Accueil arrow Yôkai arrow Élémentals, Divinités, Yôkai arrow Nous sommes la Nature
Nous sommes la Nature Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 11-08-2010 02:53

Pages vues : 6032    

Favoris : 61

Publié dans : Elementals Yôkai, Élémentals, Divinités, Yôkai

Tags : Binaire, Dualité, Faux, Humain, Illusion, Nature, Yôkai


avatar_oeil.jpg
 
Nous sommes la Nature
Par conséquence restons SIMPLE
Sinon, nous allons vers l'Homme-machine (la huitième sphère,
le faux(1), la planète Étoile noire)
 
 
Tout est dit dans le titre, donc si un type au pouvoir prétend que la Nature est mauvaise, destructrice et violente, et qu'il veuille la replacer pour "faire plus propre", ce sera un simoniaque ; car la Nature, donc nous-même, sommes sacré.
 
Sur cette planète quelque chose ne tourne pas rond depuis des millénaire : à commencer la mesure du temps et donc le départ du business, tout simplement. Une découverte scientifique, aussi géniale soit-elle, est une mauvaise découverte si elle va à l'encontre des lois de la Vie et par conséquent de la Nature, donc de nous tous.
J'irais même jusqu'à dire que l'électricité, que nous continuons à utiliser SANS EN CONNAÎTRE LE PRINCIPE, est destructrice, surtout le courant alternatif, diabolisé par Nikolas Tesla, qu'on a quasiment divinisé depuis sa mort. Nous sommes aussi dans la dictature du binaire.

La seule électricité valable c'est l'électricité naturelle : l'électricité statique, l'énergie cosmique ;  alors que l'électricité dynamique ou même en courant continu ne sont que mort.

Bien pire qu'à la Renaissance et son développement de la libre pensée et donc du désir de mieux être avec l'outil technologique galopant, le monothéisme à tenté de briser l'antique paganisme et toute la prodigieuse et inépuisable richesse des esprits de la Nature ou Élémentals, des démons, des hiérarchies de dieux les plus divers. Cette richesse spirituelle comparable à la richesse de la Nature, cette richesse qui fait que la vie est partout, jusque dans la plus petite particule dansante au Soleil.

Ce couillon d'Albert Einstein aurait dit : "C'est le moment d'essayer d'oublier l'éther complètement et de ne plus jamais prononcer ce mot". Quelle arrogance ! quel orgueil ! C'est comme s'il disait vouloir se suicider.

ETHER.
“ le TOUT ” Archée - Esprit - Vide - Point - Temps - Âme.
Pensée latente qui pénètre partout. Eau - Mère.
Synthèse/Plexus Universel de tous rayonnements cosmiques. Fréquence.
Plexus : entrelacement, réseaux de fils, donc une “ dimension ” ou un milieu subtil. Élément élastique non-matière, situé au-dessus de l’air, sorte d’âme répandue dans le Vide et dans le plein.
C’est le “ fluide ” général au-dessus de l’atmosphère. C’est la CHALEUR CÉLESTE *Feu*, la Matière Primordial NON MANIFESTÉ, le “ corps pré-physique de toute chose ”, sorte de réceptacle. Pré-Matière.
Le POTENTIEL se balade dans l’Éther.
Éther ou Zéro Indien. L’Éther en Hindouisme est associé au mot Sanskrit AKÂSHA. “ L’un étant le produit de l’autre et cependant lui-même ” (Doctrine Secrète. Tome 1, page 289, H.P. Blavatsky)
Le Physicien Anglais Sir Oliver Lodge (1851-1940) émet l’hypothèse d’une réalité de l’Éther.

Avec Einstein, il n'y a donc plus de dieu, puisqu'il n'y a plus d'Éther. Et ce type est en partie responsable de la bombe atomique et de la saloperie du nucléaire destructeur de la Nature et donc de l'humain, y compris de cet Albert Einstein. Qu'il subisse un nombre incalculable de souffrances dans un nombre incalculable de réincarnations. Les déchets nucléaires pourrissent la Terre pendant 200.000 ans (6000 générations).
Mais le monothéisme des chrétiens et d'autres religions n'ont rien enlevés, les mauvais démons existent toujours. Ne pas oublier que tout est double, et que le visible n'est que ce que soutient l'invisible.
Voici la reproduction de l'article Asuras dans le Glossaire Théosophique de H.P. Blavatsky
ASURAS (sanskrit). Exotériquement des élémentals et des dieux mauvais – considérés comme maléfiques : ce sont des démons et non pas des dieux. Mais ésotériquement, c'est le contraire. Car dans les parties les plus anciennes du Rig Veda, le terme est employé pour l'Esprit Suprême, et les Asuras sont donc spirituels et divins. Ce n'est que dans le dernier livre du Rig Veda – sa dernière partie, dans l'Atharva Veda, et dans les Brâhmanas, que l'épithète, qui avait été donnée à Agni, la plus grande divinité védique, à Indra et à Varuna, en est venue à signifier le contraire d'un dieu. Asu signifie souffle, et c'est par son souffle que Prajâpati (Brahmâ) crée les Asuras. Lorsque le ritualisme et les dogmes prirent le dessus dans la Religion-Sagesse, la lettre initiale a fut adoptée comme préfixe négatif et le terme finit par dire "pas un dieu", et Sura seulement, une divinité. Mais dans les Védas, les Suras ont toujours été rattachés à Sûrya, le soleil, et regardés comme des divinités inférieures, des dévas.
Il est à noter que chez nous le A privatif est aussi largement adopté ! et que c'est la première lettre de notre alphabet !

Maintenant, quelques ennemis des Élémentals :

- Les tronçonneuses qui coupent les arbres des Gnomes.
- Les barrages qui bloquent les Ondines.
- L'éolienne ennemi des Sylphes.
- Enfin le panneau solaire ennemi des Salamandres.

Puisque je parle d'Éther plus haut, de faux, Hollywood en champion de lavage de cervelles comble le manque d'Éther dans la superproduction AVATAR. C'est encore plus vicieux puisque on remet sur le tapis, plutôt sur l'écran, la vieille technique du relief, saupoudré dans l'histoire de machins New âge. D'autant plus redoutable que ce film est basé sur l'aspiration à une spiritualité, à un "retour à la Nature" (le bon sauvage issu lui aussi de la Renaissance). Ce film est un piège destiné à faire croire que le faux, la virtualité (alors que nous sommes déjà dans une illusion), est positive. Le mot avatar désigne en Sanskrit chacune des incarnations du dieu Vishnou ; ce sont évidemment les anglais qui en ont donné le sens actuel : REPRÉSENTATION VIRTUELLE créé par un internaute pour évoluer dans la "toile d'araignée", les filets de l'Internet. Bientôt on sera immortel grâce à son avatar numérique... L'inversion religieuse du communisme tant décrite sur mon site par Jean Coulonval et par moi-même est en route, et plus rapidement qu'il n'y paraît ! On mettra bientôt son "moi" ou bien-sûr son soi vulgaire dans un avatar, ou plutôt dans son cerveau électronique. Il n'y a pas de limite dans le monde matérialiste qui lui est : totalement illusoire, alors si on rajoute du faux là-dessus, c'est la catastrophe et ça retardera la spiritualité pour au moins un millénaire. C'est pour cela que paradoxalement où tout se dirige vers le faux, les pouvoirs veulent tout connaître de vous ! (Nous voulons des renseignements, des renseignements, comme le clame un inquisiteur dans la série "Le Prisonnier"). Vraiment un comble... Ou peut-être pas si comble que ça, ce sera pour fabriquer votre avatar...

Pour terminer, je vous conseille de regarder si ce n'est déjà fait Stargate SG1, les épisodes où on parle d'ascension, des Oris et autres joyeuses faussetés. Comme Matrix, Star Wars, Stargate SG1 est une mine de renseignements.
 
M. R.
 

Note.
1. Rappel : Faux sonne comme la faux ou instrument tranchant, la faux de la mort, la faucheuse.
 
 

Dernière mise à jour : 11-08-2010 03:17

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2021 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >