÇON ANCIEN TESTAMENT. IL VA Y AVOIR UNE NETTE SÉPARATION HOMME-FEMME. La femme va devenir Matrice de l’Univers. Je ne crois pas non plus que la femme soit le centre des « religions de la Nature » (opinion de séparation), de la fécondité, de la maternité, de la volupté créatrices des mystères, de l’orgie fomentant « l’archétype féminin », car là encore c’est baigner dans l’évolutionnisme… la dualité et l’anthropomorphisme par rapport à Tout… C’est surtout baigner dans la dualité mâle-femelle, et faire de la femme « la Nature castratrice », une mère castratrice qui bouffe ses enfants, comme Chronos… Cette femme idolâtrée fait déjà la partie de l’invention de la trinité : Parenté, Inceste et Cannibalisme.

D’ailleurs, Platon dans le Banquer, ne manque pas de nous rappeler le mythe de l’androgyne, dans la non-dualité personne n’avait encore inventé la dualité mâle-femelle. C’était le temps du Saint Chaos et de tous les possibles, bien plus que maintenant et ses illusions technologiques. Alors certains inventent « Zeus » qui décide de diviser en deux une entité : d’un côté la femelle et de l’autre le mâle, la bite et le vagin, l’intérieur et l’extérieur ! Mon Dieu, cela va en engendrer des DRAMES PAR L’AMOUR, et de nos jours faire le business des avocats en divorse en tous genres… Certains amoureux vont même en mourir (Roméo et sa Juliette…). Roméo et sa Juliette amorçaIt la pompe de la HAINE : « O MON UNIQUE AMOUR NÉ DE MA SEULE HAINE ». À ce propos on peut regarder le drama japonais Last Friends, avec Nishikido Ryo dans le rôle d’un époux assez spécial, et de sa femme tout aussi spéciale, puisqu’ils sont « uniques » tous deux. C’est-à-dire que l’amour ENCHAÎNE bien plus qu’un ancien esclave des bagnes de la république lié à sa chaîne.
À propos de république et d’amour, je peux citer LES GODILLOTS (les vendeurs du régime républicain), c’est-à-dire ceux qui sont DANS LES POMPES DE LA RÉPUBLIQUE (ils sont bien dans leurs pompes républicaines, on dit : « être bien dans ses pompes »…). Godillots ou tout connecté en judéo-maçonnerie genre GODF et médias de l’oligarchie…

Les Anciens Grecs appelaient l’Amour dans le NON-DUALITÉ : « Amour céleste », qui évidemment indiquait ce qu’on nomme depuis le 19è siècle : « homosexualité ». Plutôt qu’« Amour céleste » je préfère « Amour Imhotepique »… L’amour populaire est matérialiste et surtout étatique : fourbir de la chair(e) à canon et des ouvriers utiles à l’État et au productivisme capitaliste, et anciennement à l’Église (les brebis). L’Amour Imhotepique n’est ni homo ni hétéro, alors que l’Amour céleste des Grecs est avant tout homosexuel.

Qu’est-ce que c’est l’Amour ? C’est l’Instant ou Soi, le ‘Je’-‘Je’.
Autre définition de l’Amour, par Jean Vauquelin (1651-1716) : « C’est celui qui a obtenu ce qu’il désire par son travail, son Amour ».
Ou encore : vouloir le bien d’un autre que soi, ne pas prendre (garder égoïstement) mais donner. Se résume par le mot GRATUITÉ.
Ou encore : le Saint Esprit/Souffle est L’AMOUR qui unit le Père et le Fils. Pas beaucoup de mâles et de femelles là-dedans !!!
 
 
 
 

Dernière mise à jour : 10-01-2018 00:26

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2019 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >