Accueil arrow Yôkai arrow Élémentals, Divinités, Yôkai arrow L’O et le LOLO
L’O et le LOLO Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 27-01-2020 00:15

Pages vues : 567    

Favoris : 82

Publié dans : Elementals Yôkai, Élémentals, Divinités, Yôkai

Tags : Accident, Alchimie, Allégeance, Banques, Bouche, Capitalisme, Catastrophe, Chimère, Christ, Circoncision, Conflit, Confort, Conscience, Corde, Corps, Démiurge, Démocratie, Diable, Dieux, Dragon, Dualité, Duoversel, Eau, Ego, Fétiche, Gratuit, Grégaire, Guerre, Humain, Ignocratie, Information, Innocence, Instant, Intelligence, Intérêt, Japon, Jardin, Juif, Langage, Langue, Liberté, Lucifer, Marsyas, Matrice, Maux, Méditation, Mental, Messianisme, Migrant, Morale, Mort, Mot, Narcisse, Nature, Nihilisme, Occident, Opinion, Orient, Panique, Paradis, Phallus, Pied, Pierre, Poids, Poisson, Porte, Privilège, Puce, République, Réseaux, Rêve, Rien, Sagesse, Simple, Social, Soi, Souffrance, Souvenir, Spiritualité, TAO, Tautologie, Temps, Trouvère, Vérité, Vide, Vieux, Viscères, washingtonisme, Yokaï

 
tour_potier_creation.jpg
 
 
L’O et le LOLO
C’est en imitant qu’on invente,
comme l’O prend n’importe quelle
forme en épousant le Vase, comme le
DIVIN POTIER MODELEUR DONNE FORME À L’ARGILE
(ADN ou « alphabet » de l’individu).
Le Divin Potier est un rêveur.
O (‘Je) et Vase (‘je’).
O = Art ou être Un (pas de dualité).
TOUT est O.
Le LOLO (lait du sein maternel [les lolos])
et en petites bouteilles distribué
gracieusement dans les écoles primaires
des années 1950 carencées suite aux
privations dues à la guerre de 1939-1945.
Je suis typiquement un enfant carencé,
UN MANQUE, production de cette période,
une carence à moi tout seul et m’étonne
d’être encore a traverser le pont
à l’âge de 75 ans !


L’O de Mort (colle) indissoluble de l’O de Vie (courant).
IGNÉ-INNÉ.
 
 
L’être humain qui veut commander à la Nature est à la fois un génie délirant, et une volonté d’enfant !
Ainsi comme l’O pouvant prendre n’importe quelle forme, une goutte d’O pure suffit - comme dans la méthode homéopathique antique de la dose infinitésimale - à purifier un océan, alors qu’une goutte d’eau impure souillera un Univers (Tout ce qui est en Haut est comme Tout de qui est en Bas…). L’O est donc comme la volonté et peut prendre n’importe quelle forme.
Cherchez une fontaine maudite, vous n’en trouverez pas beaucoup ! À y ajouter un lac maudit et nécessairement « ténébreux » dans une zone comme l’Enfer ou la banlieue (lieu banni : au ban, sens de bannir, monde des HLM)… Ce qui est maudit sont encore les EAUX DORMANTES… les EAUX DE TUYAUX…

L’être humain du régime capitalo-république n’aime pas l’eau sale, d’où sa psychose de l’écologie. Même dualité que le pur-impur si présent dès le berceau. Son écologie est déjà dans les langes ou les « modernes » couches-culottes. Qui n’a pas éprouvé une tristesse, une répugnance irraisonnée, devant une rivière souillée par une industrie du CAC 40 ou par les égouts des villes viles ? Toute petite preuve que le Soi, la Félicité est bien le Seul Réel….. Hélas, le pure de l’écologisme est non seulement un isme, mais aussi une récupération du capitalisme qui bouffe tout, comme la Terre bouffe l’O qui tombe dessus….. La Terre est devenu LE MARCHÉ… LE MARCHÉ QUI VEND L’ÉGALITÉ : NOUS DEVONS TOUS DEVENIR RICHE, ainsi nous serions, EN MANQUE, COMME LES VIRUS : « Ce n’est pas d’ailleurs l’effet du hasard si les époques où le primat social est dévolu à l’argent sont aussi celles où sévit la pire fièvre égalitariste », écrit si lumineusement Gustave Thibon dans : Diagnostics, chapitre : L’inégalité, facteur d’harmonie. Les virus sont à l’image de l’humain, comme le temps est fabriqué par celui qui le voit. Il n’est pas étonnant que les ravages, et du capitalisme, et des microbes, commencent à sa maturité avec la grippe espagnole à partir de 1918 ; il n’y  pas de hasard….. et en plus à cette époque, si l’aviation existe à peine, les transports sont déjà bien développés, alors de nos jours du « tout tout de suite » et du « tout connecté », si les virus informatique ne tuent pas encore les humains, ceux du spatio-temporel s’en chargeront ; voir à ce propre l’année 2021 qui sera dans le prolongement d’une RÉVOLUTION DES PETIOTES CHOUSES TEL LE CORONAVIRUS, MARIÉ AU FROID.

« Tant que la phobie de la bactérie, du virus, de « l’autre » n’est pas dépassée, on est dans des temps guerriers. Il faut passer à l’étape suivante, celle du dialogue avec le vivant, celle où le patient est véritablement sujet ». (Entretien avec Joël Sternheimer [protéodies]).
« le patient est véritablement sujet » indique que l’objet n’existe plus, abolition de la dualité sujet-objet.
Capitalisme, écologie, virus, en comptant la grippe espagnole de 1918, sont autant de symptômes de la mondialisation capitaliste et galopante et de thermodynamite technologique. Ils en mettent même dans des grenades explosives GLI-F4 (nombreuses mains arrachées), et fouet « moderne » mais plus destructeur…

Tout cela apporte la preuve que la Connaissance, qu’un Absolu, qu’une Vraie Paix, ne se trouve pas ici-bas, ni dans le rationnel de la « raison », ni dans aucune technologie impliquant sujet et objet, mais bien dans la rêverie, dans l’O, si principielle dans l’Aquarelle… O naturellement sans sujet-objet. Le drogué au « tout connecté » ou à ses forums et réseaux sociaux oublie que les connaissances qu’on croit à portée de mental et dans l’instant tout confort d’un clic de souris informatique sont en fait totalement artificielles, y compris délayées temporellement dans les livres papiers ou numérisés ; il a oublié que CONNAISSANCE = MAÂT, DIRECT, PROVENANT DES RÊVERIES, DONC DE L’O, SEUL NATUREL RÉEL ET NON ARTIFICE (pas de « bagage intellectuel » ni de diplômisme ou winnerisme actuel).
DÉPASSER LES FAITS, POUR APPROFONDIR LA TRAME DES RÊVES. CAR TOUT EST RÊVÉ AVANT DE TOMBER DANS LE POUR-VOIR ET LE FAIRE/FER.

Il est étonnant que cette ci-vil-isation soit atteinte de la psychose du quantisme : elle en fourre partout, c’est devenu une idolâtrie technocratique, qui se retrouve évidemment à Hollywood. L’ordinateur devient lui aussi « quantique », il vaut un MARIAGE À TROIS, c’est nouveau, comme le « mariage pour tous ». Et il y a le paradoxe à la fois du binaire informatique et d’un mariage qui, indépendamment du conventionnel de l’Église ou de la laïcité, SE FAIT À DEUX (un prêtre ou un maire républicain ne marie pas trois personnes à la fois !). UNION = DEUX (1+1=2 et pas trois, sauf peut-être maintenant avec la psychose du quantisme…). Haut et Bas sont deux, ou Trinitaire en y ajoutant l’humain au milieu, mais le principal reste le Haut et le Bas qui n’existe pas sans l’humain, qui de ce fait fabrique lui-même ce Haut et ce Bas…. Comme il fabriquera le temps en l’observant et ainsi en lui donnant naissance. La Terre ne va pas sans la Pluie qui fait germer… Et dans le désert germent les minéraux….

On ne peut pas « digitaliser » ou rationaliser les rêves et l’imaginaire, la Sainte Chimère. On ne peut pas faire du freudisme avec l’imaginaire en se fondant sur le mental ou l’analyse avec l’idéation temporisée en sujet et objet ou cause et effet !
Le bébé prisonnier de la dualité pur-impur dès les langes est déjà dans le mental, dans le rationnel hérité de ses parents, tant les hygiénistes et moralisateurs du 19è siècle étaient omniprésents : un écriteau vissé au-dessus d’un robinet conforte avec « Eau potable », déjà symptôme de la graine du Big Brother sécuritaire actuel et de la disparition progression, et de la liberté d’expression, et de la vie privée. TOUT EST SÉCURISÉ, RATIONALISÉ, AUCUNE PLACE LAISSÉ À LA RÊVERIE, LAQUELLE EST DÉSORMAIS FABRIQUÉE PAR LES « SPÉCIALISTES » (industrie de l’entertainment et Hollywood maintenant mondialisé, même en Inde….).

RIEN DE PLUS O, DONC LIQUIDE ET TRANSPARENCE QUE LE RÊVE. C’EST LE LAIT, LE LOLO. D’ailleurs à rapprocher de l’interjection informatique « lol », singé de l’anglais Laughing out loud (rire à haute voix) ; à rapprocher encore du I et du conventionnel, du grégarisme du RIRE, LE RIRE ÉTANT PAROISSIAL SOCIAL PAR ESSENCE, ou phénomène de groupe et contagieux : Bergson en donne un exemple avec un type qui ne rit pas pendant un sermon dans une paroisse ; on le questionne sur le pourquoi il ne rit pas, il répond qu’il n’est pas de la paroisse. Le I étant symbole du TOUT ou du TROU ou POINT FOCAL : le Trou-vère ou voir le Trou : Trouveur. ET RIRE AUX LARMES renvoie à l’O et Origine, SOIT LE RETOUR À LA SOURCE PREMIÈRE ! Bref, ce rire est comme une mini délivrance, UN FUSIBLE. LARMES de la tristesse et source de « grandes eaux » : L’O dissout Tout. RIRE ou PLEURER c’est toujours le INNÉ-IGNÉ.

Enfant carencé, UN MANQUE issue des privations de guerre, comme ayant traversé la mort au sein du ventre de la mère (mer), comme une traversée des O et ayant traversé la mort fabriquée par cette guerre de 1939-45 liée nécessairement au capitalisme.
Les enfants nés à la fin de cette guerre sont plus blessés que ceux nés pendant (1941), ou juste avant cette guerre (1939).
Les enfants nés à la TOUTE fin de cette guerre n’appartiennent pas à la fécondité normale de la Terre. MOURIR, c’est PARTIR, SORTIR DE LA PRISON, PARCE QU’ON NE PART COURAGEUSEMENT, EN TRANSPARENCE, QU’EN SUIVANT LE FIL DE L’O : ÊTRE AU COURANT (« La sécurité est la plus grande ennemi des mortels », dit Hécate dans Macbeth, et nôtre époque est celle de la psychose du sécuritaire par essence, et paradoxale, puisque « être au courant » avec « les infos » pour SE SÉCURISER, SE RÉCONFORTER, est devenu tout confort par la technologie actuelle). TOUS LES FLEUVES ET COURS D’O REJOIGNENT LE COURANT DES MORTS. SOIT LE FABULEUX (Sainte Chimère, Fève, rejoint le Soi). EMPORTÉ PAR LES FLOTS….
Les véritables SOURCES sont celles de l’énergie chimériques. Ce sont celles qu’on rêve, ce ne sont pas celles qu’on calcule ! Seul l’énergie dans le Fabuleux est Énergie dépassant la nocive et destructrice thermodynamique. C’EST L’ÉNERGIE DE L’O DE MORT, CELLE DE NEPHTYS-VÉNUS, couple Nephtys/Seth ou la SHIVA à la fois O de Mort et O de Vie.

EMPORTÉ PAR LES FLOTS : « Vous ne pourrez jamais trouver le mental par le mental. Passez au-delà [TRAVERSEZ LES ENFERS], AFIN DE DÉCOUVRIR QU’IL N’EXISTE PAS [c’est la carence qui souligne] » (Ramana Maharshi, entretien 473 du 15-3-1938).

En ce qui concerne la vision, identique au rêve initiatique, et IDENTIQUE À LA GOUTTE D’O (pure), ou eau impure :
« Vous parlez d’une vision de Shiva [qui procura la Félicité à une personne posant une question au Maharshi sur la permanence de cette Félicité]. Toute vision se rapporte toujours à un objet. L’objet implique l’existence d’un sujet. La valeur de la vision est la même que celle de celui qui voit [goutte d’O pure ou goutte d’eau impure qui peut détruire ou salir la vision]. (En d’autres termes, la nature de la vision est au même niveau que la nature de celui qui voit). L’apparition implique aussi la disparition. Tout ce qui apparaît doit aussi disparaître. Une vision ne peut jamais être éternelle. Mais Shiva, Lui, est éternel » (Ramana Maharshi, entretien 450 du 3-2-1938).
 
 

Dernière mise à jour : 27-01-2020 00:51

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2020 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >