Les diaboliques spéculateurs
 

Ecrit par Sechy, le 27-12-2011 01:32

Pages vues : 3744    

Favoris : 346

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : Amour, Anarchie, Argent, Banques, Chaos, Communisme, Chronologie, Démocratie, Diable, Dictature, Dieu, Église, Esprit, Europe, Goulag, Homéopathie, Inquisition, Justice, Laïcité, Libéralisme, Liberté, Maffia, Médecine, Monarchie, Mondialisme, Mort, Nature, Opinion, Politique, Pouvoir, Prisons, Ptah, Pyramides, Religions, République, Révolution, Robot, Royauté, Russie, Sagesse, Satan, Science, Sécurité, Sexe, Silence, Supplices, Synarchie, Tao, Télépathie, Temps, Terreur

 
Free Image Hosting at www.ImageShack.us
 
 
Les diaboliques spéculateurs
Anglais et Américains : Wall Street et la City, qui sont d’ailleurs en décomposition.


L’industrie de l’argent : les faux monnayeurs de Wall Street et de la City. Pas de problème, les lois les protègent, mais plus pour longtemps.
 
 
 
NOS MAÎTRES, LES COUILLES EN OR DU LUPANAR MONDIAL ou NLM (Nouveau Lupanar Mondial)

Je rappel que l’accusation de « COMPLOT JUDÉO MAÇONNIQUE » est un bon outil de l’Inquisition ; tout comme l’outil « antisémite » du mite multi-millénaire, tout comme le « point Mike Godwin », tout comme la « théorie du complot ». Ce monde est bâti sur la PEUR et la VIOLENCE, l’intimidation étant le pétard et le bonnet d’âne.

NOUS SOMMES DANS UNE DÉMOCRATIE QUI EST PIRE QUE LA MONARCHIE, c’est-à-dire nous sommes dans une dictature, même si l’on peut, encore, dire ce que l’on pense sur l’Internet.

L’HERMÉTISME ACTUEL C’EST LA DÉMOCRATIE : LA BANQUE ET SON ÉSOTÉRISME.

Le mot/maux POUVOIR est une monstruosité, c’est pourquoi les humains sont apparemment condamnés à construire des règles genre « constitution », une convention, laquelle devrait être naturellement écrite par un ensemble de pagans indépendants (habitants du pays ou 'citoyens’ d’après la convention républicaine et citadine)(1).
On ne peut s’incliner devant des lois que si on a participé à leur élaboration ! Sinon, c’est de la dictature puisque ces lois IMPOSENT À L’ENSEMBLE sans que nous l’ayons demandé ! Ce sont les élus qui traitent comme des moins que rien les pagans.
Depuis 1789 nous sommes condamné, grâce aux francs-maçons, à élire nos maîtres ! Il faut sortir de la prison de l’élection au « machin universel ».

Selon Jean Duns Scot, la loi naturelle est celle de la Nature (lex naturae), donc une norme qui s’applique à Dieu lui-même ; ce qui place la loi dans l’Instant ! La loi naturelle est donc la LOI ÉTERNELLE indépendante de la redoutable volonté. De la Source vient la loi conventionnelle ou dépendante de la volonté (et s’il y a volonté et convention, on est déjà dans la Chute). De la Source un deuxième type de loi jaillit : le droit naturel (ius naturale). Ainsi la loi humaine doit respecter les principes de la loi naturelle. Le danger est d’associer loi et morale en fonction d’une opinion humaine, genre : bon et mal !!! Ou d’y introduire une « universalité » nécessairement humaine et dans l’état actuel des choses : une coupure d’avec la Nature.
« Louis, elle sait Loi ; l’asile c’est Loi ; Loi elle scelloit ; l’œil elle scelloit ; elle sait la double Loi... », transcription euphonique d’un blason alchimique à Lisieux.

Le pouvoir CONVENTIONNEL colle bien à ce monde qui ne fonctionne que PAR EXPLOSIONS ET VIOLENCE (voir plus bas). On parle même de « big bang » ! Et que dire à propos d’énergie nucléaire (fission) et de pétrole et autres « prix du baril », et « pouvoir d’achat » de l’esclave !

Pour qu’une société fonctionne elle doit reposer sur la base trinitaire : Pouvoir spirituel, Pouvoir politique, Pouvoir économique. Chaque pouvoir est indépendant et en même temps en harmonie. Mais cela implique une extrême vigilance, car dès les Mérovingiens, le fléau de la balance penche d’un côté en faveur du pouvoir politique prenant le pas sur le pouvoir spirituel (nomination d’évêques déjà dignitaire du palais) ; et de l’autre plateau ça penche du côté pouvoir économique où les grandes familles aristocratiques créent leurs propres monastères.
 
 
 
Le monde de la « république universelle » et du libéralisme des francs-maçons. L’opacité des spéculateurs et travailleurs du chapeau qui décident qui doit vivre.

On ne parle plus que de FRIC depuis 2008, et même depuis l’invention de la monnaie Euro, et pour cause de crise financière !

Pour les banksters, ce sont toujours les désastres qui sont source d’énergie, comme les guerres, les effondrements financiers, etc. De la même manière notre énergie fonctionne telle UNE EXPLOSION, comme le moteur du même nom dans une automobile à essence. Ce monde marche donc à l’envers en fonctionnant sur la VIOLENCE, LE BRUIT, LA CHALEUR, LA RÉSISTANCE.
Un monde qui ne fonctionne que SUR L’INTÉRÊT.

INTÉRÊT : de intéressé, de l’amour de Fer et Faire. Donc CE QUI RAPPORTE. C’est LE SEL. Le SALAIRE. [SEEL] le Sceau, l’Empreinte (voir l’encadré plus haut avec la traduction du blason de Lisieux).

SEL
du Latin SAL : S qui est perfection dans la manifestation et AL le SOLEIL/DIVIN/SPIRITUEL. Dans la monarchie, le Sel a faillit détrôner l’OR, et SEL = pouvoir : longtemps l’impôt de la Gabelle a angoissé les habitants de France.
EN RÉSUMÉ : la monnaie marche sur la CONFIANCE qu’on lui accorde. Aussi il est facile de créer une monnaie.

SPÉCULATION : sens du 13è siècle : du latin speculation : espionnage, contemplation. C’est aussi la théorie, la recherche abstraite. Évidemment au siècle des lumières et du libéralisme c’est devenu une opération financière ou commerciale qui consiste à profiter des fluctuations du marché en anticipant l’évolution du prix (d’une marchandise, d’une valeur) pour réaliser une plus-value ; la pratique de ce genre d’opérations. C’est aussi l’action de miser sur quelqu’un.
SPÉCULUM : en rapport avec l’intérieur : du latin speculum : miroir. Instrument servant à explorer des cavités ou conduits de l’organisme, muni d’un dispositif permettant de les élargir en vue d’en faciliter l’examen. Les Romains de l’antiquité utilisaient déjà largement le spéculum.


Ce monde actuel fonctionne sur LA MORT, sur la perte et la résistance, surtout dans le système économique techno-mécanique : 100 % = capital investi ; 10 % = capital disponible pour :
perte due à l’inefficacité ;
réinvestissement : 1 % = capital disponible pour réinvestissement ; au total = la faillite.
Ce monde ne jure que par la croissance, l’évolution, l’ascension, mais VERS LA MORT.
Ce monde égoïste qui ne pense qu’à faire du profit à court terme. Ce monde démentiel qui chie des lois uniquement pour que l’oligarchie financière s’en mette plein les poches ; le moindre exemple étant la mise en place de la police pour l'imbécilité des brevets et autres « droits d’auteurs ».

Ce monde fonctionne totalement à l’envers de la Nature qui est silencieuse et créatrice, et refuse la stagnation et l’uniformité. Tout comme l’Alchimie ne pourra jamais être scolastique, il n’existera jamais d’alchimie universitaire. Là où il n’y a pas si longtemps les forêts prospéraient, synonyme de richesses (DRUIDES, de Dru = racine grecque qui désigne le Chêne comme l’archétype de tous les arbres. Deru = racine Celte qui veut dire Chêne et aussi force. Pour les Celtes c’est dans la forêt que se trouve la Connaissance), aujourd’hui il n’y a plus que des monocultures, la mondialisation étant passé par là. Donc plus de rendements de champs nourris nourris naturellement, abrités par des haies coupe-vent grouillantes d’oiseaux et de petits animaux et renfermant des plantes sauvages. Ainsi on parle maintenant « d’espèces menacées » !

Comme avec l’humanisme et l’existentialisme, la république et sa démocratie, tout est fait CONTRE-NATURE. Car dans ce monde de Big Brother avec ses caméras de surveillance, nous sommes à l’envers de la Nature, qui Elle est en transformation permanente où l’identité, l’ego n’existe pas. Si la « science » actuelle fondée sur le mesurable et donc la quantité au détriment de la qualité et qu’elle énonce que 1 + 1 = 2 à la mode de l’informatique binaire, il n’y a JAMAIS égalité entre deux systèmes naturels.
Monoculture et production de masse, pour la masse, veulent dire prison de l’Ouroboros : répétition, clonage, OGM, etc. C’est un mécanisme selon la logique « scientifique » actuelle : qui doit servir ou être reconnu par le plus grand nombre, donc qui s’inscrit dans le dogme de l’ÉVOLUTION, du « progrès ». Mais UN PROGRÈS À L’ENVERS, car issu de l’expérience qui s’est déjà déroulé (chronologie tueuse), et dans lequel AUCUNE ÉVOLUTION, AUCUN PROGRÈS, même les plus légers ne sont possibles.
Cette répétition va à l’encontre de la vraie évolution car elle gaspille de l’énergie. L’instauration de tout nouveau processus ou système naturel exige le changement et la variété. Je ne peux que résumer ces lignes par le mot : ARC-EN-CIEL.

Le drame de cette civilisation vient en partie de la confusion entre universel et général. Universel est de l’Esprit, et général est de la terre. Alors dans l’état actuel notre vue se limite au général que nous transformons en « universel », quand ce ne sont pas des « élus » qui confondent leur intérêt personnel et celui de leurs copains banksters avec l’intérêt général ! Général veut désormais dire : BANQUES. L’aristocratie pourrie actuelle ce sont les banques et leurs réseaux.
Nous confondons apparence extérieure et intégralité ou ensemble. Nous confondons effet et cause, comme la médecine allopathique ! Ce que nous voyons n’est d’abord que dans notre mental et nous le croyons à l’extérieur de l’extérieur façon poupées russes emboîtées les unes dans les autres de la plus grande à la plus petite.
La Nature utilise principalement des énergies de succion (centripète), indispensables pour développer et entretenir la vie. La Nature ne fait pas appel aux énergies exerçant une pression et autres forces explosives destructrices de qualité.
La vraie évolution est centripète, convergente comme vers le Point Focal, vers le Soi, vers l’Instant ou vers le Trou noir. Si c’était l’inverse, tout s’arrêterait pratiquement avant même d’avoir commencé !


Cette actuelle crise financière est fabriqué, exactement comme les guerres si enrichissantes pour les familles Rothschild et Rockefeller et autres Couilles en Or genre George Soros.
Toute la monnaie du monde c’est DU CRÉDIT (de croire, donc c’est le nouveau Dieu). Mais un Dieu volatil et mécanique façon outil binaire : la monnaie apparait quand vous empruntez, elle disparaît quand vous remboursez (normalement sans intérêt). C’est pareil pour les États.
 
SEPA : Avec ce morceau de cuivre tu pourras l’échanger contre de la nourriture, des objets, ce que tu veux. Rien de plus pratique. (Extrait du dialogue du projet de film : Le Jardin de Ptah, où un jeune étudiant égyptien du temps de Pharaon invente la monnaie de cuivre, et les Égyptiens commencent à trouver cela pratique et lui accordent leur confiance).

En fait la seconde révolution de 1789 pourrait bien être celle de la loi de gangsters de 1973 (1793 ce fut le début du génocide républicain français en Vendée), loi où l’État ne peut plus emprunter sans intérêt à sa propre banque. Ce sont donc les banques privées et les spéculateurs qui dirigent l’État ! Et lui prêtent AVEC INTÉRÊTS. Pompidou était directeur dans la banque Rothschild. Pompidou est d’ailleurs mort un an après cette loi.

Donc les « élus » le sont grâce à l’argent des riches. On le voit avec Obama, Sarkozy, et un très grand nombre d’autres chef d’États. Le « suffrage universel » est une des plus grosses escroqueries politique de tous les temps. Un « électeur » n’est même plus un habitant (citoyen) du pays.
Une excellente solution d’élection et de gouvernement représentatif serait le TIRAGE AU SORT. (Voir le livre de Bernard Manin : Principe du gouvernement représentatif).

La meilleure arme contre les banksters c’est le rire... et un peu de nourriture pour tenir le coup.
Voir aussi la page sur celui que j’appuis également, Vladimir Poutine, que les pouvoirs oligachiques de la finance occidentale veulent faire passer pour un méchant dictateur ! La liste a été longue cette année 2011 ! Alors la propagande teinte sur sa lancée, c’est tellement confortable...



Note.

1. Nous avons complètement perdu la notion de village et de lumière, nous qui utilisons des ampoules électriques à « basse consommation » fabricant à la demande le jour 24 heures sur 24. Par exemple avant le Moyen-Age, le village est le résultat d’énergies contraignantes de la Nature, puis des humains eux-mêmes : les seigneurs, ainsi il fallait ÊTRE SOLIDAIRE sous forme également de paroisses et monastères, de compagnonnage et confréries, de chevalerie, etc. Comme dans la république actuelle, les riches s’opposaient aux pauvres, les clercs aux laïcs, les gendarmes aux voleurs, les jeunes aux vieux, etc. Bref, la vie humaine tout simplement.


(En haut de page : toilette de Pompéi, photo du site Today’s Toilet)
 
 

Dernière mise à jour : 27-12-2011 02:35

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2019 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved